MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Entortillonée dans la multiculturalité

31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Bonjour à tous!

Petite question pour les personnes métisses (visible)où d'origine étrangère: Ne vous arrives t-il pas de vous sentir perdus, de n'appartenir à aucune culture de manière claire et nette?  
je ne sais pas si je m'exprime bien.

Je prends mon exemple perso:

Je suis belge née en Belgique mais d'origine africaine. Et je dois dire que des fois je me sens un peu perdue. Perdue dans le sens où, les belges de souches ne me voient que mon origine (pas de manière péjorative, j'entends), que je suis étrangère et les fois où je me retrouve dans ma communauté d'origine, on me voit aussi de cette façon.

Ce qui diffère en plus des personnes métisses (dans mon cas , belge), c'est que moi contrairement à eux, je n'ai pas un rattachement de sang au pays où vie et mais là où le sang est présent, je n'y vie pas (je ne sais pas si vous me suivez :? )


Aussi, je n'ai pas ce petit attachement/fierté(?) des cultures à auxquelles j'appartiens (je ne parle pas de patriotisme, hein ;) ).

Bref, j'ai un peu l'impression de n'être nul part et je me demande si ce manque d'attachement, ne participe pas un peu à mon malaise globale.

Et vous?

Bises?
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Evidemment, même les personnes de souches peuvent émettres des idées, je suis curieuse ;)
R
35 ans 15384
Je suis a moitié algérienne,et je n'en ai jamais souffert. J'ai un physique très européen ( peau très blanche,cheveux lisses,yeux clairs ).
Je ne me sens par contre absolument pas proche de l'Algérie,en aucune facon,même si mon pere est enterré la bas. Je suis francaise,point.
Un truc cependant,c'est que quand des jeunes m'agressent verbalement dans le métro en me traitant de "sale francaise" et que je leur avoue que je suis algérienne de père,étrangement,ils deviennent plus aimables ... Et ca,ca m'énerve,on ne devrait jamais faire de différences !
31 ans 96
Bonjour!

Pour ma part, je suis métisse Guadeloupe/Italie, bien que j'ai très souvent été en Italie, que j'y ai beaucoup de famille, je ne me sens pas italienne. J'ai peu de contacts avec ma famille aux Antilles, et ma couleur (métisse plutôt claire) fait que j'ai du mal à trouver ma place, d'un côté comme de l'autre, mais surtout du coté "français"....

Je m'explique, les gens ont tendance à avoir des réflexions plus ou moins racistes, la plupart du temps sans même s'en rendre compte, vive le "racisme ordinaire".
Ce n'est pas forcément intentionnel, mais je vois très bien de quoi tu parles quand tu dis que les Belges de souche ne voient que le côté "africain": l'exemple de base: je parle avec une fille, une troisième, noire, arrive, nous demande quelque chose, quand elle repart, la fille avec qui je parlais d'abord s'étonne qu'elle parle aussi bien français... Elle était persuadée qu'elle ne venait pas de France, car noire. Pour certains c'est dur à intégrer qu’indépendamment de sa couleur, de ses origines, on est français (belge etc.).
D'autres disséminent leurs préjugés plein d'assurance, alors qu'ils n'en savent rien: l'exemple, celui de la personne qui connaît un Antillais et qui me dit "tous les antillais sont comme-ci/ font ceci", certains réalisent leur bêtise, et ponctuent d'un "mais toi c'est différent, tu n'es pas vraiment noire" (et donc? ouf je suis sauvée?!). C'est quelque chose qui ne m'arrive pas (ou exceptionnellement) quand je suis avec des noirs, donc j'ai tendance à me sentir plus proche d'eux. Mais globalement, je pense effectivement que le métissage peut être problématique à ce niveau: trouver sa place dans la société .
S
31 ans 3465
J'ai un énorme mélange aussi. J'ai un père moitié grec, moitié suisse et une mère moitié turque moitié russe...Je suis née et j'ai grandi en Suisse. Physiquement je suis d'apparence européenne, mais on suppose quand même facilement que je ne suis pas Suisse. Eh oui, le cliché du petit suisse blond aux yeux bleus est tenace. :lol:

Comme toi, je n'ai le sentiment d'appartenir réellement à aucune de ces cultures. Pourtant que ce soit la Suisse, la Turquie, la Grèce ou la Russie, j'y suis génétiquement liée. Ce que j'entends souvent c'est " tu n'es qu'un quart suisse, qu'un quart si et qu'un quart ça etc..." Par contre je ne le vis pas mal. Parce que c'est la vérité, je suis un peu de tout ça, un mélange de tout ça, de toute ces cultures. Et ce mélange a fait j'ai crée ma propre culture en m'inspirant de mes origines et du lieu ou j'ai grandi. Je comprends que tu te sentes partagée. Mais il faut juste prendre le bon dans chaque manière de vivre. Et le plus important c'est comment toi tu te sens. Tu te sens belge? Eh bien tu es belge, point.

Moi j'avoue je ne me sens rien du tout. Je suis un énorme brassage, métissage et rencontre de culture différente, c'est tout. Après si on me demande d'ou je viens... J'ai la nationalité Suisse, j'ai grandi et j'ai vécu ici toute ma vie, donc je suis suisse. Ce que j'ai dans le sang, fait partie de moi, mais ne fait pas ce que je suis. ;)
28 ans 128
Si je ressens ça ^^.
Mon père est guadeloupéen et ma mère franco-allemande.
Je ne parle pas le créole et ne suis allée qu'une fois
en Guadeloupe (car c'est trop cher pour nous d'y aller).
Et du coup, avec les antillais, je suis pas à l'aise.
Je me sens pas comme eux.

Quand aux allemands, bah aucun lien avec. J'apprend l'allemand en cours depuis que je suis en CM2 mais je ne le parle pas couramment et voila.

Bref, un peu déchirée mais bon, j'ai pris l'habitude et j'essaye de pas me prendre la tête. Puis quand je suis en famille, je me pose pas ces questions là.
37 ans 5932
Ma mère est naturalisée française (née en France mais de parents espagnols et considérée espagnole par l'état civil à sa naissance) et mon géniteur est français "de souche" je crois. Sur mon berceau, on a parlé les deux langues, pareil jusqu'à la mort de ma grand-mère maternelle.

Je suis le mélange entre ma grand-mère et mon grand-père : je suis bien blanche de peau en hiver et je bronze très facilement en été.

Je n'ai jamais eu de mal à trouver ma place, tout comme ma mère. Une partie de notre histoire, de notre coeur, est en Espagne parce que mes grands-parents aimaient leur pays même s'ils ont dû le quitter pour des raisons différentes. Et qu'ils nous ont transmis cette "importance"-là. Mais c'est ici qu'on est nées et qu'on a construit notre vie.

Ma mère a un nom plus connoté que le mien, mais ça n'a jamais posé problème non plus. Par contre, pour ceux qui connaissent nos origines, on n'est pas assez françaises pour certains. Alors qu'on est trop françaises pour ceux qui se fient à ce qu'ils voient (je pense au "sale française" avancé par xRubyHopkins, qu'on entend bien souvent). Quand des gens de ma génération se planquent derrière des choses qui concernent leurs grands-parents pour excuser leurs actes et leur comportement, en général, ça nous met en colère. Mon grand-père était un réfugié politique, son pays c'était l'Espagne, il n'était pas toujours d'accord avec tout ce qui se passait en France, en arrivant il n'a vraiment pas été bien traité par les français qu'il a rencontrés, mais il ne nous a pas transmis de haine, il était bien content d'avoir pu trouver refuge en France. Mais souvent on nous oppose qu'on ne fait pas partie de la bonne "catégorie" pour comprendre ça.

Ce qui me fait penser, au final, que ce sont les gens qui ont parfois du mal à trouver notre place, pas nous.
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Ma famille maternelle est italienne. La question de mes origines m'a un peu titillée à un moment, sans doute parce que ma mère et mes grands-parents en avaient honte et que je n'ai jamais compris pourquoi. J'ai repris le nom de famille maternel, mais je ne me suis jamais sentie italienne. D'ailleurs, je ne me suis jamais sentie appartenir à un groupe, et pour être honnête, j'ai toujours trouvé ça ridicule. Je suis française, d'origine en partie italienne, et alors ? Je ne ressens ni fierté ni honte pour une caractéristique que je n'ai pas choisie et qui m'est tombée dessus par hasard, comme le fait de mesurer 1m 62 et de faire du 36 de pointure ! Je me sens humaine et ça s'arrête là. Malheureusement, je suis entourée de personnes qui ne pensent que par leurs origines et ça me gonfle à un point !
Mon copain a aussi une partie de sa famille d'origine étrangère, sauf qu'à la différence de moi, cela se voit à sa peau couleur chocolat et ses cheveux crépus. Du coup, c'est plus compliqué à gérer, car pour les gens, il vient forcément d'ailleurs avec une autre culture, alors qu'on peut difficilement être plus parisien que lui ! La question "tu viens d'où ? " revient souvent et le ramène toujours à des origines qui ne signifient pas grand chose à ses yeux. A sa place, je serais assez perturbée par ces réflexions. Bref, ça rejoint un peu les propos de Yellow. Il faudrait quand même que les gens apprennent à dissocier physique et nationalité !
C'est une des raison pour laquelle je déteste décrire quelqu'un avec les mots de "blanc","noir", "métis" ou "black" : ça nous avance à quoi ? on s'en fout, la couleur de peau n'est pas la marque d'une culture ou d'une origine spécifique. Mais bon, là je sors du sujet.
30 ans Paris 301
Arf comme je te comprends Ninami. Je le vis. Comme toi, je suis française d'origine africaine (Congo RDC).
Je plussoie Tecolote, quand on me demande d'où je viens ?
C'est à ce moment là que je me sens "étrangère", alors que je me sens plus parisienne que d'autres.
On ne sera jamais vu comme "français", "belge" ou autres parce que notre couleur de peau nous catégorise.
Pourtant, le métissage ne cesse de grandir.
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Coucou!

merci d'avoir parler de part vos expérience, c'est super intéressant!

Je précise juste que mon "malaise" ne vient pas du fait que j'ai honte de mes origines (Je viens du Benin) ;)

C'est juste que les gens sont des fois ahuris de me voir débarquer (moi où un membre de ma famille):

- Un je n'ai pas un nom à connotation africaine (mon nom de famille est du type français, style "Collignon" et pourtant à une vrai signification en béninois :roll: )
alors comme je n'ai pas d'accent, au téléphone pour un job ou un stage, les gens pense avoir affaire à une occidentale et quand je me pointe ils ouvrent les yeux :roll:

- Ce qui fait que les gens pense d'office que je suis métisse de père blanc (ben il se trouve que je suis claire mais bon...) ou que je suis adopter...

Bon là je digresse un peu, mais, je trouve que là où c'est le plus difficile, c'est vraiment de se dire ma place est là! J'ai souvent l'impression d'être dans un trou béant...

Biz!!
A
41 ans 472
Moi je suis d'origine Marocaine, née en France donc française.
Mais c'est vrai que là bas au bled comme on dis, je suis étrangère à 100% à t'elle point qu'y me tarde souvent de rentré chez moi.
Et il est vrai que chez moi c'est ici en France, et pourtant des fois y me tarde de repartir au bled, lol.
je comprend, ta question et je suis comme toi, je me demande qui je suis dés fois?
Mais bon sachant que je suis française dans ma tête et que je mange Français, alors je me la pose plus trop souvent, je suis française à 100% peut importe le regard des autres, il pas mieux ailleurs souvent, Vive la France;) .
30 ans Paris 301
Ninami a écrit:
Coucou!

merci d'avoir parler de part vos expérience, c'est super intéressant!

Je précise juste que mon "malaise" ne vient pas du fait que j'ai honte de mes origines (Je viens du Benin) ;)

C'est juste que les gens sont des fois ahuris de me voir débarquer (moi où un membre de ma famille):

- Un je n'ai pas un nom à connotation africaine (mon nom de famille est du type français, style "Collignon" et pourtant à une vrai signification en béninois :roll: )
alors comme je n'ai pas d'accent, au téléphone pour un job ou un stage, les gens pense avoir affaire à une occidentale et quand je me pointe ils ouvrent les yeux :roll:

- Ce qui fait que les gens pense d'office que je suis métisse de père blanc (ben il se trouve que je suis claire mais bon...) ou que je suis adopter...

Bon là je digresse un peu, mais, je trouve que là où c'est le plus difficile, c'est vraiment de se dire ma place est là! J'ai souvent l'impression d'être dans un trou béant...

Biz!!


+ 1000 !
Je n'ai pas honte de mes origines mais je me sens plus française étant née et grandis ici ! Mon nom ne sonne pas congolais.
Et pour les stages :) J'en ai choqué des employeurs ;)

La place ? Je pense que c'est à nous de la créer, de la faire valoir, de combattre les clichés, indépendamment de ce que les gens peuvent penser.
Pour l'instant ce n'est pas gagné, mais avec la mondialisation et le mélange de cultures, ces questions ne seront peut être plus posées à l'avenir.
33 ans 65
Je suis née en France, mes parents sont d'origine Albanaise arrivés en France très jeunes (3ans), j'ai grandi avec la double culture alors que l'Albanie est un pays totalement etranger pour moi, je n'y ai jamais mis les pays et ne compte pas le faire.
Quand j'ai le malheur de parler de mes origines j'ai systematiquement le droit à "ah bon? mais t'es arrivé quand en france et comment?" Ben en 1987 par l'uterus de ma mère, en France depuis deja plus de 20ans. "ah c'est pour ça que t'as pas d'accent" -_-'

Contrairement à mes frères qui ont parfois des élans de patriotisme et s'interese à l'Histoire, moi je m'en fiche totalement.

Je me permet de vous raconter une petite anecdote:
Quand j'avais 20 ans, je me suis fait harcelée par un mec qu'avait pas vraiment toute sa tête...bref un jour je lui ai dis que si jle revoyais me suivre ou trainer devant la porte de chez moi, jlui devisserais la tête (oui je sais, c'est absolument pas glamour mais c'est sortit tout seul :oops: ).

Une semaine plus tard je reçois un lette du commissariat de ma ville me demandant de m'y rendre pour "affaire me concernant" Moi comme une débile, j'y vais et la jme fait menottée et mettre en garde à vue pour "tentative d'extorsion de fonds aggravé par menace à main armée"
Donc Monsieur qui était véxé que je ne veuille pas qu'il me harcèle, a deposé plainte contre moi en disant que je l'ai menacé avec une arme à feu pour qu'il vide son compte en banque.
Pendant que je m'égosille à expliquer aux flics que tout ceci est faux et que je possède pas d'arme à feu, on me répond "ben ouais biensûr, les albanais ont pas d'armes à feu chez eux, on va faire une perquisition chez vous, et on va demanteler votre traffic d'arme" Je me suis cru dans un cauchemar, j'étais abasourdie, je comprenais pas que les délires d'un taré puissent aller aussi loin et que la police y croyait à fond.
Bref après avoir tout bien retourné chez moi et mis un bordel innommable, ils m'ont gardé encore 3 heures pour savoir si j'avais des contacts avec la mafia albanaise...

Pour résumer: depuis que je suis mariée (j'ai pris le nom de mon mari) je ne parle plus de mes origines.
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Tarés tes flics :roll: c'est n'importe quoi...

Un autre truc que je déteste, c'est quand je dis d'où je viens et qu'on me répond: "Ah c'est bien, il n'y a pas la guerre chez toi!" Euh, c'est quoi le schmilblik?!

Autre histoire: j'avais 15 ans et au cours d'anglais on devais faire un récit de vie à son partenaire de travail. Je commence et j'ai à peine dis que j'étais née à Bruxelles que ma partenaire m'interrompt et me dis que je me trompe. Je lui demande où, elle me répond que je ne peux pas être née à Bruxelles vu que je suis africaine...Je lui assure que si et je lui montre ma CI et elle me dit "ah bon, c'est bizarre, je pensais que tu avais fuis ton pays en guerre et que tu étais arrivé en Belgique en bas âge..."

J'étais tellement abasourdie que je n'ai même pas pu réagire... :roll:
42 ans Ouest lyonnais 1301
Ya encore des gens qui croient qu'une personne black ne peut pas être née en Europe ?... Et qu'une personne blanche ne peut pas naître en Afrique je présume ?

Ils ont grandis sur quelle planète ? A quelle époque ? :roll:
B I U


Discussions liées