MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Décès d'un animal / être humain

R
37 ans 15384
Moi aussi j'ai un animal,j'ai une immense tendresse pour mon chat Berlioz,c'est mon "Boubou d'amour" et je serais super super triste a sa mort c'est une évidence,je verserais des larmes,mais  
un pere qui pars c'est toute votre vie que vous remettez en question. A 13 ans et demi,j'avais tout perdu. Pour moi c'était un homme merveilleux,il a survécu aux plus dures épreuves ( grève de la faim de 45 jours qui l'a beaucoup affaibli après un emprisonnement de plusieurs mois pour une agression alors qu'il était innocent,ca a été prouvé ) ... Le véritable agresseur s'est dénoncé trop tard.
Il est mort en souffrant car une crise cardiaque c'est douloureux. Donc franchement qu'on compare ma douleur a celle de la perte d'un chat,ca me blesse,ca me fait mal au coeur ( je suis une grosse salope insensible je sais )
102 ans 1277
Je te comprend totalement Cute, moi aussi ça m'aurai profondement véxé que l'on compare le décé d'un etre si proche avec un chat. Maintenant, la personne à peut etre etait maladroite, et, l'amour qu'elle portait à son animal était peut etre tellement fort qu'elle ne s'en est pas rendu compte.


Meme si pour la plupart des gens, la tristesse que l'on a lors d'un deuil n'aminal n'est aucunement comparable avec celui d'un humain, il faut comprendre que ce n'est pas forcement le cas de tout le monde.
pour reprendre l'expemple de lalwende, moi aussi je serai bien plus dépité lorsque mon chat mourra que lorsque ce sera mon "pére".
J'ai une amie qui a fait une depression, suivi psy + medoc, et très grosse perte de poid suite à la perte de son cheval. Et pourtant, elle ne fait pas semblant, la souffrance qu'elle recent peut etre comparable à celle que quelqu'un ressentirait pour la perte d'un humain ...
Chacun est different, tout le monde ne peux pas penser comme toi, meme si c'est tout a fait normale que tu était en colère à ce moment
58 ans 91 25732
J'ai déjà perdu 3 chats et j'ai eu un profond chagrin.

J'ai aussi perdu mon papa et j'ai eu un profond chagrin.

Mais je n'ai pas envie de comparer, parce que ce n'est pas comparable.

En fait ce qui fait mal c'est de perdre ceux qu'on aime, peu importe qu'ils soient humains ou animaux.

Quand j'apprends le décès d'une personne que je connais peu, je ne dis pas que ça ne me fait rien, mais je ne ressens pas ce que j'ai ressenti pour la mort de mes chats. Ca ne fait pas de moi un monstre, c'est juste que j'avais des sentiments pour mes chats et pas pour la personne dont on me parle.

Pour beaucoup de personnes, les animaux sont un vrai bonheur, bien plus que les humains. Ils nous aiment sans demander grand chose, ils ne nous jugent jamais, ils sont là souvent quand les humains ne le sont pas.

Je peux comprendre la souffrance de perdre un animal qu'on aimait, avec qui on a vécu des choses. Cet animal aussi fait partie de votre vie, c'est normal d'avoir mal qu'il ne soit pas là.

Je me répète mais on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable. La souffrance n'a pas de degrés, elle est propre à chacun en fonction du lien qu'on avait avec la personne ou l'animal qui est mort. Et ça fait mal de perdre ceux qu'on aime, quels qu'ils soient. :cry:
109 ans 3096
CuteVengeance a écrit:
Donc franchement qu'on compare ma douleur a celle de la perte d'un chat,ca me blesse,ca me fait mal au coeur


Justement je crois que le "truc" est là.
Ce n'est pas TA douleur qu'on compare.
Si Machine dit qu'elle a été aussi triste quand elle a perdu son père que quand elle a perdu son chat, c'est la douleur qu'ELLE a ressenti dont elle parle, pas la tienne.
Et ça peut s'expliquer notamment par ce qui a été dit plus haut, pour toi ton père a été quelqu'un de formidable et bien plus important que ton chat. Bah pour Machine c'est son chat qui a été plus présent et plus important que son père, c'est un état de fait auquel on ne peut rien changer, c'est son ressenti, sa perception et à aucun moment ça ne remet en cause ton ressenti à toi.

Je crois aussi qu'une personne peut hiérarchiser sa propre douleur (style "j'ai plus mal quand je me cogne le petit orteil que quand je me mords la langue"), autant on ne peut pas la hiérarchiser d'une personne à l'autre, c'est trop personnel.

Machine trouvera que se cogner le petit orteil c'est ce qui fait le plus mal, Bidule au contraire pensera que le pire c'est de se mordre la langue. Comment départager qui a raison ? Je prends des exemples ridicules pour simplifier les choses et pourtant même sur des choses aussi simples on ne peut pas raisonner, classifier. Alors quand on prend l'exemple du décès de personnes ou d'animaux qui nous ont accompagné pendant des années, c'est encore plus difficile puisque ça met en jeu le vécu, les sentiments, un ensemble impressionnant de souvenirs qui ont perduré parfois sur une très longue période avec tout ce que ça implique.

Il y a 10-15 ans de ça, si j'avais perdu mon père, ça m'aurait fait presque ni chaud ni froid, par contre si ça avait été ma mère j'aurais été anéantie. Bah aujourd'hui c'est l'inverse... Quand tu vois le nombre de situations auxquelles on peut être confronté dans l'entourage familial/amical, que des gens qu'on aimait sincèrement un jour deviennent quelques années plus tard de parfaits inconnus, ben finalement pour certaines personnes les humains peuvent parfois représenter bien peu de choses quand on considère cette sorte de "constance" des relations qu'on peut avoir avec les animaux.
R
37 ans 15384
Bah la Machine en question n'a fait preuve d'aucune délicatesse. C'était " c'est dur,moi quand mon chat est mort c'était horrible aussi ",sans meme songer une seconde au fait que moi c'est un parent qu'est mort,pas un animal de compagnie ! Elle m'aurait dit " j'ai perdu ma grand mere " j'aurais bien pris la chose. J'ai perdu mon chat,POUR MOI,c'est blessant. Ca m'a profondément touchée et j'en ai pleuré encore plus quand elle m'a dit ca. Super de comparer mon pere a un chat. J'apprécie. Pourquoi pas une gerbille ?!
S
99 ans 4480
Je pense que ce n'est PAS comparable, tout simplement....

J'ai perdu mon chien il y a quelques mois et j'ai du mal à m'en remettre. Je pleure quand j'y pense, surtout aux jours qui ont précédé sa mort (on l'a fait piquer pour abréger ses souffrances qui étaient intenables, son état s'étant aggravé très subitement...)

Bref, je voue un amour infini aux animaux. Je pense même que si un jour je me reconvertis, je ferai quelque chose en lien avec eux (élevage, éducation, photo animalière, etc...)

C'est mon oxygène tout simplement... Quand je vais dans de la famille ou chez des amis qui ont des animaux, j'en profite.
Et les animaux le sentent, ils sont toujours fourrés vers moi...

J'envisage de reprendre un animal mais c'est encore trop frais dans ma tête, je ne veux pas "remplacer" mon toutou d'amour..
Je lui ai donné énormément d'amour et il m'en a rendu énormément en retour, j'ai "grandi" avec mon chien et quand il est parti, j'ai perdu une partie de moi...

Alors oui Cute, pour toi ça te parait inconcevable. Mais simplement car tu n'as pas cette relation avec ton chat que certaines d'entre nous ont ou ont eu avec leur animal de compagnie.

Oui, on peut faire un deuil pathologique suite à la perte de son animal... Et non, ce n'est pas exagéré...

Arrêtons de comparer les souffrances des personnes... Ca n'avance à rien...

On est tous différents, on a tous des vies différentes, des vécus différents...
Et la question de la perte, que ce soit un animal ou un humain, c'est avant tout la perte d'un ETRE CHER à son coeur...

Et qu'on ne vienne pas me dire "ce n'est qu'une bête" ! Parce que là, je deviens méchante :evil:
R
37 ans 15384
Ah non ce n'est pas ce que je dis. Mais bon chacun est libre de penser ce qu'il veut hein ... Tant qu'on est pas insultant c'est le principal.
franchement dire a une enfant endeuillée " c'est rien moi mon chat c'était pire " c'est IGNOBLE !!!
102 ans 1277
TheSunIsYellow a écrit:


Arrêtons de comparer les souffrances des personnes... Ca n'avance à rien...

On est tous différents, on a tous des vies différentes, des vécus différents...
Et la question de la perte, que ce soit un animal ou un humain, c'est avant tout la perte d'un ETRE CHER à son coeur...

Et qu'on ne vienne pas me dire "ce n'est qu'une bête" ! Parce que là, je deviens méchante :evil:



=D> =D>
S
99 ans 4480
CuteVengeance a écrit:
Ah non ce n'est pas ce que je dis. Mais bon chacun est libre de penser ce qu'il veut hein ... Tant qu'on est pas insultant c'est le principal.
franchement dire a une enfant endeuillée " c'est rien moi mon chat c'était pire " c'est IGNOBLE !!!


Cette personne n'a pas dit que c'était pire.. Arrête un peu Cute...

Elle a certes comparé la perte de son chat à celle de ton père...
Sauf que perso, quand mon chien est mort, j'étais dans un état pitoyable. Donc oui, pour MOI, ce jour là a été un des pires...

Pour autant, je ne minimise pas ta douleur.. Mais par pitié, ne minimise pas la douleur des autres...
R
37 ans 15384
Elle l'a largement sous entendu en tout cas. En tout cas j'étais trop dévastée a l'époque pour prendre ca "bien". Et je le suis toujours ...
S
99 ans 4480
Peut être.. Mais là, tu extrapoles.. Tu n'en sais rien...
Et qui te dit que cette femme n'étais pas elle même hyper mal quand elle t'a dit ça ?
Et que du coup, oui, elle comprenait la douleur que tu pouvais vivre ?
109 ans 3096
CuteVengeance a écrit:
Bah la Machine en question n'a fait preuve d'aucune délicatesse. C'était " c'est dur,moi quand mon chat est mort c'était horrible aussi ",sans meme songer une seconde au fait que moi c'est un parent qu'est mort,pas un animal de compagnie ! Elle m'aurait dit " j'ai perdu ma grand mere " j'aurais bien pris la chose. J'ai perdu mon chat,POUR MOI,c'est blessant. Ca m'a profondément touchée et j'en ai pleuré encore plus quand elle m'a dit ca. Super de comparer mon pere a un chat. J'apprécie. Pourquoi pas une gerbille ?!


Oui la personne qui t'a dit ça a manqué de tact, j'avais "zappé" ce passage là, en fait j'avais plutôt en tête le topic d'à côté sur l'hypersensibilité vis à vis des animaux.

Je crois qu'il faut faire la distinction entre la conversation "en vrai" où tu dis à quelqu'un que tu as perdu ton père et la conversation "virtuelle" où là on parle d'un cas général.
Dans le premier cas de figure, c'est sûr que c'est très déplacé comme ça à chaud de comparer la perte de ton père à celle de son chat :? c'est un réel manque de tact.
Mais dans le second cas quand on en parle posément à froid comme sur le forum, bah tout le monde peut exprimer son opinion, même si tu peux te sentir blessée il faut que tu gardes à l'esprit que personne ne dénigre ta souffrance et que personne n'essaye de dire que son chat valait mieux que ton papa.
B
31 ans 291
TheSunIsYellow a écrit:
Je pense que ce n'est PAS comparable, tout simplement....

J'ai perdu mon chien il y a quelques mois et j'ai du mal à m'en remettre. Je pleure quand j'y pense, surtout aux jours qui ont précédé sa mort (on l'a fait piquer pour abréger ses souffrances qui étaient intenables, son état s'étant aggravé très subitement...)

Je lui ai donné énormément d'amour et il m'en a rendu énormément en retour, j'ai "grandi" avec mon chien et quand il est parti, j'ai perdu une partie de moi...

Et qu'on ne vienne pas me dire "ce n'est qu'une bête" ! Parce que là, je deviens méchante :evil:


Je reprends quelques phrases de TheSunIsYellow, j'ai perdu mon chien mardi, je fais que d'y penser et les larmes coulent.

Un deuil n'est pas comparable, chaque personne a son vécu.
Tu as perdu ton papa très tôt et j'en suis désolé mais pour certaines personnes, un animal est plus qu'une bête a 4 pattes.
38 ans 5932
CuteVengeance a écrit:
Elle l'a largement sous entendu en tout cas. En tout cas j'étais trop dévastée a l'époque pour prendre ca "bien". Et je le suis toujours ...

Justement, tu l'es toujours, donc tu n'as pas nécessairement le recul nécessaire pour prendre ce que t'a dit cette personne juste pour ce que c'était. Ça ne fait pas de toi une garce ou je ne sais quoi, hein, faut pas déconner.

Elle n'a pas comparé ton père à son chat, ni prétendu que c'était la même chose, elle a juste essayé de te dire qu'elle compatissait. Bon, si elle t'avait dit qu'elle aussi souffrait beaucoup parce qu'elle venait de se casser un ongle, je comprendrais entièrement ta position parce que ce n'est ni la même douleur ni la même perte (ton père il ne va pas repousser, un ongle si). Mais là je pense que tu compares la mauvaise chose : au lieu de comparer la conséquence (vous souffriez énormément toutes les deux), tu compares les causes (et forcément les deux causes ne sont pas exactement les mêmes).

Et puis bon, tu sais, être maladroit ça arrive. Il y a quelques années j'ai été maladroite avec une amie au sujet du décès de son père. Bon, là c'était plusieurs années après sa mort, mais quand même. J'ai voulu lui faire comprendre qu'elle vivrait peut-être mieux sa perte si elle essayait de se réjouir des bons moments qu'elle a eu avec lui, de l'amour qu'ils ont pu se donner, etc, plutôt que de se concentrer sur le fait que maintenant il n'était plus là. Alors je lui ai parlé rapidement du mien de géniteur (aucun moment positif à en tirer, rien de partagé, aucun amour), en lui disant qu'au final elle avait eu énormément de chance d'avoir un père qui l'aime dans sa vie et que c'était peut-être ça l'important dans une vie (ce que nous ont apporté les gens, les bons moments...). Sur le coup ça lui a peut-être donné l'impression que je disais "moi c'est pire" ou bien "tu te plains pour rien", je ne sais pas elle ne me l'a jamais dit. Mais ce n'était pas ça du tout qu'il y avait dans ma tête à ce moment-là : j'ai juste voulu lui proposer un angle de vue différent pour peut-être mieux vivre cette disparition.
Alors entre ce que t'a dit cette personne, ce qu'elle a voulu dire et ce que tu en as compris, il y a peut-être un monde.
50 ans paris 928
C'est très difficile de répondre a une personne qui a perdu un être cher .
Chaque personne est unique et sa sensibilité est différente et la notre aussi .
Comment apporter un réconfort ? C'est très difficile ...
Les liens les circonstances sont tellement différentes , on peu en dire " des conneries" ou en interpréter suivant ou on en est placer ...

Parfois je ne devrais pas lire qui me ramène a mon passé
Et pourtant je lis ...
B I U