MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

des guouts spéciaux... avis au fin(e) psychologue de clavier

31 ans nantes 82
bonjour à toutes et tous.
voila, je me tourne vers vos lanternes.
il se trouve que mes guouts au niveau de la gente masculine se précisent de plus en plus et me  
font peur:

je ne suis attirée physiquement et surtout en profondeur, uniquement par les drogués ( alcoolique et drogues en tout genre, mais pas les légumes non plus), les skysofrénes et les bipolaires. ce qui fini toujours mal. (aussi bien amicalement que émotionnelement dailleurs)
et lorsque je me "rabats" sur une personne stable et solide je m'ennuie alors je détruis tout inconsciement, aussi bien la relation que l'autre et moi même.
je ne comprend pas mon comportement, et je n'arrive pas à me diciplinée, je vie part impulsion, et cela vas de pire en pire.
du coup je m'interdis toutes relations (amoureuses j'ai des amis très présents).
j'aimerai avoir votre avis sur ce probléme, si vous trouvez une explication à ce blocage stupide.
merci d'avance.
36 ans 228
Alors je ne voudrais pas faire de la psycho à deux balles (je n'ai pas la formation pour) mais je me pose tout de meme une question à la lecture de ton post...

N'as-tu pas toi même une tendance à l'autodestruction?

Après il ne faut pas généraliser ni t'enfermer dans un moule. Tu penses maintenant n'être attirée que par ce type de mec mais tu verras que ça va changer...

Après je te dirais peut etre d'en parler si vraiment ça se pèse de trop. De voir un psy même... Pk pas après tout si tu te sens pas bien dans cette situation...?
52 ans Out of Africa... 4355
Je serai tentée de te dire de chercher dans ton histoire personnelle ce qui fait que tu es attirée par ce genre de personne.
Envie de les sauver ? Mauvaise estime de toi-même ?
Quand tu auras la réponse, alors tu pourras enfin de tourner vers des personnes stables et saine sans t'ennuyer pour autant (l'ennui avec une personne vient souvent lorsque l'intimité n'existe pas, c'est à dire qu'il n'y a pas de vraie communication avec l'autre)
31 ans nantes 82
merci a vous deux pour votre attention.
en faite je vois une psy réguliérement parce que j'ai eu des problémes d'autodestructions et donc d'estime de soi. mais a ceux problémes elle me laisse parler et n'en tire aucune conclusion et ça depuis plusieur mois et ca me pése...et lorsque que je me fais du soucis pour un ex qui abuse de prod elle me file des médicament pour l'angoisse... pourtant c'est une très bonne psy elle m'a beaucoup aidée mais la...
pour ce qui est de l'ennui, la est le probléme... c'est que j'ai un besoins de fantaisie, d'imagination... de fuir la realité et que trouvé de mieux que de fuir avec quelqu'un qui n'est pas dans la réalité.
enfin c'est la fausse escuse que je me donne.
mais je suis perdue, affolée et surtout je me déguoute.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
J'ai traversé une période un peu comme ça, entre mes 18 et 24-25 ans, je dirais. Je tombais uniquement pour des pomés ou des méchants. Finalement, dans mon cas, ça s'est terminé avec la rencontre de M. Doo. Ce qui est "rigolo", c'est qu'au début, je cherchais plein de raisons pour ne pas être avec lui, alors que c'est l'incarnation de la gentillesse, de la générosité, de l'humour et de la sentionnalité. Tandis que pour les losers d'avant, je ne me posais jamais aucune question ;)

Mon cas n'est pas forcément à généraliser, mais pour moi tout s'est fait tout doucement à l'insu de mon plein gré. Je me suis réveillée un matin, et j'étais amoureuse d'un gentil sans problème!
37 ans Vendée 1923
J'ai connu une période comme-ça, de mes 15 à 22 ans environ où je fréquentais des alcooliques et drogués, punks, SDF...
Je pense que j'aimais "l'interdit" et que je voulais les sauver.

Jusqu'au jour où j'ai compris qu'une personne décide elle-même si elle veut être sauvée ou non et qu'on ne peut pas l'aider contre son gré.
J'ai changé radicalement de fréquentation quand mon ex alcoolo a failli me crever un oeil avec un couteau, volontairement biensur.

N'attend pas d'être rendu à ce stade !! [-o<

Peut-être devrais-tu te lancer dans le social pour aider les autres et renforcer ton estime, ta confiance.

:?: :?: :?:
37 ans Vendée 1923
Ha, j'oubliais une chose importante !

J'ai mis énormément de temps à comprendre aussi que je ne MERITAIS pas ça. La méchanceté, la violence, la difficulté.

Comme tout le monde j'ai le droit au bonheur.

Peut-être que tu penses que tu n'es pas assez bien pour être vraiment heureuse ? Alors tu te tournes vers les "mauvaises personnes".
Z
30 ans Dans le Sud. 494
Coucou !

Je propose le " syndrôme du sauveur ".

Je mets le lien de la question d'un monsieur, qui, par extension, peut se rapprocher de la tienne. Il y a une réponse qui me paraît sérieuse ( j'ai été étudiante en psychologie ).

http://www.coupleheure...eponsesexperts.php?cat=1&art=1

Evidemment, si ma réponse semble t'aider et se rapproche de ton ressenti, voir un psy te permettrait de comprendre le " pourquoi ".
M'enfin, quand je t'ai lu, j'ai de suite pensé à ça en fait.
( Désolée pour les fautes, j'ai le dodo dans les noeils )
52 ans Out of Africa... 4355
La réponse, c'est toi qui peut la trouver mais il faut un psy qui t'aide vraiment.
Par contre qu'elle te file des médicaments quand tu lui parles de tes angoisses... je trouve ça moyen. Son rôle est de t'accompagner justement dans ces angoisses pour voir de quoi elles sont faites. Malheureusement, certains psy refusent d'accompagner leurs clients sur ce chemin là parce que ça réveille leurs propres angoisses non résolues ; alors ils préfèrent donner des médicaments.

Peut être est il temps pour toi de changer de psy ? (pour ma part, j'ai changé trois fois. Quand je ne cheminais plus avec un, je partais plutôt que de me laisser culpabiliser avec les fameuses et fumeuses résistances. Et j'ai eu raison.)

Quant à ta fantaisie et ton imagination, tu peux peut être t'en servir pour construire ta vie justement.

Pourquoi tu dégoûtes tu ?
B I U