MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

addiction a la nourriture...

N
68 ans 10
Bonjour , je viens de me faire poser un anneau gastrique , pour l'instant la privation de nourriture n'est pas un soucis mais je sais qu'elle va le devenir tôt  
ou tard , ce qui m'a toujours fait craquer durant mes régimes ...on tient 1 mois , 2,3,4,5,aller 6 ça devient dure .....et là c'est le drame on craque ....
J'ai arrété de fumer il y a 8 ans , et j'ai l'impression de ne pas pouvoir me passer d' alimentation comme je pensais a l'époque ne pas pouvoir me passer de cigarette .
Ca s'apparente a un trouble du comportement en alimentation ???
Qui aller voir :un psy , un psychiatre , c'est marqué sur leur plaque spécialisé en troubles alimentaires ??
36 ans 151
Fallait peut-être penser à ça AVANT l'intervention non?
Tu as vu un psychiatre en pré-opératoire?
N
68 ans 10
oui , mais il n'a pas été très pointu dans ses questions .
C'est un problèmes qui ne se décèle pas facilement ?
la frustration ????ce n'était pas prévisible !!
30 ans 03 109
euh mon chir m'avait prévenu qu'il y aurait peut-être de la frustration post-op, et résultat, je n'en ai pas eu car vu que j'étais prévenu, j'ai pris les devants autant au niveau psy que diet.

je ne comprends pas que tu te pose cette question en post-op, comme dit lady b, il fallait peut-être y penser avant !

Et après on dit que l'anneau est un échec :roll:
N
68 ans 10
nous sommes obèses parce que nous aimons manger , il ne faut pas se le cacher .
Se limiter est forcément une frustration , mais c'était vital en ce qui me concernait , mais vous vous faites suivre de longue ??par un psy ??
44 ans 1896
nelly71 a écrit:
nous sommes obèses parce que nous aimons manger , il ne faut pas se le cacher .
Se limiter est forcément une frustration , mais c'était vital en ce qui me concernait , mais vous vous faites suivre de longue ??par un psy ??

:shock: Je ne suis pas concernée par la chirurgie, mais en lisant ce forum, j'ai appris qu'une des conditions de réussite de la chirurgie était un bon suivi, médical, psy, et/ou diététique. Si ce n'est pas indiscret, comment l'équipe qui t'a opérée t'a-t-elle préparée?
30 ans 03 109
nelly71 a écrit:

Se limiter est forcément une frustration , mais c'était vital en ce qui me concernait , mais vous vous faites suivre de longue ??par un psy ??


Se limiter n'est PAS forcément une frustration si tu as le bon suivi avant et après !!!

Et oui, j'ai eu un suivi pré-op et j'ai toujours le suivi post-op !

Citation:
Si ce n'est pas indiscret, comment l'équipe qui t'a opérée t'a-t-elle préparée?


Oui moi aussi je serais bien curieuse de savoir !
47 ans CERGY (95) 871
nelly71 a écrit:
nous sommes obèses parce que nous aimons manger , il ne faut pas se le cacher


Non.
Nous sommes obèses le plus souvent parce que nous avons une mauvaise relation à la nourriture, pas parce que nous AIMONS ça. Avoir des compulsions, l'envie de se remplir de n'importe quoi de comestible, ou consommer de la nourriture en quantité, ça n'est pas aimer manger.

Pour le reste, je rejoins les autres, c'est vraiment dommage que ce problème n'ait pas été détecté avant, le risque d'échec aurait été moins grand.
48 ans Lorraine 4326
nelly71 a écrit:
oui , mais il n'a pas été très pointu dans ses questions .
C'est un problèmes qui ne se décèle pas facilement ?
la frustration ????ce n'était pas prévisible !!


en meme temps si tu ne lui en as pas parlé toi-meme , il n'a pas une boule de cristal pour le deviner ....
le suivi pré-op psy est recommandé par la HAS , pdt au moins six mois avant l'opé
et si tu avais fait aussi la demarche toi-meme avant , tu aurais pu peut-etre te passer de cette chirurgie...

bref, prends-toi en main , prends un RV avec un psy pour comprendre pourquoi tu tu es addict à la bouffe . y'a des psy specialistes en trouble du comportement alimentaire
va voir sur le gros.org, ils en auront peut-un à te conseiller dans ta region.

la cloppe et la nourriture , c'est pas vraiment comparable, dans le sens où la bouffe tu ne peux pas t'en couper definitivement , tu en as besoin pour vivre, t'es tjrs en contact avec .
36 ans 151
Comme les autres ont dit, faut vraiment se voiler complètement la face pour ne pas anticiper ce genre de choses en post-op.
Tu le dis toi-même que tu l'as toujours été donc tu le savais.

Lors de mon hospitalisation, j'ai croisé une femme employée à l'hôpital bien en chair qui me voyant, m'a posé pleins de questions. Et, alors qu'elle n'était pas opérée ni même n'envisageait de le faire, elle disait que justement elle ne pourrait pas se passer des "bonnes bouffes entre amis", des sorties au restaurant etc...

Enfin tu as déjà l'avantage de t'en apercevoir et ne pas arriver dans 1an parce que tu auras réussi à contourner l'anneau pour manger et que tu seras en échec malgré l'intervention.
L'équipe qui est censée te suivre devrait pouvoir te donner des noms pour t'aider à régler ces compulsions.
56 ans 91 25732
Qu'est ce qui te faisait craquer précisément ?

C'était la faim, tu n'en pouvais plus d'avoir faim tout le temps ?

Ou bien c'était le manque de variété de tes repas et la lassitude de manger des aliments que tu n'appréciais pas forcément, ou de ne plus te faire plaisir ?

Ou bien tu étais déjà une personne avec un comportement alimentaire compulsif comme la boulimie, que tu arrivais à réfréner un certain temps et qui revenait au bout d'un moment ?
N
68 ans 10
je n'ai pas un rapport compulsif avec la bouffe ...pas du tout ...mais plutôt de plaisir intense ...
Je le compare avec la cigarette parce que j'ai l'impression d'avoir envie de manger au moment ou avant j'aurais fumé une cigarette ....
Ces moments peuvent être différents : de stress mais aussi de calme , d'apaisement....la cigarette au téléphone ....la cigarette en fin de journée ....c'est curieux ...
46 ans 665
sa ne serais pas une addiction au geste .



en fumant on fait le geste de mettre quelque chose a la bouge.

tu veut compenser se geste en voulant mettre de la nourriture.



pour moi cela a été l inverse j ais compenser le geste nourriture par la cigarette.

cela devenais impossible a continuer comme cela .

le spy qui ma suivit ma conseiller a l époque le bâton de réglisse.

et chaque fois que je voulais mettre quelque en bouche oupsss le bâton.

et comme cela ma écœurer rapidement l automatisme est partis de lui même.



heuuuu je ne sais pas si j ais été très clair.
46 ans 665
DAME78 a écrit:
sa ne serais pas une addiction au geste .



en fumant on fait le geste de mettre quelque chose a la bouche.

tu veut compenser se geste en voulant mettre de la nourriture.



pour moi cela a été l inverse j ais compenser le geste nourriture par la cigarette.

cela devenais impossible a continuer comme cela .

le spy qui ma suivit ma conseiller a l époque le bâton de réglisse.

et chaque fois que je voulais mettre quelque en bouche oupsss le bâton.

et comme cela ma écœurer rapidement l automatisme est partis de lui même.



heuuuu je ne sais pas si j ais été très clair.



hoooo c est cela quand on ne se relit pas
N
68 ans 10
l'idée du bâton de réglisse peut être une solution ??
Je vais essayer ....dès demain ....
B I U