MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

23 ans, indépendante et les parents toujours sur mon dos...

32 ans Mons, Belgique 119
Tout est dit dans le titre...

J'ai 23 ans, je vit avec mon copain, et je suis indépendante financièrement même si je n'ai pas de boulot fixe... Je reviens certains week-end  
chez mes parents, histoire de garder le contact mais chaque week-end, c'est la même chose : ils m'houspillent sur le fait que je n'ai pas de boulot et sur mon poids.

Ca ne donne qu'un seul résultat : je fais la tête le reste du week-end et ça le gâche. Je reviens passer un bon moment et ils le gâchent avec leurs réflexions.

Sans doute est-ce pour mon bien, mais ça me pèse... Je suis quand même capable de mener ma vie seule, alors pourquoi ne me laissent-ils pas tranquille ?

Et quand je tente de leur répondre que je suis bien dans mon corps, ils me disent que je suis inconsciente, que je ressemble à une baleine, que j'ai un double menton, etc.. Ca fait plaisir, je ne vous dit pas !

Je ne sais plus quoi faire, je craque, j'en ai marre... Je vais jusqu'à me demander si je reviendrai encore passer un week-end à la maison, ou si je passerai juste quelques heures...
39 ans Tours 55
Bonjour Mandiiine,

J'ai eu (et a toujours) le même problème que toi, même si ça s'arrange avec l'age.

C'est plus conflictuel avec mon père qui me faisait des remarques toujours très fine (haha) sur mon poids et il n'était jamais content (permis du premier coup : ah je ne pensais pas que tu l'aurais, examens réussi pas une fellicitation rien, premier CDI de trouvé à 20 ans pareil).

Je n'ai que très peu de conseils à te donner puisque j'ai toujours des difficultés à le gérer. Mais une chose est sûre, par expérience, plus tu vas te mettre en colère et faire la tête, plus ils insisteront parce qu'ils auront l'impression que si ça te blesse, ils te disent la vérité.

J'ai réussi avec un travail sur moi à ne plus m'emporter comme je le faisais avant. j'ai aussi mis de la distance pendant quelques temps après leur avoir signifié que toutes leurs remarques me faisaient souffrir.

Après ce n'est sûrement pas une solution. Le mieux serait que tu arrives à leur expliquer calmement ce que tu ressens, sans cris et sans pleurs. Pas facile mais plus efficace qu'un week end où tu ne dis rien.

Bon courage et n'abandonne pas, ils t'aiment au fond !
31 ans 03 109
as-tu essayé de leur parler et de leur expliquer que toutes ces réflexions te gênent, et que pour toi, venir passer le week end chez eux en devient presque "pénible", que ça gache tout à chaque fois alors que vous pourriez passer un très bon week end en famille ?
44 ans 1507
lilo03 a écrit:
as-tu essayé de leur parler et de leur expliquer que toutes ces réflexions te gênent, et que pour toi, venir passer le week end chez eux en devient presque "pénible", que ça gache tout à chaque fois alors que vous pourriez passer un très bon week end en famille ?

d'accord avec lilo03
mais aussi peut être que tes parents disent cela car ils ont peur pour toi ta santé... et qu'il ne savent pas le dire avec des mots simple juste faire des réfléxions.
une petite discution " a coeur ouvert " est peut être a penser.
aprés pas évident que cela se passe bien des 2 cotés mais au moins tu seras soulagé d'avoir dit ton ressenti et ils réfléchiront a leurs comportement.
bon courage
D
38 ans 21 976
peut être que quelques WE sans y aller vous feraient le plus grand bien à tous non?
visiblement, ils croient, certainement de maniere bienveillante, qu'ils peuvent se permettre de tout te dire. Ce sont tes parents nanana...
Et bien non, ils doivent apprendre à te considerer comme une adulte à part entiere avec qui ils ne peuvent pas tout se permettre justement.
Alors une mise à distance est souvent salutaire dans ce cas là.
C pas facile mais ça évite de vraiment se facher.

Par ailleurs, pourquoi y retournes tu aussi souvent si tu sais que ça va mal se passer?
Les gens ont le comportement qu'on leur laisse avoir vis à vis de nous. Peut être serait il interessant que tu reflechisses à ce que tu veux vraiment ?

BOn courage en tout cas, ce n'est pas facile de couper le cordon
32 ans Mons, Belgique 119
Effectivement, quand je leur en parle, ils me disent que c'est parce qu'ils s'inquiètent pour moi, etc.. Mais n'y aurait-il pas une manière plus sympathique de me le montrer, qu'en me faisant ce genre de reproche ?

Et quand je dis que je ne viendrai plus si c'est pour passer ce genre de week-end, ils prétendent qu'on ne peut rien me dire, qu'on ne sait pas discuter avec moi, que je m'emporte de suite...

Or, je ne m'emporte pas, c'est juste que c'est toujours les mêmes histoires qui reviennent sur le tapis !

Là, j'envisage de partir demain plutôt que dimanche. J'ai déjà peur de leur réaction quand je vais le leur annoncer...
D
38 ans 21 976
tu es une adulte mandiiine,
comporte toi en tant que telle, et ils te traiteront de même. Si tu leur laisses le droit de te "gronder", pourquoi s'en priveraient-ils?

je sais que je peux paraitre dure, mais j'ai connu ce genre de relation, j'ai été obligée d'imposer des limites dures moi aussi à mes parents, ce fut difficile, mais maintenant l'équilibre est retrouvé, chacun a retrouvé des marques et l'ambiance est plus sereine.

courage!
42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
Le mieux c'est de mettre les choses au clair avec tes parents avant d'aller chez eux, leur dire que tu n'as pas envie de te prendre la tête sur ces sujets sensibles avec eux et que tu souhaites juste passer un bon week-end en leur compagnie.
Mets les points sur les I avec eux au lieu de faire la tête. ;)
32 ans Mons, Belgique 119
doud21 a écrit:
tu es une adulte mandiiine,
comporte toi en tant que telle, et ils te traiteront de même. Si tu leur laisses le droit de te "gronder", pourquoi s'en priveraient-ils?


Tu as entièrement raison..
Mais comment leur enlever ce droit ?

J'essaie de ne pas réagir, je prends sur moi : pas de résultats, ils continuent. Je leur dis que je suis bien dans ma peau, ils me traitent d'inconsciente... Alors comment réagir ?
N
62 ans 12
Bonsoir,
Je suis une maman d'un garçon de 23 ans et d'une fille de 22 ans que j'aime énormément et à ce titre et bien malgré moi il m'arrive d'être pénible, mais je me soigne! Peut être que tu peux leur écrire ce que tu as sur le cœur : écrire permet d'organiser calmement sa pensée sans que les émotions de part et d'autre fassent partir la discussion en live et ça a un côté "sérieux" qui va peut être leur faire prendre conscience de ce que leur attitude a de blessant pour toi. En tout cas bon courage et sache qu'ils sont surement maladroit par amour.
Cordialement
Annick
D
38 ans 21 976
je pense vraiment qu'un eloignement expliqué serait bénéfique,
c'est à dire "puisque vous ne respectez pas mon espace privé (corps, travail....), je cesse temporairement cette relation nocive pour moi".
Pas un éloignement boudeur d'une gamine vexée parce que grondée hein...

Quand une relation disfonctionne, il faut l'arrêter telle qu'elle est, prendre le temps de réfléchir, se poser, se calmer, de part et d'autre et après on reprend les choses sur de nouvelles bases.

Vous avez semble t il une relation fusionnelle (eux sont intrusifs, toi tu y retourne systematiquement "chez papa/maman"). Il serait peut être temps d'arrêter cette fusion justement.

Mais attention, c'est à double tranchant, tu vas t'éloigner d'eux mais de fait, eux vont s'éloigner de toi... Es tu réellement prête à ça? A prendre ton autonomie?
31 ans 2571
J'ai le même souci que toi, mais ça s'arrange. voilà ce que je fais : quand ils me font un reproche, je réplique pas dessus, je rentre pas dans le débat, je dis "bon, j'ai plus 6 ans, je ne tolère pas qu'on me traite comme ça, tu ne te permettrais jamais de telles remarques avec n'importe quel autre adulte". Et s'ils continuent, je m'en vais. Calmement, mais fermement, je m'en vais. Je rentre chez moi.
Je trouve que même si c'est un peu raide au début, ça marche très bien, et c'est bénéfique pour construire une vraie relation d'adultes, d'égal à égal, avec eux. Ils me comprennent mieux aussi, de cette façon.
35 ans ile de la réunion 1647
Comme je te comprends.
On vois pas ce que je fais non plus. Tout ce que vois la famille et belle famille c'est que je suis grosse et que je fous rien soit disant. Pourtant je cherche continuellement du travail.
Ma petite soeur elle est toute fine a loupé son bac en deux fois, a la flemme de trouver du boulot reste sur le pc 8h par jour mais elle non elle n'a rien à se reprocher.
Belle maman a même dit: Je crois qu'il s'est trompé de soeur il aurait peut être dû... Elle a vu que j'étais là c'est pas allé plus loin.
On est rondes alors on doit être parfaites et encore on aura encore des réfléxions :(
D
38 ans 21 976
oh lala! ce qu'ils peuvent être bêtes les gens.
la méchanceté gratuite est sans limite.
J'espère au moins que ton conjoint te soutient!
36 ans 14
Comme les filles, je pense qu'il ne faut pas rentrer dans le debat, ne pas te justifier.Tu coupe court: "Stop, je viens en week end pour qu'on se detende ensemble, je suis adulte, je fais ma vie, je vais bien, stop" Et tu change de sujets.
Les parents...
Mon pére est comme ça (bon pas sur le poids), toujours toujours toujours à me reprocher des trucs, à tout voir en noir, à me predire les pires trucs si je ne fais pas ci ou ça comme il faut...Et je pense que ca ne changera jamais.Mais ca s'est calmé le jour ou j'ai arreté de me battre pour me justifier...Que je me comporte comme d'adulte à adulte avec lui.Les conseils, ok, (pens eà leur demander de temps en temps, même si t'en à pas besoin, ça les valorise et ca les rassure^^), mais les reproches infantilisants, NON!

Et comme toi, ma soeur qui fait betise sur betise (elle à 22 ans), qu'il faut rattrapper, elle, il l'ennuie beaucoup moins.Je n'ai pas d'explications!
B I U


Discussions liées