MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Se recentrer sur soi même

F
37 ans Strasbourg 707
Bonjour a tous,

Je ne savais pas trop ou poster mais je pense qu'ici est le bon endroit car on peut lier ce problème a "l'assumage" de soi.

Je m'explique, je  
discutait ce soir avec une amie, et on en est arriver a parler du fait que certaines personnes n'ont pas des relations "saines" avec les autres parce qu'ils ne pensent pas a eux même.
Cela nous rend dépendant emotionnellement des autres. Tout ça parce qu'on arrive pas a faire la part des choses.

J'ai fait le rapprochement avec ce que mon Psy ma dit un jour : si j'ai du mal dans mes relations amicales et amoureuses c'est parce que j'ai toujours en tête le fait qu'il faut que je fasse des choses qui fera plaisir aux autres... Au final on se perd soi même a force de ne plus penser a soi.

En étant enfant, j'ai toujours été dénigrée parce que jetais ronde. La famille, les connaissances, les camarades de classe.... Au final pour que les gens ont un peu destime pour moi, j'ai développer ça : toujours tout faire et dire pour qu'on soi bien vu, tjs faire des choses qui fera plaisir aux autres même si ça ne me fait pas plaisir a moi....

Que pensez vous de cette réflexion ?
Pensez vous qu'on peut s'en sortir? Si oui, comment faire pour se retrouver soi même ?

J'attends vos témoignages ;-)

Bonne soirée
B
50 ans 3
BONJOUR

oui je suis d'accord avec toi et j'ai vecu ça ; j'ai vecu 7ans avec un homme mythomane et manipulateur . Je l'ai quitté ne suportant plus ses mensonges . J'ai beaucoup souffert quand j'étais en couple et j'ai beaucoup souffert de la separation et j'ai découvert , réalisé que je suis dépendante affective . Ayant une basse estime de moi meme , une carence affective j'étais prete à accepter une relation toxique . J'ai entamé une psyhothérapie pour m'aider à m'aimer et à accepter la séparation ....
34 ans 50
Bonsoir,

Pour commencer simplement, demande toi qu'est-ce que tu aimes dans la vie et fais le. Pour toi :D

Es-tu tout simplement trop gentille avec tout le monde ?
Il est souhaitable pour toi que t'assumes tes idées et tes choix.
Tu te sentiras plus à l'aise dans la vie en étant toi-même.

Ensuite, par exemple, tes vrais amis apprécieront que tu leur donne ton avis et pas seulement ce qu'ils veulent entendre. C'est plus constructif pour eux.
47 ans meuse 1180
Oui ,il fo se ré- centrer sur sois mm ,il fo penser rien qu a sois pour avancer ,laisser les boulets de coté ,ne pas s encombrer inutilement de faux amis qui te tire vers le fond ...
Après si tu arrive a trouver une certaine stabilité tu peux regarder les autres ...
58 ans en Suisse .... 852
tu as raison, à vouloir que tout le monde nous aime on fini par n'être aimé de personne! Parce qu'il est impossible de plaire à tout le monde et qu'il faut admettre que l'on nous aime pas au même titre qu'il faut admiettre que l'on peut ne pas aimer quelqu'un!!
L'exemple type, l'enfant qui donne tout ce qu'il a, tartine, argent, jouets à un petit copain parce qu'il veut être son ami, souvent cet ami va se transformer en tyran ...
Comment faire? savoir se respecter et se faire respecter! tu ne peux pas me manquer de respect sous prétexte que j'aimerais que tu m'apprécies ....
Et tu verras, la suite viendra!
47 ans meuse 1180
Et le premier geste a faire c est simple ...dire non
Pas facile ...mais libératoire ....dire non aux autres ...
Te dire oui a toi ...pour toi ...avancer .être sois mm pour se libérer
508
je me suis totalement reconnue dans ce que tu dis ...

je suis comme toi je fais passer les intérêts et le bonheur des autres avant le mien... =/

C'est le gros reproche que chéri me fait mais il me rassure en me disant qu'on va réussir à se sortir de ça ensemble <3

J'ai décidé aussi d'en faire un tatouage... de faire transparaître ma souffrance vis à vis de ça comme un garde fou (d'où le fait que ce sera à un endroit "voyant")

Maintenant c'est une décision mûrement réfléchie et je ne te dis pas de faire la même chose mais je sais que moi ça va m'aider

Courage

On est des gens biens et on mérite d'être estimer

Des bizx
Dyne
39 ans au bord du lac 605
Ma psychothérapie m'a fait prendre conscience que depuis que je suis enfant (bébé pour être exacte) je pense aux autres avant de penser à moi. C'est long et ça prend du temps, mais ma solution (que je teste encore, je peux pas dire que c'est réglé) c'est de faire des choses qui nous font du bien. Décide que chaque jour, tu fais quelque chose qui te fait du bien à toi. D'abord parce que cela te force à te poser la question de ce qui te fait du bien, de ce que tu veux, de ce dont tu as besoin. Ensuite parce que ça regonfle l'estime de soi ;)

courage, tu vas y arriver!
40 ans 126
J'ai le même besoin de plaire et faire plaisir aux autres, de parâitre parfaite sans penser à moi
A l'époque ma psy m'avait conseillé de lire
"libre, imparfait et heureux!"
je n'ai pas réussi à la lire

j'essaie de me défaire de cette habitude mais du coup j'ai l'impression d'être completement égoiste, méchante avec les autres et je me perd encore plus en m'enfermant pour eviter le contact et donc eviter d'être trop gentille ou trop méchante...

Pour l'instant je lutte
S
32 ans 3465
Comment faire pour t'en sortir? Commence par accepter le fait que tu es humaine. Donc imparfaite, que ce soit physiquement ou moralement. Tu ne pourras quoiqu'il arrive jamais combler les désires de tout le monde. Je veux bien que tu veuilles faire plaisir aux gens que tu aimes, tout le monde veut ça. Mais y a un moment ou il faut poser les limites.

Tu es comme tu es, avec tes qualités et tes défauts et les gens qui t'aiment réellement seront là avec toi même si tu ne te plie pas en quatre pour eux. Faire les choses pour faire plaisir aux autres, alors que ça nous emmerde, c'est pas juste. Ca n'est pas juste pour toi pour commencer et puis ca n'est pas juste pour les autres non plus. Personnellement quand on me rend un service, j'aime savoir que ça ne dérange pas la personne qui me le rend. Si elle va pester intérieurement parce qu'elle me l'a rendu, je préfère au tant qu'elle ne le fasse pas.

Tu es toi! Bien sûr qu'il y a des gens qui ne t'aimeront pas. C'est comme ça, tout le monde n'est pas compatible. Mais ceux qui tiennent à toi réellement, resteront même si tu dis non, j'ai autre chose à faire. ;)

Courage!
32 ans 12
Moi aussi je suis passée par la. Il y a quelque années j'avais l'impression que je méritais pas de vivre, que je n'était pas assez importante. (d'ailleurs je n'aurai jamais pu répondre comme ca sur un forum, mon expérience n'ayant aucune importance...) Je n'avais que des relations toxiques avec des hommes qui me prenaient pour un objet...Puis un jour, j'ai rencontré un homme génial avec qui je suis toujours actuellement.

Au début de notre relation, mon copain depuis 3ans mnt a menacé de me quitter si je ''m'achetais pas une personnalité''. Du coup j'ai changé du jour au lendemain, mais c'est la meilleur chose qui ne me soit jamais arrivée. Je me isolée avec moi même et j'ai pris un grand cahier, ou j'ai noté absolument tout, ce que j'étais, pourquoi, comment j'en étais arrivée la, puis j'ai essayé d'être objective, et j'ai réalisé que j'étais tellement sévère envers moi-même que je ne pouvais effectivement pas ''exister'' sous mon propre jugement... J'ai fais la paix avec moi-même, et ensuite je suis passée a l'action, Pour réussir ce revirement j'ai carrément changé de filière d'étude et de job, pas parce que mon mec me l'avait demandé, mais parce que pour la première fois j'ai réalisé que j'avais des désirs et des envie et que je voulais vraiment les suivre.

Se faire passer avant les autres, au début c'est dur, on se sent égoiste. Mais au final, personne ne peut nous aimer si on ne s'aime pas soi-même (je sais c'est la phrase la plus bateau de la terre, mais elle se vérifie...)

Je te souhaite beaucoup de courage, je suis sure que tu va t'en sortir ;)
37 ans 86
Coucou !! je comprends ce que tu veux dire, j'ai commencé il y a quelques temps cette reflexion !!Il est important de se connaître et de connaître ses envies, ses besoins et surtout ses limites dans nos rapports avec les autres ..
Je pense que les personnes qui ont besoin de penser aux autres avant soi, ne deviennent pas purement égoiste en apprenant à dire non, car le fait d'être attentionné restera dans leur caractère .

Pour répondre à ta question FlyingBoat : Je pense que tu peux t'en sortir..pense à toi, et quand tu fais quelquechose demande toi si ça te fait plaisir, ou si ça ne te contrarie pas..sinon dit NON (les gens comprendront facilement)

Par contre de ce qui est "s'acheter une personnalité" :twisted: je l'aurai remis à se place celui-là ... Même si je sais exprimer mes envies et que je peux dire non , je suis de nature serviable et gentille (bonne poire diront certains) est-ce pour cela que je n'ai pas de personnalité, faut-il être une chieuse égoiste pour avoir une personnalité ????
39 ans au bord du lac 605
tendre_ironie a écrit:

Se faire passer avant les autres, au début c'est dur, on se sent égoiste. Mais au final, personne ne peut nous aimer si on ne s'aime pas soi-même (je sais c'est la phrase la plus bateau de la terre, mais elle se vérifie...)


complètement d'accord avec ça. Au début on culpabilise d'être égoïste, mais PERSONNE ne prendra soin de nous à notre place!!! Il faut s'obliger à le faire dans un premier temps, on a l'impression d'être égoïste et méchante mais on ne l'est pas! on se fait juste passer soi-même avant les autres, comme on devrait le faire depuis longtemps d'ailleurs. Nous sommes valables, aimables et précieuses, et notre première mission c'est de prendre soin de nous, de notre corps et de notre âme. J'ai vraiment pris ça comme un "devoir" que me donnait ma psy au début, mais c'est comme ça qu'on s'y habitue (et qu'on se rend compte que cela ne fait pas tant de mal que ça aux autres au final... oh surprise! m'aurait-on culpabilisée pour rien?)
F
37 ans Strasbourg 707
Merci à vous tous pour vos réponses.
Je vois que je ne suis pas la seule à souffrir de cela.

Effectivement je pense être trop gentille avec tout le monde...
Dans le fond, je me sens un peu frustrée, parce que que avec certaines personnes comme mes parents (avec qui je me sens à l'aise et en confiance, cela est également valable pour des amis proches), j'ai l'impression de ne pas me comporter comme cela. La je fais effectivement comme je veux, j'assume mes idées, mes choix.
Ce n'est pas le cas dans mes relations amoureuses par exemple ou avec d'autres personne que je ne veux surtout pas blesser. c'est pour ça dans le fond que je me sens mal... plutot frustrée...

Je sais bien qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, mais le savoir et appliquer ce qui va avec c'est une autre sauce ! :)
Mais je ressent toujours ce besoin de me montrer "parfaite" avec les gens... si demain je commence à agir autrement je me sentirai excecrable avec eux !

Par exemple, aujourdh'ui, quand des amis ou autres, me propose une sortie quelconque à laquelle je n'ai pas envie de participer, je vais trouver toutes les sortes d'excuses. Tout ça pour ne pas avoir à assumer mon propre choix, celui de ne pas vouloir participer... Alors dois-je apprendre à dire non "parce que j'ai pas envie" au lieu de trouver des excuses bidon et de mentir (genre.... ah non ce soir pas dispo j'ai un rdv chez le médecin, ... bref gros mensonge...)

En tout cas je pense qu'en ce moment, site à ce qui s'est passé avec mon homme et tout, j'ai simplement besoin de prendre du recul, de me retrouver un peu seule avec moi-même, de me remettre en question et de savoir ce que je veux vraiment dans ma vie, me fixer des objectifs et tenter de les réaliser...
39 ans 22/29 2570
Je me retrouve dans vos écrits. Longtemps je faisais tout pour que tout le monde m'aime. Si j'apprenais que quelqu'un ne m'aiamit pas, ça me perturbait et je faisais tout pour que cette personne change d'avis.
Avec le recul, je me dis que vraiment, c'était idiot.

Mais depuis mes 20 ans, j'ai arrêté les frais de faire plaisir à tout le monde en oubliant le mien. Le "non" sort plus facilement de ma bouche. Et si on a le malheur d'insister lourdement, là je m'ennerve. Avant, je sortais tout le temps avec mes amis. Même si je n'en avais pas envi. A la longue, je me suis rendue compte que je m'ennuyais en boite, que je n'avais rien à faire là. Maintenant, je sors en boite quand j'ai envi, point. Et si mes amis râlent ben tant pis pour eux.

Je pense avoir encore du chemin à parcourir mais j'ai fait le plus dûr.

Essaye de savoir vraiment ce que tu veux. Si quelque chose t'embête, pose le pour et le contre. Le but est de ne pas dire non à tout et de ne penser qu'à tes propres désirs mais de temps en temps, pense à toi. Petit à petit, tu trouveras un juste milieu. ;)
B I U


Discussions liées