MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Déprime totale

S
97 ans 4480
En ce moment, c'est pas la grande forme ! Je déprime sans cesse, je me lève le matin en me disant que je ne suis qu'une grosse incapable, et je  
ne pense qu'à ça toute la journée, jusqu'à ce que je me couche !
J'ai l'impression d'être bonne à rien, que je vais tout rater.

Hier, j'ai rencontré une de mes formatrices à l'école et j'ai tout déballé, tellement j'étais mal. J'ai pleuré, j'ai dit que je consultais un psychologue et que je souffrais d'hyperphagie et de boulimie.

Je regrette de l'avoir dit car j'ai peur des conséquences. En même temps, ça m'a libéré d'un gros poids et elle a été très à mon écoute.
Elle m'a même proposé de revenir la voir quand je voulais. N'empêche je me dis que j'ai été faible une fois de plus.
38 ans Alsace 1024
La faiblesse, ça me connaît, moi aussi c'est la déprime, pas trop la forme, même plus l'envie de se faire jolie ni même de sortir.
Et pourtant il le faut, j'ai suivi le conseil de Kokette lundi et ça a marché, je suis sortie mardi ça a aussi marché, après ben euh plus grand chose.
En fait, je pense qu'il faut forcer la motivation à venir.
Achète toi ce qui te fait plaisir, fais toi toute jolie pour sortir, rencontre de nouvelles personnes, ...
D'un côté je te dis ça et je ne le respecte pas moi-même.
43 ans gironde 577
faut pas se laisser abattre les filles et moi quand j'ai un coup de déprime
je téléphone aux copines "aaaaah les copines;)" toujours là pour te faire passer une journée formidable, de papotter de tout et de rien, de choses très sérieuses et de choses plus légères.

il doit bien y avoir un déclencheur à cette déprime laptitemiss ? le matin ne te dis pas en te levant que tu es une incapable, y a rien de telle pour ce gacher une belle journée, mais dis toi au contraire que des choses positives meme si c' est difficile ça viendra tout seul ensuite et surtout le maitre mot est de sortir, s'aérer, ne surtout pas rester chez soi à broyer du noir :roll:
En plus parler de ses problèmes n'est pas une faiblesse ce serait le contraire qui serait inquiètant :( tu es certainement dans une période où tu es plus vulnérable comme chacun d'entre nous mais surtout ne te laisse pas aller et fais toi un peu violence pour retrouver le gout de la joie.

à très bientot ptitemiss :)
40 ans Belgique 175
laptitemiss71 a écrit:
En ce moment, c'est pas la grande forme ! Je déprime sans cesse, je me lève le matin en me disant que je ne suis qu'une grosse incapable, et je ne pense qu'à ça toute la journée, jusqu'à ce que je me couche !
J'ai l'impression d'être bonne à rien, que je vais tout rater.


T'inquiètes pas laptitemiss, tu n'es pas la seule !!! je passe par des hauts et des bas en ce moment :( . Je cherche du travail et pas moyen d'en décrocher un. Mon poids joue au yoyo, coup de déprime et hop une barre de chocolat... enfin, pas facile la vie. J'ai l'impression comme toi de ne servir à rien, plus envie de me faire belle, plus envie de sortir.

Il ne suffirait pas de grand chose pourtant pour aller mieux :roll:
36 ans 212
Laptitemiss71 je me reconnais dans ton mal être c'est comme moi sauf que moi je ne suis pas de psy je m'enfonce seule!!!! Je te soutiens sa veux rien dire pour toi et sa t'apporte rien mais je voulais ke tu le sache. Bibi
36 ans 212
J'oubliai encore un point commun moi aussi je suis étudiante infirmière je souffre des même maux que toi bibi
36 ans 212
J'oubliai encore un point commun moi aussi je suis étudiante infirmière je souffre des même maux que toi bibi
42 ans quimper 980
laptitemiss71 a écrit:
N'empêche je me dis que j'ai été faible une fois de plus.


Tu considères que de te confier, de parler de tes complexes est une marque de faiblesse?????????????????????

Ne raisonne pas comme ça, je pense moi que tout au contraire c'est une marque de force. Je pense que tu avais besoin et il ne faut pas croire que cela va te porter préjudice mais non........ Cela ne peux t'apporter que de la confiance en toi, crois moi le fait d'avoir déballé tout ça va te faire le plus grand bien et va aider les autres à mieux te comprendre et te connaitre............ (enfin cela est juste mon avis!!)
38 ans Alsace 1024
Je partage le même avis que toi lalounette ! ;)
S
97 ans 4480
Merci à tous pour vos messages... Ca fait tellement de bien de lire tout ça... :)
J'arrête pas de repenser à ce que j'ai dit à ma formatrice, à ce qui c'est passé dans son bureau. Pour moi, j'interprète cela comme une faiblesse car en tant qu'étudiante infirmière, je ne devrais pas être si fragile.... En plus, c'est une personne qui risque de venir m'évaluer dans le courant de l'année donc j'ai peur qu'elle ne soit plus aussi objective depuis qu'elle sait tout le mal être qui habite en moi.

Je suis tellement mal, j'ai envie de le hurler... Je n'en peux plus, je n'ai même plus la motivation de continuer mes études, qui pourtant me passionnent... :cry: J'en ai marre, je suis fatiguée et j'ai une vie de merde.

Toutes mes amies sont casées avec des mecs adorables. Ma meilleure amie sort depuis peu avec un très bon ami à nous deux... Et je n'ai jamais osé lui en parler mais c'est unn garçon que j'apprécie énormément voire plus. Et ça me fait tellement mal de les voir s'embrasser, s'enlacer et tout... Ce n'est aps de la jalousie, au contraire. Je suis très heureuse pour eux mais ça me fait mal. J'ai envie de m'éloigner un peu mais sans les perdre.

Bref, je suis perdue.
C
44 ans 3
...te comprends...mais surtout n'abandonnes pas tes études, car c'est la seule chose concrétement solide autour desquelles tu peux t'accrocher et reprendre courage par la suite?

quand tout était noir dans ma tête, je me disais que mes études au moins m'amenaient un structuration de ma journée, avec des devoirs précis,je m'y accrochais comme à une corde qui si je la lâchais me verrais tomber dans je ne sais quoi de pas rassurant du tout...

souvent pour moi mes études ont été l'îlot de survie

courage et si tu veux nous pouvons communiquer en mp.
B
42 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
Les etudes d'infirmières ne sont pas evidentes a gerer mais de la a dire que l'on ne peut pas aller mal car on va etre infirmère ca n'est pas vrai.

Ce n'est pas un metier qui protège de tout, tout le monde a droit a ses moments difficiles.

Ce n'est pas une faiblesse que de pleurer et de se vider, au contraire bcp de gens n'arrivent meme pas à le faire. On se sent mieu après en general.

Je suis infirmière depuis 5 ans et en t'endant j'ai l'impression de me voir pendant mes etudes (pas de copains, les amis autour qui en ont...)
D'après mon endocrino, une bonne partie du poid que j'ai pris etait comme une carapace pour me proteger de ces choses difficiles que je voyais au boulot (je ne le crois pas perso mais ca peut etre une hypothèse)
Je n'ai jamais a ce moment la eu de deprime car j'avais des amis, sortais tous les week end et voyait du monde. C'etait ma thérapie.

Ces etudes ne soint pas anodines on peut tombé sur des stages difficiles et si autour ca ne marche pas c'est encore plus dur. Le defouloir est necessaire.


En resumé, vide toi la tête. Ce n'est pas parce qu'on travaille dans cette branche qu'on ne peut pas aller mal parfois. Je travaille en psy et d'après ce que je sais la depression est maladie pro chez nous, ca veut tout dire.
Personne n'est insensible a tout!
43 ans gironde 577
comme le dis Boubou les études d'infirmières sont difficile à gérer mais dis toi bien ptitemiss c'est que lorsqu'on se sent en "bas" il n'y a qu'une chose à faire ;) remonter et on t'aidera à retrouver le sourire s'il le faut :)

Ne te mets pas martel en tete tu en as parlé à ta formatrice soit, maintenant faut rebondir sur autre chose, on est tous/toutes passés par là à un moment donné...tu penses avoir une vie qui ne te convient pas apparemment, que te manque t'il alors ? je ne sais pas quel age tu as mais j'ai l'impression que tu es entrain de faire le point!!!

en tout cas je te soutiens à 100 % et apparemment les filles aussi,
bisou la belle.
S
97 ans 4480
MErci encore pour vos messages d'encouragements les filles ! Ca donne une bonne bouffée d'air frais...

Mes études me passionnent et je pense que malgré tout, c'est grâce à elles que je tiens le coup. J'ai un projet professionnel que j'ai envie de réaliser au plus vite, à savoir être puéricultrice.
J'ai eu un stage cet été très difficile sur le plan psychologique (réanimation pédiatrique), que les 3/4 des étudiants de ma promo n'auraient pas voulu faire. Au contraire, pour moi ce stage a été une révélation et je veux absolument y travailler une fois diplômée. J'ai vécu des moments très difficiles mais ça a été une période où j'étais bien dans ma peau et mes baskets car dans mon élément...

C'est plutôt au niveau de ma vie privée que ça coince. A 20 ans, toujours célibataire, des flirts non sérieux, des foutages de gueule et une grande timidité, ce qui fait que même si j'ai des amis, c'est pas vers moi que l'on se tourne en priorité....
43 ans gironde 577
c'est super d'avoir déjà trouvé à 20 ans ton objectif professionnel, c'est pas la majorité des gens qui je dois dire tournent souvent en rond avant de trouver :D

oh mais dis moi ptitemiss, sans jouer au psy, tu nous ferais pas le "complexe de la porte vitrée" , comme je l appelle;), c'est à dire "je me renferme car je pense etre transparente" ?
la confiance en soi ça se travaille, rassure toi:) puisque tu vois un professionnel je suppose que ça doit avancer de ce coté là....

prends tout ce que te donne la vie chaque jour, travaille sur toi sans te refermer dans ta coquille pour ne pas passer à coté de l'amour, sors, fais du sport, du bénévolat...ou je ne sais quoi, le mot d 'ordre est FAIS TOI PLAISIR car c 'est souvent ça que l'on perd de vue quand on est déprimé. Perso, j'ai décidé de m'accrocher et meme si c'est pas simple chaque jour et que j'ai beaucoup de choses à faire je profite des bons moments où je ris, ce sont des petits moments qui rendent heureux....

garde courage la miss et accroche toi à ton rêve mais garde en tete que tu peux trouver de la joie chaque jours à tout moment. :)
B I U