MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'avais que 16 ans

143
Maman n'avais que 16 ans mon petit coeur ...
Quand elle t'as donnée la mort...

Je me souviens de ce matin là, où j'ai sue que je  
porter la vie, mais que pouvais je faire faire, que pouvais je penser? Mes premières inquiétudes se tournées vers mes parents ... Jamais ils ne pourraient l'accepter, et j'ai tellement peur de les décevoir... Que vont ils penser de moi ... Tout mes inquiétudes se tournées sur le regard des autres ! Et mes études? ....
Te garder? Ou avorter?
Maman était si jeune et si perdue, j'ai fais cette erreur, je ne me suis pas protégée, alors est ce que je peux dire en toute sincérité que je ne pouvais pas me douter de se qui allais se passer?
Non, j'étais loin du compte, l'insouciance, le désir m'on conduit à faire cette erreur... Quand on est jeune, on pense que ça n'arrive qu'aux autres...
Tout ça pour faire plaisir à un garçon ... On se protège pas, on est dans le feu de l'action puis finalement on finit par payer l'addition ...
Me voilà au planning familiale, ou on me dit "AVORTER !!! ce n'est qu'un oeuf pour le moment, ce n'est pas un être humain ! on pourrai presque faire une omelette!!! mot pour mot !!! " j'étais choquée, horrifiée mais toute cette pression j'ai finit par céder !!!
J'ai avorter !!! La période qui suivit après, je n'ai eu aucun regret ... Du moins j'essayais de m'en persuader...
Aujourd'hui je reviens sur cette période, où j'ai fais ce choix !!! Cette décision de te donner la vie, ou de ne pas assumer mes erreurs !!! et écouter les gens !!!
Saches mon petit coeur que je regrettes d'avoir pris cette décision non pas que je voulais avoir un enfant si jeune, mais j'aurai du ASSUMER !!! car toi, tu n'as rien demander !
Aujourd'hui j'ai 21 ans, je viens de faire une fausse couche il y'a 4 mois, ça fait 1 an qu'on essaie d'avoir un bébé, je me dis il y'a forcement une punition !!!
4 mois plus tard me voilà enceinte de 6 semaines, bébé va bien .... Son petit coeur bat ... Et je l'aime déjà plus que tout au monde !!!!

Mais je voulais te rendre hommage mon petit coeur ! Personne ne mérite de mourir alors qu'il a parcourut tout un long chemin, il c'est battu pour vivre ... Et tout ça pour rien...

Alors les miss qui veulent avorter, à cause de la pression de l'entourage j'ai qu'une seule chose à vous dire : réfléchissez !!! assumez ? ou ne pas assumez? sachant que tôt ou tard vous penserez à ce moment là ou vous avez fais ce choix ...

ECOUTER VOTRE COEUR, je suis sur qu'au fond de vous, vous l'aimez déjà ce petit bout, une partie de vous, un tout petit être qui à fais son petit nid et qui veut vivre avec sa maman !

"Je suis forcée de croire que là haut 'il y' a un ange de trop .... "
28 ans 118
Désolée de te dire ça, car ce que tu as vécu a du être très traumatisant... Mais je trouve ton texte terriblement culpabilisant vis-à-vis des jeunes filles qui sont face à ce genre de choix. Il ne faut pas oublier que même si cette décision est dure, elle est parfois la meilleure pour la mère et pour l'enfant qui aurait pu naître. C'est un choix qu'il faut mûrement réfléchir, sans tomber dans un extrême ("on pourrait en faire une omelette") ni dans l'autre: le ton dramatique et larmoyant que tu emploies. Désolée si je suis dure, mais ce genre de texte je l'ai lu mille fois sur des blogs, ou autre. Et quand je vois des expressions telles que: "donner la mort", "ne pas assumer", "un ange de trop"... Je me demande si on laissera un jour les femmes disposer librement de leur corps, sans les rabaisser à des criminelles dans ce genre de situation (même si, je m'en doute, ce n'était pas du tout ton objectif).
38 ans Le Havre 2722
Tu avais 16 ans et tu étais étudiante. T'aurais fait comment pour élever correctement cet enfant ? En vivant avec ton copain de l'époque ? Mais aurai-t-il pris conscience de ces responsabilités ?
C'est facile de dire "si j'aurais su, je l'aurai gardé". Mais dans la réalité, aurai-t-il été vraiment possible de mettre au monde un enfant dans de tel condition de précarité ? :?
32 ans valenciennes 585
jai vécu l'avortement à 17 ans en étant étudiante aussi
dans les premiers temps jai regretté je men suis voulu jai culpablisé etc etc

jusqu a ce que ma mere me fasse realiser que si je lavais gardé javais deux options :

- arreter mes etudes, trouver un ptit boulot pour élever mon enfant (probablement seule dailleurs)
- continuer mes etudes a lille et confier mon enfant a mes parents pdt que j'étudie, comme ils sont a 200km de lille je naurai vu ma fille que le week end

en resumé soit j'abandonne ma vie professionnelle, soit j'abandonne ma vie de mère.
bien sur il y a des femmes qui arrivent peut etre a tout concilier mais sans reellement profiter ni de lun ni de lautre je pense...

et depuis je realise quaucune de ces deux solutions netait envisageable ni pour moi (jadorais mes études, jaurai pas pu vivre loin de cet enfant) ni pour le bébé (jamais avec sa mere...) et meme si encore aujourdhui je pense svt a ce bébé et a ce que ma vie aurait pu etre je ne regrette plus ce geste qui etait je trouve necessaire...
je ne dis pas que jen ai rien a fiche davoir avorté, loin de la j y repense souvent et ça me rend triste parfois, mais la vie est faite de choix et tous ne sont pas simple a faire...
il faut juste savoir vivre avec =)
41 ans 2032
Liubliu a écrit:
je viens de faire une fausse couche il y'a 4 mois, ça fait 1 an qu'on essaie d'avoir un bébé, je me dis il y'a forcement une punition !!!


Et les femmes qui n'ont jamais avorté, ou qui sont stériles, ou qui font des fausse-couches à répétition, c'est pour les punir aussi ?? De quoi ?!

Je pense que tu t'auto-flagelles, là.
S
85 ans 4914
libliu est de nouveau enceinte maintenant.
757
Pense au million de bébés nés et qui sont malheureux, battus, en famine, en guerre... leur naissance est elle voulue?? Souvent non, et il en résulte une vie misérable et déchirante...

On est déjà bien assez nombreux en plus, pourquoi faire des enfants si c'est pour les voir malheureux? Un enfant, faut les moyens de le rendre heureux, et l'argent et un équilibre familiale est primordial

Avorter est un des droits fondamentaux acquis de longue lutte par les femmes, et je regrette de voir ce droit remis en cause, de voir cette culpabilisation des femmes

Sans compter qu'un bébé n'est un être vivant qu'a un certain stade, et l'est même véritablement qu'a la naissance vivant et viable (juridique)... faut pas diviniser les bébés..A ce moment la, à chaque règle c'est un meurtre, et à chaque éjaculation, c'est un génocide

je sais que si je devrai avorter, je le , point.ferai
38 ans Le Havre 2722
saralou a écrit:
libliu est de nouveau enceinte maintenant.


Justement, je ne comprends pas bien le but de ce post. Elle s'auto-flagelle en se disant "Si je n'aurai pas avorté, je n'aurai pas fait de fausse couche. Tout ce paye un jour" alors qu'elle a tout de même réussi à tomber enceinte. :?

L'avenir est beaucoup plus important que le passé.
S
85 ans 4914
je ne l'ai pas perçu de cette manière.

Je l'ai plus perçu comme une manière de tourner la page et se concentrer sur la nouvelle vie qui est en elle.

Et je trouve que s'il est vraiment important que chaque femme soit libre de son choix, elle a le droit de souffrir encore maintenant.

On est pas à sa place. J'aurais tiqué si elle avait parlé de quelqu'un d'autre, mais comme elle parlait d'elle-même cela ne m'a pas choqué.
43 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
J'ai trouvé ce post émouvant et j'ai répondu par MP à la demoiselle, juste parce que je trouvais que c'était un post qui ne méritait pas de réponse.

Elle avait besoin d'exprimer sa peine, elle parle d'elle et de ses choix. Elle n'essaye de culpabiliser personne, juste de dire qu'il faut bien réfléchir. Elle fait par de son expérience en disant qu'on peut regretter ou être perturbée à vie.

Ce n'est pas parce que l'avortement est un droit que ça veut dire que c'est juste un détail qu'on doit oublier.
C'est quelquechose de grave et d'important dans une vie de femme d'avoir à faire ce choix.
Et je vous trouve très dure envers elle.
43 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
DDounette a écrit:
je trouvais que c'était un post qui ne méritait pas de réponse.

Je voulais dire de réponse publique sur le post.
Elle ne pose pas de question, elle rend juste un hommage.
143
Merci les files :)

Pour celles qui ont comprit que je rend "hommage" et c'est une façon pour moi de tourner la page et vivre sereinement avec mon petit bout à venir. Car cet hommage je ne l'ai jamais fait...
Je ne cherche pas à culpabiliser les filles loin de là, bien au contraire moi-même ayant vécue la même chose comment pourrais je faire la morale à qui que se soit?
Non, chacun est libre de faire se qu'il veut. Mais très souvent la pression de l'entourage est bien plus forte que tout se que nous pouvons penser dans ce moment là. Je pense que nous faisons preuve de courage en prenant la décision, que se soit le garder ou décider d'avorter.
Mais chaque femmes pensent un jour ou l'autre à cette période... Enfin je pense :/

Voilà Merci
32 ans valenciennes 585
je suis heureuse pour ta grossesse en tous cas, j'espere que ça fonctionnera comme sur des roulettes =)
143
Merci camille :) :oops: j'espère tellement aussi
K
38 ans France 99
Il est vrai que ton texte est très touchant.
Je voulais juste te suggérer éventuellement (si ce souvenir te pèse, à ce point, et ça se comprend), peut-être d'en faire une thérapie.
Je ne fais que penser à ce petit bout qui arrive, afin de ne pas lui transmettre cette douleur.
Je fais référence à des sentiments inconscients, qui mènent à des attitudes involontaires très souvent ressentis chez des enfants qui arrivent après un avortement et/ou après une fausse couche.
Il y a deux plaies à panser...
Ce que j'amène n'enlève en rien l'amour inconditionnel d'une future maman que tu lui portes.
Là, je parle d'autre chose.
B I U


Discussions liées