MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La politique et le couple

1834
Voilà, juste une question toute bête,
le sujet a peut-être déjà existé...

Est-ce que vous accordez de l'importance aux opinions politiques de votre conjoint(e) ?

Est-ce même peut-être un critère de choix parmi  
d'autres dans vos relations ?

Y a un p'tit sondage si vous voulez répondre. :P

Ça nous donnera une vue d'ensemble, je suis curieux
de voir les tendances, ça peut être intéressant.

Merci d'avance !
R
36 ans 15384
On est deux apolitiques complets .. On s'en tape complètement et on assume :lol:
On peut donc dire qu'on s'est bien trouvés ...
1834
CuteVengeance a écrit:
On est deux apolitiques complets .. On s'en tape complètement et on assume :lol:
On peut donc dire qu'on s'est bien trouvés ...

Ha ben c'est le principal hein ! :)

Si ça se trouve quelqu'un de trop politisé te gonflerait complètement donc ça
prouve bien que l'absence d'opinions politiques est une opinion politique en soi !
Mi-k-l a écrit:
Est-ce que vous accordez de l'importance aux opinions politiques de votre conjoint(e) ?.


(Je n'ai pas de conjoint, mais je réponds quand même :) .)
Oui. Et d'ailleurs ça m'énerve car j'essaye d'être le plus tolérante possible avec des gens ne partageant pas les mêmes opinions que moi. Mais partager ma vie avec quelqu'un opposé à mes idées ne serait pas concevable.
Je conçois que ça puisse paraître assez radical, mais m'intéressant à la politique, les disputes seraient alors fréquentes. Et comme sujet d'engueulades, j'ai connu mieux.

Mi-k-l a écrit:
Est-ce même peut-être un critère de choix parmi d'autres dans vos relations ?


Je n'appelle pas ça un "critère", ce n'est généralement pas la première question posée lors d'une rencontre.
Mais je suis "déçue" si les opinions politiques de la personne sont différentes des miennes. Je peux même tomber de très haut si elles y sont totalement opposées.
Je sais que ce n'est pas bien mais je n'y peux rien.
Dans mon entourage amical, je connais des personnes qui ne sont pas d'accord avec moi. J'essaye de comprendre leurs raisons et si je ne les comprends pas, je fais tout pour éviter d'en parler.
Et je peux vite m'emporter sur certains sujets... :twisted:


Mi-k-l a écrit:
Y a un p'tit sondage si vous voulez répondre. :P


Sans surprise, j'ai choisi la première ;) .
R
36 ans 15384
Mi-k-l a écrit:


Si ça se trouve quelqu'un de trop politisé te gonflerait complètement donc ça
prouve bien que l'absence d'opinions politiques est une opinion politique en soi !


Bah ca dépend,j'avoue que quelqu'un d'extrême droite / gauche ca me gonflerait royalement ... Mais tant que la personne ne me force pas a aller a des meetings,des manifs et co,ca va.
41 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Perso, ça m'emmerderait royalement un mec qui parle que de ça, comme un mec qui n'a pas d'opinion du tout.

Dans le meilleur des monde, le futur (très très loin) homme d'ma vie aurait des idées politiques assez à l'identique des miennes.

J'ai partagé la vie de quelqu'un qui était radicalement opposé à mes convictions, ça a donné des débats animés, intéressants ... mais à la longue carrément gonflants parce que vraiment blindé de connerie et d'ignorance.

J'pourrais faire un effort, si la personne m'expose pourquoi et comment il défends cette politique. Ce qu'il en pense, ce que ça lui apporte au quotidien. Bref qu'il ne soit pas un mouton, gentil et bien discipliné qui vote un certain parti parce que c'est une tradition familial ou que ça fait bien d'être gauchiste, droitiste, centriste ou que sais je ...
47 ans 483
En couple avec quelqu'un qui ne partage pas mes valeurs, je ne vois même pas comment ça pourrait arriver : je ne tomberais vraisemblablement pas amoureux à la base. Donc non.
1834
Fox-Trot a écrit:
En couple avec quelqu'un qui ne partage pas mes valeurs, je ne vois même pas comment ça pourrait arriver : je ne tomberais vraisemblablement pas amoureux à la base. Donc non.

Tu rentres dans le vif du sujet.
Mais du coup ça va devenir plus complexe.

Peut-on mettre en résonance les valeurs et les opinions politiques ?
Découlent-elles les unes des autres, sont-elles liées fondamentalement ?

Pour ma part je pense que oui dans les grandes lignes,
mais dans les détails je ne mettrais pas les valeurs
et les opinions politiques sur le même niveau.
Enfin pas pour tout quoi...

Après bon... j'avoue que la politique est devenue tellement
pitoyable qu'elle a tendance à nous faciliter la tâche ! :lol:
Mi-k-l a écrit:
Peut-on mettre en résonance les valeurs et les opinions politiques ?
Découlent-elles les unes des autres, sont-elles liées fondamentalement ?


Sujet intéressant, j'ai pensé aux mêmes questions à la lecture de la réponse de Fox-trot.

J'ai tendance à les mettre au même niveau.
Mes opinions politiques découlent des valeurs auxquelles je crois.
Ces valeurs confortent ma sensibilité pour tel ou tel parti.
1834
Mais tu ne crois pas que ceci peut se nuancer un peu ?
Dans le sens où par exemple on peut être du même bord
politique (les valeurs) sans pour autant se retrouver
totalement sur les partis et les hommes (les opinions) ?
L
40 ans 1063
c'est assez important lorsque ça doit devenir sérieux pour moi, d'ailleurs dans mon couple on partage le "bord" mais pas toutes les idées, on en discute cependant sans heurt.

après pour les amis c'est différents j'ai quelques exemples qui ne sont pas du même "bord" que moi mais on reste tolérants les uns avec les autres et partageons certaines valeurs humaines.

Alors comme le dit Fox-trot je ne pourrais être amoureuse sans partager les valeurs, de plus maintenant je pense aussi aux principes d'éducation (ouais une histoire d'âge sûrement) et ça tombe bien on partage les grandes lignes.

un critère non, mais ça vient sur le tapis assez vite avant que ça ne devienne sérieux.
C
110 ans 438
Je pourrais être avec quelqu'un qui ne partage pas mes opinions mais pas qui est radicalement opposé à ce que je crois...

Simplement parce qu'on ne pourrait pas construire de projet commun. J'ai été avec un mec d'extrême gauche qui était complètement contre l'Europe. J'ai toujours vivement soutenu la construction européenne surtout politique (parce que j'ai une double nationalité européenne) ben c'était impossible de m'imaginer construire une vie avec ce gars et pouvoir élever mes enfants dans des idées beaucoup trop contradictoires. Comme un gars qui serait xénophobe ou qui soutiendrait une politique néolibérale,...
42 ans 04 5576
Ça dépend de si on peut discuter et échanger ou si c'est chacun campe sur ses positions et on se regarde en chien de faïence.

Ca dépend du thème, du niveau de radicalisation.

Quand j'ai lu le sujet, j'ai forcément pensé aux extrêmes et comme Fox Trot je crois, je serai incapable de tomber amoureuse d'un mec d'extrême droite tendance nationaliste. Leur discours m'écoeure, tout simplement, parce oui, là, on revient à la notion de valeur. J'aurais du mal aussi avec quelqu'un qui politise sur des idées reçues et des généralisations et avec ceux qui estiment qu'il est normal d'avoir des très riches et des très pauvres, que c'est aux très pauvres de se "bouger le c*l" pour s'en sortir. Après, quelqu'un qui aurait des idées de droit modérées et argumentées, peut être, sincèrement je ne sais pas.

Maintenant un apolitique : à mon âge je trouverais cela... comment dire ? je pense qu'à partir d'un certain âge, il faut se renseigner et se positionner. Un homme de mon âge apolitique par conviction (c'est à dire, pour le coup "ne se reconnaissant pas dans un parti précis" ou pas d'une couleur politique pour tout) je peux comprendre. Mais un qui s'en ficherait, je trouverai que cela révèle une part d'irresponsabilité ou de désintéret par rapport à ce qui se passe autour de nous
47 ans meuse 1180
J aime ni la politique ,ni la religion ,enfin c est ce que je dis pour eviter les debats !!!et c est plus facile a gerer pour tout le monde ,des que ça en parle !!!courage !!!fuyons !!!!
109 ans 3096
Comme beaucoup j'ai mis que je pouvais supporter dans une certaine mesure, mais faut pas que ça aille trop loin. En même temps je n'ai pas de parti de prédilection car je ne me sens représentée par aucun parti.

Extrême-droite : je peux pas.
Droite-sarkozienne : ça dépend, si c'est une personne qui a voté naïvement et qui est déçue ça marche. Un sarkoziste convaincu, c'est pas la peine, c'est aussi gerbant que l'extrême-droite (on se demande qui pique les idées de l'autre).

Moi je me sens plutôt de gauche, mais alors trop à gauche ça va pas non plus. En gros, les extrêmes c'est pas possible.

Par exemple j'ai un ami qui est écolo à fond. L'hiver il met pas de chauffage chez lui. Bon bah pour moi c'est pas possible. Désolée mais les toilettes sèches ne font pas partie de mon idéal de vie. Et pourtant je fais gaffe à l'environnement, mais trop c'est trop.

Un autre exemple que j'ai c'est un ami très très à gauche qui m'a franchement draguée à un moment, mais pour moi c'était pas possible pour plusieurs raisons :
- Pas de sentiments pour lui (excellente raison à mes yeux !)
- Vision politique : il était communiste à un point que je ne pouvais même pas imaginer en fait. Internationaliste plus exactement. D'ailleurs il ne votait pas, il se préparait à la révolution.
- Vision sociétale : il était pour l'amour libre. Impossible pour moi !!! Et il ne voulait pas d'enfants parce qu'on est déjà trop nombreux. J'étais pas prête à en être privée.

Et là on en revient à la question des valeurs et des opinions politiques. Moi je pense que c'est lié, partiellement. D'un côté plusieurs partis peuvent avoir des valeurs communes, nan ? Je suis embêtée, je ne trouve pas d'exemples...

En fait j'ai plutôt tendance à croire que pour être en couple il faut déjà partager les mêmes valeurs, et que c'est la vision politique qui s'inclue dans ces valeurs et non l'inverse. Quelqu'un comprend ce que je raconte ? :D
B I U


Discussions liées