MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

De mes complexes...

74 ans bourgogne 393
j'ai eut des seins toniques mais avec le yoyo des regimes et mon age ce n'est plus le cas! j'ai trouve un truc appellé par la marque de vpc:witt  
des bustiers ,ce sont des sortes de brassieres sans coutures en coton tout fin hyper agreable a porter et qui donne le sentiment de ne rien porter tout en tenant les seins!ça coutedans les 35 euros le lot de 3 et ça facilite certaines situations :D
30 ans 113
Ninami a écrit:
Coucou,

@ AieCaramba:

Merci pour ton message, qui est vraiment fort, tu permet que je le copie sur mon ordi (histoire de le relire lorsque mon moral est en berne :oops: )


Vas-y fort :P Je suis contente qu'il t'ait fait du bien; je pense tout ce que j'ai écrit puisque je le vis de façon très concrète.

Ninami a écrit:
Je me suis petit à petit limité pour toutes choses : amis (bof) amours (bof et encore heureusement que ça ne m'intéressait pas quand j'étai ado). Quand je vois quelque chose qui me fait envie, je ne prends pas la peine de voir si c'est possible, de l'avoir, de le faire ==> je sais déjà que c'est perdu d'avance. C'est fout ce que la honte peut limiter les désirs les plus simples...


Tu sais que tu vas pouvoir changer tout ça, n'est-ce pas?
... et si tu ne le sais pas, je te le dis, moi.


Ninami a écrit:
Tu dis que la honte vient d'une maltraitance ou d'une blessure de l'enfance, mon enfance à été parfaite (seule période où j'ai été heureuse) par contre durant mon adolescence, je me suis beaucoup maltraitée (notamment avec en me mutilant au cutter l'avant bras et la poitrine).


Je suis très (trèèètrètrèès) loin d'être psychologue, alors tu es tout à fait libre d'ignorer mon opinion sur cette citation-ci. Par ailleurs, je sais bien que tu n'as pas à raconter ta vie entière sur le forum. Il y a peut-être des éléments que tu as choisi volontairement de ne pas mentionner, et c'est tout à fait correct.

Mais honnêtement, si tu le penses exactement comme tu l'as écrit, je ne peux m'empêcher d'y voir un signal d'alarme. Tu dis avoir eu une enfance parfaite, puis tout de suite après, tu renchéris en disant que TU t'es beaucoup maltraitée à l'adolescence -- comme si c'était arrivé par hasard (!), par choix (!!) ou pire, par inadvertance (!!!!!!!). Tu ne trouves pas qu'il manque une explication, entre les deux? Une cause? Comme me l'a dit une de mes meilleures amies (qui a à peu près mon vécu) : "Ça ne vient pas d'une boîte à Cracker Jack, nos problèmes!".

Et de fait. J'en ai pris conscience dernièrement: tout a une explication. Si tu veux que je te donne mon expérience en très bref, sans pour autant dire que tous les problèmes du monde s'expliquent de cette façon (et donc, encore là, prends ce qui te convient et laisse le reste), voici mon cas: j'ai personnellement souffert d'amnésie sélective, une bonne partie de ma vie. C'est quelque chose que je n'aurais jamais su si je n'avais pas eu mon psy, et même à ça, je n'aurais pas pu croire mon psy si je n'avais pas eu tous les messages (symptômes) que mon corps m'envoyait (c'est pourquoi je dis que le corps ne ment jamais ; il se rappelle le pourquoi du comment, même quand on ne se rappelle pas consciemment soi-même.) L'amnésie sélective est un mécanisme de défense, mais qui permet de SURVIVRE, pas de vivre. Moi, il m'a notamment permis de croire pendant des années que mes parents étaient vraiment des bons parents, et que j'avais des problèmes parce que j'étais née comme ça, alors que la vérité est tout autre... (mais je ne m'étalerai pas là-dessus parce que je commencerais à devenir impertinente, dans le sens que mon histoire n'est pas la tienne et je ne veux pas te suggérer des maltraitances que tu n'as pas eues et etc.)

Alors. Pourquoi je te parle de mon expérience, encore? Même si je sais qu'elle est loin d'être universelle, je crois que tu peux peut-être en tirer quelque chose:

- D'abord, c'est que comme j'ai dit, ça serait aberrant que tu en sois arrivée à quelque chose d'aussi grave que la mutilation par... désoeuvrement? Non. (TRÈS)Peu probable. Tu es une fille brillante et tu le sais (bravo soit dit en passant pour tes études, qui n'ont pas dû être faciles). Je rejette complètement l'idée que tu sois l'unique responsable de tous tes désordres, sans pour autant accuser tes parents, parce qu'il peut y avoir un TAS de causes (sérieusement un tas, name it). Mais bon, encore une fois, ça n'engage que moi.

- Ensuite, c'est que pour s'en sortir, ça prend une résilience certaine (que tu as, j'en suis sûre) mais aussi une grande ouverture d'esprit, à mon sens. Une volonté d'être "teachable", en somme. Je te donne encore mon exemple: si j'avais fermé la porte à mon psy qui essayait de me faire voir à quel point ma famille est malsaine (et elle l'est beaucoup plus que j'aurais pu m'imaginer), je n'aurais jamais pu avoir la qualité de vie que j'ai maintenant. Il a fallu que je me force, de bonne foi, à voir l'autre côté de la médaille. (Autrement dit, c'est comme si j'étais un poisson qui vit dans un bocal depuis toujours; je ne savais pas qu'il y avait autre chose, autour. Aller chercher de l'aide, c'est un premier pas pour élargir son champ de vision, puis pour sortir du bocal.)

Pour résumer, voici ma suggestion: tu as une qualité de vie qui pourrait être nettement meilleure (et elle le sera).
Pose-toi la question: est-ce que mes croyances, mes certitudes, mon attitude et mes habitudes m'ont servi, jusqu'ici, à être heureuse, libre et fière? Si la réponse est non, il serait peut-être bon de commencer à faire une certaine recherche. Comme disait Bouddha: "il ne faut rien accepter de déraisonnable, mais il ne faut rien écarter en tant que déraisonnable avant de l'avoir proprement examiné."
(Je ne suis pas bouddhiste, mais il faut bien avouer qu'il n'était pas fou, le mec! ;))


Je te souhaite bon courage!! :)
28 ans 128
J'ai aussi longtemps complexé sur mon 95D.
Tu complexes aussi apparemment sur ta poitrine.
Mais je pense qu'il suffirait que tu les mettes en valeur, que tu achètes de la lingerie sexy. Y en a pour toutes les tailles.
Fin quand on met un beau soutif, on se sent plus sexy et du coup on y pense moins.
Fin pour moi, ça marche. Plus le soutif me plait et mieux je me sens.
Du coup je complexe beaucoup moins voir plus du tout. Après c'est clair que je me permettrais pas de mettre un pied dehors sans soutif.

Puis y a toute sorte de soutif :)
30 ans 113
Dans mon dernier post j'ai écrit que «s'en sortir prenait une résilience certaine», mais je voulais écrire persévérance.

Voilà.

=)
32 ans Vie de... (-_-)' 1067
AieCaramba a écrit:


Mais honnêtement, si tu le penses exactement comme tu l'as écrit, je ne peux m'empêcher d'y voir un signal d'alarme. Tu dis avoir eu une enfance parfaite, puis tout de suite après, tu renchéris en disant que TU t'es beaucoup maltraitée à l'adolescence -- comme si c'était arrivé par hasard (!), par choix (!!) ou pire, par inadvertance (!!!!!!!). Tu ne trouves pas qu'il manque une explication, entre les deux? Une cause? Comme me l'a dit une de mes meilleures amies (qui a à peu près mon vécu) : "Ça ne vient pas d'une boîte à Cracker Jack, nos problèmes!".



Oh! Tu sais, il ne faut pas commencer à se torturer les méninges pour ça. Je l'ai déjà expliqué sur le forum, il y a longtemps.

En fait, gamine, je n'ai jamais vécu le rejet des autres (enfants ou adultes) J'avais beaucoup d'amis (dans mon ancienne école primaire les enfants se connaissent depuis la maternelle jusqu'en 6ème primaire - CM2), j'étais épanouis, ouverte et spontanée.
J'étais bouboule mais pas grosse (exemple à 10 ans, je faisais 1m52 pour 60 kg) je bougeais tout le temps et étais forte en sport (ce qui prouvais que j'étais une enfant en plein santée). De plus j'avais de très bonne notes à l'école et du point de vu familiale tout était OK.
J'ai vraiment vécu dans mon cocon (un vrai monde bisounours où personne n'est méchant avec personne), ce qui fait que la chute fut lourde quand je suis rentrée en secondaire, Vive l'âge ingrat et la bêtises de ces bêtes (je hais les ados :roll: ). Ces prétendues petites choses perdues qui se cherchent, ont commencé à se foutre de ma gueule (mon corps), me rejeter sans raison, les deux-trois amis que j'avais encore de la primaire se sont éloignés...Les gens ne voulait pas de moi Mes 4 premières années secondaires furent un enfer, j'ai tout perdu, ma joie de vivre, ma pensé positive, ma spontanéité, mon don pour aller parler à des gens que je ne connais sans crainte, j'ai tout perdu...
Et sepuis, je me perçois plus ou moins comme une grosse merde inutile et n'intéressant personne... Heureusement que j'ai fais mes deux dernière années ailleurs (où tout s'est très bien passé mais ne m'a par pour autant remis en confiance...

Voilà, c'est juste ça, mon passage du monde du bisounours à l'enfer ma rendu comme ça, Il n'y a pas de mystères ou de souvenir oubliés.
J'ai toujours su d'où venait mon manque de confiance et mon mesestime de moi-même.

Biz ;) et encore merci pour tes messages.
32 ans Vie de... (-_-)' 1067
Starstruck_music a écrit:
J'ai aussi longtemps complexé sur mon 95D.
Tu complexes aussi apparemment sur ta poitrine.
Mais je pense qu'il suffirait que tu les mettes en valeur, que tu achètes de la lingerie sexy. Y en a pour toutes les tailles.
Fin quand on met un beau soutif, on se sent plus sexy et du coup on y pense moins.
Fin pour moi, ça marche. Plus le soutif me plait et mieux je me sens.
Du coup je complexe beaucoup moins voir plus du tout. Après c'est clair que je me permettrais pas de mettre un pied dehors sans soutif.

Puis y a toute sorte de soutif :)


Justement pour moi, rien de mieux qu'un bon soutif pour me rappeler que j'ai des seins de merdes (ouai, c'est en ces termes que je pense de ma poitrine quand je vois ou porte de beaux soutifs...) :cry:
Je ne me sens pas plus sexy, par contre hypocryte...
Je sais, je suis tordue et bornée :roll:
28 ans 128
Ninami a écrit:
Justement pour moi, rien de mieux qu'un bon soutif pour me rappeler que j'ai des seins de merdes (ouai, c'est en ces termes que je pense de ma poitrine quand je vois ou porte de beaux soutifs...) :cry:
Je ne me sens pas plus sexy, par contre hypocryte...
Je sais, je suis tordue et bornée :roll:


Bon alors ce n'est pas la technique qui résoudra tout.

Mais je pense franchement le soutif est important.
Parce que selon celui que tu portes, tu peux avoir l'air
d'avoir une poitrine "pendante" ou alors une poitrine euh
"en forme" (??) lol.
Y a pas longtemps, j'me suis acheté un soutif et je l'avais
pas essayé à l'achat.
Oui trop bête, je sais. Du coup, à la maison je l'ai essayé
et j'me suis dit "mince, il remonte trop ma poitrine, déjà
que j'en ai trop !".
Et au final, ma mère m'a dit que non, avec, ca me mettait en valeur et qu'en plus ca pendait pas du tout.
Depuis, j'en cherche plus que des comme ça.

C'est sur que le soutif fait pas tout mais ca fait déja la moitié.
Puis, y a pas des trucs pour les grandes tailles ?
Parce que si j'me souviens bien, t'as beaucoup plus de poitrine que moi.
Y a peut etre d'autre truc plus adaptés genre soutif fait pour grande taille ou même d'autres choses.
J'avoue que à ce niveau là, je m'y connais pas du tout.

En tout cas, t'arriveras peut etre pas à trouver une solution totalement satisfaisante mais en tout cas, ça pourrait déjà t'aider à mieux accepter ta poitrine.
C'est pas être hypocrite, c'est se mettre en valeur.
C'est comme changer sa coupe de cheveux. Une coupe t'ira
mieux qu'une autre. C'est pas être hypocrite que de choisir
celle qui te mettra le plus en valeur. :)
32 ans 128
Starstruck_music a écrit:
Ninami a écrit:

Je ne me sens pas plus sexy, par contre hypocryte...
Je sais, je suis tordue et bornée :roll:


C'est pas être hypocrite que de choisir
celle qui te mettra le plus en valeur. :)


Je crois que c'est moins le cas pour vous, mais je comprends le sentiment d'hypocrisie. Ayant le problème inverse (pas de poitrine... Mais quand je dis, je veux pas dire petite poitrine -ce que j'aimerais en fait- mais TRES petite, je fais un bonnet A (et pas du 100, du 90 donc un vrai bonnet A tout petit) bien qu'étant plutôt grande et pas spécialement fine), j'ai le même ressenti, de tricher, de mentir et de tromper les gens quand je mets des soutifs qui font joli mais qui ne font pas "moi". Alors déjà rembourrage c'est hors de question, et c'est là que je pense que la comparaison est difficile car vous, vous ne changez pas la taille de vos seins en changeant de dessous. Mais ensuite, la forme c'est le même combat, un soutien gorge dont les extrémités sont bien coupées et "recentre" donnent l'impression d'un peu plus de poitrine, tout comme un soutien-gorge avec un bon maintien donnerait chez vous l'impression d'une poitrine "non-tombante".

Tout ça pour dire que je comprends le point de vue mais finalement on a tort de se prendre le chou dans un cas comme dans l'autre car c'est vrai que la lingerie, d'une part permet de prendre soin physiquement de nos poitrines, mais en plus est très jolie et c'est dommage de s'en priver sous prétexte qu'on pense être hypocrite. On est effectivement trop tordues et je suis sûre qu'il n'y a pas grand monde en face qui se dirait qu'on triche ;)

Bon courage pour accepter ton corps, j'espère que tu (vous même) y parviendras/parviendrez!
32 ans Vie de... (-_-)' 1067
Coucou,

Quel gentils message les filles :oops:

Pour les soutifs, ce n'est pas parce que je n'aime pas me faire "jolie" en sous vêt' que je m'achète des trucs de grand-mère :lol: . Mes soutifs sont jolis (du moins au début), c'est juste que porter un jolis dessous qui me réarrenge correctement ma poitrine ne me fais pas sentir sexy.

J'achète de jolis dessous (pas d'ensemble car pas d'argent) mais je ne me sens pas plus belle. Je m'habille bien en général, mais je ne me sens pas belle...

Merci de vos encouragement en tout cas!!!!!

Biz!!!
28 ans 128
Transpa a écrit:
Je crois que c'est moins le cas pour vous, mais je comprends le sentiment d'hypocrisie. Ayant le problème inverse (pas de poitrine... Mais quand je dis, je veux pas dire petite poitrine -ce que j'aimerais en fait- mais TRES petite, je fais un bonnet A (et pas du 100, du 90 donc un vrai bonnet A tout petit) bien qu'étant plutôt grande et pas spécialement fine), j'ai le même ressenti, de tricher, de mentir et de tromper les gens quand je mets des soutifs qui font joli mais qui ne font pas "moi". Alors déjà rembourrage c'est hors de question, et c'est là que je pense que la comparaison est difficile".


Oui je comprend. Moi aussi j'ai déjà réagi comme ça.
Ma tante m'a proposé de mettre une gaine pour masquer les rondeurs au niveau de la taille et du ventre. Et j'ai refusé parce que je ne voulais pas tricher. Je voulais qu'on me voit avec mes rondeurs, que si quelqu'un m'apprécie, il ne soit pas "pris en traitre". Et encore aujourd'hui je me refuse à mettre une gaine.
Donc oui je comprend mieux maintenant que tu as expliqué avec ton exemple.
Mais il est vrai que quand il s'agit de la poitrine, je pense que c''est moins de la triche voir pas du tout car commme je disais, c'est comme une coupe de cheveux, on choisit celui qui nous va mieux.

En fait ça dépend de la situation ^^.
%Mais j'espère vraiment que ce qui a marché pour moi marche pour Ninami parce que j'ai longtemps eu le même problème qu'elle et je ne me mettait jamais en T-shirt à cause de ça fin c'est vraiment parti loin ce complexe. Et je me sens tellement mieux maintenant que je considère ma poitrine non comme un handcap mais un atout.
B
35 ans 1
bonjour, je suis toute neuve sur ce forum, et je tombe comme par hasard sur ton post. J'ai eu le même soucis que toi, je partais d'un 90B, ptose mammaire, un sein plus gros que l'autre, regard vers le bas, complexes....
Moi j'ai décidé de me faire opérer parce que la sécu prend en charge ce type d'opération lorsqu'il y a malformation.

Par contre, j'étais déjà en couple avec mon futur mari (je me marie cet été)maintenant, on en parle. Clairement, il a vu un mieux au niveau de mon moral à cette époque mais n'avait pas vraiment remarqué que quelque chose n'était pas normal...
Si aujourd'hui tu ne te sens pas de partir pour une opération, sache que bien que toi tu complexe, les gens n'ont pas forcément un regard aussi dur sur toi que celui que tu te portes. (5ans de thérapie pour comprendre que le plus dur du monde envers moi, c'était justement moi)

Enfin, pour l'allaitement, il est possible qu'une opération rende difficile un allaitement mais ce n'est pas sûr

allé bon courage à toi!
B I U


Discussions liées