MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

C'est dur de tenir...

P
30 ans 28
Coucou les filles.

Je suis pas très fière de moi, pas du tout même.
ça fait depuis mai 2009 que je suis inscrite sur ce site, j'allais pas bien du tout, j'avais  
besoin de parler avec des gens comme moi. Des filles géniales m'avaient répondu, elles m'ont laissé des messages pleins de soutiens, ils m'avaient fait chaud au coeur, et puis je suis jamais revenue.

Nous sommes le 6 mars 2011 et me revoici. J'avais dit que j'allais me prendre en main, que j'allais venir sur le site tout les jours et puis en faite je suis pas revenue. J'ai pas eu le courage alors que ça m'aurais fait le plus grand bien.

Rien à changer depuis 2 ans, je suis toujours aussi complexée, mal dans ma peau et j'en passe. ça fait quelques jours que je ressens le besoin de raconté à quelqu'un se qui ne va pas dans ma vie en se moment. alors je me lance en espérant que quelqu'un pourra comprendre et me conseiller.

Je m'appelle Laura, j'habite à Strasbourg, j'ai 20 ans et j'ai depuis quelques temps dépassés les 100 kilos. J'aurais tendance à dire que c'est pas de ma faute mais il faut d'abord que je vous explique pourquoi.

Jusqu'à l'age de 6 ans j'ai mangé normalement comme tout le monde, je mangeais de tout et en quantité raisonnable.
Et puis mon père est allé en prison, et je n'ai plus jamais mangé comme tout le monde. Les medecins ont dit que j'avais subit un choc suite à son départ et que je m'étais focalisé sur la dernière chose que j'avais faite avec lui, et à l'époque la chose que je faisais le plus souvent avec lui c'était mangé le repas du soir après le travail. Alors je me suis mise à ne mangé que les aliments que j'avais mangé avec mon père. A partir de l'âge de 6 ans et jusque environ 8 ou 9 ans je n'ai mangé que de la purée de pomme de terre, du poissons pané, et des frites, midi et soir.
J'avais plusieurs fois tenté de mangé autre chose mais rien n'avait fonctionné. Ce n'est que vers l'âge de 10 ans (quand mon père est revenu) que j'ai recommencer à introduire d'autre aliments, comme les nuggets, les pâtes, le jambon, les cordons bleu, les bananes, les escaloppes ou les carottes.

Le 30 novembre 2006 mon père a assassiner ma mère sous mes yeux, depuis je ne cesse de prendre du poids (environ 5 kilos par ans) je ne mange aucun légume hormis les patates et les carottes, aucun fruit à part les bananes, et rien d'autre à part les aliments que j'ai citer au dessus.
J'ai beau avoir 20 ans et essayer tout les jours de mangé autre chose rien n'y fait il suffit que je mette quelque chose dans la bouche pour que je vomisse aussitôt même sans l'avoir ni mâché, ni avalé. J'ai tenté les soupes, quelques une sont passés mais difficilement, et j'avoue avoir vite abandonner de me nourrir uniquement de soupes.
J'ai vu des diététicienne et des nutritionniste mais ils n'ont rien pu faire pour m'aider étant donner que je mange très peu d'aliments.

Bref je ne connais absolument personne qui ai le même problème que moi et je me sens vraiment seule au monde.
J'ai toujours été très fusionnelle avant ma maman et elle me manque beaucoup, elle a toujours su m'aider, elle a toujours su comment me remonter le moral, c'est à elle que je me confiais quand ça n'allait pas, je lui posais toute les question que je voulais sans aucun complexe, mais aujourd'hui elle est plus là et j'ai plus personne à qui parler, je suis toujours toute seule, j'ai 1 amie qui vit à Haguenau (donc pas tout près) et une qui vit à Montpellier et que je ne voit jamais. Quand je ne suis pas au boulot je passe mes journées à lire dans ma chambre, ou alors je reste sur mon ordi. J'avoue, j'ai peur des gens, peur du regard des autres, je haie se que je vois dans le miroir, je ne me maquille jamais,(je ne sais de toute façon pas comment on fait), je ne sort jamais et donc je ne rencontre jamais personne. Inutile de vous dire je pense que je n'ai jamais rencontré de garçon non plus.

Donc voilà je crois que j'ai tout dit ou du moins l'essentiel, j'espère que mon message n'aura pas été trop long et qu'il n'aura pas effrayer quelqu'un parce que OUI les gens comme moi ça existe encore.

Voilà, j'ai vider mon sac, et j'avoue que je me suis fait violence pour déballer tout ça alors que je ne vous connait même pas. Si jamais quelqu'un à envie de me répondre, allez-y je vous en remercie, mais si vous le faite s'il vous plaît soyez franc.

A bientôt et bonne continuation à toutes et tous.
32 ans 4
Je suis vraiment désolée. Ton message m'a beaucoup émue. Mais as-tu pensé à consulter un psy? Ca ne sert à rien d'aller voir un nutritionniste si ton problème est d'ordre psychologique. Allez courage ma belle.
P
30 ans 28
J'ai consulté un psy pendant 3 ans 1 à 2 fois par semaine pendant 1h à chaque fois et ça ne m'as pas avancer plus que ça, j'en suis toujours au même stade à l'heure qu'il est.
De toute façon j'ai tellement peur des gens, je suis tellement mal à l'aise avec eux que parler à quelqu'un que je ne connais pas et lui balancer toute ma vie et mes problèmes à la figure c'est pas franchement pour moi, j'y arrive pas.

Je suis complètement larguer, je vois pas le bout du tunnel.

Merci beaucoup de m'avoir répondu et d'avoir pris le temps de me lire Rachel
a bientôt
73 ans bourgogne 393
Tu a bien des excuses et tu n'a pas choisi d'etre aussi malmenée par la vie!je pourrai etre ta grand mere donc je te le dis comme je le pense la seule chose que tu puisse faire c'est changer demain...hier c'est passé ,alors joue tout sur l'avenir et la tu peux inverser le cours des choses!on peut t'aider.c'est plus facile de parler a quelqu'un qu'on ne connait pas..tu fais quoi dans la vie? la nourriture tu y pensera plus tard.....on a envie de te dire de voir un medecin mais si tu ne peux pas tout de suite ça attendra!tu lis quoi par exemple?allez courage t'es pas toute seule.........
P
30 ans 28
Je suis accueillante petite enfance depuis 2 ans déjà je travaille dans une halte garderie avec des enfants de 0 à 4 ans, j'adore mon travail, c'est se que j'ai toujours voulu faire, et il m'aide à pensé à autre chose.
Je lis des histoires fantastiques, des livres avec de la magie, des chevaliers, et des dragons, j'adore ça et plus particulièrement Tolkien et son seigneur des anneaux. Ce sont des histoires qui me font rêver, voyager, parfois même changer, et surtout qui me font sourire.
J'aime rentrer chez moi le soir parce que je sais que je vais pouvoir prendre mon livre en main et tourner les pages pour me changer les idées, c'est la seule chose qui fonctionne pour me calmer.

Voilà j'espère avoir répondu à votre question, merci de m'avoir lu et merci de votre franchise.
S
49 ans suisse 993
Ton parcours aurait fait flancher plus d'une personne et tu es toujours là, preuve que tu as de l'énergie et du plaisir à vivre. Ne serait ce que pour ton travail et la lecture.
Enfant et ado la lecture m'a parfois sauvée la vie. J'ai plus fréquenté les auteurs que les humaines parfois.

Mais je crois quand même que tu ne vas pas pouvroi faire l'impasse d'un psy. Finalement Gandalf est un genre de psy. Dans toutes ces avwentures que tu lis des personnes se retrouvent confrontées par la vie à des choses difficiles, des épreuves etc....et elles y vont avec force et courage, accompagnées, elles partagent et font uen partie de la route seule äussi.

Tu pourrais chercher quelqu'un qui t'accompagen sur ton propre chemin et soit sensible à cette dimension de ta personne portée sur le symbolisme. Pour faire de ta vie ta propre aventure et devenir ta propre héroine. C'est possible.
P
30 ans 28
Oui Sirelle je suis toujours là, c'est parce que j'ai un petit frère de 17 ans et une petite soeur de 14 ans qui ont besoin de moi, aussi pour mon travail et la lecture c'est vrai mais aussi parce que je n'ai pas envie de perdre les 2 seuls anges qu'il me reste.

Je n'avais jamais vu Gandalf de se point-ci, tu as raison c'est pour ça que je lis, en se moment je lis les Chevaliers d'Emeraude et c'est ça que j'aime, tout le monde se tend la main sans condition, sans gène, sans retenue. Quelques part se sont les personnages de mes livres qui me soutienne, m'accompagne et me console quand j'en ai besoin, c'est bête mais ça marche.

J'y penserais Sirelle merci beaucoup à bientôt
28 ans 128
Bah j'pense comme les autres que ton parcours a forcément influé sur ce que tu es devenue aujourd'hui. C'est clair qu'après avoir vécu tout ça, t'es encore là et c'est limite un miracle.

Mais maintenant tu as 20 ans, donc tu peux te prendre en main. Et c'est déjà bien que tu sois revenue sur le site. On est beaucoup à être sur ce site parce qu'on a besoin de soutien, parce qu'on arrive pas à maigrir.
C'est tout un processus où il faut ré apprendre à manger, à ne plus s'écouter, à ne plus manger nimporte comment.
Donc maintenant, ce qu'il faut c'est que tu avances et VLR est franchement bien pour ça. Donc au plaisir de te revoir sur le forum et puis si tu veux parler on est là ! Ca va prendre du temps avant que tu te sens un peu mieux. C'est sur. Mais le temps passe moins vite quand on est avec des gens qui nous comprennent et qui nous soutiennent :)
P
30 ans 28
^^ je n'aurais pas dit que c'est un miracle si je suis encore là mais plutôt un sacré parcours du combattant, j'ai voulu plusieurs fois rejoindre ma maman mais au risque de vous surprendre je n'en ai absolument pas le courage. y'a tout de même encore des choses qui me retienne ici.

Oui j'ai 20 ans et je peux me prendre en main mais c'est dur et faire du sport et perdre du poids toute seule sa marche 1 ou 2 semaines mais après on se lasse vite et on abandonne, alors qu'à plusieurs on peux se serrer les coudes.
J'ai 2 tantes qui ont passés la quarantaine et qui ont aussi un peu de poids en trop mais elle ont des enfants et quelqu'un dans leur vies donc les complexes elles en ont plus beaucoup ^^ résultat je suis toute seule.

C'est vrai que ça fait du bien de venir ici parler, parce que même si on vous dit seulement qu'on est là pour vous sa nous suffit pour nous ramener hors de l'eau un temps.
Tout le monde se lis, tout le monde s'écrit, c'est chaleureux, convivial et plein de sincérité.

Merci
80 ans Bretagne 724
Se suicider n'est pas une question de courage.
Tu te suicides parce que tu ne vois pas de futur possible, parce que tu ne parviens pas à t'imaginer continuer à vivre, à essayer d'être heureuse. Se suicider, c'est renoncer.

Et, malgré tes complexes, malgré ton surpoids, malgré une histoire un brin foutrement merdique (je ne vais pas compatir. Le coeur est là, promesse, mais j'imagine que tout t'a déjà été dit.), tu sembles ne pas avoir perdu les rênes. Tu as un travail depuis deux ans déjà, qui te correspond, tu as fait les démarches de consulter un psychologue (et longtemps, malgré des résultats apparemment mitigés.). Tu sais qu'il faut énormément de temps, d'efforts et de souffrances pour certains avant d'atteindre le bout de chemin que tu as déjà parcouru?
Ce que je veux dire par là, c'est que tu me sembles très différente de ces personnes qui fuient, qui renoncent, pour qui même simplement vivre, exister est un combat. Tu es forte. Naturellement, et consciemment ou non.

Le poids, l'acceptation, il n'y a pas de formule miracle. Enfin, je l'écris par habitude, par principe plus qu'autre chose puisque tu dois parfaitement le savoir. Cela se fera probablement, mais ça prendra du temps. Frustrant? Ouais.

Après, et bien. Tu devrais tout de même essayer le maquillage. Sérieusement. Ce n'est que lorsqu'on l'utilise qu'on réalise réellement à quel point un visage peut se trouver sublimé. Et que les autres, au fond, ne sont peut être pas siiii tellement trop plus belles que nous. L'argument "je ne sais pas faire" semble plutôt révéler une envie d'essayer, sans oser franchir le pas. Demoiselle, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Personne ne nait avec le pouvoir inné de se peinturluturer le visage. Essaye chez toi, pour toi, si tu crains le regard de la populace.


Lire, c'est bien. Sinon. Tu as des titres à me conseiller? Excepté Tolkien, je connais peu le fantastique.
P
30 ans 28
Ne t'en fait pas, je n'ai pensé à me suicider qu'une seule fois et je t'avoue que j'ai pas trouver cette idée très intelligente ^^ j'ai encore des choses à faire, je veux voir mon frère et ma soeur grandir et j'ai pas fini mes livres ;)


"Tu sais qu'il faut énormément de temps, d'efforts et de souffrances pour certains avant d'atteindre le bout de chemin que tu as déjà parcouru?"

J'avoue que je n'y ai jamais pensé, on m'as toujours dit que j'exagérais un peu en me renfermant sur moi même ou en pleurant à chaque fois qu'arrive un truc pas prévu.
On m'as souvent reprocher de trop joué à la victime qui veut pas faire d'effort pour changé, alors lire la phrase que tu m'as écrite me soulage les épaules je doit te l'avouer.
Pour le maquillage je promet d'essayer :D

A part Tolkien je peux te conseiller:

- Les chevaliers d'Emeraude, une série vraiment ma-gni-fique écrite par Anne Robillard.

-Eragon, une trilogie merveilleusement écrite par Christopher Paolini (ne pas se fier aux apparences le film est une pure merde mais les livres sont tout simplement magiques)

-Les livres de Pierre Bottero que m'a fait découvrir ma petite soeur. Ils sont tout simplement unique, ce fut un réel plaisir de lire ces livres, ils sont beaux, simple à lire, pour tout les âges: Dans l'ordre il faut d'abord lire La quête d'Ewilan, ensuite Le monde d'Ewilan, Le pacte des Marchombres, et enfin l'Autre. Ce sont à chaque fois des trilogie, certains sont une suite et dans les autres tu y trouve des clins d'oeil d'autre de ses oeuvres.

Il y en aurait encore d'autre que je pourrais te proposer ^^ je pense que tu trouveras quoi lire avec ceux là.
Si jamais tu souhaite d'autre conseille pour ce genre de lecture ne te gène pas j'ai encore d'autre livres magnifiques chez moi qui sont tous plus beaux les uns que les autres.

A bientôt
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
tu as eu deux chocs en peu de temps que tu as pu rationaliser certainement mais as-tu pu libérer tes émotions? les émotions qui ont du te submerger au moment de ces deux chocs?
c'est peut être pour ça que tu n'as pas pu avancer avec le psy
par exemple as-tu pu libérer la colère contre ton père?
35 ans nantes 172
Effectivement ton histoire est tres emouvante.
Peux etre toi qui aime tant lire, pourrait penser a faire une sorte d'autobiographie. Cela serait peut etre pour toi un exutoire, une facon de tourner la page.

Pour le maquillage, je peux te donner un conseil, vas dans les magasins Douglas, Sephora, ils font de beau maquillage aux gens, et il explique la facon de le mettre. C'est de cette facon que j'ai appris :-) Apres tu n'es pas obliger d'acheter leur produit, mais au moins tu auras appris a te maquiller et te mettre en valeur.

Te maquiller va peut etre aussi t'aider a reprendre confiance en toi, une estime de toi meme.

En tout cas je te souhaite vraiment bon courage pour la suite
80 ans Bretagne 724
Il n'y a pas de honte à pleurer, à se renfermer. Personne ne le fait pour le plaisir. A moins d'éprouver le besoin d'être le centre de l'attention, ce qui ne semble pas ton cas. Ton histoire personnelle aurait pu largement te donner prétexte à geindre dans ton post, ce que tu n'as pas fait. Pudeur ou innocence, je l'ignore, mais j'admire. Vraiment. Le tout est de savoir se tourner vers les bonnes personnes. Certaines seront incapables de saisir ton mal-être, non par mauvaise volonté mais parce qu'elles n'ont jamais rien vécu de semblable.

Pas de promesses, concernant le maquillage, fais le pour toi! C'est une inutile pression que de jurer pour ces petites choses. Et la déception est finalement plus forte. Comme tu l'as fait il y a deux ans, concernant ce site. Envisage plutôt l'idée, fais le pas si ça te tente, et raconte nous eventuellement le résultat. Si tu t'es sentie belle, ou si cela ne te correspond pas.
(Le faire en magasin peut-être une idée, si tu tiens à progresser rapidement. Je n'aurais, pour ma part, jamais pu. Aujourd'hui encore. Mon maquillage, comme m'habiller, est une étape personnelle, intime de ma journée.)

L'idée d'écrire est aussi interessante. Si tu ne peux te livrer à une personne qui se trouve face à toi, peut-être le faire via le net à un ou plusieurs anonymes, ou même simplement pour toi, te serait plus facile.
D'ailleurs, je serais étonnée qu'une personne passionnée comme toi de fantastique n'ait jamais eu l'occasion de participer à des rp sur le net. C'est totalement dans la lignée.

Je connais Eragon (Qui me frustre. Je déteste devoir tant attendre pour connaître la fin. Sans blague, l'auteur ne pourrait-il pas simplement penser à mon plaisir personnel et aux efforts démesurés qu'il impose à ma mémoire?), et toutes les séries de Bottero que tu as citées (quoique d'autres tomes peuvent être sortis depuis). Je les ai lu il y a quelques années déjà, j'avoue rechercher aujourd'hui des lectures un peu plus complexes. Plus comme Tolkien. En fait. Même si j'ai lu le seigneur des anneaux très jeune aussi. Des oeuvres qui seraient un lien entre mes lectures adolescentes et une littérature plus adulte.
P
30 ans 28
Cocagne a écrit:
tu as eu deux chocs en peu de temps que tu as pu rationaliser certainement mais as-tu pu libérer tes émotions? les émotions qui ont du te submerger au moment de ces deux chocs?
c'est peut être pour ça que tu n'as pas pu avancer avec le psy
par exemple as-tu pu libérer la colère contre ton père?



J'ai eu deux gros chocs c'est vrai mais ce ne sont pas les seul, j'ai perdu mes 2 grand père coup sur coup aussi et à chaque fois j'étais présente. Pour ma maman j'ai libéré mes émotions, et je le fait encore aujourd'hui, pour mes grand père j'ai littéralement craqué, que ce soit à l'église ou à la maison.

As-tu pu libérer la colère contre ton père? Je ne sais pas, je suis pas quelqu'un de colérique donc je sais pas vraiment comment libéré tout se que je pense de lui... Je le hais c'est un fait, je pourrais l'étrangler sans aucune émotion si on m'en donnais l'occasion, mais je ne voit pas d'autre solution pour libéré cette colère là.......... Je suis pas sur de savoir comment libéré cette colère si se n'est en écrivant, ou en le haïssant en silence.
B I U


Discussions liées