MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Histoire et rupture trop passionnées, s'en sortir ...

Z
30 ans Dans le Sud. 494
Coucou !

Je m'excuse, je vais faire un gros pavé, sûrement redire des choses que j'ai déjà exprimé ici, mais ne pouvant me confier à personne, et ayant souvent constaté que  
certain(e)s VLRien(ne)s donnaient de super conseils, je me lance.

Donc j'ai eu une petite histoire avec un homme plus âgé que moi. C'est la seule histoire que j'ai connu.
Simplement, il y a eu une autre ( qu'il a connu virtuellement avant moi mais rencontré physiquement après moi ).
Je suis passé là-dessus, 2 ou 3 fois. J'ai même posté un topic il a un petit bout de temps, car j'ai découvert qu'il m'avait menti au sujet de son identité. Son excuse ? " Eh bien si tu était venu chez moi, tu aurais vu mon nom sur ma boîte aux lettres ! ". Nous ne sommes plus vraiment ensemble mais bon. Je suis passé aussi sur le fait qu'il m'ait apprit qu'il n'a jamais été amoureux de moi mais qu'il m'aime bien quand même, et sur ses remarques concernant mon poids, alors qu’il sait ce que j’ai traversé.
Il y a environ une semaine, dispute ! Je me suis prit 2 coups de pieds dans le genou. Je me suis dit : " Tanpis, t'auras mal deux jours, c'est pas grave. Après tout, tu lui as filé des tapes dans le dos aussi. "
Hier soir, énième dispute. Parti de rien, tellement rien ... Il s'est énervé, d'un coup, est devenu grossier. Et ça m'a fait super mal, alors j'ai pleuré et je lui ai demandé pourquoi il me traitait comme ça. Réponse : " Parce que ! ".
Puis il m'a sorti que je ne lui avais jamais rien apporté, que je pouvais bien me pendre qu'il n'en avait rien à f**tre. Là je lui dit que je ne comprends pas qu'il puisse me parler comme ça, alors qu'il sait à quel point je l'ai aimé ( et je peux vous assurer que je l'ai aimé ). Il m'a sorti que je n'ai pas su le lui montrer, et que de toutes façons, fallait qu'il fasse sa vie, qu'il veut se marier, avoir un enfant et que ça ne peut pas être avec moi. ( Ce qui est vrai, ça ne fait pas parti de mes projets, mais il l'a toujours su ). D’ailleurs, je n’avais pas envisagé de faire ma vie avec lui. Je n’avais rien envisagé du tout en fait, juste que je l’aimais et voilà. C’est naïf mais j’avais 17/18 ans. Aujourd’hui j’en ai 21 et pourtant.
Alors je ne viens pas vous demander ce que je dois faire, je dois couper les ponts, l’oublier. ( Même s’il m’a aidé quand je n’avais plus de sous pour manger par exemple ). J'ai été stupide, je le conçois. J'en ai honte mais ce qui est fait, est fait.
C'est juste que c'est tellement difficile. Et quand je liste tout ce que je lui ai pardonné, alors qu'il ne s'est jamais excusé, je me dis que je suis bien c**ne et que c'est bien fait pour moi. D’habitude, je sais faire preuve de caractère. Je sais pertinemment que j’aurai du couper les ponts dès la première fois qu’il m’a trompé. Et je ne l’ai pas fait. J’assume le fait d’être imparfaite, je me suis souvent excusé alors que je n’avais rien fait. Et je refuse aussi de croire que tous les hommes sont pareils mais par moment …
Je serai bien allé consulter un psy mais je vais me mettre à chouiner donc j’attendrai un peu. Je n'arrive pas à comprendre comment il peut être si méchant avec moi alors qu'il a été gentil et l'est un peu parfois encore ( mais un peu seulement ).
J’aimerai juste savoir si certaines d’entre vous ont vécu des situations similaires, si on s’en sort, et si, même avec mon amour de femme-enfant, j’ai des chances de pouvoir trouver quelque un pour partager un petit bout de chemin avec moi, un jour.
En fait je ne sais même pas ce que j’aimerai savoir, c’était juste pour me « vider » un peu parce j’enchaîne des moments où j’ai du mal à respirer ( crises d’angoisse peut-être, je ne sais pas ). Je sais que je dois tourner la page, et sans avis extérieurs, je n’y arriverai jamais.

Désolée pour la longueur et le pathétisme de la situation. Je suis plus mature d’habitude, du moins j’essaie, mais je ne sais pas comment j’ai fait pour en arriver là, d’où mon post.
1289
C'est très très dur comme histoire, Zouzou... parce que non seulement ce mec te fais du mal mais en plus il détourne le truc pour te faire croire que c'est toi qui en est responsable. Comme si tu lui avais dit de mentir sur son nom, comme si c'était TA faute si lui te frappe. Et en plus il te fait te sentir redevable parce qu'il t'a prêté des sous.
Tu sais déjà ce que tu dois faire, couper les ponts. Complètement, et pour de bon.
Il reste "un peu" gentil pour pouvoir continuer à te détruire, parce que si c'était un salaud tout le temps t'aurais moins de mal à le jeter.

J'ai eu une relation toxique un peu dans ce style, mon premier mec. J'étais très jeune et j'ai rien compris avant qu'il soit trop tard, il s'est servi de moi pour assouvir ses envies tordues en me faisant croire que "quand tu seras plus grande" on se mettrait en couple pour de vrai. Alors qu'en fait il en a évidemment jamais eu l'intention, il voyait plein d'autres nanas à côté. En me faisant croire qu'il les voyaient pour que les autres ne se doutent pas qu'il était en fait avec moi. Il m'a mis dans le crâne que je ne valais rien, si par hasard je refusais quelquechose c'était que je l'aimais pas assez, que lui prenait des risques dingues rien que pour être avec moi mais que moi je ne faisais aucun effort etc etc etc.. Bon contrairement à ton bonhomme il ne m'a jamais tapé dessus. Un point pour lui.

Est ce qu'on s'en remet, honnêtement j'en sais rien. Si tu es assez forte pour aller voir un psy je crois que c'est une bonne idée, même si tu "chouines" un peu pendant les premières sessions.
Ce qu'il ne faut pas faire c'est le laisser te faire croire que tu es un produit endommagé, qu'à cause de lui tu n'auras plus jamais de relations normales. C'est lui donner plus d'importance qu'il en a.
S
30 ans 3465
J'ai vécu une situation assez similaire aussi. Bon, moi ça n'a duré que trois semaines, du fait que, jamais je n'accepterai de me faire frapper par un homme... J'ai l'exemple avec ma mère, des dégâts que ça peut causer psychologiquement. Le premier coup a été celui de trop, je l'ai dégagé de ma vie.

Pourtant comme toi, je me suis posée des questions au départ. Je me suis dit comme toi: C'est vrai il m'a frappé, mais il a été gentil aussi. C'était quelqu'un de très généreux ( matériellement) par exemple. Et dans une période de ma vie, ou moi je n'avais rien, j'avoue que ça m'a touché qu'il partage tout avec moi. En dehors de sa violence, c'était quelqu'un qui me faisait rire. On ne s'ennuyait pas avec lui, toujours quelque chose à faire. Il reculait devant rien, imprévisible, passionné, tout se faisait sur un coup de tête. Un week-end, sur une pulsion instantanée, on est parti à l'étranger sans rien dire à personne.

Alors quand tu te poses la question de " comment il peut être aussi méchant, alors qu'il a été aussi gentil?" Faut juste se dire qu'une personne n'est jamais totalement acerbe, ni totalement gentille. Et à celles qui ne comprennent pas... Non l'homme violent n'est pas un monstre, et c'est bien pour ça que tant de femmes tendent à supporter ces violences.

Maintenant y a un truc qui est clair, toutes les qualités du monde, ne peuvent ni effacer, ni excuser tant de méchancetés. Ca sert à rien de se raccrocher aux bons côtés de quelqu'un et de ne se focaliser que sur les moments ou il est gentil. Pense plutôt au mal qu'il t'a fait. Dès le moment ou quelqu'un te fait du mal ( et je ne parle pas d'un mot trop fort sous le coup de la colère ) mais bien d'une dévalorisation de ta personne, qu'elle soit physique ou morale, prends tes jambes à ton cou. Tu souffres pour l'instant, mais tu bien sûr que tu rencontreras une personne qui saura t'apprécier à ta juste valeur. Je suis très loin d'être romantique, pourtant que je pense que la personne qui t'aime vraiment, c'est celle qui te mettra sur un pied d'estal même quand tu seras tombée très bas. Ce n'est en tout cas pas quelqu'un qui te rabaisse.

Enfin je ne sais pas si j'ai pu t'aider, mais on se remet toujours d'une rupture. Faut relativiser et te dire que tu t'es sauvée d'une relation toxique qui aurait finit par t'avoir.
34 ans 286
Idem que précédemment, le mieux, c'est de dynamiter les ponts et surtout que tu essayes au maximum de t'occuper l'esprit avec autre chose ! (Sort avec des amis, passions,...)

Ca va être très dur pendant quelques temps puis ça va passer tout seul...
38 ans Houilles 381
J'ai vécu une relation toxique durant 1 an et demi, c'était mon premier amour, l'homme de ma vie, le premier qui ai réussi à me toucher la main, à m'embrasser.

Lorsqu'on s'est séparés, je n'ai pas eu d'autre choix que de déménager à 300km, pour éviter de retomber dans le panneau...

Et encore, même avec cette distance, il m'appelait et me remettait le nez dedans !!

J'ai mis véritablement 5ans avant de le voir tel qu'il est : manipulateur, limite pervers, égoïste et prétentieux.

Pour l'oublier, et me retaper l'ego, qui en avait pris un sacré coup, ben...j'ai eu des relations-pansements, des amants, et surtout pleins d'ami(e)s !!

Je te souhaite bonne chance, et t'envoie plein de courage !! :kiss:
C
109 ans 438
Alors oui, je l'ai vécu ça a duré 2 ans et demi (dont presque 1 an et demi de vie commune) et je suis partie lors du premier coup physique.

Mais il m'a fallu beaucoup de temps et de courage pour arriver à le faire d'abord parce que comme toi, je me disais que je l'aimais et qu'il était gentil. Du coup j'ai laissé passé les insultes, les humiliations, les rabaissements quotidiens parce qu'il "m'aimait". Il y a eu des dizaines d'autres nanas (même dans mon propre lit) je savais mais je ne disais rien de peur qu'il parte... C'était toujours de ma faute, j'étais jamais assez bien, pas assez belle, pas assez mince (et dieu sait que je l'étais), pas assez intelligente, pas assez présente...

Il a ruiné ma vie et ma santé puis un jour il m'a frappé, sur le coup, j'ai mis ça sur le compte de l'alcool puis en en parlant avec mes amis j'ai enfin ouvert les yeux et je l'ai quitté.

Ce fut très dur car nous vivions ensemble, il a tenté à plusieurs reprises de me récupérer et il fallait que je sois forte pour résister. En tout pour me reconstruire totalement il m'a fallu 3 ans (ça fait aujourd'hui 5 ans que nous sommes séparés).

Alors est qu'on s'en sort? oui, 100x oui, 18 mois après ma rupture j'ai rencontré celui qui a tout changé pour moi, il a été très patient car il a bien fallu 2 ans avant que je fasse tomber toute mes barrières. Ca va faire 4 ans que l'on est ensemble, il y a des hauts et des bas mais je sais ce que c'est d'être réellement aimée et non pas possédée...

Mon histoire ne t'aiderai peut être pas, mais j'espère qu'elle t'apportera de l'espoir... Pars, coupe les ponts, ça fait mal mais on s'en sort!
49 ans Corbeil Essonnes 11342
Est-ce qu'on en sort, je dirais bien sur que oui!!!!!!!!!!
Ecorché certe, l'impression d'être diminué aussi, et une estime de soit quasi inexistante. Mais on en sort! Puis le temps passe, on vogue vers d'autres histoire, parfois sans suite, parfois sans s'investir réellement, et parfois on y passe de long moment seule à se refaire, à espèrer qu'il y aura mieux, à s'auto questionner sur le pourquoi du comment, et à faire également le point sur ce que nous souhaitons réellement d'une relation. Il y a toute un processus de guérison qui est parfois très long, et douloureux mais nécessaire pour franchement arriver à passer à autres choses de plus beau, plus grand et surtout agréable et réconfortant.

Je te suggère d'y croire fermement...Tu as doit au bonheur et à une belle relation harmonieuse, amoureuse rempli de douces complicités. Tu as en toi, toutes les ressources nécessaires pour faire face(n'hésite pas à aller voir un psy qui t'aidera à les trouver).

HS on: Ce matin je racontais à ma collègue de bureau qu'aujourd'hui 9 février est une date importante dans ma vie, mais que personne d'autre que moi connaisse. Le 9 février 1998 j'ai quitté pour la dernière fois le conjoint violent qui me détruisais depuis déjà 3 ans. Je suis partie dans un centre d'hébergement pour femme et enfant vivant de la violence conjugale. J'ai tout plaqué, mon appartement mon boulot, mes amies et me suis reconstruit une vie dans une autre ville...(ceci c'était au Québec).
J'ai passé plusieurs années seules à faire le bilan de tous cela...Et maintenant je suis mariée depuis 2007 mais je suis avec mon mari depuis 2005...Et nous vivons une jolie relation douce agréable, et très amoureuse, rempli de profonde complicité.

Comme quoi oui on peut s'en sortir et plus GRANDE!!!!

Bon courage et n'hésite pas si tu as envie de parler...
Pleins de bisous!

Josée
Z
30 ans Dans le Sud. 494
Merci pour toutes vos réactions, le partage de vos histoires et pour avoir lu ce bloc de mots, c'est gentil !
Je ne pensais pas que cette situation arrivait aussi fréquemment. C'est assez effrayant en fait.
En effet, après avoir parcouru VLR et d'autres forums, j'ai bien compris que rester dans mon coin ne servirait à rien.

Il s'en va dans 2 jours, m'a déjà dit qu'il ne me parlera plus, bloquera mon numéro et qu'on ne se reverrait plus. Je ne sais pas s'il est sérieux mais je me prépare. C'est surtout le fait qu'il mettre tout sur mon dos qui me fait mal parce que je ne pense pas mériter ça.
Et puis constater que tant de choses positives vous attendaient par la suite me donne un peu d'espoir.

Merci à toutes et tous ( y'a qu'un monsieur je crois en plus lol ), des bisous ^^ !
109 ans 2475
Je crois hélas que c'est monnaie courante.

J'ai aussi vécu une histoire destructrice avec un mec que j'aimais à la folie. A telle point que je culpabilisais de ne pas "assez bien" pour qu'il n'aille pas voir ailleurs (j'ignore toujours si il se contentait de chatter ou si il est passé à l'acte, et je préfère rester ignorante). Je me transformais en une personne détestable. Je ne me reconnaissais plus et je me faisais peur parfois à cause mes réactions parfois très virulentes...

Et puis un jour j'ai évité de justesse un objet qu'il m'avait jeté en plein visage. Là j'ai eu peur de lui pour la première fois. Et pourtant ça n'a pas suffit pour que je réussisse à "m'échapper". J'étais incapable de rompre de manière définitive. Il n'avait qu'un mot à dire et j'accourai... comme une idiote. J'avais un comportement irrationnel. Je le savais, mais j'étais incapable d'agir dans le bon sens.

Pourtant un jour, je me suis ennervée très fort. Ca s'est passé par téléphone (lui habite Paris, moi le Nord). Je suis sortie de mes gonds. Je suis incapable de me souvenir exactement de ce que j'ai pu lui dire. J'étais en plus en compagnie de ma mère quand c'est arrivé. La pauvre m'a dit plus tard que j'étais effrayante de haine. Cette fois là, j'ai eu l'impression que c'était même pas moi qui réagissait. Je sais que j'ai été violente verbalement. L'après-midi même, j'ai jeté tout ce qui le concernait (bon j'avoue, sauf une montre très chère que je porte encore !). J'ai changé de numéro de téléphone, je l'ai effacé et bloqué sur msn, je l'ai rayé complètement. Ca a été dur. J'ai du me sevrer de lui comme on le ferait d'une drogue dure.

Aujourd'hui je vais bien, je me sens heureuse... Il est réapparu il y a peu de temps dans ma vie pour me faire des déclarations et me dire qu'il regrettait son attitude de con parce que je suis la femme de sa vie. J'ai réussi à ne plus l'aimer. Je ne le déteste pas, il me fait juste pitié. Non, je n'éprouve pas de haine pour lui malgré tout le mal qu'il m'a fait, mais j'ai beaucoup de mépris pour lui. Alors je le laisse ramer, profitant de SA souffrance (enfin, ça c'est ce qu'il dit, mais je le sais menteur jusqu'à la moëlle).

Je pense vraiment qu'il est toujours possible de se relever plus forte de ce genre d'histoire. Tant qu'on a le nez dans le caca (pardon pour l'expression !), c'est difficile à croire. Mais comme pour beaucoup de choses, c'est le temps qui plaide en notre faveur.
56 ans en Suisse .... 852
Les hommes violents jurent toujours que c'est la dernière fois et qu'ils ne recommenceront pas !
Je ne comprends pas tout de ton message, tu dis avoir eu (au passé?) une relation qui s'est terminée mais tu parles de cette relation comme si elle existait toujours ... :roll:
Quant à ta question : mais oui tu peux rencontrer quelqu'un de bien, il faut que tu brises le cercle infernal de penser que tu ne "mérites" que des "abrutis" qui profitent de toi! L'histoire du nom c'est juste pathétique! ou l'art de faire croire à l'autre que toutes les dérives sont de SA faute.
Oui tu vas guérir et les plaies de la vie permettent d'apprendre et de se construire. Ne dit-on pas que c'est en tombant que l'on apprend à marcher!
Il veut partir et ne plus te donner de nouvelles, grand bien lui fasse c'est le plus beau cadeau qu'il puisse te faire! :P
52 ans Out of Africa... 4355
ZouZou-X3 a écrit:
C'est surtout le fait qu'il mettre tout sur mon dos qui me fait mal parce que je ne pense pas mériter ça.


Ca malheureusement c'est aussi courant chez ce type personne.
Toujours la faute de l'autre, tellement plus pratique.

Maintenant, tu n'es pas obligée de le croire. Laisses le avec sa lâcheté.

Bon courage
Z
30 ans Dans le Sud. 494
Merci pour vos réponses ! ( et après relecture, désolée pour les fautes :x )

@bailabianca : En fait " officiellement " nous ne sommes plus ensemble depuis environ 1 an et demi, voire plus ... Mais rien n'a réellement changé donc bon ... ( c'est confus je sais, désolée ).

Et puis merci pour vos réactions, je me sens un peu moins seule, c'est bizarre je sais. Il est parti maintenant.
B I U


Discussions liées