MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

14 ans , Surpoids et insultes de la part des autres..

107 ans 3096
Sinon pour en revenir au sujet initial je trouve que les conseils donnés ici sont ceux que j'aurais aimé recevoir à cette époque pourrie qu'étaient pour moi les années collège.

Vis-à-vis  
des imbéciles, finalement tu fais un peu comme tu le sens, soit tu les ignores, soit tu réponds. Il va falloir gagner en répartie pour ça mais t'inquiète pas ça vient vite quand on s'y met sérieusement :lol:
Et puis surtout... aime-toi ! Prends soin de toi, fais toi belle...
23 ans 9
La seule partie de moi que j'assume c'est mon visage..
36 ans 5932
Pourquoi as-tu maintenant une si mauvaise image de toi ? Parce que tu as fini par croire ce qu'ils racontent ?

Sincèrement, à ton âge on m'a rentré dans la tête que j'étais grosse, que j'étais moche, que je devais absolument perdre du poids, parce que j'avais plus de rondeurs que les copines. Et bien quand je regarde les photos d'avant, je me trouve juste canon. Oui, bon, j'avais déjà mon corps de femme, mais c'est la vie, la nature est ainsi faite, certains changent vite, d'autres non. Si j'avais eu la paix (que toi tu as avec ta famille et tes amis), je ne serais certainement pas devenue ce que je suis, et je serais toujours aussi bien foutue. C'est con à dire comme ça mais c'est vrai. Et c'est les échos que j'en ai depuis un certain temps de personnes qui me connaissaient à l'époque mais qui n'osaient rien dire avant : à l'époque je n'étais pas vraiment grosse et j'étais enviée de certaines personnes (notamment les filles qui me cassaient les pieds), mais maintenant j'ai plus de charme parce que j'ai confiance en moi.

La confiance en soi c'est vrai que c'est difficile à acquérir, surtout dans un climat pareil. Mais ce n'est pas impossible, et il est primordial de faire ce travail sur toi qui te servira toute ta vie (avoir confiance en toi, apprendre à prendre/ne pas prendre les choses selon de qui elles viennent, etc).
23 ans 9
Lalwende a écrit:
Pourquoi as-tu maintenant une si mauvaise image de toi ? Parce que tu as fini par croire ce qu'ils racontent ?

Sincèrement, à ton âge on m'a rentré dans la tête que j'étais grosse, que j'étais moche, que je devais absolument perdre du poids, parce que j'avais plus de rondeurs que les copines. Et bien quand je regarde les photos d'avant, je me trouve juste canon. Oui, bon, j'avais déjà mon corps de femme, mais c'est la vie, la nature est ainsi faite, certains changent vite, d'autres non. Si j'avais eu la paix (que toi tu as avec ta famille et tes amis), je ne serais certainement pas devenue ce que je suis, et je serais toujours aussi bien foutue. C'est con à dire comme ça mais c'est vrai. Et c'est les échos que j'en ai depuis un certain temps de personnes qui me connaissaient à l'époque mais qui n'osaient rien dire avant : à l'époque je n'étais pas vraiment grosse et j'étais enviée de certaines personnes (notamment les filles qui me cassaient les pieds), mais maintenant j'ai plus de charme parce que j'ai confiance en moi.

La confiance en soi c'est vrai que c'est difficile à acquérir, surtout dans un climat pareil. Mais ce n'est pas impossible, et il est primordial de faire ce travail sur toi qui te servira toute ta vie (avoir confiance en toi, apprendre à prendre/ne pas prendre les choses selon de qui elles viennent, etc).


Il y a un peu de de sa je pense. Du fait que je crois a ce qu'ils disent.
Mais même sans eux quand je me regarde j'aime pas , j'ai un bourlet au ventre que je trouve horrible , je trouve mes cuisses énormes et mes mollets je les déteste aussi.
J'osent pas porter ni jupe, ni shorts , ni robes étais comme hiver.
Et j'ai pas du tous confiance en moi c' est sur.
80 ans Bretagne 724
Aie.
Ce petit moment qui arrive on-ne-sait-trop-comment, et où l'on passe brutalement de la naive-mais-cool-et-bienheureuse indifférence vis à vis du physique à la totale obsession. Je l'ai connu, cet enfoiré de petit moment, et à ton âge. Et ce qui semblait plutôt simple avant est devenu invraisemblablement difficile. Se lever, se préparer, se regarder dans une glace, marcher dans la rue, et toujours avec l'idée obsédante en tête que les gens nous regardent, que les gens nous trouvent laide, que les gens nous méprisent.
S'il est utile de te le dire, je te le dis : c'est faux, hein. Les gens s'en battent sévère, de notre apparence, exceptée lorsqu'elle les renvoit à la leur. D'ailleurs, les gens, lorsqu'on apprend à les connaitre, on découvre même qu'ils nous voient souvent plus beaux que nous ne nous voyons. Mais pour l'admettre, ça...


Donc.
- Les jeans, c'est cool. Pourquoi vouloir s'en separer? Trouve-toi en des longs, à la coupe flatteuse. Avec des t-shirts longs moulants noires, c'est une valeur sûre.
- Le maquillage, c'est bien. Non, vraiment, continue. Tant que tu te maquilles pour te mettre en valeur, et non pas pour te cacher derrière. Une erreur que j'ai faite et que j'ai amèrement regrettée.
Tiens, d'ailleurs, en en parlant : si tu te sens tentée par les jupes longues et les vêtements all black : oublie.
- Tes parents sont bien. Savoure le.
- Le lycée est, question agressions verbales, bien moins galère que le collège. Tu trouveras bien sur, parfois, des exceptions, mais ça reste souvent vrai. Par expérience, et pour en avoir discuté.
- La rentrée se fait bientôt, et je suppose que c'est loin de te mettre le coeur en fête. N'y a-t-il pas moyen de quitter ton établissement pour un autre? Te laisser une autre chance?
- Elle a raison, Iwena. Il y a une grande, une énorme différence entre ne pas faire attention, et ignorer royalement. C'est, dans une fête, la différence entre celui qui est seul et mal à l'aise et celui qui assume completement sa solitude, la pause classe et le verre à la main. La différence entre celui qui se tait d'un air gêné et celui qui ne prend pas la peine de répondre, un sourire moqueur aux lèvres. C'est un rôle, c'est une carapace à se constituer.
23 ans 9
Remus a écrit:
Aie.
Ce petit moment qui arrive on-ne-sait-trop-comment, et où l'on passe brutalement de la naive-mais-cool-et-bienheureuse indifférence vis à vis du physique à la totale obsession. Je l'ai connu, cet enfoiré de petit moment, et à ton âge. Et ce qui semblait plutôt simple avant est devenu invraisemblablement difficile. Se lever, se préparer, se regarder dans une glace, marcher dans la rue, et toujours avec l'idée obsédante en tête que les gens nous regardent, que les gens nous trouvent laide, que les gens nous méprisent.
S'il est utile de te le dire, je te le dis : c'est faux, hein. Les gens s'en battent sévère, de notre apparence, exceptée lorsqu'elle les renvoit à la leur. D'ailleurs, les gens, lorsqu'on apprend à les connaitre, on découvre même qu'ils nous voient souvent plus beaux que nous ne nous voyons. Mais pour l'admettre, ça...


Donc.
- Les jeans, c'est cool. Pourquoi vouloir s'en separer? Trouve-toi en des longs, à la coupe flatteuse. Avec des t-shirts longs moulants noires, c'est une valeur sûre.
- Le maquillage, c'est bien. Non, vraiment, continue. Tant que tu te maquilles pour te mettre en valeur, et non pas pour te cacher derrière. Une erreur que j'ai faite et que j'ai amèrement regrettée.
Tiens, d'ailleurs, en en parlant : si tu te sens tentée par les jupes longues et les vêtements all black : oublie.
- Tes parents sont bien. Savoure le.
- Le lycée est, question agressions verbales, bien moins galère que le collège. Tu trouveras bien sur, parfois, des exceptions, mais ça reste souvent vrai. Par expérience, et pour en avoir discuté.
- La rentrée se fait bientôt, et je suppose que c'est loin de te mettre le coeur en fête. N'y a-t-il pas moyen de quitter ton établissement pour un autre? Te laisser une autre chance?
- Elle a raison, Iwena. Il y a une grande, une énorme différence entre ne pas faire attention, et ignorer royalement. C'est, dans une fête, la différence entre celui qui est seul et mal à l'aise et celui qui assume completement sa solitude, la pause classe et le verre à la main. La différence entre celui qui se tait d'un air gêné et celui qui ne prend pas la peine de répondre, un sourire moqueur aux lèvres. C'est un rôle, c'est une carapace à se constituer.


Le jean oui c'est bien mais moi j'men sers pour me cacher.
Et ma mére me répéte tous le temps : " Quand il feras trente degrés tu mettras un jean ? Les shorts ne tuent pas "
Le lycée , oui j'ai plutot hâte surtout que cette fois j'vais dans un lycée plutot bien réputé.
Le collége je peux absolument pas le changer malheureusement.
Oui j'pense que je comprends.
4240
Tu sais tu as de la chance d'avoir des parents qui te soutiennent (crois moi, ayant toujours vécu avec une mère taillée comme Kate Moss qui fait les gros yeux au moindre bout de pain que j'avais le malheur d'avaler je tuerais pour avoir ça, même si je n'ai eu aucune insulte à l'école), ça devrait justement t'aider à ouvrir les yeux et à te rendre compte que les gens qui te critiquent et t'insultent sur ton poids t'insultent en fait sur ton mal être. Le poids n'est qu'une excuse, ils ont fait de toi leur tête de turc parce qu'ils ont vu que ça marchait, que ça t'affectait, si tu n'en avais rien eu à faire ils se seraient vite lassés de parler dans le vide comme des débiles qu'ils sont et seraient (malheureusement) passés à quelqu'un d'autre, déjà à 14 ans je trouvais la plupart des collégiens complètement abrutis et sans cerveau, alors ose imaginer ce que j'en pense maintenant que j'en ai 20... Et tu sais honnêtement, je pense que même si tu faisais 40 kilos toute mouillée et que tu n'avais pas de strabisme ils auraient trouvé autre chose pour te gonfler à longueur de journée...Malheureusement je pense que tant que tu subis encore ça tu ne peux pas vraiment ouvrir les yeux et faire la part des choses et c'est normal, personne ne peut se faire insulter tous les jours et faire comme si de rien n'était, il faudrait être surhumain pour ne pas en être affecté ; mais quand tu entreras au lycée là tu prendras pleinement conscience que le problème ce n'était pas toi mais eux, parce qu'au lycée (dans le miens du moins) les gens sont plus matures, ont d'autres passions dans la vie que d'emmerder le monde, ne font pas attention à ton poids, ta couleur de cheveux, tes dents de travers ou que sais-je encore.
J
23 ans 7
Coucou, moi aussi j'ai 14 ans et des que j'ai vu ton poste je me suis dit "il faut que je lui reponde!" car je te comprends tres bien tu sais et sache que cote famille tu as plus de chance que moi....Tes proches veulent que tu te sentes mieux et d'apres ce que j'ai compris ils essaient de t'aider alors que moi ils m'insultent et me traitent de tous les noms en rapport avec mon poids au quotidien( surtout ma mere qui n'acepte pas de moi que j'ai quelques kilos en trop ,elle n'accepte pas que je sois feminine ,que je montre mes formes et les mette en valeur pretextant que ce serait tro vulgaire) voila moi je fais 1m60 pour 65 kilos depuis peu. si je peux te donner un conseil c'est de t'accepter telle que tu es, d'ecouter ta famille et d'etre feminine, tu as 14 ans et d'apres ta photo tu es tres jolie il faut en profiter car dis toi bien qu'il y a des gens bien moins log♪s que toi.Tu n'as qu'une seule vie tu dois en profiter.
839
On se rends tous compte pour ceux qui ont étés dans cette situation de la façon dont aurait du (et aimait) agir.

Le problème, c'est qu'à cette âge là, c'est bien dur de rester stoïque à tout ces chamboulements quotidien.

Bien sûr, on te répondra tous que l'indifférence la plus totale est la clé de tout ce chmilblik, mais c'est souvent pas possible.

Quand je suis entré en 4éme, j'ai trouvé quelques amis, pas une tripoté juste 2, mais 2 qui en valaient la peine, il 'mon fait sortir de ma coquille, et il s'est trouvé que j'avais beaucoup d'esprit et de sarcasme à sortir, à la moitié de ma 4éme, je n'étais plus le gros tas, mais le mec qui remettait tout ces crétins à leur place, et en 3éme, nada plus rien, mes amis et moi avions tellement remis à leur places nombre de ces frustrés que l'on ne me prêter plus attention en tant que gros tas.
(Les 1m91 et la carrure d'un rugbyman aidant bien aussi je dois l'avouer)

Tout ça pour dire, qu'il est important de ne pas te sentir blessé pour chaque remarque, ça ne fera que te conforter toi dans ton image de toi même et eux dans la leur.

Courage ;)
26 ans 6
Je te comprend, Pas toujours facile au collège (je connais sa. J'ai carrément tout arrêter (mes études)car j'en avais marre des insulte ! Sa va faire un ans maintenant, un ans que je suis au chômage :O Seul couper du monde. J'aimerai bien te dire qu'il ne faut pas faire attention au autres mais je n'y arrive pas moi même. Mais bon après peut importe se que pense les autres l'important c'est comment tu te sens ! TOI !
30 ans Clermont ferrand 18
Ton message m'a ému car je me suis un peu (énormément) retrouvée dans ce que tu racontais. Comme il a déjà été dis avant, le collège c'est vraiment la période ingrate, où on en prends pleins la gueule. Il y a l'effet de bande aussi, qui aggrave la situation.
A l'époque je ne comprenais pas cette méchanceté gratuite :/ (remarque pas plus maintenant). Mais déjà écoute les encouragements de ta famille, et les conseils qui te sont donné ici. Le mieux est d'ignoré royalement, ou alors d'avoir des répliques cinglantes. Ou même avoir des répliques qui mêle la culture impressionne ;) !
Sinon côté look, assume toi, prends plaisir à t'habiller ! Moi même je me suis cachée derrière pleins de choses trop grandes et noires. Maintenant c'est FINIS ! Passe directement à cette étape, commence avec les jupes en hiver et les collants ;) Puis après ça ira tout seul :) !
Courage ma jolie, c'est vrai que ce n'est vraiment pas la bonne période ...
D
36 ans 223
Je sais que c'est pas la meilleure solution mais moi au lycée la première fois qu'on m'a fait une réflexion, j'ai même pas cherché, je me suis ruée dessus et j'ai tapé la personne de toutes mes forces. Ben après ça, plus personne n'a osé me faire une remarque de l'année alors que si j'avais rien dis... Bref je sais que la violence ne résout rien mais l’indifférence contrairement à ce qu'on croit à cet âge non ça ne marche pas. Mais à part t'affirmer et insulter la personne pour qu'elle te respecte je ne vois pas vraiment. Ps : Je n'étais pas plus puissante que ce garçon mais j'ai jamais eu peur de personne, balèze ou pas, je me dis des coups ça fait mal et alors... En même temps c'est la seule et unique fois de ma vie où je me suis défendue de la sorte sinon y'a pas plus zen ;)
Bonsoir !

Tout comme toi j'ai 14 ans et il y a un an j'étais un peu en surpoids aussi.

Insultes sur insultes, de très gros complexes, un primaire très douloureux. Pendant un an j'ai consulté un psy tout les mois car j'avais de drôles d'idées... Je ne vous cache pas que le suicide m'a même effleuré l'esprit, même si je sais bien que je n'en aurai jamais eu le cran.

Tout a changé du milieu de ma 5ième jusqu'à aujourd'hui.

D'abord, je me suis coupée les cheveux. Ca a complètement changé la forme de mon visage. Premier pas pour m'assumer :)
Ensuite, j'ai fais du théâtre ! Dans ce milieu les gens sont très cools et ouverts, je me suis totalement libérée !

Vient maintenant, l'été 2010, que j'ai commencé à 71 kg pour 1m64. Ce n'est pas énorme finalement, mais le regard des autres est ce qui pèse le plus lourd...

Avec mes parents on s'est motivés et on a fait un régime tout l'été. J'ai perdu 6 kilos ! J'ai donc commencé cette année scolaire de 4ième avec ** kilos pour 1m65. (J'avais aussi pris un petit centimètre ! :p)

Pendant les fêtes j'ai repris 2 kilos. Ca m'a complètement déprimée et je me suis remotivée à mincir, toute seule cette fois. J'y suis parvenue. Du mois de janvier 2011 jusqu'à maintenant, j'ai perdu * kilos, et j'ai grandi. Aujourd'hui je tourne à **kilos pour 1m67.
Je me trouve parfois un peu trop ronde, mais c'est si rare par rapport à avant.

L'année dernière je n'osais même pas me mettre en maillot de bain, je n'allais jamais à la plage alors que j'habite en bord de mer.
Cette été je ne suis sorti qu'en robe, en short et autre vêtements légers qui dévoilent tout mon corps. S'assumer c'est un gros travail psychologique, voir même physique dans mon cas.

Mes conseils pour toi :

-Va voir un psy si tu en as besoin. C'est super parce que tu peux TOUT lui dire, il ne te jugera pas, il ne te connait pas, alors voilà, tu t'en fiches et tu balances tout :D
- Cherche tes atouts dans le miroir ! Comme la majorité des femmes tu pistes le moindre petit défaut. Mais trouve ce qui fait ton charme, ta personnalité !
-Regarde les femmes et les couples dans la rue. Tu remarqueras que beaucoup de femmes rondes
sont en couples, ce n'est pas ce qui rentre en ligne de compte :)
-Si VRAIMENT tu te sens mal, **** juste pour te faire sourire. Mais SEULEMENT en dernier recours !!!!!!

Surtout que toi, t'es pas si ronde que ça !!!

Aujourd'hui je suis très fière de mes 60 kilos, de mes 167 cm et de mon 90C ! Niark !

Bon, je parle beaucoup du haut de mes 14 ans :oops:

Si tu as besoin de parler, n'hésites pas, je serais ravie d'essayer de te conseiller, on a le même âge et j'ai eu le même problème que toi aujourd'hui, ça ne pourrait que t'aider :)

Et pour finir, ce texte que j'ai écris le jour où j'ai décidé de m'assumer, que je relis tout le temps dès que je complexe :

Aujourd'hui j'ai décidé d'être ronde et belle,
De m'assumer telle que je suis,
En mode poubelle ou bien top modèle,
Quelques kilos perdu ou même pris,
En mode pas maquillé ou pot de peinture,
J'ai rien à prouver à personne,
Trop grosse, trop moche, j'assume et j'assure,
J'suis peut-être très conne mais au moins j'me trouve bonne !


(Désolée pour la vulgarité...... :p)

A+,courage et assumons nos forme, youpiiiiiiiiiiiii !
34 ans Ouest 39
Coralyneuh, déjà une petite chose : tu es très jolie!!! Super photo, t'es vraiment mignonne! Je pense que des tas de nanas de ton âge doivent rêver de te ressembler!
Les copines ont raison, la meilleure façon de les envoyer bouler, c'est de t'assumer pleinement (tu feras un peu semblant au départ, mais ça viendra vite), en prenant soin de toi, en mettant des fringues qui te mettent en valeur, une jupe avec des collants et des petites bottes (enfin je sais pas comment ça s'habille un jeune aujourd'hui :D mais bon, tu vois bien l'idée!). S'ils voient que tu es plus forte que leurs attaques, que tu ne réagis pas, et qu'au contraire tu es bien dans tes pompes, ils se sentiront tout bêtes.
Et puis, ta maman a raison, à la puberté, ton corps va devenir féminin, et tes rondeurs vont s'affiner et se répartir différemment.
Bon, c'est certain que c'est une période très difficile à passer pour toi, mais crois-moi la roue tourne, et en grandissant, tu réussiras à passer au-dessus de ces moqueries débiles.
Coucou.
Jaii moi aussi 14 ans et je dois peser environ comme toi.
Jai subit la meme chose depuis environ mes..6ans.!!
Je suis aussi complexer,la preuve j'ai trouver ce site en essayant de trouver des conseils pour mincir,mais en réfléchissant,etre ronde n'est pa sun défaut?
Alors jte conseillerai d'essayer de trouver des vetements qui va bien avec tes rondeurs..!Ce que j'ai essayer de faire et depuis un peu moins de remarques!Ne pas s'en occuper porte les vetements que tu veux!Et les gens qui parles sont souvent pas mieux!Bien sur que tu grandiras tkt pas pour ça!Maii défois etre rondes peut etre génétiques;)Je le sait!!Tkt pas et ne te culpabilise pas c'est défois génétique en + si tu l'es depuis petite c'est que c'est pas de ta faute la miss!Bisoux!Ce sera un plaisir pour moi de te conseiller et que toi aussi tu me conseille à ton tour!Ooui Jaii besoin de soutient moi aussi et de conseilles a vous aussi les internautes!Bisouwx
B I U