MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Base d'une alimentation équilibré ?

37 ans 5932
Le problème avec l'alimentation équilibrée c'est qu'on ne sait même plus ce qui l'équilibre. Ce ne sont pas des règles extérieures qui décident, c'est le corps de chacun. Ca c'est  
comme quand on est sur une poutre : ce n'est pas parce que machin ou truc nous dit qu'il faut faire comme si ou comme ça qu'on trouve son équilibre, on le trouve parce qu'on essaie soi-même en s'écoutant pour savoir quel est le moment ou notre corps dit "ça y est je me sens bien, en équilibre, comme ça".

C'est ça une alimentation "normale", équilibrée. C'est quand le corps se sent bien, en équilibre, selon lui pas selon d'autres critères.
46 ans 166
Ladybuguette si je suis en surpoids, parce que j'ai des bourelets imposants qui me passent par-dessus la ceinture, j'ai de grosses joues et un double menton qui m'attristent au plus haut point :(

peut être faut-il que j'en dise plus sur moi : j'ai passé une partie de ma vie à faire du régime, ce depuis la primaire. La période ou j'ai été mince durant deux/trois ans avec donc mes 63 kg c'est parce que j'ai été suivie par un diététicien génial, décédé aujourd'hui, qui m'a fait mincir doucement mais surement et durablement, à l'époque j'etais célibataire, assez solitaire aussi socialement c'etait facile de ne pas être tentée.

Je l'ai dis dans mon post, j'ai dis adieu à ces 63 kg je n'y arriverai plus, j'ai effectivement 36 ans et eu un enfant... ça changerait quoi à ma vie...ben désolée mais je me trouverais plus jolie tout simplement, parce que oui je le sais y'a des femmes rondes qui ont un magnifique visage, je l'ai déjà dis ici, mais moi c'est comme ça, quand j'ai des grosses joues et un double menton ben je ne suis pas jolie et à chaque fois que je surprends mon reflet dans un miroir ben ça donne : :shock: ohlalala mais qu'est ce que je fais ???

@ Lalwende c'est super juste, ce que tu écris j'aimerais vraiment trouver cet équilibre ^^
20
Citation:
C'est quand le corps se sent bien, en équilibre, selon lui pas selon d'autres critères.


C'est vrai, mais il y a peut-être des conseils à suivre pour la santé, je pense.

Par exemple les produits laitiers sont bon pour le corps (en fait ça fait débat, mais passons ^^). Or, je peux très bien m'en passer sans en avoir spécialement envie.

Et je pourrais dire la même chose des légumes par exemple.

Donc je pense qu'il faudrait quand même avoir en tête une base d'alimentation équilibré, comme ça par exemple :



(Il s'agit du nouveau plan alimentaire américain.)
45 ans 1896
Ours a écrit:
Citation:
C'est quand le corps se sent bien, en équilibre, selon lui pas selon d'autres critères.


C'est vrai, mais il y a peut-être des conseils à suivre pour la santé, je pense.

Par exemple les produits laitiers sont bon pour le corps (en fait ça fait débat, mais passons ^^). Or, je peux très bien m'en passer sans en avoir spécialement envie.

Et je pourrais dire la même chose des légumes par exemple.

Si on ne se force plus ni dans un sens ni dans l'autre, les goûts changent. Il m'arrive d'avoir des envies sauvages de légumes. Il y a des choses dont je n'avais jamais envie et qui maintenant me font saliver (le comté par exemple, un des seuls fromages que je ne mangeais pas avant). Inversement, avant une tablette de chocolat me tenait 3 jours. Maintenant, c'est parfois 1 semaine ou plus. Désormais, j'aime le riz, ce qui n'était pas le cas auparavant. Longtemps, j'ai préféré les desserts au chocolat, j'étais déçue devant une tarte. Ce n'est plus le cas.

Faire confiance à son corps est vraiment agréable. Il finit par retrouver tout seul ce dont il a besoin, il n'y a pas besoin de lui expliquer sans cesse.
20
Citation:
Inversement, avant une tablette de chocolat me tenait 3 jours


Moi j'en achète plus, car sinon elle fait qu'un jour :D
S
86 ans 4934
Si je prends mon exemple, tant que je me contraignais à avoir un plan d'alimentation j'avais des crises de boulimie suivie de culpabilité et je prenais du poids très facilement.

Depuis 3 ans environ, je ne me force jamais à manger un aliment parce qu'il serait bien pour ma santé, j'ai réintroduit au contraire tous les aliments que j'appelais "cochonnerie" et j'ai perdu un tout petit peu de poids et surtout je me suis mise à marcher tous les jours 1/2h. Mes analyses sanguines sont à nouveau bonnes.

Par contre j'ai lâché prise sur mon poids, j'ai accepté de rester en obésité morbide, je me mets en valeur, je ne regarde plus le passé de manière nostalgique en me disant ah quand j'étais mince, je profite de la jolie vie que je me construite.

J'ai fait un travail psy sur les émotions qui me poussent à manger.

Je n'ai plus du tout de crises alimentaires (chez moi c'était surtout la nuit).

Je suis partie en vacances en espagne et j'ai mangé tous les soirs au restaurant, je n'aime pas la viande, le poisson, ni la paélla, j'ai donc mangé tous les soirs une pizza sauf une fois des pâtes, accompagnés de salade parce que j'adore la salade pas parce qu'il le faut, j'ai mangé des glaces tous les jours et je précise que je finissais mon assiette à peu près tout le temps.

Quand je suis rentrée, mon fils ainé qui aimerait prendre du poids s'est pesé pour voir s'il avait enfin pris et du coup je me suis pesée et en fait j'avais perdu 1 kilo. A l'époque ou je me privais et que je me forçais à manger certains aliments pour mon bien, quand j'allais en vacances je prenais facilement 2 à 3 kilos.

De plus, je voudrais témoigner du fait que au bout d'un moment que l'on ne se prive plus d'aliment spécifique qui nous font envie, on en mange moins car on sait qu'on peut en remanger quand on veut et au bout d'un moment notre corps réclame autre chose.

La seule chose que je regrette c'est de n'avoir pas fait ce chemin avant.
46 ans 166
Ca donne beaucoup d'espoir et d'encouragement ce genre de témoignage, merci ! :) pourvu qu'il en soit de même pour moi ^^
1747
Ben déjà, essaye de faire des repas composés, en intégrant les aliments que tu aimes. Manger un demi melon et une tranche de jambon cru, en tant que repas, c'est mieux que de manger un repas que tu penses équilibré et manger la barquette entière de jambon à 17h.
Pour le kébab, mieux vaut aller en acheter un à 14h, remplaçant le repas, que de faire un repas sain et foncer au kebab par envie 3h plus tard.
Puis si tu culpabilises, fais du sport, comme on dit aux gamins diabétiques : "si tu veux manger du chocolat, tu peux, mais avant le sport", sauf que pour eux c'est une raison de santé... Mais si ça t'aide à te sentir mieux dans ta tête...
37 ans 5932
Ours a écrit:
Citation:
C'est quand le corps se sent bien, en équilibre, selon lui pas selon d'autres critères.


C'est vrai, mais il y a peut-être des conseils à suivre pour la santé, je pense.

Par exemple les produits laitiers sont bon pour le corps (en fait ça fait débat, mais passons ^^). Or, je peux très bien m'en passer sans en avoir spécialement envie.

Et je pourrais dire la même chose des légumes par exemple.

Donc je pense qu'il faudrait quand même avoir en tête une base d'alimentation équilibré, comme ça par exemple :



(Il s'agit du nouveau plan alimentaire américain.)

Je crois qu'il faudrait commencer par se sortir de la tête qu'on mange n'importe quoi n'importe comment et qu'on a forcément envie d'aliments tabous... Ça c'est quand même un truc qui a été expliqué plusieurs fois (et ça se répète dans chaque discussion du même genre) : au début, certes, on a envie des aliments tabous et on ne se nourrit (presque) que de ça le temps que le corps comprenne que la frustration c'est fini, mais ensuite revient l'envie de tous les autres aliments, même les légumes (si si !).

Ah, c'est sûr, l'envie des choux de Bruxelles n'est jamais revenue :lol: Mais l'envie des autres légumes si.
Tiens, je prends les restos genre Flunch ou n'importe lequel qui a un buffet à volonté. Je n'y vais pas souvent mais quand j'y vais je prends un peu de tout jusqu'à satiété, et surtout des légumes parce que ça me fait envie. Il n'empêche que j'en vois pas mal repartir avec des mégas assiettes de frites (non mais, sans déconner, ça ne me viendrait même pas à l'idée d'embarquer la moitié du bac dans une seule assiette :lol: ) et ils sont bien moins gros que moi, ceux-là. Alors bon, les notions de pseudo équilibre, de pseudo règles alimentaires, tout ça, je crois que ce n'est pas nécessairement nous qui en avons besoin :lol:
S
98 ans 4480
Lalwende a écrit:
Ours a écrit:
Citation:
C'est quand le corps se sent bien, en équilibre, selon lui pas selon d'autres critères.


C'est vrai, mais il y a peut-être des conseils à suivre pour la santé, je pense.

Par exemple les produits laitiers sont bon pour le corps (en fait ça fait débat, mais passons ^^). Or, je peux très bien m'en passer sans en avoir spécialement envie.

Et je pourrais dire la même chose des légumes par exemple.

Donc je pense qu'il faudrait quand même avoir en tête une base d'alimentation équilibré, comme ça par exemple :



(Il s'agit du nouveau plan alimentaire américain.)

Je crois qu'il faudrait commencer par se sortir de la tête qu'on mange n'importe quoi n'importe comment et qu'on a forcément envie d'aliments tabous... Ça c'est quand même un truc qui a été expliqué plusieurs fois (et ça se répète dans chaque discussion du même genre) : au début, certes, on a envie des aliments tabous et on ne se nourrit (presque) que de ça le temps que le corps comprenne que la frustration c'est fini, mais ensuite revient l'envie de tous les autres aliments, même les légumes (si si !).

Ah, c'est sûr, l'envie des choux de Bruxelles n'est jamais revenue :lol: Mais l'envie des autres légumes si.
Tiens, je prends les restos genre Flunch ou n'importe lequel qui a un buffet à volonté. Je n'y vais pas souvent mais quand j'y vais je prends un peu de tout jusqu'à satiété, et surtout des légumes parce que ça me fait envie. Il n'empêche que j'en vois pas mal repartir avec des mégas assiettes de frites (non mais, sans déconner, ça ne me viendrait même pas à l'idée d'embarquer la moitié du bac dans une seule assiette :lol: ) et ils sont bien moins gros que moi, ceux-là. Alors bon, les notions de pseudo équilibre, de pseudo règles alimentaires, tout ça, je crois que ce n'est pas nécessairement nous qui en avons besoin :lol:


+1
C'est sur que c'est difficile au début de se sortir de la tête que bien manger, c'est pas forcément manger "équilibré".
On a failli se disputer avec une amie quand je lui expliquais que je faisais une RA et que de ce fait, je n'avais aucun interdit et que si je voulais manger du chocolat, ben je le mangeais. Elle était outrée.

J'ai des périodes dans ma RA où je ne me nourris que de chocolat justement, mais j'essaie de le faire à satiété.
Et finalement, j'en mange moins que lors de mes crises à l'époque...

Et puis là, j'ai dans mon frigo une belle salade, des tomates et du blanc de poulet et je sais que je vais me régaler avec ça car j'en ai ENVIE et que je ne me suis pas contrainte à les acheter ;)

De même que la semaine dernière, j'ai mangé des haricots verts presque pas assaisonnés (ils accompagnaient un plat) mais je les ai appréciés (moi qui avant ne pouvait pas les voir en peinture) car j'ai découvert leur goût et les ai mangés sans me forcer.

Par contre, on a tous tellement été formatés comme quoi il FAUT manger des fruits et des légumes et limiter les graisses et le sucre que c'est difficile de changer... Et quasi impossible de faire admettre ça aux gens de son entourage.
33 ans A l'envers du Miroir 2133
Bon je vais raconter ma vie un peu ^^
Quand j'étais plus jeune j'étais très mince naturellement, jusqu'au jour où je me suis mise à grossir de façon exponentiel sans raison apparente, suite à des examens il s'est avéré que je souffrais d'hyperinsulinisme, mon pancréas produit 8 à 10 fois plus d'insulines que celui d'un individus normal. Selon les toubibs il n'existe pas de traitement, alors on m'a mise au régime hyper-protéiné et hypocaloriques, avec en plus du médiator à haute dose .. Ah j'ai bien perdu, c'est certain, mais à quel prix ! Je suis devenue anorexique et boulimique, j'ai perdue la sensation de faim, je tombais dans les pommes d’hypoglycémie sans arrêt, j'étais carencée, et régulièrement je faisais des crises où j'avalais le contenue du frigo jusqu'à en être littéralement malade. Depuis cette époque je vomis mes repas presque systématiquement d'ailleurs lol .. La vengeance de mon corps face à ce que je lui ai infligé sans doute.

Bref ! Un jour je suis tombé sur ce site, je faisais encore mon fameux régime à l'époque, et je n'en pouvais plus, ça me pourrissais la vie, je me trouvais immonde, et je me dégoûtais de me rendre malade sans arrêt. Au fil de mes lectures j'ai découvert Zermatie, le GROS, la RA, l'acceptation de soi .. Progressivement j'ai arrêté de prendre du médiator et de suivre les conseils "nutritionnels" merdique qu'on m'imposais pour tenter de retrouver la sensation de faim que j'avais perdu depuis des années.
Je passe les détails de mon parcours, pour en arriver à ce qui nous intéresse : aujourd'hui ce qui va mieux grâce à la RA. Déjà j'ai retrouvé le goût des aliments, avant j'avais la sensation de manger du carton, rien ne me faisais envie à part les aliments sucrés, gras, frit, tout ce qui était tabous en somme. J'en faisais des orgies lol. J'avoue, il m'a fallut un certain nombres d'années pour arrêter de stresser par rapport au manque d'équilibre de mes pulsions boulimiques. Petit à petit j'ai arrêté d'avoir envie de me goinfrer de chocolat ou de chips, j'ai découvert que j'aimais les légumes bien plus que la pizza. Moins je me prive, moins j'ai envie de ce qui me faisais fantasmer avant, aujourd'hui le chocolat ne me tente plus tellement, je n'en mange que rarement, les chips idem, etc .. Au point que régulièrement en faisant les courses par réflexe j'ère dans le rayon biscuits/bonbons sans avoir envie de rien ^^
Aujourd'hui je cuisine avec plaisir, je raffole de poisson, de légumes et de riz, et même de fruits (je n'en consommais jamais étant plus jeune), et mon alimentation s'équilibre naturellement, les toubibs n'ont que du bien à en dire, mes analyses sanguines sont bien meilleures qu'avant. Par exemple, aujourd'hui je suis allé goûter avec mon compagnon dans un salon de thé, j'ai eus envie de goûter une pâtisserie, et je n'en ai finalement mangé que trois ou quatre cuillerées, alors que quelques années en arrière j'en aurais commandé au moins deux autres pour m'empiffrer jusqu'à écœurement total. Moralité, en me laissant aller à mes envies, je m'auto-régule sans problèmes, sans même y penser en fait.

Avec le recul, ce que je retiens de tout ça, c'est qu'il est plus simple de s'imposer une alimentation dans les clous, avec des règles à ne pas dépasser, plutôt que de lâcher prise en faisant confiance à la nature et au bon sens de notre organisme, parce qu'il faut du courage, de la patience et beaucoup de travail sur soi pour y parvenir. Le chemin de la RA est long et difficile, alors qu'il est souvent plus simple de se laisser bercer par les promesses des régimes .. Ben oui, vouloir contrôler artificiellement son alimentation en lui imposant des restrictions parce qu'on pense que c'est le mieux pour lui, c'est être au régime (restrictions cognitives), et ce n'est vraiment pas la solution .. Sinon, on serait tous minces !
33 ans A l'envers du Miroir 2133
Putain c'est dur de me relire, et de me souvenir de tout ce que je me suis infligée pour une "alimentation équilibré", j'en ai la larme à l’œil :lol:
49 ans Lorraine 4326
Ours a écrit:

En fait, non je ne suis plus en plein régime, je l'ai finis il y a quelques mois déjà. J'ai perdu au total ** kilos (et j'en suis très content). Et je suis toujours au même poids depuis (je fais du sort presque tout le jours et je mange à peu près équilibré) (sans faire de régime, je ne mange presque jamais de charcuterie ni de gâteau ni de boisson sucrés).

.

On ne peut pas parler de stabilisation de poids en quelques mois. cela se joue au bout de trois ans ... j'espere pour toi que tu seras tjrs en succés d'ici là .

tu ne manges pas de charcuterie ni gateau par gout ou pour pas grossir ?
1747
A mon avis pour manger "équilibré" vu que plus tôt il dit que s'il s'écoutait, il mangerait du jambon cru et des pizzas et que ça le ferait grossir...

Normal que ça le fasse grossir s'il voit ces aliments comme des "plaisirs" en dehors des repas normaux...

Alors qu'une part de pizza ou une tranche de jambon, c'est facilement inclu dans une alimentation saine...

Et dans un autre sujet, sur les burgers, il dit se "faire plaisir" une fois par semaine...
Je sais pas combien de temps il va tenir, si juste une fois par semaine il mange ce qu'il aime...
37 ans 5932
Je n'ai personnellement jamais dit "tiens, je vais faire une RA", c'est juste venu naturellement à force de venir ici. N'empêche que, depuis, je ne conçois pas de me punir alimentairement parlant. Or, vivre en me disant que je dois manger ceci ou cela parce que c'est "sain" et "équilibré" et non ci ou ça parce que c'est mauvais et je vais grossir, pour moi ça relève de la punition. J'ai été sage, moi, je n'ai pas à être punie. Privée de plaisir pour cause de "a décidé de martyriser son corps", ô joie ! :roll:
B I U


Discussions liées