MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Régime imposé à l'hosto

2513
Salut,

J'ai fait plusieurs séjours à l'hôpital.
J'ai bien compris la nécessité de suivre un régime spécifique à ma maladie (pas un régime amaigrissant).
Cependant, à chaque fois que j'étais à l'hôpital, en  
plus de ce régime spécifique, on m'a mise sous régime hypocalorique. Et ce, je pense, à cause de mon poids, ça n'avait donc rien à voir avec ma pathologie.
Tout ça sans me demander mon avis. :roll:
Résultat, c'était tellement infect et sans saveur que j'allais m'acheter des conneries à l'épicerie du coin quand j'en avais l'occasion, ou je demandais qu'on me rapporte des sandwichs, etc..

Vous trouvez ça normal vous qu'ils fassent ça?

A-t-on le droit de refuser le régime hypocalorique dans ce cas-là ?
34 ans Six-fours les plages 107
bonjour,

je travail à l'hopital et effectivement souvent ils mettent
les regimes en fonctions des pathologies des patients hors dans ton cas il faut que tu demandes de voir la diététicienne car le plateau repas tu le payes ... et tu as le droit de choisir !
Normalement une diététicienne passe dans chaque service ...

bon courage pour ton hospi et tes repas ^^
R
35 ans 15384
On m'a jamais fait ca quand j'ai été de nombreuses fois hospitalisée ... N'hésite pas a te plaindre surtout,c'est toi qui paie et perso je n'accepterais pas.
2513
Je ne suis pas hospitalisée actuellement mais pourrais l'être à nouveau à l'avenir (sûrement !).

La diététicienne passait dès qu'elle pouvait au début du séjour mais c'était uniquement pour me dire qu'on passera me proposer de choisir entre 3 plats (3 choix pour l'entrée, 3 pour le plats, etc.) qu'elle conconcterait pour moi.
Comme j'ai pas un bon feeling avec les diététiciennes (je les reconnais à la seconde où elles entrent dans la chambre), j'étais plutôt du style "cause toujours tu m'intéresses :roll: " avec elles.

Et sinon, je suis certaine que ce régime hypocalorique n'avait rien à voir avec ma pathologie, seulement avec mon poids. Un interne me l'avait même confirmé une fois, qu'ils en profitaient pour me faire perdre.

Et sinon je n'ai jamais payé les repas de l'hôpital, j'ai une affection de longue durée couverte à 100%.
R
35 ans 15384
Moi aussi ... 100% et donc j'ai jamais payé,mais bon,il n'empeche que tu devrais te plaindre la prochaine fois ( mais bon,je te souhaite de ne pas etre hospitalisée a nouveau ). Ils n'ont pas a t'imposer ca si ce n'est pas nécessaire a ta santé !
56 ans 91 25732
On m'a fait ça une fois, je pense qu'ils s'en souviennent encore... :twisted:

Je faisais des "examens" à l'hôpital, ça consistait à me provoquer une hypoglycémie en m'injectant de l'insuline (le but étant que je descende à une glycémie de 0,30) puis à me prélever du sang toutes les 10 minutes pour voir comment ma glycémie remontait. On m'injectait aussi certaines hormones parait-il...

Pourquoi on me faisait ça ? Je n'en savais rien du tout, je croyais que c'était en rapport avec mon intervention sur l'hypophyse. Ca durait toute une matinée, de 8h à 12h.

Inutile de dire que j'étais plutôt crevée quand c'était fini. Mais l'infirmière avait décrété que j'étais trop grosse (je sortais de maladie, j'avais été opérée, je devais peser 65 kg :roll: ) et a commandé pour moi le menu "régime". Et on m'a apporté une immonde bouffe puante (poisson à l'eau qui devait avoir plusieurs heures de vol) et légumes verts bouillis ratatinés. C'est tout...

J'avais beau être dans le cirage, j'ai quand même copieusement gueulé au point d'ameuter le médecin qui a exigé un plateau normal. Mais y en avait plus !!! :evil:

Heureusement que maman est venue me chercher, elle avait pensé qu'un gâteau me ferait plaisir et l'avait apporté !

C'est la dernière fois qu'ils m'ont vue pour leurs "examens". :evil:

J'ai appris plus tard qu'on m'avait intégrée dans un protocole expérimental, sans mon consentement et sans me dire quoi que ce soit. :evil: En fait j'ai servi à tester certains médicaments conter le diabète qu'on utilise dans le traitement de la stérilité. Comme je n'avais plus d'hypophyse j'étais le cobaye sans hormones... :evil: Et por ça on m'a laissée près de deux ans sans traitement, pour que les tests soient fiables.

Je n'ai rien pu faire, à part ma parole et celle de maman qui m'enmmenait et venait me chercher à l'hôpital je n'ai aucune preuve. Je ne passais jamais par les admissions, je ne payais rien, la sécu ne remboursait rien, il n'y a aucun dossier à mon nom (sauf le dossier normal qui ne parle pas de ces "examens").

Cobaye + régime... :roll: :evil: Ca fait beaucoup quand même... :roll:
121
Dans certains hôpitaux, même le repas normal est infect.
C'est complèrement stupide, car comment montrer dans ces conditions que l'on peut manger sainement des repas qui ont du goût ? Ils feraient mieux de faire venir Cyril Lignac faire des plateaux repas.
En plus si on est gros, on a pas besoin de s'affamer. Le plateau normal est déjà suffisamment light pour les gros appétits.
Par contre cela n'interpelle que beaucoup d'entre vous parlent de gâteaux, comme la nourriture doudou, en plus apportée par maman.
Je suis ronde depuis que je suis toute petite et je n'ai jamais été très gâteaux.
R
35 ans 15384
Perso dans les hopitaux de Paris,on a pas a se plaindre de la qualité des repas ... Très honnêtement j'ai connu pire ( cantines scolaires par exemple ).
Le matin,le personnel me demandaient ce que je voulais déjeuner,j'avais le choix ( pain,biscottes,thé,café,lait,chocolat chaud,croissants juste après mon reveil en réa,cadeau du chef de service :lol:,confitures,on avait un sacré choix n'empeche ). Le midi et le soir pareil,c'était relativement savoureux.
Y'a vraiment que le poisson bouilli qui passais pas !
121
Perso les croissants et les confitures, ce n'est pas trop mon truc, sauf la confiture d'orange. Le pain blanc non plus. Donc en général il ne me reste pas grand'chose.
Mais comme je crève la dalle au petit déj' et que les autres repas ne seront pas forcément mangeables....
Le petit déj chez moi c'est plutôt Muesli au yahourt, salade de fruits, fromage, jambon, pain aux graines, jus de tomates.

Si on veut donner envie aux gens qui doivent suivre un régime pour des raisons médicales, de le suivre, ce n'est pas en baclant la préparation qu'on va leur donner envie. Perso, j'ai tous les bouquins de cuisine des grands chefs qui ont suivi un régime pour vaincre leurs kilos. Leur méthode me fait souvent rigoler (surtout celui qui mange 1 oeuf et un demi-pamplemousse au petit déj), mais c'est intéressant de voir comment revisiter les classiques autrement.
B I U


Discussions liées