MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n’en peux plus, j’étouffe

32 ans 149
Ma situation : j’ai 23 ans, j’ai suivi mon chéri à Lyon pour l’aider dans son projet, ouvrir sa boulangerie, cela fait maintenant deux ans que je suis donc  
vendeuse dans sa boulangerie mais aujourd’hui je n’en peux plus pour plusieurs raison.

Première raison : je sais depuis janvier 2011 que j’ai une polyarthrite rhumatoïde, maladie qui me fait souffrir (donc je galère à travailler) et qui me fatigue énormément, aujourd’hui je suis incapable de faire le travail que je faisais avant.

Deuxième raison : les parents de monsieur habite juste en face de la boulangerie et sont très envahissant. Il a une mère poule qui doit penser que son fils doit encore avoir 16 ans voir moins (je vous fais pas le portrait vous savez tous ce qu’est une mère poule) et un père qui passe plusieurs fois par jour nous voir à la boulangerie (plusieurs fois ça peut aller jusqu’à 2-3 fois dans la matinée et je reviens voir ce qui se passe en fin d’après-midi) et ça m’énerve. J’ai l’impression d’être partie de chez mes parents pour dépendre des parents d’un autre pourtant on n’habite pas chez eux.

Troisième raison : pour venir à Lyon aidé mon chéri j’ai quand même laissé derrière moi mes amis et ma famille et tout ça me manque énormément. Surtout avec ce que j’ai mentionné ci-dessous. Du soutien pour ma maladie avec ma famille et mes amis j’aurai pu en avoir là j’en est presque aucun, mon chéri essaye de me comprendre mais il oublie souvent que je ne peux plus faire plein de chose comme avant, sa famille quand je leur dit ce que j’ai me regarde comme une extra-terrestre son frère ma même sortie « tu devrais faire du sport », c’est sûr que un remède miracle le sport, en plus comme je suis grosse ça me ferra peut être perdre du poids gros c*n pff j’en marre.

Cette boulangerie me bouffe, je suis fatiguée physiquement et moralement, j’étouffe, j’ai l’impression de ne plus avoir de vie.
Mon chéri je l’aime, d’ailleurs on va se marier mais sa boulangerie je ne peux plus, je ne sais pas encore combien de temps je vais tenir sans péter un boulon. J’ai beau lui dire, il n’entend rien.

Désolé du pavé et des fautes d’orthographe que j’aurai pu faire et merci à ceux qui m’ont lu.
C
45 ans là 2187
N'est-ce pas possible que quelqu'un te remplace 15 jours, le temps d'aller te reposer et te ressourcer auprès de ta famille et de tes amis ???
32 ans Rouen 374
Que fesais tu avant d'être dans la boulangerie ? Tu pourrais peut -être te reconvertir ?
52 ans Var 2447
Comme je te comprend!!
Je proposerais à ton futur mari de venir avec toi à un rendez-vous chez le médecin, histoire de bien se rendre compte de ce qu'est la polyarthrite rhumatoïde.

Parce que d'après ce que je lis ton copain et sa famille n'ont pas vraiment réalisé ce qui t'arrive. Ou ils s'en foutent? J'espère pas...

Outre ta maladie, tu en a parlé à ton copain de ce que ses parents te semblent trop envahissants? Il en pense quoi?

Si tu ne te sens pas assez soutenue et aidée, je ferais un break histoire de retrouver de l'aide auprès des miens.

Bon courage à toi ;)
32 ans Creil (60) 789
Cool40 a écrit:
N'est-ce pas possible que quelqu'un te remplace 15 jours, le temps d'aller te reposer et te ressourcer auprès de ta famille et de tes amis ???



+ 1! Non seulement tu te ressourcerais, et chéri-chéri comprendrais donc que tu as besoin de plus de soutien... peut-être que les choses changeront un peu :)
M'enfin le côté "je me ressource" est bien plus essentiel à mon sens ! courage miss !
32 ans valenciennes 585
tu pourrai peut etre te reconvertir dans un travail moins fatiguant vis a vis de ta maladie ?

sinon l idée de te fr remplacer le temps de prendre des vacances aupres de ta famille et tes amis me parait excellente, ça fera redescendre la pression qui semble s'accumuler, un ptit break loin de tes soucis ne peut te faire que du bien !!

sinon lidée d'emmener ton chéri chez le médecin avec toi histoire quil prenne conscience de ce que ta maladie implique me semble très bonne aussi

bon courage en tous cas =)
36 ans 5932
As-tu pensé à faire en sorte d'être reconnue travailleuse handicapée, si possible ?

Honnêtement, je n'ai aucune idée de combien ça peut être douloureux/handicapant comme maladie. Mais si ton statut pouvait être reconnu, peut-être que les gens qui "ne se rendent pas compte" (ou qui s'en fichent, j'en sais rien, mais en tout cas qui te proposent des solutions débiles) seraient forcées de se rendre à l'évidence que ce n'est ni passager ni bénin (vis-à-vis du travail au moins). De plus, ça pourrait te permettre de te reconvertir dans une voie qui serait physiquement plus supportable pour toi (et puis il y a des aides pour l'embauche de travailleurs handicapés... ça peut te permettre de trouver un autre emploi plus rapidement, peut-être).

Quant à la situation avec tes beaux-parents, en as-tu parlé à ton copain ?
Il est clair que je supporterais difficilement qu'on vienne m'embêter au travail plusieurs fois par jour. Une fois, pour prendre le pain et dire bonjour, voire deux si on a pas prix assez de pain pour le soir, ok. Mais plusieurs fois dans la matinée et au début de l'après-midi, ça va pas ça. En tout cas, à mon sens. Mais ton copain, il en pense quoi ? Ça le gonfle aussi ou il trouve ça normal ?
32 ans 149
Me faire remplacer ce n'est pas si simple, mon chéri ne pourrai pas payer quelqu'un pour me remplacer, je devrai surement attendre juillet-août pour pouvoir le faire, sa famille sera plus disponible à cette période pour me remplacer. Ce week end, boulangerie fermé mon chéri n’emmène chez mes parents, un petit week end c'est mieux que rien.

Mon chéri essaye de comprendre ma maladie, il ne s'en fiche pas, il essaye, c'est déjà mieux que rien mais il y a des moments où il ne se rend pas compte.

Hier il a vu que je n'était pas bien, et quand il m'a demandé ce qui n'allait pas je lui est dit tout ce que je vous est dit ici. Ce n'est pas la première fois que je lui dis que je n'en peux plus de ces parents, ni que le boulot commence à me fatigué sérieusement, le problème c'est qu'il ne fait rien pour changer la situation avec ces parents et pour le boulot il fait comme il peut.

Aujourd'hui par exemple je me suis occupé du magasin à partir de 6h00 jusqu'à 8h00, le temps qu'il finisse ces cuissons et ces livraisons. Je vais reprendre à 9h00 et finir à 13h00-13h30 pour faire à manger et c'est lui qui s'occupe du magasin pendant qu'on mange. Après re-boulot jusqu'à 16h30-17h00 pour que chéri fasse une sieste, finisse ce qu'il a faire et il reprend le magasin, ça me fait quand même une bonne journée et en général à 13h00 je suis déjà crevé et bonne à aller me coucher depuis que j'ai la polyarthrite.

Je vais voir le médecin qui me suit pour ma polyarthrite vendredi, donc je vais lui dire tout les soucis que je rencontre avec ma maladie et on verra ce qu'elle me dira. Puis je vais me renseigner sur le statut de travailleur handicapé.

Merci de vos réponses, ça fait chaud au cœur.
42 ans brest 3644
Si il a les moyens de te payer, à moins qu'il ne te verse pas de salaire, il a les moyens de prendre quelqu'un pour te remplacer. Même un (e) apprentie en vente par exemple.

Ou sa môman!
36 ans 5932
Attends, si ses parents peuvent passer plusieurs fois dans la journée alors ils peuvent bien te remplacer un peu ;)
31 ans 2571
J'ai l'impression que le souci, c'est qu'il faut que tu t'affirmes face à ton mari. Il se montre compréhensif mais ne fait rien pour améliorer ta situation : finalement, pour toi rien ne change.

Il faut que tu "tape du poing", que tu dises que si rien ne change, il va te perdre. Que ça émousse ton amour, de n'être pas heureuse.
35 ans Namur-Belgique 493
Lalwende a écrit:
Attends, si ses parents peuvent passer plusieurs fois dans la journée alors ils peuvent bien te remplacer un peu ;)


alors là moi je dis +1!
Comme je te comprends!! Je sais que c'est dur de faire comprendre ça à son chéri... On a pas envie qu'il soit mal à cause des autres et rien qu'à cause de nous...

Mais un moment donné, tu ne pourra plus les voir en peinture et ça va exploser... Ca serait dommage de casser le cocon familial en pensant qu'un jour, il y aura peut etre des petits enfants qui seront entre les deux.

Surtout, penses d'abord à toi, essaie de trouver le courage d'affronter ta maladie qui doit faire super mal!
35 ans 359
Je crois que le mieux reste de mettre les choses au clair avec ton mari, pour commencer.

Tu dis lui en parler souvent, et lui de son côté ne fait rien pour que ça change. Peut-être ne sait-il pas quoi faire.
Il faudrait lui dire, je pense, précisément ce que tu veux, ce que tu attends de lui.
Lui dire clairement, par exemple: je voudrais avoir plus de temps pour me reposer (si tu n'en as pas assez) ou je voudrais que tu m'aides plus dans certaines choses, etc...

Si tu lui dis juste que tu souffres et que tu n'en peux plus, il doit sûrement se demander ce qu'il peut bien faire et ne pas trouver la réponse. Il n'est pas à ta place et peine sûrement à comprendre la réelle difficulté de ta situation.

Concernant ses parents, il pourrait leur en parler. Pas disant "madame veut que vous veniez moins" parce que ça risque de créer des tensions inutiles à ton égard, mais en disant simplement "NOUS aimerions que vous passiez moins souvent, NOUs avons l'impression d'être sans cesse surveillés". Il faut que vous fassiez bloc.
Par la suite, ce serait bien aussi que tu exprimes ton avis clairement face à ses parents, de manière cordiale bien sûr, avant de ne finir, peut-être, un jour par exploser et créer un gros conflit.

Je te conseille donc d'exprimer clairement tes attentes. Et si toi-même tu ne les connais pas, ce qui est fort probable, cherche ce qui pourrait te faire du bien, te soulager, te rendre plus heureuse, et fait ce qu'il faut, en mettant à contribution ton mari s'il le faut.

Quoi qu'il en soit, je te souhaite beaucoup de courage. Mais une chose est sûre: tu ne peux et ne dois pas rester dans cette situation qui te fait souffrir au quotidien.
53 ans Out of Africa... 4355
Si le boulot en boulangerie ne te plait pas, tu le fais comprendre à ton chéri et tu te cherches autre chose. C'est son choix à lui, pas le tien ! A lui de se débrouiller pour faire tourner son commerce.
30 ans Perpignan 192
+1 avec caline tu sais pas parceque tu va travailler ailleure quet tu le laisse forement tomber ne tkt pas s'il es comprehensif je pense qu'i te laissera t'épanouir dans un autre milieu professionel qui sera le tien et pas le sien
B I U


Discussions liées