MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Amitiés / vie sociale comment fait-on?

31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Bonjour,

Comment fait-on pour avoir des amis qui nous entourent et vie sociale stable?

Ma question se divise en deux grosse questions :?

1° En cogitant (comme d'hab) je me suis aperçue  
récemment, que je n'avais pas d'amis masculin. Que des connaissances ou du copinage avec des discussion ne dépassant pas le pipi/caca bref sympa quand on veut rire mais pas plus.

HSON
Paradoxalement, je m'entends mieux avec les garçons qu'avec les filles (j'ai des relents de garçon manqué dues à mon enfance plutôt masculine :P )
Du coup, je n'ai pas vraiment de connaissance féminine (je ne sais pas si on me suit...) mais des amies oui ...
HSOFF

Est-ce que la distance existante en amitié n'expliquerait aussi le fait que je ne "trouve" pas de petit ami? Je veux dire il faut être ami avant d'aller plus loin (vu que si je dois jouer sur le physique, c'est d'office mort...)
Mais bon déjà se faire de vrai amis, c'est vraiment compliquer, alors y a t'-il moyen d'y arriver?

2° De plus, je ne me suis plus fais de nouveaux amis depuis exactement 5 ans :? (Date à laquelle, j'ai enfin rencontré quelqu'un à qui je n'ose raconter que 5% de mes souffrances, doutes et désespoirs. C'est ma meilleure amie)
On a eux que 2 grosses disputes depuis qu'on se connait : Est-ce que ça signifie que tout va bien et qu'on arrive à s'adapter l'un à l'autre ou est-ce signe que notre amitié n'est passez profonde?
Un truc qui ma marqué aussi est le fait que lorsqu'on ne se voit pas (vacances, études...) ou qu'on se dispute et qu'on décide de ne plus se voir pendant un petit temps, je me retrouve littéralement coupée du monde. Je n'ai personne d'autres vers qui me tourner, à qui parler. En fait si je sors un peu, si je vois un peu de monde, c'est uniquement parce qu'elle vient me tirer de chez moi. A part ça, je suis une asociale :?
J'ai déjà essayer de faire quelque chose mais, je n'arrive pas à aller plus loin ou à maintenir le lien. Certes on me trouve rigolote, plein d'humour et vivante (ce qui n'est déjà pas le cas en réalité :( ).
J'ai l'impression que personne ne saisit qui je suis vraiment. En même temps c'est aussi de ma faute, vu que je fais tout pour paraître "cool" Je me dis que ce que je suis vraiment va dégoûter les autres, il faut que j'ai l'air comme ils voudraient que je sois (et ça passe aussi par le physique).

Bref, j'ai 2-3 autres amis mais bon l'entrée dans la vie actives, la vie d'adulte fait que ça devient difficile de garder le contact (même si ça pète toujours autant lorsqu'on se revoit) Je me retrouve avec une seule personne de confiance de manière constante avec la peur au ventre qu'un jour peut-être notre amitié cesse. Parce que si c'est le cas, je pense mes soucis de poids actuels ne seront que rigolades (je sais déjà que je ferais un grand plongeon :( )

Bon, pour finir, je me retrouve à vous poser une tonne de question :oops: Je ne sais pas trop quoi faire pour que ça aille mieux. Je voudrais bien avoir une vie social stable (ne pas être people ni ermite) Juste quelque base solide pour ne pas m'écrouler au moindre choc.

Merci à celles qui auront pris le temps de me lire ;)
4240
Tu sais ça ne s'apprend pas tout ça, il n'y a pas de mode d'emploi pour se socialiser, sinon tout le monde serait heureux au milieu de sa ribambelle d'amis en buvant du sirop de violette :?

Quant au passage sur être amis avant de sortir ensemble, je ne sais pas trop quoi en penser, avec mon fiancé on se connaissait avant de sortir ensemble mais nous n'étions pas amis, juste potes et on s'est vite rendus compte que justement ce n'était pas de l'amitié que nous commencions à ressentir, donc non, pas forcément besoin d'être amis avant.

Et tu veux trouver des gens pour te sentir un peu plus épaulée (enfin d'après ce que j'ai compris), mais ce n'est pas en te faisait des potes maintenant que ça marchera (enfin selon moi), pour pouvoir se confier il faut quand même de la confiance qui ne s'acquiert en général pas si vite que ça.
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Salut

Après relecture, je me rends compte que je codifie les relations humaines (Preuve que je ne sais vraiment pas m'y prendre :oops: ). Je dois dire que s'il existait un le bouquin "Se faire des amis pour les nuls" Il serait dans ma bibliothèque depuis longtemps :lol:

Pour ce qui est de se faire des amis, c'est la constatation que je faisais justement (je me suis peut-être mal exprimée). Ce n'est pas facile d'avoir de vrais amis, alors vu mon caractère, c'est quasi pour moi :? Je ne sais comment être "normal" pour que ça se passe normalement...

En même temps, je n'ai pas confiance en l'autre, je suis persuadée que les autres me trouvent bête, moche et sans intérêt et qu'ils sont hypocrite avec moi :roll: Il faudrait peut-être travailler ça. Accepter que ce n'est pas parce que je suis moche que je ne peux pas avoir des amis...

En fait, je n'ai jamais fais le premier pas, ce sont toujours les autres qui se bougent le derrière :roll:
4240
Et puis tu sais des amis ce ne sont pas forcément des gens avec qui tu iras boire un café le samedi matin, c'est des gens qui t'écoutent et sont là pour toi, ici par exemple :D
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Effectivement, je devrais compter VLR dans mes meilleurs amis :lol:

C'est vrai que je me confie plus ici qu'en IRL...
4240
C'est plus facile je pense
306
J'imagine que le plus gros se fait à l'école,le parcours collège,lycée,fac,qui sont des lieux de socialisation...
Pour ma part je n'ai jamais été vraiment sociable ni gardé en général de contact par rapport à tout ça...

Après quand on sort des études pour entrer dans la vie active ou devenir chercher au Pôle emploi c'est beaucoup moins évident et facile de faire des rencontres de toutes sortes,enfin ce n'est que mon avis.

8)
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Ben mon problème est là justement. J'ai eu une vie sociale affreuse durant mon adolescence (pas une seule personne, même pas de connaissance avec qui traîner). C'était école-devoir-dodo (même pas de métro ==> école à 5 min :lol: )

Aujourd'hui, je voudrais bien y remédier mais bon, c'est difficile. Je fais ce que je peux...
31 ans ardennes 340
je suis pas forcément d'accord, j'ai jamais garder beaucoup de contact avec les gens de l'école, plus précisément jamais très longtemps... c'était des potes, des le moment ou je changeait d'établissement, de cursus je changeais de contact...
J'ai gardée que mes amis, les vrais!!

après je suis encore dans le scolaire mais même en stage j'ai eu des supers contacts, je l'ai voit encore!!

et je pense, et mon axpérience me dit quedes amis on peut s'en faire a tout age!!

si une chose te passione il y a les clubs, deja ca empeche de rester enfermé chez soi et on y fais des rencontres!!
au travail on peut rencontrer des ges avec qui on s'entend bien!!

et puis tu parle de ton physique, mais des amis le physique il s'en fou ce qu'il regarde c'est qui tu es vraiment!!

apres le fait de faire confiance oui c'est difficile, oui au début il faut mettre ds barriere mais avec le temps elles s'ouvriront faut juste laisser le temps faire et ne pas rejeter les gens non plus...
34 ans ile de la réunion 1647
J'ai du mal à me faire des amies depuis que je suis en métropole. A l'ile de la réunion c'est tellement simple.
Mais le fait que j'ai pris confiance en moi m'a beaucoup arrangée.
Avant j'étais sur une brocante je rencontrais quelqu'un je parlais à peine etc.
Alors que maintenant on discute pendant des minutes, et puis j'ai même rencontrée des copines que j'ai invitée chez moi tout simplement. Faut oser tout simplement.
Ca se voit quand les gens sont ouverts ou non.
Là bas à l'ile de la réunion, tu sors, des gens viennent te voir comme ça. Ca m'a fait bizarre d'y revenir. Car ici jamais personne ne fait ça. Alors j'ai décidée de prendre le contre pied et d'aller moi même vers les autres. Ca marche.
Je rencontre pas mal de gens, ce seront pas mes amis pour la vie. Mais au moins c'est du contact social.
Il faut sortir, et oser surtout. Les gens te connaissent pas, c'est comme internet on se lâche souvent sur le net, on est une autre mais dans la vraie vie c'est pareil. Les gens si tu veux pas les revoir tu peux. Alors laisse toi aller, laisse voir ton vrai toi et ça ira tout seul ;)
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Je tique sur cette phrase "Il faut sortir" Mais comment quand la plupart du temps on est seule?

Aller boire un verre seul? Aller au bowling seul? Aller au ciné seul (c'est encore faisable)? Faire du sport en club? Les gens seuls font ça? Parce que perso, je ne vois pas l'intérêt. je fais en temps normal, du sport (volley, natation, fitness,...) Et il très difficile de parler ou faire des connaissance...

On va dire que dans mon cas, il n'y a qu'en cours que je rencontre des gens mais bon...
47 ans 35 10308
Ninami a écrit:
Je tique sur cette phrase "Il faut sortir" Mais comment quand la plupart du temps on est seule?

Des associations?
J'ai rencontré énormément de monde (et en particulier mon copain!), dont des gens avec qui je suis maintenant très proches, en m'impliquant dans une association de protection du patrimoine maritime. Et suite à un déménagement dans un coin où je ne connaissais personne, j'ai aussi fait pas mal de connaissances (pas de vrais amis, mais des gens sympas avec qui il m'arrive d'aller boire un verre) en participant à une chorale.
34 ans ile de la réunion 1647
Le site on va sortir ?
Tu peux aller danser seule, à des brocantes seule, y'a pleins de concerts pendant l'été tu peux bien le faire seule.
Je l'ai bien fais moi ;) Pourtant je suis sans voiture et j'ai mon conjoint qui bosse la semaine. Plus de 3 ans de chômage si je sors pas, je serais totalement seule :/
S
32 ans Expat 1409
Coucou!

Je me reconnais partiellement dans ce que tu racontes!

Je n'ai jamais eu de vrais amis, uniquement des copains/connaissances attachés au lieu dans lequel je me trouvais (collège, lycée, boulot, université). Je classais les gens dans des catégories dans ma tête. En changeant de lieu, je perdais le contact avec mes connaissances. Littéralement "loin des yeux, loin du coeur". Le seul moment où j'entends parler d'eux, c'est sur Face de Bouc (vive le virtuel). Je ne sors quasiment pas, parce que cela ne m'amuse pas, je préfère rester à la maison pour travailler sur un projet ou aller faire du sport (seule).

Lorsque je reste trop longtemps avec les mêmes personnes, je commence à péter un câble. C'est ce qui se passe en ce moment avec mes collègue de cours (je suis en Master et notre promo se limite à 5 personnes). On s'entend super bien sauf depuis quelques semaines où je ressens le besoin de prendre mes distances.

Contrairement à toi, je n'ai pas de problème pour raconter mes soucis. Par ex. je me suis taillé les avant-bras hier (c'est un moyen simple de me libérer de ma frustration), ce n'est un secret pour personne, d'ailleurs tout le monde voit les marques.

J'ai un réseau de connaissances très large dans tous les domaines et tout autour du globe. Je peux m'entendre super bien avec une personne lorsqu'il s'agit de parler d'un sujet précis mais trouver cette personne peu intéressante en dehors de son champ de prédilection. Ce qui est asocial, c'est qu'ils sont tous dans une base de données que je mets à jour au fur et à mesure.
C'est très utile pour les relations professionnelles et aussi quand on a besoin d'un conseil dans un domaine spécial ou d'un service. De même, je suis toujours prête à aider quand je reçois un mail ou un appel de quelqu'un dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis 2 ans et qui a besoin d'un coup de main ou d'un contact pour trouver un boulot ou d'infos sur un cursus que je connais, etc...

À un moment, j'avais essayé de sortir, de rencontrer du monde, d'aller aux fêtes d'anniversaire en apportant un cadeau, etc. Mais je n'arrivais pas à le faire par envie, juste par intérêt sincère pour ces gens. Donc, j'ai laissé "tombé l'affaire", je n'ai pas de vrais amis, mais je me confie à n'importe qui, je passe mon temps avec les personnes du moment. Par contre, il n'y a personne qui soit resté assez longtemps avec moi pour me comprendre (ou du moins, je n'en ai pas l'impression). De même, je n'ai pas de contact avec ma famille. Ma mère m'appelle régulièrement parce qu'elle a besoin de me parler, mais généralement, on a rien à se dire d'intéressant. Je ne ressens pas le besoin d'être proche.

Peut-être que l'on devrait fondé un club des asociaux de la vie, je suis sûre que ça marcherait :)
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Vous savez, ça me semble dingue de lire ça de vous trois qui avez l'air si sympa, si rigolottes et intelligentes et tout et tout. Mais c'est vrai que tout est affaire de circonstances finalement.

J'avais rien d'autre à dire.

Darlee-doo, constructive
B I U


Discussions liées