MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment percevez-vous l'amour?

G
31 ans 19
Bonjour, je suis nouveau sur le site. J'ai une question qui me tarabusque depuis un moment car personne n'est d'accord avec moi à ce sujet. Pensez vous qu'on puisse tomber  
amoureux sans avoir aucune envie de sexe avec la personne sur qui on a "flashé"?
O
43 ans IDF 27
Ca dépend de comment chacune et chacun perçoivent la place de l'amour et du sexe dans leur vie.
G
31 ans 19
Jusqu'ici, on a cessé de me répéter qu'une relation amoureuse sans sexe n'était pas une relation amoureuse...je pense que le plus important, ce sont les sentiments que l'on éprouve pour son conjoint...personnellement, si je tombe amoureux d'une personne, je me vois mal coucher avec cette dernière. J'aurais l'impression de la souiller. Personne n'est dans ce cas?
G
31 ans 19
Bon, bien entendu, il m'arrive comme tout le monde d'être attiré physiquement par des demoiselles mais si je couche avec l'une d'elle, c'est que je n'ai que de l'affection, pas de l'amour...
30 ans 2571
A mon avis, ça vient de ta vision du sexe. Pour toi c'est incompatible avec la pureté de l'amour, c'est trop "sale'".

Je trouve que tu as un rapport bien problématique au sexe!! C'est beau le sexe, ça peut être innocent, joli, mignon.
Ca peut même être vraiment tout chou, on n'est pas obligé de sortir les menottes :lol:

Tu ne souilles personnes en couchant avec, tu peux lui faire l'amour très tendrement, très respectueusement. Je trouve dommage de se priver de cette émotion de ne faire qu'un avec la personne que l'on aime. La première fois avec mon fiancé, que j'aime et estime profondément, on a même versé quelques larmes, c'était tout sauf un acte de souillure, je t'assure, c'était même un peu sacré.

Et le sexe pour faire des enfants, ça t'inspire quoi ?
28 ans 604
Bah moi je pense ya quand même une part d'attirance physique et sexuelle quand on est avec quelqu'un . Après c'est sur tout dépend de la place que l'on porte à l'amour et au sexe.

C'est avant tout un partage , un fort lien entre 2 personnes enfin moi je le vois comme ça et pour aucune raison , ça ne " souille " la personne.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
"souiller", dis-tu? Salir, donc. Est-ce que c'est toi ou le sexe qui salit dans ce cas-là, selon toi? Et si c'est toi, est-ce que c'est toi en tant que toi, ou en tant qu'homme, ou en tant qu'autre chose? Y a plein de questions à me poser, il me semble.
Et je dirais que ces questions ont nécessairement rapport avec ta vision de la femme. Est-ce que tu vois la femme idéale comme chaste et pure, virginale?
839
Je vais peut-être paraitre méchant, mais aborder un tel sujet dés ton arrivé sans même une présentation ni un minimum de participation, ça sent l'attente de réponse en MP de jeune fille.
G
31 ans 19
NouNours_D, je ne pense pas qu'aborder un tel sujet dès mon arrivée me donnerait un quelconque succès auprès des filles du forum. Bien au contraire, ça les rebute un homme qui n'aime pas le sexe. J'en sais quelque chose. Et si j'avais voulu recevoir des mp de jeunes filles, j'aurais mis une photo qui me met en valeur en tant qu'avatar...je veux juste préserver mon anonymat pour pouvoir aborder des sujets sérieux sans aucune gêne. Quand à Darly-Doo, il est vrai que pour moi, la femme doit rester pure, chaste et noble...je ne peux pas m'empêcher de penser que le sexe est un acte sale. D'ailleurs, pour avoir un enfant, je préfère adopter (je sais que ça peut paraître cruel pour ceux qui ne peuvent vraiment pas en avoir).
30 ans 2571
Tout à peu près dans la vie est une affaire de perception. As-tu été éduqué dans l'idée que l'on doit se sentir coupable d'avoir du désir sexuel ? Ou bien as-tu été confronté à des situation où le sexe t'est apparu de façon dérangeante et crue ?

Si tu veux, si tu n'étais pas trop intéressé par le sexe, et puis c'est tout, bah ça me paraîtrait pas "anormal", juste différent de moi mais il faut de tout pour faire un monde.

Mais là le fait que tu ressentes la sexualité comme un acte avilissant, et que quelque part ça génère chez toi une angoisse de perdre une pureté, ça me paraît plutôt pathologique. Enfin, il faudrait creuser le pourquoi. Je me dis que tu dois quand même souffrir, quand tu aimes quelqu'un, du décalage qui existe entre ton idéal et la réalité : une femme a des désirs sexuels, s'approprie son corps et souffre généralement qu'on l'oublie. Je me dis que tu dois être perpétuellement "déçu" de voir les femmes que tu aimes en situation où elles détonnent avec l'idée de chasteté. C'est pour ça que ça me paraîtrait intéressant de travailler avec un psy sur cette perception du sexe comme quelque chose de sale : tu ne peux pas changer la réalité qui est qu'une femme est aussi un corps, et non un pur esprit. Mais tu peux changer ta perception.
G
31 ans 19
Je trouve dommage que ma perception soit considérée comme "anormale" et qu'il faille la changer...je crois que je suis fait pour être un éternel célibataire. L'amour platonique ou même l'amour courtois (c'est un amour hors mariage, prude sinon chaste et totalement désintéressé) n'existe que dans les livres, les films ou les séries TV...Je crois que je suis un idéaliste. je crois que ce que je recherche, c'est davantage une amie intime qu'une amante.
G
31 ans 19
Mais tu as raison, je suis souvent déçu. :cry: Et puisque je suis le seul que je connaisse à avoir réellement cette perception de l'amour, c'est probablement que je ne suis pas "normal". Mais l'idée d'en parler avec un psy me dérange...je sais que c'est égoïste mais j'aimerais que mon entourage s'adapte à ma manière de penser et non l'inverse, ce qui est bien évidemment impossible et démesurément présomptueux.
30 ans 2571
Lol je disais cela simplement parce que ta perception est la seule chose que tu puisses changer, et que la déception perpétuelle doit être dure à vivre, pas pour que tu te sentes "anormal" ni pour te juger...

C'est vrai que si tu recherches ce type de relation platonique, il vaudrait sans doute mieux rechercher une amie qui serait comme ton âme-soeur, que tu adorerais sans sexe. La demoiselle en question comprendrait sans doute mieux si tu te présentais comme ami très très proche. Mais toi, supporterais-tu de la voir avoir une vie amoureuse à côté de ça ?

L'idée qu'en parler avec un psy te dérange, me paraît tout-à-fait normale. Mais dis-toi qu'un psy ne sert pas qu'aux fous lol, il sert généralement aux personnes qui ont du mal à vivre la réalité existante, c'est pourquoi je proposais ça.

L'amour courtois n'a à ma connaissance jamais existé dans la réalité. La littérature médiévale compte d'ailleurs pas mal de fabliaux érotiques pour relativiser la réalité de ce modèle... Et encore, les troubadours du sud de la France développaient plutôt un amour idéalisé mais qui n'excluait pas le sexe.
L'imaginaire de la femme virginale et pure est extrêmement développé, par exemple dans les religions... Reste qu'il s'agit d'un imaginaire, et tu ne peux pas en vouloir aux femmes d'être des femmes, et non des anges irréels...

Ce qui ne t'empêche pas d'avoir un idéal de pureté et de noblesse pour reprendre tes mots : il ne s'agit pas de changer ta personnalité, mais de l'adapter à la réalité. Tu peux préférer des femmes avec un faible libido, qui aiment faire l'amour uniquement quand ça a du sens, de façon très sobre, qui n'en parlent jamais autour d'elles, qui seront pudiques, pourquoi pas.

Mais je serais quand même curieuse de connaître ton vécu plus précis par rapport au sexe : qu'est-ce qui a bien pu te faire penser que c'était sale ?
29 ans Strasbourg 197
Grodoudou a écrit:
Je trouve dommage que ma perception soit considérée comme "anormale" et qu'il faille la changer...je crois que je suis fait pour être un éternel célibataire. L'amour platonique ou même l'amour courtois (c'est un amour hors mariage, prude sinon chaste et totalement désintéressé) n'existe que dans les livres, les films ou les séries TV...Je crois que je suis un idéaliste. je crois que ce que je recherche, c'est davantage une amie intime qu'une amante.


Au moins je vois que je ne suis pas la seule à penser de la même façon. C'est vrai que c'est plutôt rare de voir un garçon avoir de tels propos mais d'un côté c'est rassurant.

En ce qui me concerne, je crois que le "problème" (si toutefois ça devait être un problème) est que je ne veux pas être vu comme un "objet de consommation" et que je veux d'abord être certaine qu'on même pour ce que je suis -même si évidemment, il y a toujours une part d'attraction physique-. Je crois que ça vient du fait qu'étant petite je voulais être un garçon donc maintenant j'ai beaucoup de mal avec ma féminité.
Ah, et cela vient également du fait qu'à une période j'ai été très *amoureuse* d'un garçon et je pensais que cela était réciproque jusqu'à ce qu'il me dise :"C'est cool d'être avec toi parce que tu as de gros seins " :shock: !
Alors, je suis quoi moi, une poitrine ambulante ? Cela m'avait profondément vexée d'être réduite à ça.

(désolée de raconter ma vie mais peut-être que ça peut t'aider à trouver des pistes).
G
31 ans 19
Salammbo a écrit:
Lol je disais cela simplement parce que ta perception est la seule chose que tu puisses changer, et que la déception perpétuelle doit être dure à vivre, pas pour que tu te sentes "anormal" ni pour te juger...

C'est vrai que si tu recherches ce type de relation platonique, il vaudrait sans doute mieux rechercher une amie qui serait comme ton âme-soeur, que tu adorerais sans sexe. La demoiselle en question comprendrait sans doute mieux si tu te présentais comme ami très très proche. Mais toi, supporterais-tu de la voir avoir une vie amoureuse à côté de ça ?

L'idée qu'en parler avec un psy te dérange, me paraît tout-à-fait normale. Mais dis-toi qu'un psy ne sert pas qu'aux fous lol, il sert généralement aux personnes qui ont du mal à vivre la réalité existante, c'est pourquoi je proposais ça.

L'amour courtois n'a à ma connaissance jamais existé dans la réalité. La littérature médiévale compte d'ailleurs pas mal de fabliaux érotiques pour relativiser la réalité de ce modèle... Et encore, les troubadours du sud de la France développaient plutôt un amour idéalisé mais qui n'excluait pas le sexe.
L'imaginaire de la femme virginale et pure est extrêmement développé, par exemple dans les religions... Reste qu'il s'agit d'un imaginaire, et tu ne peux pas en vouloir aux femmes d'être des femmes, et non des anges irréels...

Ce qui ne t'empêche pas d'avoir un idéal de pureté et de noblesse pour reprendre tes mots : il ne s'agit pas de changer ta personnalité, mais de l'adapter à la réalité. Tu peux préférer des femmes avec un faible libido, qui aiment faire l'amour uniquement quand ça a du sens, de façon très sobre, qui n'en parlent jamais autour d'elles, qui seront pudiques, pourquoi pas.

Mais je serais quand même curieuse de connaître ton vécu plus précis par rapport au sexe : qu'est-ce qui a bien pu te faire penser que c'était sale ?


Tu as raison, si j'avais une amie comme j'en recherche, j'aurais du mal à la voir avec un autre homme et j'aurais besoin d'avoir un lien exclusif avec elle. C'est égoïste, je sais. Concernant l'amour courtois ou platonique, tu as encore raison, ça n'existe pas... :cry: Quand à voir un psy, rassure toi, je sais que ce n'est pas seulement pour les personnes "dérangées" et que nous pourrions tous en voir un car on a tous nos démons. Mais je me vois mal raconter ma vie sentimentale à un inconnu même si c'est son job de m'écouter. Et tu as raison, la déception perpétuelle est dure à vivre...je cherche la Sainte Marie dirait-on... :lol: Enfin bref, tu me demandes: "qu'est-ce qui a bien pu te faire penser que c'était sale ?" Pour moi, ça me paraît évident...le coït un acte bestial et animal qui nous rappelle que nous ne sommes que de vulgaires animaux et que nous aussi sommes influencés par nos pulsions sexuelles. Et puis ose dire qu'un sexe, qu'il soit masculin ou féminin, est "beau"...C'est très laid un sexe. Pour moi, ça coule de source. Même si je dois reconnaître que même à moi, il m'arrive d'avoir une libido, mais pas envers les personnes dont j'ai un profond sentiment amoureux.
Quand à toi, tam-o-shanter, je te comprends. Les hommes sont des pervers. Tout mes amis mecs sont d'une nature lubrique donc j'en sais quelque chose. Il est aussi dur de trouver un homme qui ne soit pas attiré (pour être poli) par le sexe opposé qu'une femme qui n'ait pas de libido.
B I U