MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

comment stopper ma lactation?

37 ans Bruxelles 1116
Bonjour,

J'ai accouché il y a huit jours (je posterai mon récit d'accouchement quand j'aurai un peu plus le temps ;) ) d'une petite Émeline qui se porte super bien!

Mon  
problème est le suivant :

J'ai essayé de l'allaiter, seulement la petite tétant exceptionnellement fort (selon les sage-femmes) et de mon côté ayant les seins hypersensibles, la mise au sein était une torture telle que je ne pouvais pas l'assumer.

Après avoir bataillé plusieurs jours pour "passer outre" la douleur, ce n'était plus possible : je pleurais de douleur, tremblais dès qu'elle chouinait car je redoutais la mise au sein, elle de son côté s'énervait aussi et prenait de plus en plus mal le sein, bref, ingérable.

J'ai alors utilisé le tire lait de la maternité (qui ne me faisait absolument pas mal comparé à la petite bouche de ma puce), mais je ne pouvais extraire que quelques gouttes (10ml au maximum) de colostrum.

La spécialiste allaitement est passée me voir et m'a donné quelques directives (tirer mon lait 10-15 minutes de chaque côté toutes les 3-4 heures, pour stimuler, puis une fois que le liquide aura viré au blanc, faire une cure de 10 jours de motilium pour "augmenter" la production de lait.

Mon lait a viré au blanc hier (au bout de 7 jours donc!!), mais je ne réussis toujours qu'à tirer 20ml au total en une séance de "traite", dont 90% uniquement du sein gauche (l'autre n'est pas gonflé ni lourd ni tendu, le téton ne ressort pas bien, et il ne produit que quelques gouttes..)

Ma puce est bien sûr nourrie avec le peu que je réussis à tirer + on complète avec du lait maternisé. Elle prend bien les biberons, c'est un plaisir de lui donner à manger contrairement au stress que l'allaitement engendrait.

Seulement voilà : la traite de mon lait m'épuise.
Je passe ma journée à tirer mon lait pendant 30-40 minutes toutes les 3heures (pour n'obtenir que 20ml à chaque fois), la nourrir, la changer, la caliner, nettoyer les biberons, et le peu de temps qu'il me reste pendant qu'elle dort est de m'effondrer moi même. Je ne mange même plus, prend à peine le temps de me laver, je suis une loque. Ajoutons à cela un petit baby blues pas piqué des vers, ...
J'ai peur de commencer à ne plus gérer.
J'ai de plus en plus envie de laisser tomber la traite de mon lait et de la nourrir exclusivement au bib.
Je me dis que je lui ai quand même fourni du colostrum pendant plusieurs jours (pour les vitamines), mais plus je n'y arrive pas...

J'hésite donc à prendre cette cure de motilium de peur de "lancer la machine" pour me rendre compte après que je ne sais plus gérer le temps et l'énergie que ça prend.

Bref, pour raccourcir le pavé : comment "arrêter"? je ne peux pas simplement arrêter de le tirer je suppose, il faut y aller progressivement... mais comment? des conseils?

Merci
39 ans Vendée 262
Bonjour thalianja,

C'est dingue, j'étais dans la même situation que toi il y a quelques semaines. J'ai décidé d'arrêter l'allaitement, j'en avais marre, j'avais l'impression de passer mon temps à tirer mon lait, j'étais fatiguée, épuisée et j'avais ma grande à m'occuper et à emmener à l'école, j'en pouvais plus !

Moi aussi, je n'avais pas beaucoup de lait, j'ai tout essayé pour stimuler ma lactation (j'ai suivi tous les conseils de ma pharmacienne), j'ai pris des granulés pour stimuler la lactation (je ne sais plus le nom), ça n'a pas marché, les tisanes d'allaitement, ça n'a pas marché non plus, de me reposer, je ne pouvais pas, mon petit ne m'en laissait pas le temps. Tout comme toi, je n'avais pas assez de lait, je complètais avec du lait artificiel, j'arrivais à lui donner 4 a 5 biberons par jour de mon lait (biberons de 90), le reste était artificiel. Quand il est passé au 120, j'arrivais à lui donner 2 ou 3 biberons c'est tout, mais j'en avais de moins en moins. C'est à partir de là que j'ai commencé à vouloir arrêter, j'étais démoraliser parce que je voulais absolument pouvoir le nourrir exclusivement de mon lait et j'en avait pas assez pour le faire :cry: ... Je reprend le boulot dans 3 semaines et je ne voyais pas tirer mon lait (le peu que j'ai) devant le petit que je garde (je suis assistante maternelle).

A ma visite post natale, ma gygy m'a dit que je pouvais arrêter l'allaitement quand je voulais, il fallait simplement que je tire de moins en moins mon lait et à force, ma lactation devrait s'arrêter d'elle même, sans médicaments. Maintenant, ça fait une bonne semaine que mon petit bout boit que du lait artificiel ( de toute façon, il ne voulait plus de mon lait), du coup, au lieu de tirer mon lait 3 voir 4 fois par jour, je tirais mon lait que 2 fois pour les vider puis 1 fois (et à chaque fois, j'en avais de moins en moins) et là, ça fait 2 jours que je n'ai pas tirer mon lait et je n'ai pas mal. Je vais certainement rendre le tire-lait dans la semaine prochaine.

Voilà pour ma petite expérience, si tu as d'autres questions, tu n'hésites pas ;)

Bisous
39 ans Vendée 262
Je précise, je l'ai allaiter pendant 1 mois et demi quand même si ce n'était pas en exclusif...
4467
bonjour

je n'ai pas allaité du tout, mais j'ai eu une montée de lait qui m'a fait très mal aux seins.

la sage femme m'a dit de manger du persil, ben ça a super bien marché !

donc le jour ou tu décides d'arrêter, si tu as les seins gonflés et douloureux, pense au persil (frais par contre!), ça te soulageras (comme les serviettes chaudes à mettre sur la poitrine).
43 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
at2933 a écrit:
bonjour

je n'ai pas allaité du tout, mais j'ai eu une montée de lait qui m'a fait très mal aux seins.

la sage femme m'a dit de manger du persil, ben ça a super bien marché !

donc le jour ou tu décides d'arrêter, si tu as les seins gonflés et douloureux, pense au persil (frais par contre!), ça te soulageras (comme les serviettes chaudes à mettre sur la poitrine).

Ton histoire de persil m'intéresse.
J'ai allaité mon fils dès sa naissance mais au bout de 2 ou 3 jours j'ai eu une montée de lait (normal quoi !) mais je l'ai assez mal supportée. :?
Toucher mes seins me dégoutait parce qu'ils étaient devenus très durs et gonflés. D'autre part c'était comme s'ils était en brulant tellement ça me chauffait à l'intérieur et sous les aisselles.
A la maternité, une infirmière m'a donné des pains de glace à me mettre sous les bras pour calmer la sensation de chaleur.
Lors d'une seconde grossesse, je redoute un peu ce passage de la montée de lait.
Pense-tu que le persil pourrait calmer les effets de la montée de lait ?
43 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
at2933 a écrit:
bonjour

je n'ai pas allaité du tout, mais j'ai eu une montée de lait qui m'a fait très mal aux seins.

la sage femme m'a dit de manger du persil, ben ça a super bien marché !

donc le jour ou tu décides d'arrêter, si tu as les seins gonflés et douloureux, pense au persil (frais par contre!), ça te soulageras (comme les serviettes chaudes à mettre sur la poitrine).

Ton histoire de persil m'intéresse.
J'ai allaité mon fils dès sa naissance mais au bout de 2 ou 3 jours j'ai eu une montée de lait (normal quoi !) mais je l'ai assez mal supportée. :?
Toucher mes seins me dégoutait parce qu'ils étaient devenus très durs et gonflés. D'autre part c'était comme s'ils étaient brûlants tellement ça me chauffait à l'intérieur et sous les aisselles.
A la maternité, une infirmière m'a donné des pains de glace à me mettre sous les bras pour calmer la sensation de chaleur.
Lors d'une seconde grossesse, je redoute un peu ce passage de la montée de lait.
Pense-tu que le persil pourrait calmer les effets de la montée de lait ?
41 ans oise 1060
alors moi j'ai allaité pendant 8 mois . j'ai eu énormément de mal à couper mon lait , pour preuve j'en ai eu encore pendant plus d'un an après avoir arrêter l'allaitement :shock:
alors il faut boire le moins possible pendant qq jour , si ça ne suffit pas tu peux continuer en te bandant les seins très serré .
par médicament j'ai essayé aussi mais j'ai été horriblement malade , au point de ne plus pouvoir m'occuper de mes enfants , donc je le déconseille ( en plus ça a marché mais je me suis retapé une montée de lait à mon retour de couches :evil: ).
donc j'ai fini par contacter la leche ligue qui m'a conseillé les infusions de sauge (à petite dose qd même) .
et finallement en laissant le temps faire son oeuvre , mon lait a fini par se couper !!! ho miracle !!! :D
37 ans Bruxelles 1116
Je me dis qu'au stade où j'en suis (donc production très infime...), ça ne devrait pas être trop difficile...
J'ai moyennement envie d'appeler ma sage femme ou ma gygy qui sont deux ferventes pro-allaitement et qui je sais vont essayer de me convaincre de persévérer, mais je n'en ai vraiment plus l'envie... :cry:
48 ans 665
bonsoir
il y a toujours la possibilité de demander a la sage femme un traitement médicamenteux pour stopper les monter de lait .

en 3 jours l affaire est régler !!!!.

il y en a 2 très courant dans les maternités ou service ghr .
4467
mizirlou a écrit:
at2933 a écrit:
bonjour

je n'ai pas allaité du tout, mais j'ai eu une montée de lait qui m'a fait très mal aux seins.

la sage femme m'a dit de manger du persil, ben ça a super bien marché !

donc le jour ou tu décides d'arrêter, si tu as les seins gonflés et douloureux, pense au persil (frais par contre!), ça te soulageras (comme les serviettes chaudes à mettre sur la poitrine).

Ton histoire de persil m'intéresse.
J'ai allaité mon fils dès sa naissance mais au bout de 2 ou 3 jours j'ai eu une montée de lait (normal quoi !) mais je l'ai assez mal supportée. :?
Toucher mes seins me dégoutait parce qu'ils étaient devenus très durs et gonflés. D'autre part c'était comme s'ils étaient brûlants tellement ça me chauffait à l'intérieur et sous les aisselles.
A la maternité, une infirmière m'a donné des pains de glace à me mettre sous les bras pour calmer la sensation de chaleur.
Lors d'une seconde grossesse, je redoute un peu ce passage de la montée de lait.
Pense-tu que le persil pourrait calmer les effets de la montée de lait ?


pour moi ça a clairement marché et rapidement en plus! et j'avais la même chose que toi, seins très durs, j'avais l'impression d'être pamela anderson lol, mais ça faisait mal c'est moins drôle... et sensation de chaud.

donc je ne peux que conseiller, maintenant c'est peut etre pas le plus efficace, moi j'ai eu ça parce que j'avais seulement eu de l'homéopathie qui n'avait servi à rien du tout, tout ça parce que j'avais 13/8 en tension et c'était "limite" parait-il!
52 ans Mons / Belgique 2229
thalianja a écrit:
Bonjour,

J'ai accouché il y a huit jours (je posterai mon récit d'accouchement quand j'aurai un peu plus le temps ;) ) d'une petite Émeline qui se porte super bien!

Merci


Toutes mes félicitations !! Et bienvenue à Emeline :teddy: :bbg: :teddy: :kiss:
B I U