MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le bonheur selon vous?

233
Je lis actuellement un livre psycho sur le bonheur qui explique notamment que le bonheur peut etre l'ensemble de petits plaisirs, de jolis instants au cours d'une journée ou d'une  
période.
Alors je me demandais, et pour vous c'est quoi le bonheur ? un état d'esprit en général, chaque petit moment de joie ? Quels sont-ils ?
Ca me fait penser à une chanson de Da Silva qui dit « Si la vie est terrible, les journées peuvent être si belles ».
En fait, je ne me considère pas comme étant « heureuse ».
Pourtant je peux connaître de véritables moments de « bonheur » pendant de brefs moments, une soirée, un week-end. En étant entourée de gens que j’aime profondément, en jouant au légo avec mon neveu de quatre ans, en dansant toute seule chez moi la musique à fond... Tous ces petits instants qui font que pendant une minute ou une journée, je me dis: « là, je suis bien ».
Selon moi, ce n’est donc pas un « état d’esprit général » mais juste des « petites choses » et c’est surement pour cela qu’elles n’en sont que plus appréciables.
S
31 ans 3465
Je suis assez de l'avis de little-miss-sunshine. Ce n'est pas, selon moi, quelque chose qu'on attrape et qu'on garde à l'infini. Je crois qu'il faut saisir qu'il y aura toujours du malheur dans le bonheur et vice versa.
P
31 ans 858
Le bonheur est à la base définit comme un état stable, il est donc en théorie impossible à atteindre puisque nous sommes toujours boulversés par nos émotions.

Cependant, je dirais aussi que le bonheur est un état d'esprit, on peut avoir des moments de tristesse mais il faut savoir vivre sur notre joie.
4240
Personnellement, je vois ma vie comme quelque chose de linéaire (et neutre à la base, ni bon ni mauvais) mais ponctué de bonnes ou mauvaises choses (bonheur/tristesse, colère donc). Le bonheur est donc pour moi quelque chose qui me rend heureuse à un instant donné.
I
40 ans 27
Quelle belle question :D

Je suis assez d'avis avec les personnes précédentes...le bonheur ce sont quelques petits moments dans une journée qui me font dire que j'ai eu raison de me lever le matin:

- un nouveau mot de ma fille de 18 mois
- sa façon de me donner des bisous ou de dire c'est MA maman
- une crise de fou rire avec mon mari ou mes amies
- la joie partagée avec mes amies quand elles annoncent leurs grossesses
- les bonnes bouffes et soirées karaoké avec mon beauf et ma belle soeur, le sentiment de sécurité de savoir qu'ils seront toujours là pour nous
- la complicité entre ma fille et son parrain (ou son chien aussi 8)
- la fierté que je ressens de voir que finalement j'ai pas eu tort de recommencer mes études
- et puis parfois le simple fait qu'il y ait du soleil ou que les oiseaux chantent!!!
1834
C'est vrai que c'est une belle question.

Comme dit précédemment, je pense que le vrai bonheur est nécessairement quelque chose d'éphémère, car dû à des conditions particulières.
Si ces conditions n'étaient pas particulières, elles deviendraient donc la norme et ne pourraient plus prétendre à cette définition du vrai bonheur.

Il est assez difficile par contre d'avoir pleine conscience du bonheur au présent.
Je pense que cette sensation est généralement associée à quelque chose de passé.
Lorsque l'on a du recul sur un évènement, avec plus de clés en main pour l'analyser,
on se rend beaucoup plus compte de sa valeur et de ce que ça nous a apporté.

Il est en effet plus courant de se dire : "C'était vraiment une bonne journée aujourd'hui" le soir venu,
que de penser au beau milieu de l'après-midi : "Wouah je passe vraiment une bonne journée là !"...
Si c'est plus rare, ça ne veut pas dire que c'est impossible non plus pour autant.

Mais surtout, ça n'enlève rien au fait que l'on a vécu ce bonheur à un moment donné.
Qu'on en ait eu réellement conscience sur le moment ne change pas son intensité.
Parce qu'inconsciemment nous le savions et nous en étions probablement heureux.

Et les bonheurs, même en souvenirs, restent des morceaux de bien-être qui nous redonnent le sourire.
Il est d'ailleurs judicieux parfois dans un couple de se replonger dans les souvenirs du début, pleins de passion,
pour pouvoir regarder son conjoint avec plus d'amour et d'indulgence, nourri par ces bonheurs passés ensemble.

Mais il arrive aussi que cette propension à ne ressentir vraiment le bonheur qu'après coup puisse devenir problématique.
Qui ne s'est jamais retourné sur une histoire d'amour en se disant : "Merde c'était quand même génial, on aurait dû s'accrocher..." ?

La maturité comprend certainement une capacité à percevoir le bonheur sur le moment lorsqu'il pointe
son nez pour agir en conséquence, gérer ses émotions, et ainsi limiter les déceptions et les regrets.

Enfin... le "problème" principal du bonheur c'est qu'il reste finalement indéfinissable.
Il dépend de tellement de paramètres que c'est une notion qu'on ne peut pas mettre en cage.

La définition la plus juste que l'on pourrait lui donner serait selon moi : "Être profondément en accord avec soi-même".
Parce que cette phrase peut inclure en son sein les mêmes paramètres que ceux du bonheur.
Et parce qu'il n'y a rien de plus agréable que de se sentir parfaitement à sa place, au bon moment au bon endroit. :)
35 ans Drôme 7
Je ne vais pas vous sembler très gai mais voila moi je pense que le bonheur est le contraire du malheur !

On ne pourrait avoir conscience du bonheur sans avoir eu un "apperçu" du malheur (encore un autre débat)
mais c'est peut etre cela qui fait le bonheur
par exemple quand on souffre de polyarthrite, se rendre compte un jour que l'on peut bouger normalement ses bras, ses jambes, on est HEUREUX !

Enfin dans tous les cas le bonheur se mesure à l'echelle personnelle de chacun.

N'est ce pas non plus seulement qu'extrapoler le plaisir ?

Pour moi, le simple fait que de me faire réveiller par un rayon de soleil qui transperce le carreau de ma fenêtre, c'est du plaisir ! et j'ai aussi tendance à l'appeler bonheur !
31 ans 191
Le bonheur est un état d'esprit , il n'arrive que rarement et à de court instant dans la vie. Ce sont des moments ou l'ont est bien.
Bien entendu chaque personne a une conception différente du bonheur certains diront le bonheur c'est de voir mon enfant parler , d'autre diront le bonheur c'est d'avoir eue le dernier Iphone. Même si ce sont deux faits complétement différents elles ont rendus a un moment donnée les personnes heureuses d'une façon ou d'une autre!
N
33 ans 485
Il est joli, ce post...

C'est agrable de se poser ce genre de questions qu'on ne se pose pas en temps normal.

Je suis assez d'accord avec ce qui a été dit, à savoir que je ne pense pas que l'on puisse être "heureux" tout le temps... La vie est faite de petits instant qui sont en effet des moments de bonheur, mais aussi de boulversement, d'em***des et de choses tristes qui font que l'ont apprécie d'autant plus les bons moments et les petits plaisir de la vie... et que finalement, le bonheur ne peux pas exister sans malheur! On ne saurait pas que le soleil vient de se lever s'il n'avait pas fait nuit.

Je considère donc que oui, le bonheur est constitué de ces petits instants magiques, des petits plaisir de la vie.

Par contre, je considère aussi que c'est un état d'esprit dans la mesure ou j'ai pour philosophie de rechercher, de créer, de m'offrir un maximum de ces instants et d'y rester ouverte en toutes circonstances, même quand les conditions ne s'y prètent pas: je ne suis pas du tout du genre à penser "c'est pas le moment"...
Je passe donc mon temps à me faire la réflexion que ce que je suis en train de vivre est un de ces instants magiques, et donc à profiter comme il faut. Et à le partager avec ceux que j'aime et qui m'entoure.

Et surtout, je m'(oblige à m'téonner de tout et à condiérer qu'un petit rien est aussi important que le découverte de la pénicilline! :lol:

Donc oui, pour moi, le bonheur est aussi quelque part un état d'esprit, mais ne peut en aucun cas être stable et permanent...

Il doit être intéressant, ton livre...
109 ans 2475
Je vais probablement à contre-courant de tout le monde, mais je considère être heureuse...

Pourquoi ? Parce que je suis entourée de gens que j'aime, que j'ai un boulot stable, que je vis dans un appartement dans lequel je me sens bien, que je n'ai pas de problèmes d'argent, pas de peines de coeur... Effectivement il m'arrive d'avoir de petites contrariétés (genre la copine qui pète une durite ou le patron qui fait sa crise), mais ça ne bouleverse pas totalement ma vie. Ce ne sont pour moi que de petits ricochets sur un lac tranquille...

Bon, j'avoue volontiers que je suis une indécrottable optimiste depuis quelques années. Sûrement parce que j'ai été confrontée au vrai malheur une fois dans ma vie, à une chose irrémédiable qui vous fait voir le fond du gouffre... Pourtant je ne suis pas celle qui a été touchée de plein fouet.

Alors aujourd'hui je suis heureuse, et je profite pleinement de chaque petite chose qui me met de la joie dans le coeur (ben rien que ce matin, en allant travailler, il y avait un soleil rond tout orange qui sortait de derrière les toitures des maisons, tout à côté de la basilique de ma ville. J'ai trouvé ça beau, et ça m'a mis du baume au coeur...).
57 ans en Suisse .... 852
Annanas a écrit:
Je vais probablement à contre-courant de tout le monde, mais je considère être heureuse...

Pourquoi ? Parce que je suis entourée de gens que j'aime, que j'ai un boulot stable, que je vis dans un appartement dans lequel je me sens bien, que je n'ai pas de problèmes d'argent, pas de peines de coeur... Effectivement il m'arrive d'avoir de petites contrariétés (genre la copine qui pète une durite ou le patron qui fait sa crise), mais ça ne bouleverse pas totalement ma vie. Ce ne sont pour moi que de petits ricochets sur un lac tranquille...

Bon, j'avoue volontiers que je suis une indécrottable optimiste depuis quelques années. Sûrement parce que j'ai été confrontée au vrai malheur une fois dans ma vie, à une chose irrémédiable qui vous fait voir le fond du gouffre... Pourtant je ne suis pas celle qui a été touchée de plein fouet.

Alors aujourd'hui je suis heureuse, et je profite pleinement de chaque petite chose qui me met de la joie dans le coeur (ben rien que ce matin, en allant travailler, il y avait un soleil rond tout orange qui sortait de derrière les toitures des maisons, tout à côté de la basilique de ma ville. J'ai trouvé ça beau, et ça m'a mis du baume au coeur...).
\:D/ Je me permets de faire un copier-coller ... c'est exactement ce que j'aurais pu écrire!
Peut-être avons-nous de la chance ou peut-être savons-nous l'apprécier !!! Le bonheur c'est de pouvoir reconnaitre que l'on est heureux. Sur ce ... il fait beau ... très froid .. mais c'est l'hiver non ;) Bonne journée à tous !
P
31 ans 858
Annanas a écrit:
Je vais probablement à contre-courant de tout le monde, mais je considère être heureuse...



Pourquoi à contre-courant ?
109 ans 2475
Petite_lubie a écrit:
Pourquoi à contre-courant ?


Parce que beaucoup semblent avoir du mal à l'affirmer directement... Le mot choisi était peut-être un peu fort...
P
31 ans 858
Je ne sais pas si tu fais référence à ce message ou non, mais j'avais l'impression que la question était plus de définir le bonheur (qui est une question philosophique très complexe) donc c'est probablement la raison pour laquelle les gens ne disent pas clairement "je suis heureux" ou "je suis malheureux", ce qui ne veut pas dire qu'ils ne le sont pas. :D
B I U