MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

après l'accouchement, gros moment de déprime

4467
Bonjour à toutes,

certaines m'ont déjà dit que ça leur était déjà arrivé également, mais j'avoue que j'aimerai bien en parler plus profondément.

j'ai accouché samedi dernier. depuis lundi j'ai des gros  
moments de blues, genre crise de larme, impression de solitude même si je suis entourée, peur de ne pas être une bonne maman (alors que quand je m'occupe du bébé tout se passe bien), impression d'être dépassée aussi.

En gros, j'ai l'impression que je pleure "pour rien" je n'arrive pas à me calmer, à me raisonner, me dire que j'ai de la chance, un beau bébé, que je suis rentrée à la maison mercredi, et donc tout se profile bien.

est-ce que c'est seulement la chute d'hormones qui fait que je n'y peux rien? que les larmes coulent, les crises passeront en quelques jours? j'aimerai tellement que ce soit le cas et qu'ensuite tout soit terminé. mais j'ai peur, vraiment peur de tomber dans la déprime.

ma belle mère va essayer de m'obtenir un RDV avec un psy rapidement. Elle ne veut pas non plus que ça s'intalle. Je me laisse prendre un peu en charge, je crois que j'en ai besoin. Jespère tellement que ça s'arrange, car ça me gâche mes premiers jours de maman, et voyez là j'ai déjà envie de pleurer alors que les autres jours ça a commencé le soir, puis l'après midi...
41 ans Bas Rhin 2894
Il y a deux cas de figure: le baby blues, qui ne dure pas, et la depression post partum qui s'installe...
Je pense que le rdv chez un psy est une bonne chose, pouvoir en parler à quelqu'un d'extérieur qui saura t'aider, ne peut te faire que du bien.

Je n'ai connu ni l'un, ni l'autre, mais je sais que DameAliénor a fait une dépression du post partum pour la naissance de son 2ème, tu peux peut être la contacter.

Le fait que tu sois dépassée est un peu normal, c'est un sacré chamboulement de devenir maman! Ne pas arriver à prendre sa douche avant 16h nous est à toutes arrivé :).
Je ne sais pas trop que te conseiller parce que je n'ai connu ni l'un ni l'autre, mais je te fais te gros :kiss: .

Arrives tu à te reposer? as tu beaucoup de visites? (ça les visites ça me saoulait, moi je voulais me reposer et tout le monde voulait voir la "petite merveille" ...)
Te sens tu "attaché" à ton enfant? as tu l'impression qu'il y a un vrai lien entre vous deux ou tu ne fais que t'en "occuper"? (ce sont quelques pistes sur lesquelles tu peux réfléchir, ne te sens pas obliger d'y répondre).
45 ans Paris 179
Le baby blues, Miss !! C'est normal ! On y est toute plus ou moins passées, c'est un tel bouleversement et hormonal et émotionnel que d'avoir un bébé tout neuf !
Ne te sens pas coupable, tu peux en parler à ton bébé, lui dire que tu est très émue de l'avoir enfin et que tu as aussi des craintes de ne pas être à la hauteur.
L'idée d'en parler à un professionnel n'est pas mauvaise, en effet, un "simple" baby blues peut dégénérer en dépression, et là, oui, c'est plus grave. je ne pense pas que ce soit ton cas, mais prendre les devant, si tu en ressens le besoin, c'est bien !
4467
je voulais aussi vous demander si c'est normal une telle perte d'appétit.
a l'accouchement j'ai vomi 4 fois. Ensuite 1er repas, j'ai mangé 3 cuillers et hop tout vomi. Et ensuite, je mangeais comme ont dit les sages-femme "au lance pierre". impossible de manger plus, même des chocolats :)

depuis que je suis rentrée à la maison (ça fait 2 jours) je n'arrive à quasi rien avaler.

est ce normal? est-ce que ça passera aussi dans quelques jourss?

heureusement que je n'allaite pas, mais mon estomac réclame alors que mon cerveau n'a pas envie de manger :(
41 ans pres d'orleans 1304
Je plussoies tout ce que tu dis calisto.

Pour ma part j'ai eu des gros moments de doute pendant une ou deux semaines. La césarienne qui tirait, l'allaitement difficile,la fatigue, la maison qui se degueulassait,....

J'ai même pleuré à cause d'une émission ou on tirait sur un elephant echappé d'un cirque...30 mn à pleurer sur cette pauvre bete....

Puis tout a fini par rentrer dans l'ordre.

DEs gros bisouxxxxxxxx
36 ans 228
Pour ma part, j'ai eu un gros baby blues qui a duré plusieurs semaines. Je ne parle pas de dépression post-partum parce que ça s'est finalement arrangé tout seul. Lorsque je suis allée voir un psy, elle n'a rien vu parce que ça me prenait par moment. Je donnais par exemple le bibi et je me mettais à pleurer...

Et puis bébé a fini par faire ses nuits, j'ai pu prendre un peu de temps pour moi, j'ai pu me reposer et c'était fini...

Je ne sais pas s'il s'agit de dépression post-partum ou d'un simple baby blues mais d'après ce que tu décris je pencherais pour la première solution... Je pense que ça finira par passer. Il faut dire que tu entames une nouvelle vie, qu'avec bébé c'est tout neuf... Et puis tu dois être fatiguée après l'accouchement ce qui est normal. Tente de souffler un peu, de te reposer en même temps que bébé...

J'espère en tout cas que ça ira pour toi.
1547
Tu as suivi mon parcours, j'ai fait un gros baby blues qui a duré environ 8 semaines, avec des hauts et des bas.

Quand je lisais les posts des filles qui disaient que ça se terminait en général en deux mois, je trouvais ça long et insurmontable.
Parce que c'est ça que l'on ressent aussi, on a l'impression qu'on ne va jamais en sortir, même si tout le monde dit que c'est naturel, normal etc etc...

Le tunnel peut être plus ou moins long, mais ne t'inquiète pas, je suis la preuve vivante qu'on en sort, et qu'on en sort trés bien ! Peut etre même certainement plus "grandi" qu'avant.

On te dira de sortir, de prendre du temps pour toi, de t'aérer. Fais le si tu en ressens vraiment l'envie, mais pas si tu te sens "obligée".
Si ton truc c'est plutot de cocoonner et de rester accrochée à ton bébé, écoute toi.

N'en fais surtout pas un tabou, parles en le plus possible autour de toi, à ton mari, dis lui tout ce que tu ressens, dans les détails. C'est ça la clef de la sortie.

Essaie de bouger le plus possible, avec bébé si tu ne te sens pas de la laisser. Va voir tes proches.

Voir un psy peut être la solution, juste parce que ça fait du bien de parler avec quelqu'un d'extérieur, qui ne te jugera pas sur le fait que c'est bizarre de pleurer alors qu'on vient d'avoir un bébé (Je l'ai entendu pleins de fois).

Essaie de voir avec la maternité directement, ils ont des psys spécialisées là dedans, et en général c'est gratuit (C'est pas négligeable vu le prix des consultations).

Si tu veux discuter n'hésites pas à m'envoyer un mp, je peux même te donner mon mail si tu veux ;)

Courage, c'est un mauvais moment à passer. Je pense que c'est un mix de tt, hormones, état d'esprit, changements...
Il y a un moment ou tu auras le déclic, c'est certain.
37 ans Haute Savoie 141
J'ai eu un baby blues, qui est arrivé surtout quand je suis rentrée à la maison.

J'ai eu une césarienne, je n'étais censée m'occuper QUE de mon bébé. Quand je suis arrivée chez moi, il y avait un horrible bordel. Mon copain avait fait le ménage, mais rien rangé. Je lui en ai voulu comme pas possible. Surtout que quand on est arrivé, il a pris notre fils et est allé faire la sieste, et ma mère et moi, bah on a rangé, fait des machines, la vaisselle... J'ai pensé à ça pendant des jours et des jours, à tel point que je pleurais quand je pensais à la mat, je voulais y retourner!
Bon plus tard je me suis rendue compte que j'abusais, il avait quand même fait le ménage à fond, il bossait avec des horaires impossibles, et le reste du temps il était avec nous à la mat...

J'avais aussi cette impression d'être seule aussi. Même si il y avait toujours du monde à la maison (assez lourd ça aussi).

Sinon, je pleurais, angoissais beaucoup quand arrivait le soir. Mon bébé ne dormait pas jusqu'à 4h du mat (vois plus certaines nuits), il fallait constamment que je le berce, lui remette sa tétine toutes les 30 secondes sinon il se mettait à pleurer (sans exagérer). Comme j'étais crevée c'était vraiment dur.

Si je réveillais mon homme pour qu'il s'en occupe, il dormait à moitié debout et au final c'est moi qui reprenais bébé, donc je ne lui demandais plus rien la nuit.

Bon après on commence à mieux connaitre notre bébé, on voit ce qu'il aime, ou pas, ce qui marche pour qu'il dorme, etc, on arrive à prendre un peu de temps pour tout ranger et ça va beaucoup mieux. Le baby blues, finit par partir petit à petit.

C'est pas évident d'être une nouvelle maman, mais dans quelques temps, tu auras pris tes marques, ce sera plus simple avec ta fille que tu connaitras de mieux en mieux, et ses besoins aussi, et tu verras que tu es une bonne maman ;)

Aujourd'hui, bébé ne fait toujours pas ses nuits, mais ça se passe beaucoup mieux, (heureusement :lol: ), maintenant, même si je suis crevée, j'aime bien la nuit ;)
41 ans Nice 2811
Ca met arrivé aussi après ma fille pendant piouff au moins 8 mois mais personnes n'à rien vu rien su pendant un moment(y à pas longtemps que j'en parle) .

Mon généraliste n'arrêtait pas de me dire que ça allait passer ect.... j'ai lancée un appel au secours sur FB (j'avoue c'est ridicule maintenant que j'y pense mais à ce moment là c'était le seul moyen que j'avais pour que ça sorte et que le monde soit au courant) à partir de là j'ai eu bcp de soutient de la part de mes amies y à mm une VLR qui ma envoyé un message et ça m'a bcp touchée.

J'ai aussi poussée une gueulante auprès de mon médecin pour qu'il m'aide à sortir la tête de l'eau.

Tout me semblait insurmontable,j'avais l'impression de ne servir à rien(alors qu'avec 3 enfants je chôme pas)je me sentais vraiment inutile,je criais bcp après les enfants les pauvres et mon chéri s'en prenait pleins la tronche aussi car je trouvais qu'il ne faisait rien,je pleurais tout le temps mm la nuit.
La psy fait vraiment du bien ça permet de relativiser et de vidé ton sac,ne te laisse pas tomber dans la grosse dépression prend toi en main de suite c'est bien.

bon courage pour la suite
L
40 ans 691
Ca m'a fait la même chose les 15 premiers jours, j'ai cru que je ne m'en sortirais jamais. J'ai d'ailleurs dit à mon mari: "On nous prévient que c'est dur, mais j'imaginais pas à quel point..."

Laisse faire le temps et ne consulte qui si vraiment ça dure sur plusieurs mois ;)
4467
Merci de vos messages, ça fait du bien de voir qu'on est comprise. ma soeur aussi me dit "c'est naturel" mais c'est dur quand même... surtout que c'est incompréhensible, car parfois ça va bien, je n'ai pas du tout envie de pleurer et puis paf ça arrive comme ça sans prévenir.

je suis bordelique et mon chéri a beaucoup fait le ménage pendant que j'étais à la maternité. Comme je vous l'ai dit ailleurs, il est en arrêt maladie pour quelques jours encore, car il se fait opérer des calculs rénaux lundi (ça aussi ça fiche la trouille, même si je sais qu'il a déjà eu cette intervention et que tout est bien allé, je ne peux pas m'empêcher de penser "et si..." et forcément j'en pleure encore plus). donc il a beaucoup fait le ménage et sa mère, qui est handicapée d'un bras, l'a aidé.

résultat : je n'ai pas beaucoup passé de temps avec papa et bébé à la maternité finalement, juste le soir. heureusement y a ma soeur qui est venue souvent.et en plus je culpabilise beaucoup de ce bordel que j'ai laissé s'installer depuis des années, sans pouvoir ranger et nettoyer avant l'arrivée de bébé (mon dernier mois de grossesse j'avais beaucoup de mal à bouger). Ca aussi ça me fait pleurer...

je ne sais pas si c'est un état passager, auquel cas en attendant peut etre une semaine ça ira. ou alors si je m'en préoccupe d'avantage tout de suite et que je vais voir ce psychologue.

j'ai aussi un stress supplémentaire "naturel" chez moi, je suis du genre angoissée pour un rien. je ne sais pas les démarches genre par exemple comment m'occuper du congé parental (j'ai le temps encore), ou alors comment faire pour que le bébé soit sur ma carte vitale, il faut que je m'occupe de la mutuelle etc... tout ça me parait presque insurmontable alors que c'est pas si compliqué que ça je suppose... mais tout parait difficile.

je veux bien discuter par mail ou mp avec les mamans qui ont connu ça, car quelque part je me sens moins "anormale". J'ai lu que 8 femmes sur 10 ont un épisode de déprime plus ou moins important après l'accouchement, et pourtant pas une seule collegue, pas une seule copine ne m'en a jamais parlé. C'est tabou, on est encore surement mal vues si on pleure alors qu'on a le bonheur d'être maman.
37 ans derriere mon ordi 594
at2933 a écrit:
je voulais aussi vous demander si c'est normal une telle perte d'appétit.
a l'accouchement j'ai vomi 4 fois. Ensuite 1er repas, j'ai mangé 3 cuillers et hop tout vomi. Et ensuite, je mangeais comme ont dit les sages-femme "au lance pierre". impossible de manger plus, même des chocolats :)

depuis que je suis rentrée à la maison (ça fait 2 jours) je n'arrive à quasi rien avaler.

est ce normal? est-ce que ça passera aussi dans quelques jourss?

heureusement que je n'allaite pas, mais mon estomac réclame alors que mon cerveau n'a pas envie de manger :(




Bonjour at felicitation pour ta puce,
j ai eu pareil que toi quand je suis rentrer de la mat, je n arrivais pas a manger , je n ai pratiquement rien avaler pendant 3 semaines, j etais tellement angoisser qu il arrive quelque chose a ma fille, que j en avais des noeud a l estomac, y a meme un soir ou j ai fais une mega angoisse j avai un mal de chien limite au niveau du coeur du coup le lendemain j etais aller voir mon doc qui m avais expliquer que les organes remontaient pdt la grossesse et que du coup les douleurs que je croyais au coeur etait en faite mon estomac qui etait plus haut ça + les medoc contre la monter de lait, les anti douleur pour mon episio+ le faite de ne rien manger, mon estomac etait en vrac qui m a valu de perdre mes 16kilos de grossesse en même pas 3 semaines

je me souviens de cette periode horibleeeeeeeeee, du baby blues, quand on ne la pas vecu on se dis ha c est mignon on pleure pour un rien etc mais c est pas mignon du tout, c est tres dure

moi mon baby blues c etait plutot un melange de fatigue extreme ( une fatigue que je n avais jamais connu), le stresse qu il arrive quelque chose a ma fille, et le faite que je ne ressentai pas grand chose pour elle( au risque de choquer certaines), je la regardais la trouvai belle, mais je ne me sentai pas maman ou proche d elle, j avais des idees noir, je me disais que j etait pas normale, que les femmes aimaient leur enfants des leur premiers cris et moi rien aucunes emotions, du coup je culpabilisai a mort et me disais que si je ne ressentai rien pour ma fille ça allais etre toujours comme ça, enfin c etait l horreur

les jours sont passer , les visites a la maison aussi , les coups fils se sont estomper, le papa a repris le travail, et j ai enfin pu faire connaissance avec ma fille.

J ai commencer a l aimer un jour ou elle pleurais que le papa la prise et qu elle c est calmer seulement dans mes bras, j ai compris a ce moment la qu elle m aimai( car en faite tout le long je me disais qu elle ne m aimai pas) et que moi aussi je l aimai que je serais toujours la pour elle

il a fallu ce petit truc pour que je ressente cet amour, car avant ça je me disais qu elle ne ressentai rien pour moi qu il n y avais pas de lien toutes les deux qu elle soit dans mes bras ou dans ceux des autres.

A l heure d aujourd hui c est mon pti pot de colle, je l aime a en mourir, c est ma puce a moi

ne t inquiète pas on est toutes ,plus ou moins passer par la, ça demande du temps d être maman et surtout de se sentir maman

n hésite pas a en parler, gros bisous, profite bien de ses instants précieux
1547
Ma psy m'avait dit que c'était surtt la trouille qu'elle ne m'aime pas qui faisait que je stressais trop.

La psy ne cessait de me rassurer sur le fait qu'elle savait que j'étais sa mère, que c'était surtt à moi d'ouvrir les yeux et de prendre conscience que j'étais sa mère.
Elle me disait tt le temps "Regardez comme elle vous observe" etc etc... Sur le moment je trouvais ça con mais ça me faisait un bien fou !

Quand elle a commencé à faire ses vrais premiers signes d'affection ça a beaucoup aidé !
4467
Je suis en plein dedans, je pleure, je pleure . ..
tout le monde me dit "elle est adorable", comme tu dois être heeureuse etc.. et moi je pleure!
je me sens si seule alors que mon chéri est là, me prend dans ses bras etc... c'est incompréhensible.

en plus ce midi ça allait, je me disais que ça allait peut etre passer tout seul et hop j'ai pas appelé le psy. Et je regrette maintenant je vais encore reculer léchéance... zut

cette impression que je ne vais jamais m'en sortir...
40 ans Rennes (35) 8666
cecilious a écrit:
Ca met arrivé aussi après ma fille pendant piouff au moins 8 mois mais personnes n'à rien vu rien su pendant un moment(y à pas longtemps que j'en parle)


Encore un de ces tabous lié à la maternité. Perso je vais mal (enfin beaucoup mieux aujourd'hui puisque j'ai l'impression de retrouver mon fils : adorable, gentil, tout mignon), et hier soir je l'ai dis a ma mère. Jusque la seul mon monsieur le savait. C'est super dur a admettre je trouve, et on ne veut pas que ça se sache, alors que finalement beaucoup de femmes passent par la...

at: Si tu ressens le besoin de te faire aider, n'hésite pas; Moi ça fait 6 semaines que je galère sans vouloir admettre que j'ai besoin d'aide, et résultat hier/cette nuit ça a été très très dur pour moi, mon fils et mon mari. Si j'avais dis avant que ça n'allait pas, on n'en serait pas arrivés la.
B I U