MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Scarifications : Comment l'expliquer à un enfant ?

100 ans 1277
Bonjour,


J'ai décidé d'assumer mes scarifitions, faites il y a plusieurs années.
J'ai décidé d'arréter de me rajouter de la souffrance, j'ai eu un déclic et j'y arrive relativement bien, je fais  
abstraction des gros yeux, des questionnements et des remarques.

Seulement, une chose m'angoisse terriblement : Plus tard, que vais-je dire à mes enfants, lors-ce qu'ils me poseront la question ?
Comment leur expliquer ça ?

Quand je vois mon bras, je n'ai plus que ça en tête, ça me donne envie de pleurer ... J'ai encore bien le temps d'y penser mais c'est plus fort que moi, je ne vois absolument pas ce qu'on pourrait dire à un enfant à ce sujet ...


Lui mentir ? Lui dire la vérité ? Comprendrait-il ? Quel sentiment est-ce qu'il ressentirait ? comment le vivrait-il à l'adolescence ?
Je me dis que si il voit ça sur sa maman, il serait peut etre tenté d'essayer etc. Je me pose des milliers de question ... :(


Je ne sais pas si quelqu'un qui n'a pas vécu ça peut comprendre et m'apporter des réponses, mais j'avais besoin de l'évacuer, d'en parler ...
R
35 ans 15384
J'en ai énormément sur le bras que je n'ai pas fait tatoué. Une dizaine,longues,blanches,vraiment visibles. Travaillant avec des enfants,ils m'ont déjà posé la question ...
Je répondais que c'était du a un accident,point,sans entrer dans les détails choquants.
Et ca passait très bien.
Elles sont là,elles font partie de mon histoire,voilà,c'est comme ca,je ne pourrais jamais rien y changer !
100 ans 1277
CuteV a écrit:
Elles sont là,elles font partie de mon histoire,voilà,c'est comme ca,je ne pourrais jamais rien y changer !


Oui c'est aussi ce que je me dis désormais.

Face à des enfants qui ne sont pas les miens, comme toi je reponds brièvement, vaguement et sans mentionner la réalité.



Mais quand il sagit de nos propres enfants, je pense que ça ne suffis pas, ils poseront beaucoup de question, ce qui est normal. Les questions évolueront avec l'âge.
Et si l'enfant sent un malaise il se posera encore + de question et pourra s'imaginer tout et n'importe quoi (j'étais comme ça quand j'étais petite, si je n'avais pas une vraie réponse je me faisais des films)

J'ai toujours eu + ou - la crainte mais là ça commence à vraiment me travailler depuis que j'ai lu "brulée vive".
(histoire vraie) en gros la femme a été victime d'un crime d'honneur (dans un village reculé de cis-jordanie) elle s'en ai sorti et à refais sa vieen europe (elle a eu 2 filles.)
Ses enfants lui ont posé enormement de questions sur ses cicatrices, et c'est là que je me suis rendu compte que je ne saurais pas faire face à ça...
4240
Tu peux aussi attendre qu'ils soient en âge de comprendre...
R
35 ans 15384
Je pense que tant que tu n'aura pas eu tes propres enfants,tu ne saura pas vraiment,et c'est mon cas également ...
Mais ne stresse pas d'avance,tu ne peux pas prévoir a l'avance leurs réactions !
100 ans 1277
Oui c'est vrai que là, il y a des tonnes et des tonnes de scénario possibles et ça ne sert strictement à rien de se torturer l'esprit avec ça, mais que voulez-vous :roll:


Oui Low-s c'est vrai que c'est ce qui semble le + logique. Mais dans ce cas, que répondre quand ils demandent alors qu'ils sont encore trop petits ... "maman a eu un accident" ?
Mais une fois + grands ils pourraient le prendre mal :
de 1- d'apprendre la vérité
de 2- d'avoir cru en des mensonges



C'est bete mais ça me rassure d'en parler.
4240
Je prends mon cas perso, après tous les enfants ne réagissent pas comme ça, je sais que je préférerais apprendre que ma mère m'a menti pour ne pas me choquer car un enfant peut ne pas comprendre, être choqué et déboussolé.
35 ans 3267
Voici une modeste suggestion: lorsque ton/tes poussins te poseront la question, lis leur ou raconte leur un conte où le héros affronte des épreuves et en garde une trace, mais finit par accomplir ce qu'il doit et est récompensé, souvent par une vie heureuse. Ensuite, dis leur que tes cicatrices sont la trace des épreuves que tu as vécues, mais que tu as fini par en triompher, et que tu as été récompensée par le fait d'avoir des poussins que tu aimes plus que tout. Je pense que ça serait une solution.
S
86 ans 4917
LovelyLexy a écrit:
Voici une modeste suggestion: lorsque ton/tes poussins te poseront la question, lis leur ou raconte leur un conte où le héros affronte des épreuves et en garde une trace, mais finit par accomplir ce qu'il doit et est récompensé, souvent par une vie heureuse. Ensuite, dis leur que tes cicatrices sont la trace des épreuves que tu as vécues, mais que tu as fini par en triompher, et que tu as été récompensée par le fait d'avoir des poussins que tu aimes plus que tout. Je pense que ça serait une solution.


je trouve que c'est une belle manière de parler à ses enfants et cette réponse convient très bien à des jeunes enfants.

Je suis adepte de la vérité aux enfants, simplement il faut qu'elle soit adaptée à l'âge de l'enfant, quand ton enfant est grand tu peux développer plus.

Mais tes enfants quand ils vont naitre, ils ne vont pas poser des questions tout de suite, car pour eux ces marques feront partie de toi.

Les épreuves de ma vie, je leur ai raconté, petit à petit en adaptant à leur âge, sans rentrer dans le détail, mais en disant simplement les choses.

Il n'y a pas de honte à t'être scarifiée et si tu n'en ressens pas de honte, tes enfants n'en ressentiront pas.

Et pour mes enfants le fait de savoir que leur maman a traversé des épreuves et s'en est sortie est une bonne chose. Cela les rassure beaucoup sur la capacité de l'humain à rebondir et à ne pas être détruit par les épreuves de la vie et du coup ils sont assez confiants sur leur capacité à faire front eux-même à des choses difficiles.
4240
LovelyLexy a écrit:
Voici une modeste suggestion: lorsque ton/tes poussins te poseront la question, lis leur ou raconte leur un conte où le héros affronte des épreuves et en garde une trace, mais finit par accomplir ce qu'il doit et est récompensé, souvent par une vie heureuse. Ensuite, dis leur que tes cicatrices sont la trace des épreuves que tu as vécues, mais que tu as fini par en triompher, et que tu as été récompensée par le fait d'avoir des poussins que tu aimes plus que tout. Je pense que ça serait une solution.


:shock: =D>

Voilà tu l'as ta solution, tu ne leurs mens pas, tu ne les choques pas.
28 ans 128
Je pense qu'il vaut mieux attendre qu'ils soient en âge de comprendre pour le leur expliquer, comme l'a dit Low-S.
Ma mère a eu beaucoup d'histoire et je les ai apprises au fur et à mesure, en grandissant.
Vers l'adolescence, j'ai su par quoi elle était passée.

Je pensais tout savoir. Et cette année, elle m'a annoncé qu'elle m'avait menti sur une histoire. C'était un gros mensonge pour le coup. Elle me l'a appris comme ça, c'était pas préparé. Elle m'a dit que parce que j'étais jeune, j'aurais pas compris. Et surtout, elle avait peur que je la déteste. Mais j'ai 18 ans, alors aujourd'hui je comprend tout à fait et je ne la juge pas. Par contre, tous les enfants ne réagissent pas comme ça. Tout dépend de leur personnalité. Et je suis d'accord avec elle, si elle m'avait expliqué tout ça étant jeune, j'aurais pas compris.
Puis moi, ma mère m'avait pas caché son enfance difficile, elle m'avait juste menti sur l'origine d'une maladie. Du coup, ça m'a pas tant choqué que ça (quoi que, sur le coup, je suis restée sur le c*l quand même ^^)

Mais le coup du conte de fée, c'est génial en tout cas ^^
100 ans 1277
Merci pour vos réponses, ça me rassure !

L'idée du compte est excellente, c'est une très belle manière de raconter la vérité aux enfants, adaptée à leur age, bravo !


Saralou, j'aime beaucoup ta manière d'y voir du positif !
56 ans Région parisienne 2154
Mon loulou de presque 6 ans ne m'a encore jamais posé de questions (c'est sur les poignets, donc moins visible). Moi-même je les ai oubliées.
Je retiens l'idée du conte. :)
B I U


Discussions liées