MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'aimerais tenter une RA..

28 ans 395
Bonsoir tous le monde :D
Ca fait quelques semaines/mois que je parcours ce forum,et je me décide enfin à venir vous raconter ma vie :roll:
Bon je résume, je  
suis une fille,j'ai 17 ans,je ne sais pas combien je pèse actuellement(je n'ose plus me peser :lol: j'dois faire 65/70 kilos pour 1m69) Je sais bien que je ne suis pas grosse,mais je suis un peu enveloppé quoi ^^ et j'aimerais apprendre à retrouver une relation saine avec la nourriture.J'ai toujours aimé manger,depuis toute petite je me réjouis à l'idée de passer à table.Dans ma famille,on m'a toujours appris à finir mon assiette.
Je suis assez complexée par mon corps .J'ai entamé une sorte de régime l'année dernière sous l'influence de ma grande soeur..je sais c'était complètement con >< J'étais euphorique, je me sentais bien,maitresse de mon corps,je voulais perdre toujours plus..Bon ça n'étais pas non plus un régime hyper réstrictif mais c'était un régime quoi.. évidemment,je n'ai tenu que quelques semaines/mois (3/4 mois je pense,je ne me rapelle plus de quand j'ai craqué) et ai perdu une petite dizaine de kilos.Que j'ai (je pense) bien repris depuis,si pas plus. J'aurais aimé à l'époque que quelqu'un me force à lire ce forum pour que je me rende compte des méfaits des régimes,mais bon voilà le mal est fait.
Bon ça c'était pour l'histoire du poids.
Mais en ce moment ça ne va pas trop trop avec la nourriture..j'essaie d'écouter mon corps mais dur dur d'ignorer les vieux réflèxes-régimes (mais bon je m'améliore quand même je trouve :lol: )
et sinon je pense faire des crises d'hyperphagies.En fait ça arrive souvent quand je suis seule à la maison,à l'heure du gouter..Je me met à manger,manger,manger,jusqu'à ne plus avoir faim du tout pour le souper >< mais je mange quand même parce que mes parents trouveraient bizarre que je ne mange pas..haha.
En fait, je me suis rendu compte que je détèste manger en présence de mon père.('me suis déjà pris quelques réflexions de sa part dans la gueule,je crois que c'est lié >< genre « ce n'est pas bon pour toi le choco» ou «dis donc,tu as bon appétit (…)..ou «Faudrait faire attention»..c'est peut être pas très grave mais ça me blesse à chaque fois) Ce qui fait que je ne mange quasi jamais de sucrerie en sa présence, mais j'en mange dès qu'il a le dos tourné..Il faut savoir que quand j'avais entrepris mon régime il trouvait que c'était une bonne chose >< merci papa!
D'ailleurs,mon père est assez intolérant avec les gros en général.Pour lui si les gros sont gros c'est parce qu'ils bouffent n'importe comment ,ne se bougent pas et n'ont aucune volonté -_- fin bref,mon père m'insupporte (pour être polie!).
Et sinon ces temps-ci j'ai l'impression d'avoir faim/envie de manger en permanence.. :? c'est pas top :/
le concept de la RA me plait assez bien,j'aimerais bien me lancer :D
Bon c'est tout pour aujourd'hui ^^
C
36 ans 4
Chère Fan-ouille,
Je me reconnais tout à fait dans ce que tu décris sauf que je pense que je suis bien plus grosse que toi !
J'ai 26 ans, j'ai toujours été bien enveloppée depuis que je suis petite, et chez moi c'était assez strict : on mange de tout, on fini son assiette et on ne discute pas.
Moi aussi je me prenais des réflexions à table (les mêmes que toi !) et pour mon père aussi quand on est gros, c'est qu'on a aucune volonté ! Alors je grignotais en cachette...
En terminale, je pesais 96 kg pour 1m70... L'horreur
Quand je suis partie de chez mes parents à 18 ans pour faire mes études, j'ai déclenché des compulsions alimentaires (dues à la restriction de mon enfance) : j'étais tranquille dans mon appart, je pouvais manger ce que je voulais quand je voulais... le rêve... ou plutôt le cauchemar !!!! Je me retrouve toujours à 90 kg après plusieurs régimes ratés, et j'ai dit STOP à toutes ces conneries.
Bref, notre passé et notre éducation sont des facteurs très importants dans ce qu'on est maintenant... alors si tu as vraiment envie de t'en sortir, il faut aller voir un endocrinologue et éventuellement un psychologue.
Il faut réussir à ce détacher de cette relation de merde qu'on a avec la nourriture et à s'écouter davantage...
Je crois que j'essaie de te convaincre autant que de me convaincre... ;)
Bon courage à toi et n'hésite pas à parler, ça fait toujours du bien !
Bises
28 ans 395
Merci pour ta réponse :D j'avais un peu zappé mon topic je dois dire :lol: Merci pour ton témoignage!
Je pense que je vais essayer de m'en sortir seule.. :oops: mais si vraiment la situation empire, quand je ne serais plus chez mes parents j'irais voir quelqu'un, mais là je n'ai pas envie du tout d'aborder le sujet avec eux..
Bon.. que dire.. je n'ai pas beaucoup évolué depuis la fois dernière.Je mange encore au delà de ma faim et fais de temps en temps des "mini-crises" d'hyperphagie. Genre hier soir, le repas était prêt, mais je devais attendre 20 minutes que mes parents reviennent pour qu'on mange ensemble, mais j'avais vraiment faim, du coup je voulais manger un petit truc pour patienter mais finalement j'ai mangé une carotte,un morceau de camembert, une tartine au choco, une poignée de chips au sel, 2 tranches de salami.. enfin bref, ça a un peu dérapé cette histoire :roll: et au final je n'avais pratiquement plus faim pour le repas, mais j'ai mangé quand même (je n'ai même pas savouré et j'ai mangé assez vite) , histoire de bien me sentir mal après :roll:
J'ai remarqué aussi que j'avais du mal à m'arrêter de manger lorsque ce que je devais faire après avoir manger m'était désagréable, genre si je me dis "bon allez, je déjeune et après je me met au travail" et bien je mange très vite et de grandes quantités, sans vraiment savourer, et je me ressert pour repousser le travail qui m'attend.. :?
Et sinon j'ai une sale habitude qui s'installe, c'est d'aller chercher à manger quand mes parents sont couchés.. et généralement c'est des trucs biens gras et sucrés :roll:
J'ai l'impression de stagner, ça m'énerve. J'ai l'impression de faire comme ces filles qui se disent "allez, demain, je fais régime" et qui repoussent sans cesse le jour.. même si je ne veux absolument pas faire régime, j'aimerais juste me mettre sérieusement à la RA, mais c'est dur.. :( en plus je n'ai jamais parlé à personne de ce problème..juste vaguement à une amie mais je pense qu'elle ne me prend trop pas au sérieux, car elle aussi à des problèmes alimentaires, donc ça fait un peu "Attend, moi c'est pire!" quand on parle de ça :roll:
Quant à mes parents ils pensent juste que je suis gourmande..
Je pense que les responsables de ces problèmes alimentaires sont en partie ceux-ci..je ne leur jette pas la pierre car il y a surement d'autres facteurs mais je ne sais pas,j'ai l'impression qu'ils ont installés entre nous et la nourriture un rapport ambigu, malsain.. étant donné que ma soeur est passé par l'hyperphagie aussi après un régime provoqué par une réflexion de mon père.. et j'ai appris il y a peu que ça arrivait aussi à mon grand frère du temps où il vivait encore à la maison de manger en cachette..enfin bref, de toute les façons "le mal est fait", je cherche maintenant à réinstaller un bon rapport entre moi et la nourriture ;)
49 ans Lorraine 4326
moi je te trouve dejà bien au clair sur pas mal de points :-)

J'ai un peu le meme souci que toi quant au fait de grignoter en attendant l'heure du repas et en le preparant , et de manger ensuite sans faim ce meme repas.
c'est un truc que je n'arrive pas à appliquer ca, de manger sans respecter les vraies heures de repas, je me dis que c'est faisable uniquement quand on vit seul ....

Tu sais pourquoi tu dois aller manger quand tes parents sont couchés ?
28 ans 395
Oui c'est vrai que ça fait déjà pas mal de temps que je cogite là dessus donc j'ai déjà réussi à dégager certaines choses ;) cependant ça ne résous pas vraiment mes problèmes tout ça :(
Effectivement , chez moi c'est pratiquement impossible de manger à l'heure que je veux (sauf le matin ) , vu que je ne peux pas échapper aux repas en famille.. :? que je n'apprécie pas trop..donc j'ai tendance à vite manger pour sortir de table rapidement.. :? je n'aime pas l'ambiance qu'il y a à table..mon père est souvent ronchon (et il a également l'art de poser des questions qui me font ch*er, donc je préfère ne pas m'éterniser à table..) , ma mère fait souvent une gaffe qui le fait râler pendant le repas ( et mère maladroite et bordélique avec père ronchon ET perfectionniste, ça ne fait pas bon ménage, c'est moi qui vous le dis :lol: y'a souvent des tensions quoi )

"Tu sais pourquoi tu dois aller manger quand tes parents sont couchés ?"
eh bien je suppose que c'est parce que je me sens "enfin libre" de pouvoir manger tout ce que je veux sans que personne ne m'observe/ne me fasse de remarque..même si c'est exagéré, ils ne me scrute pas non plus avec des jumelles et me font rarement des remarques, mais je sais pas, je suis surement parano :shock: (je mange principalement du chocolat,bonbons, tartine au choco ou autre, bref, toutes les choses que inconsciemment ou non je m'interdit de manger en leur présence ) En fait le soir j'ai souvent une petite fringale , mais je n'arrive pas à me résoudre à manger juste un petit quelque chose histoire de ne pas m'endormir le ventre vide, et c'est à ce moment là que je "craque" ..et dans ces moments là impossible de me raisonner.. je ramène les trucs dans ma chambre et les mange devant un livre ou assise sur mon lit..et je fais parfois plusieurs aller-retour vers la cuisine.
Enfin voilà quoi :?
28 ans 395
Pffff.. :( ça ne va pas trop aujourd'hui. Je me sens moche et boudinée dans mes vêtements (je me rends compte que j'ai grossis parce qu'ils deviennent serrant alors qu'avant non :|) je n'avais encore jamais atteint le poids que je fais maintenant.. mon visage est un peu gonflé, j'aime pas du tout ça..
Je ne sais pas trop où j'en suis, c'est bientôt la fin des vacances et je stresse pour la reprise des cours (je dois rendre mon TFE ) C'est un de ces jours où j'ai l'impression de rien foutre et de faire que glander alors que j'ai des trucs à faire..je me sens seule et inutile..j'aime pas du tout me sentir comme ça #-o
Cette aprem je vais aller marcher un peu, peut-être que je me sentirais mieux après qui sais.. :roll:
Ca m'enerve.. parfois je me dis que je me sentais mieux quand je faisais régime..je prenais confiance en moi et j'aimais de plus en plus mon corps..mais bon je sais que ça n'arrangera pas mes problèmes dans le fond.. :(
Bref, pas bien :cry:
28 ans 395
Hééé mais dis donc, ça fait perpette! :lol: j'avais encore une fois zappé l'existence de ce topic :roll:
Bon donc me revoilà presque un an après, ça me fait assez drôle de relire ça avec du recul, je n'ai pas l'impression que c'est moi qui ai écris ces mots.
Alors alors.
Il y a eu des hauts et des bas, je vous passe les détails (t'façons je ne m'en rappelle plus :lol: ) . Tous s'est passé comme sur des roulettes de septembre à décembre, je commençais à bien maîtriser la RA, me réappropriais mon corps et perdais du poids tout doucement,plus aucune crise d'hyperphagie. Puis, il y a eu la période des examens. Hum. Et c'est là qu'on se rends compte que tant que l'on a pas réellement fait un travail de fond, les vieux démons peuvent ressurgir dès qu'on traverse une période difficile. Je me suis dis que je ne voulais pas me prendre la tête durant cette période fort stressante, et du coup, petit à petit, j'ai relégué au second plan le principe du "je respecte ma faim et ma satiété". Retour à la case départ quoi.
Ca fait quand même un mois et demi que mes examens sont terminés et j'ai vraiment du mal à me remettre dans la RA. Bref, c'est pas encore gagné :roll:, mes vêtements qui étaient devenus un poil trop grand recommencent à me mouler un peu, mon visage s'est "ré épaissi"...et je recommence à me sentir mal à l'aise dans mon corps.
Même si, il faut quand même le souligner, ma relation à la nourriture s'est relativement apaisée par rapport à l'année passée (je me rends compte de ça en me relisant, c'est assez frappant).
Je vais tenter de louer le livre de Zermati, peux être que ça m'aidera. J'ai lu les livres d'Apfeldorfer il n'y a pas très longtemps, mais j'avoue que ça ne m'a pas vraiment fait avancer, je n'ai pas vraiment appris grand chose de nouveau et vraiment, tenir un carnet alimentaire me semble être au dessus de mes forces.
Mais malgré tout, je reste confiante, un jour viendra où je me sentirais bien dans mon corps,dans ma tête et dans ma vie, j'en suis convaincue :D (comment? auto persuasion? naaooon :lol: )
B I U