MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Depandence et Indepandence.

R
34 ans Grenoble 57
Voici mon problème, un de ceux qu'on ne peut résoudre facilement.
J'ai 24 ans je suis étudiante, je ne travaille pas. Je suis fiancée et est avec mon homme depuis  
plus de trois ans.

Nous avons comme projet de nous installer ensemble dans 2 semaines à peu près. Cela fait 2 ans que nous attendons ce moment.Maintenant que nous somme si proche de vivre notre vie de couple et pour moi d'être plus épanouie j'ai l'impression de faire quelque chose de mal.

En effet, ma mère à 60 ans, à son propre restaurant. En début d'année lors d'un déplacement à l'étranger qu'elle à du effectuer, son compagnon (mon beau père depuis 10 ans) est mort d'un arrêt cardiaque dans son sommeil. Mon compagnon et moi avons découvert le corps. Il a fallut prendre des dispositions très rapidement ma mère étant absente. Elle est revenue très rapidement.

Cela fait 8 mois que ça s'est produit, je vois bien que ma mère est malheureuse, qu'elle a de plus en plus de mal à gérer certaine choses.Pour être plus proche d'elle j'ai décide de m'inscrire à la fac qui est à dix minute de chez nous pour faciliter les choses.

En revanche de mon côté j'ai énormément de mal à rester chez moi, l'expérience que j'ai vécu lors de la découverte du cadavre de mon beau père s'est avéré être plus traumatisante que je ne le pensais.Pour moi partir du foyer est l'occasion de recommencer sur du neuf tout en sachant que je pourrais voir ma mère très souvent.

Ce qui me bloque aussi c'est de la voir vieillir, on a beau dire mais rien ne nous prépare à cela, dans notre société on ne vit que pour être beau et parfait. La voir vieillir c'est se rendre compte de ses faiblesse (elle à mal à sa jambe gauche par exemple et se déplace avec un peu de difficulté). Je culpabilise chaque fois que je m'occupe de moi ou mon couple, que nous décidons de partir en weekend par exemple.

J'ai peur de tt ce qui pourrait arriver à ma mère en mon absence, le décès de mon BP a été l'élément déclencheur de ces angoisses. Nous sommes à deux semaines de nous installer et je ne peux m'empêcher de me sentir coupable et en même temps je ne m'imagine pas rester chez ma mère, j'ai un besoin d'avancer de passer à autre chose et comprenez moi bien je n'abandonne aucunement ma mère je dois juste évoluer.

Je suis l'ainée de la famille et j'ai l'impression d'avoir eu d'un coup beaucoup plus de responsabilités, mon homme me dit que parfois j'en fais trop et qu'il y a des choses que je ne peut pas contrôler. Moi je culpabilise parce que je vois que parfois mon homme ne me comprend pas et qu'il voudrais que je lâche un peu plus de leste.

Je n'arrive pas à concilier le fait que ma mère change et vieillisse et le décès de son compagnon à été en quelque sort un accélérateur de ce processus et à côté de ça j'ai une envie de vivre, d'évoluer, d'être heureuse sans pour autant mettre de côté ma mère mais cela signifie quitter le domicile familiale.


Avez vous déjà été dans cette situation?
30 ans 94
Bonjour,

Ton histoire me touche énormément... Et je pense pouvoir comprendre ta peur de quitter ta mère.
Mon papa a fait une crise cardiaque en janvier dernier (il est aujourd'hui en meilleure forme, touchons du bois), j'avais alors depuis peu pris mon envol... Je m'en suis tellement voulue de ne pas avoir été là pour lui alors qu'il en avait besoin.
Je lui en ai parlé, j'en ai parlé à ma mère aussi. Leur réponse a été la suivante :
"Vis ta vie"
On ne pourra jamais été toujours là quand il le faut, nous devons aussi vivre notre vie, la construire... Et on ne peut pas faire tout ça, si on se met des barrières.
Ma grande tante (54 ans) a toujours mis sa vie entre parenthèse pour s'occuper des mes arrières grands parents et son frère aîné. Elle a pris un appart dans l'immeuble en face, et a même pris son père (98 ans à ce moment là) chez elle après le décès de sa mère et son frère à quelques années d'intervalles. Mon arrière grand père est mort l'an dernier, depuis elle est seule... C'est très triste...
35 ans ile de la réunion 1647
Tu t'envoles certes mais ta mère est toujours là.
Vos rapports n'en seront que mieux. Quand j'habitais chez ma mère elle était toujours sur mon dos et là maintenant que je me suis mise à l'écart les rapports s'améliorent.
Je me sens plus sereine alors ne t'en fais pas.
Tu peux prendre un appart pas très loin de chez ta mère si tu veux et la rassurer car vous vous verrez sûrement les weeks end et vacances.
Tu sais je sais au fond de moi que lorsque ma mère vieillira d'un seul coup je m'occuperais d'elle mais pendant ce temps il faut que les parents vivent aussi de leur côté.
Ta mère sait que tu dois partir et t'envoler. Tu es l'aînée donc elle a encore des enfants qui restent au domicile familial ?
Mais il faut que tu vives ta vie ! Profite je sais c'est dur alors fais un gros câlin à ta mère et dis lui que si jamais y'a un soucis elle t'appelle et tu rappliques illico. Vous vous sentirez toutes les deux plus proches que jamais :)
41 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Et puis ta mère est ta mère ... pas ta fille. Je pense que malgré la douleur de la perte de ton BP, la vie continue pour elle ... et pour toi aussi.

On ne fait pas des enfants pour soi et n'importe quelle mère le sait, même si on nie, croisons les doigts pour que ce moment arrive tard etc etc ... la réussite d'une maman est aussi dans la capacité que ses enfants soient responsables et capables de couper le cordon ...

Que tu angoisses toussa, toussa, au vu du choc qu'à dû être la découverte du corps sans vie d'une personne, proche ou pas, c'est normal, mais il serait peut être de bon ton d'en parler afin d'extérioriser ce traumatisme ... non? Psy, amis peu importe ... peut être même ta mère ... Ne l'infantilise pas, c'est une femme de 60 ans qui a une peut être des ressources que tu ne soupçonne même pas :')

Tu as ta vie à mettre en place, tout à construire, beaucoup de choses à découvrir ... pour ta mère les bases sont déjà faites. C'est adorable d'être présente comme tu l'es pour ta mère, mais peut être pas très sain de la couver comme une petite chose fragile et sans défense.

Et ne projette pas tes angoisses sur elle. Oui les parents ne sont pas éternels, mais avant d'imaginer le pire ... profitons encore du meilleur <3
B I U