MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Spirale infernale

33 ans perdue dans un monde qui est devenu fou 539
Bonjour,

J'espère ne pas me tromper en postant ici...

Je vous explique ma situation. Mon papa est décédé fin novembre, c'est très dur mais j'essaie vraiment d'aller bien, d'aller de l'avant.

Sauf  
qu'en réalité j'y arrive pas. Je fais bonne figure en public, auprès de ma famille, etc. Le souci, c'est que je compense avec la nourriture et que j'ai déjà pris 5 kg... alors 5 kg c'est pas la fin du monde mais je ne voudrais pas en prendre 15 sans même m'en rendre compte donc je voudrais réagir dès maintenant.

J'ai des sortes de "pulsions" pendant lesquelles je mange tout ce qui me tombe sous la main, après je me sens "sale" et je culpabilise évidemment. Et en ce qui me concerne, plus je mange plus je grossis (logique hein) et plus je grossis plus je déprime. Comme beaucoup d'entre nous je pense.

POur essayer de m'en sortir, j'ai décidé de consulter un psy, je crois que je suis en train de refouler lé décès de mon papa et de toute façon ça me fera du bien de parler.
Et je vais reprendre une activité physique pour "limiter la casse".

j'ai juste besoin de parler de ce qui m'arrive. Je me sens seule et maintenant vraiment très grosse ! Est ce que vous avez déjà vécu ce genre de situation? Comment avez vous fait pour vous en sortir? Je veux bien des conseils... J'ai besoin que quelqu'un me dise que tout va bien se passer maintenant...
S
85 ans 4896
tu as pris une bonne décision en allant voir un psy pour t'aider à surmonter la souffrance de la perte de ton papa autrement que dans la nourriture.

Je me suis plongée très longtemps dans la nourriture pour étouffer toutes mes émotions et j'ai pris 40 kilos. Je souffrais de troubles alimentaires.

Le premier pas que tu peux faire c'est de te déculpabiliser vis-à-vis de tes compulsions, c'est à dire que tu te dis qu'il n'y a pas d'aliment tabou. Quand tu sens arriver le besoin de réconfort par un aliment et bien au lieu de lutter dis-toi que tu choisis de te réconforter avec un aliment (prend celui-ci que tu aimes le plus, moi c'est le chocolat) et installe-toi tranquillement et mange-le tranquillement, sans culpabilité, essaie de prendre du temps, de le savourer, de te concentrer sur les sensations.

En te l'offrant et en te déculpabilisant, tu verras que la crise sera moins forte. Ensuite tu n'as pas à te sentir sale, la nourriture n'est pas honteuse. Apprécie la sensation de réconfort et d'apaisement que cela t'a procuré.

Actuellement je souffre encore quelque fois de troubles alimentaires, mais en fait comme je ne culpabilise plus, mes crises ont énormément diminué et surtout je ne culpabilise plus, donc plus de mauvaise estime de moi(qui entraine de nouvelles crises en général).
33 ans perdue dans un monde qui est devenu fou 539
Merci pour tes conseils, je vais essayé de les suivre...
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Je n'aurais pas mieux dit que Saralou, qui est de très bon conseil.

Tu es consciente de ta souffrance et tu as fait la démarche de voir un psychologue : tout n'ira pas forcément mieux tout de suite, mais tu es sur la bonne voie. Tant que cela reste un plaisir, la reprise d'une activité physique est une bonne idée car cela permet d'évacuer les tensions et de se sentir bien dans son corps.

Tu viens de vivre un évènement très douloureux, ton esprit est en quelque sorte en convalescence : il ne faut pas culpabiliser et être trop dure avec toi-même.
31 ans 343
Je ne suis sûrement pas la personne la plus "pertinente" pour répondre. Mais votre message m'a touchée...
Se rendre compte que la nourriture et les pulsions ne sont là que pour cacher autre chose, et ce si rapidement, montre une lucidité impressionnante, qui ne saurait être que bénéfique.
Je pense qu'effectivement voir un psy et une très bonne idée, et pourtant ça n'est souvent pas une décision facile.
J'espère que cette prise de conscience rapide et la consultation d'un psy vous aideront à surmonter au plus vite ces difficultés et de faire face à ce décès de façon plus directe, mais peut être aussi plus "saine".
Désolée d'être si maladroite.
Mes pensées vous accompagnent.
33 ans perdue dans un monde qui est devenu fou 539
Merci pour vos messages.

Je ne m'oblige pas à faire du sport, j'aime bien une fois par semaine mais depuis le décès de mon papa j'avais un peu laché l'affaire...
J'essaie de faire un peu attention mais j'ai arreté de vouloir controler à tout prix ce que je mange. c'est ce créer un nouveau problème pour rien.
Faut que je prenne rendez vous chez le psy cette semaine. Je ne sais pas quand j' en aurais un, il parait qu'il y a beaucoup d'attente... j'espère que cela me fera du bien.
B I U