MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le biberon à la demande... Une si bonne idée?

36 ans Paris 1810
Je commence à avoir des doutes...

Depuis la naissance de Galaad il y a 2 mois, je lui donne le biberon à la demande, approuvée par son pédiatre. J'ai toujours pensé  
que c'était la meilleure chose à faire, qu'il était inutile de vouloir imposer un rythme à un bébé, que c'est à lui de se "caler", etc...

Mais cette méthode n'est pas sans poser problème.

1. Il prend son bib' pour une tétine. Du coup c'est complètement anarchique : et que je t'avale un bib de 120, puis un de 70 2h après, puis je réclame 20min après mais je ne bois quasi rien... et comme ça toute la journée : il est pendu à son biberon. J'ai essayé de lui donner un peu d'eau, de le bercer, de lui donner une tétine... Rien n'y fait, il veut son biberon de lait, même si c'est juste pour tétouiller sans avaler, et 1 fois sur 2 il s'endort dessus... pour se réveiller et hurler dès que je lui enlève pour le poser.
C'est déjà pénible pour moi, mais ça ne va vraiment pas le faire quand il va commencer avec sa nounou... Elle va me demander combien il boit, et tous les combien de temps... et je vais répondre quoi moi??
En plus, je n'aime pas qu'il prenne l'habitude de manger pour apaiser ses pleurs, et j'ai peur qu'il ne mange plus que nécessaire (oui oui, je sais, les bébés sont censés se réguler d'eux-mêmes... mais qui me le prouve?).

2. Pour la nuit, c'est une vraie galère. Maintenant, la nuit il peut tenir 6h, parfois 7h de suite sans manger. C'est super quand son dernier bib' se situe vers 23h ou minuit, mais quand il le prend à 21h, ben on est réveillés à 3 ou 4h du mat'!! Et après, dur dur pour le rendormir. Franchement, je ne me sens pas de tenir ça quand j'aurai repris le boulot, je sais ça paraît nul, mais franchement le manque de sommeil c'est très dur pour moi.

Bref, j’aimerais essayer de lui « imposer » un rythme, pour essayer, mais je ne sais pas comment m’y prendre. Et surtout, je sais qu’il risque de pleurer comme un damné pour avoir son biberon…
Est-ce que certaines d’entres vous ont tenté l’expérience ? Si oui, comment ça s’est passé ?
Et s’il-vous plaît, merci de ne pas me juger, j’ai vraiment pas besoin de ça en ce moment…
70 ans 3528
J'ai allaité ma fille a la demande, mais le principe est le même qu'au bib. Elle avait tout a fait le même type de réaction que ton fils, ce qui fait que je me retrouvais avec un bébé pendu au sein en quasi permanence, et je comprends ton désarroi! Pour ma part j'avais repris le boulot tôt mais comme je bossais en freelance, je l'avais fait graduellement, donc pas de pression de ce côté là. En plus, je ne me sentais pas du tout de lui imposer un rythme, vu que je ne suis moi même pas très rythme et que mon boulot de l'époque n'en avait pas non plus... Je ne me sentais pas de gérer des pleurs, et je savais que je ne tiendrais pas, donc j'ai continué à la demande, même si c'était parfois fatigant. Elle s'est calée avec le temps, je dirais que vers 5/6 mois c'était déjà plus régulier et c'est allé de mieux en mieux avec le temps. Vers ses 10 mois elle était réglée comme une horloge ;)

Après, je connais des mamans qui ont imposé un rythme de bib/tétée parce que ça n'était pas possible autrement pour elles (dernier d'une grande fratrie, boulot prenant, nounou etc.). Les enfants ne s'en portent pas plus mal. A moment donné, il faut aussi trouver un équilibre entre les soins à bébé et notre rythme de vie, surtout quand on travaille. Suivre le rythme de son enfant, je trouve ça idéal mais ça demande une grande disponibilité. Quand ma fille a eu 7 mois j'ai repris un boulot + prenant mais elle était gardée à domicile, ce qui permettait beaucoup de souplesse. Maintenant que je connais la course du matin avec un enfant à déposer chez nounou, je comprends mieux les mamans qui veulent savoir à quelle heure bébé prend son bib!

Bref, dans les faits, je pense qu'il y aura des pleurs les premiers jours surtout mais il devrait finir par se caler assez vite. Il faudrait que tu vois quand sont ses bib "importants" (réveil, coucher, etc.) puis essayer de les cadrer. Donc commencer par cadrer le nombre/quantité de bibs, en le faisant patienter entre etc. Ensuite, petit à petit, essayer de décaler les bib de manière à ce que ça colle avec ton rythme de boulot (premier bib avant chez nounou etc.). Tu reprends le boulot quand? Je pense que ça peut être dur au début, mais c'est tout à fait faisable. Est-ce que tu en as parlé avec ta nounou? Elle est peut être ouverte aux bib à la demande sinon. En chine, la mienne l'était (mais c'est une autre façon de voir aussi).
S
85 ans 4914
Quand j'ai eu mes fils je n'ai pas allaité et à l'époque on ne parlait pas des biberons à la demande.

J'ai donc suivi les prescriptions de l'époque qui étaient toutes les 4 h un biberon. Cela c'était la base et dans la pratique j'adaptais, mais pour mon second fils qui avait un reflux il était important de tenir quand même 2h entre les biberons.

Ce que je me suis rendu compte c'est que certaines fois ils ont plus besoin de têter que de manger réellement.

Du coup j'ai vraiment insisté pour qu'ils arrivent à tenir à sucette, car au début ils n'arrivaient pas bien à la tenir. Alors je leur donnais la sucette quand ils étaient dans mes bras c'était plus facile.

Et en fait du coup ils se sont régulés plus vite dans le sens ou le biberon était à peu près entre 3 h et 5 h de d'intervalle.

Par contre cela ne les a pas aidé à faire leurs nuits plus tôt malheureusement. Mon ainé a réussi à faire ses nuits (minuit - 6h) assez tôt, vers 4 mois environ, par contre mon second fils qui avait plus faim et qui souffrait de reflux il n'a fait ses nuits que vers 15 mois.

C'est comme pour tout zoé, il faut faire comme tu le sens. Si pour toi le biberon à la demande tu ne le sens plus, il faut arrêter en douceur. Il faut démarrer depuis le premier biberon du matin ou là il aura bien mangé normalement et tu essaies quand il pleure de la faire patienter avec la sucette.

C'est vrai que c'est très difficile de se lever la nuit, comme je te l'ai dit sur un autre post, actuellement j'ai gardé les bons souvenirs de tout cela, mais quand je relis ces choses je me souviens combien c'était dur cette fatigue et combien je souffrais du manque de sommeil.

Le sommeil quand on devient parent ce n'est plus du tout la même chose, après il y a les cauchemars, les maladies etcc. Le fait de devoir se lever le week-end tôt était très difficile aussi pour moi. Actuellement je redors de nouveau à mon rythme et j'apprécie vraiment ces moments.

Courage, tu vas trouver le rythme qui vous convient à tous les 2.
40 ans 2419
Si le poids de ton bébé est satisfaisant, tu peux tenter. Essaie de décaler par tranche de 15 minutes, puis tu vas en augmentant. Bien sûr il s'agit pas de stresser ton bébé, si tu vois qu'après avoir un peu repoussé l'heure, ça ne va pas tu reviens au bib à la demande et tu ressayeras plus tard. En premant plus en quantité, ça sera plus facile au fur et à mesure. ;)
42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
mamisha a écrit:

Après, je connais des mamans qui ont imposé un rythme de bib/tétée parce que ça n'était pas possible autrement pour elles (dernier d'une grande fratrie, boulot prenant, nounou etc.).

Je fais partie de ces mamans qui ont "imposé" un rythme de biberons.
Au début mon fils avait un biberon en moyenne toutes les 3h ou 4h et ça marchait très bien (en revanche je ne le réveillais pas pour lui donner un bib).
Il a commencé à faire ses nuits à 3 mois juste au moment où j'ai dû reprendre le travail.
41 ans Bas Rhin 2894
Avant tout ton fils a t il une tétine?

J'ai biberonné à la demande mais mon fils avait une tétine et s'il avait faim , la tétine ne faisait pas d'effet ;) .

QUand il est aller chez la nounou à 4 mois il avait un rythme mais pas de 4 bibs par jours, nous étions toujours à un bib toutes les 3-4h et elle a fait avec.

3 ans plus tard je suis persuadée d'avoir fait le mieux pour moi et mon fils, encore aujourd'hui il ne mange pas plus qu'à sa faim et parfois ne mange quasi rien pour se faire des orgies les jours suivants.

Le manque de sommeil... on vit avec... je ne peux te donner aucun conseil de côté là mais te dire qu'on survit tout en travaillant ^^.

Courage
1564
moi j'ai biberonné a la demande mais j'ai pris un congé parental, c'est vrai que c'est penible car on ne sais jamais a l'avance combien ils vont boire, maintenant qu'elle est diversifié elle c'est reglée et depuis ses 4 mois elle a ses horaires

as tu augmenté les bibs ? passe a 150 ml et voit si cela s'ameliore

la tetine il n'aime peut etre pas sa forme tu en a testé plusieurs ?
36 ans Paris 1810
Merci pour vos réponses les filles...

Bon, j'avoue que je ne sais pas quoi faire... J'ai du mal à supporter les pleurs de mon p'tit loup... Hier j'ai pu le calmer un peu en mettant de la musique et en dansant avec lui... Il a pris son dernier bib à minuit, j'étais toute contente en me disant qu'il allait dormir du sommeil du juste jusqu'à 7h et... Ouiiiinnnn!!! à 4h du matin il hurlait et voulait manger. :roll:
Donc bon, je ne suis même pas sûre que lui imposer des horaires puisse vraiment être utile...
Mais c'est stressant car c'est tellemen anarchique en ce moment... Un coup il va boire 6 biberons en 24h, un coup 8, un coup il boit 90ml, un coup 210ml, un coup il reste 6 heures sans boire la nuit, un coup il te réveille toutes les 2 heures... C'est compliqué à gérer mais surtout ça m'angoisse car je me demande si tout cela est bien pour lui...?


J'avoue qu'au fond de moi, je rêve qu'il parvienne à se régler;.. chez la nourrice. Je me dis que moi je m'y prends peut-être mal, et qu'elle saura mieux le gérer que moi et l'amener à un rythme plus régulier. Quand je pense ça, j'ai un peu honte, l'impression d'être nulle et de me "décharger" de mes responsabilités sur l'assistante maternelle... :oops: :(
41 ans Bas Rhin 2894
J'ai envie de te dire que rien n'est jamais gagné avec un bébé. Il faut profiter des nuits où il dort et se dire que rien n'est gagné...
Bientôt il y aura les dents, la première maladie, la première chutte...

Et oui un bébé ce n'est pas que du bonheur, et ça ne fait pas que faire des sourires....
S
85 ans 4914
Dans le fond, le problème est que tu te poses beaucoup de questions pour faire au mieux pour ton fils et cela je peux te l'affirmer c'est de la crème de bonne maman.

Comme je te l'ai dit le fait que mes enfants aient eu un rythme de plus ou moins 3 h entre les biberons ne les ont pas fait faire des meilleures nuits. Mon ainé buvait de manière irrégulière, tandis que mon second finissait quasi tout le temps tous ses biberons, il avait plus faim. Encore maintenant mon grand peut ne pas manger pendant un jour et faire un immense repas, il a un rythme comme cela et il est très mince, il suit son appétit.

Mon second fils finissait tous ses biberons, toutes ses assiettes et jamais il ne sautera un repas, car il a faim de manière régulière. Je pense que c'est son tempérament, il a un poids dans la norme sans être mince comme son frère.

L'important étant que ton fils grandisse et prenne du poids. Et paradoxalement c'est mon fils qui mangeait de manière plus anarchique qui a passé ses nuits plus tôt.

Mais de toute façon ton fils va prendre un rythme, tous les enfants prennent un rythme et tu verras qu'à ce moment que certaines choses seront plus faciles et d'autres moins. Par exemple une fois qu'ils ont le rythme de se coucher à une telle heure il devient difficile de les faire tenir plus longtemps et du coup si tu es ailleurs, tu dois le faire dormir et le déplacer par la suite. Certains enfants enchainent sans se réveiller quand tu les transportes dans leur lit en rentrant et d'autres du coup sont réveillés en pleine forme pendant un bon moment.

Du coup il y a un côté pratique avec un petit bébé qui n'a pas encore de rythme bien défini car tu peux le prendre un peu partout.

Ne te culpabilise pas et ne te mets pas de pression inutile sur les épaules. Les enfants nous aiment comme nous sommes et tu ne t'y prends pas mal. Tu fais comme beaucoup de mamans qui cherchent, tatonnent, essaie un truc, l'abandonne pour un autre pour trouver ce qui convient le mieux.

Je me souviens de ma psy qui me disait car je me posais beaucoup de questions sur ma capacité à être une bonne mère et je m'étais mis la pression d'être une mère parfaite. Elle m'avait dit : une mère parfaite n'existe pas. Si elle l'est c'est lourd pour un enfant d'avoir une mère parfaite, sans faiblesses car lui aura l'impression qu'il ne pourra jamais l'égaler. Cela m'avait soulagé. Ensuite elle m'avait dit qu'un petit enfant jusqu'à 18 mois (environ) n'a besoin que d'amour, de nourriture, de soins affectueux, de protection. Elle m'avait demandé si j'avais le sentiment que je remplissais ces conditions et j'avais répondu oui, même si je suis fatiguée, même si des fois je suis moins enthousiaste, le principal mes enfants l'ont. Alors elle m'avait dit : alors vs êtes une bonne mère ne vous inquiétez plus avec cela.

Ensuite plus grand pour moi la difficulté a été de leur donner un cadre car ayant connu la violence dans mon enfance je n'étais pas capable de leur dire non et d'affronter inévitablement les pleurs qui pouvaient aller avec une frustration. Mais chaque étape se franchit pas à pas et pour le moment c'est amour, nourriture, protection et soins et il me semble que tu y arrives très bien.

Entre-deux j'ai lu calisto et je suis d'accord avec qu'elle que rien n'est vraiment gagné. Mais une chose est sûre c'est que quand on est dehors de cette période on en garde presque un souvenir attendri. Mon second fils me faisait pas mal de scène au supermarché vers les 2-3 ans et sur le moment cela n'était pas toujours facile d'affronter le regard des autres, même si j'ai toujours géré, mais il y en a toujours un pour te dire, une bonne claque et cela irait mieux, ou alors, ben ma pauvre dame, qu'est-ce que cela va donner plus tard.

Maintenant que le même garçon âgé de 15 ans est devenu un adolescent super sympa, on me dit des fois (mon avis c'est les mêmes qui trouvaient mon fils mal élevé) ah ben quelle chance vous avez avec vos fils. Donc je peux prouver qu'un enfant qui fait des scènes au supermarché peut tout à fait devenir un ado charmant et épanoui.

L'autre jour, mon mari et moi au supermarché on a vu un bout de chou qui faisait une scène et on s'est regardé tous les deux en souriant. Ce que je veux dire par là c'est que sur le moment des choses nous paraissent très difficile, alors que une fois dehors on en a plus la même perception.
1564
meme si la mienne a fait ses nuits tres tot !
avec les dents elle c'est dereglée, elle me reveillait plusieurs fois par nuit car elle avait mal !

les doudous fugueurs aussi ca arrive !

pendant un temps la mienne buvait 3 bib de 210, puis hop elle est repassée a plusieur bib de 150 ml

rien est acquis, et de toute facon on tatonne toujours avec son bébé, c'est normal
43 ans 93 1545
Calisto a écrit:
J'ai envie de te dire que rien n'est jamais gagné avec un bébé. Il faut profiter des nuits où il dort et se dire que rien n'est gagné...
Bientôt il y aura les dents, la première maladie, la première chutte...

Et oui un bébé ce n'est pas que du bonheur, et ça ne fait pas que faire des sourires....


j'aime ta lucidite ...je pense la meme chose!! on se fait vite aux progres et quand ca rederaille c dur pour le moral!!

moi ca faisait 3 jours et 3 nuits qu'on ne galerait plus vec le sommeil..au bout de presque 5 mois je me disais enfin!! et bien non nuit tres difficile et depus ce matin l'enfer..je ne me fixe plus d'echeance..3mois, 6mois...a pas de regles...

zoe je suis exxtement comme toi, ue angoissee permanente..fait comm tu le ressent il a le temps de se regler..le mien a 5 mois et ca commence a peine..il commence la creche dns 15 jours on verra ce que ca donne...et n'ai pas honte je fonde aussi bcp d'espoir avec la creche :roll:
36 ans Paris 1810
Calisto a écrit:
J'ai envie de te dire que rien n'est jamais gagné avec un bébé. Il faut profiter des nuits où il dort et se dire que rien n'est gagné...
Bientôt il y aura les dents, la première maladie, la première chutte...

Et oui un bébé ce n'est pas que du bonheur, et ça ne fait pas que faire des sourires....


On dirait que tu me dis ça comme si j'étais agacée que mon fils ne répondent pas à mes attentes, ou comme si je tombais des nues genre "Quoi? Un bébé ne dort pas quand on lui demande de dormir?"... :?

Cela m'embête si c'est l'image que je donne :oops: , car même si je suis fatiguée et que, oui, cela m'arrangerait qu'il ait un rythme plus régulier lorsque j'aurai repris mon travail, ce n'est pas pour MOI que je me pose des questions. C'est pour lui, parce que j'ai peur qu'il utilise le biberon, et donc la nourriture, comme "doudou", parce que j'ai peur qu'il soit fatigué, parce que j'ai peur qu'arrivé chez la nourrice qui ne garde pas que lui comme bébé, il soit obligé de s'adapter à des horaires plus stricts et que cela le perturbe, etc, etc.

Je ne suis pas étonnée des difficultés auxquelles je fais face, c'est simplement que j'aimerais être plus ou moins sûre que j'y réponds de la meilleure manière pour lui.

@ Saralou : Merci pour tes messages toujours réconfortants!! Oui, je me pose sûrement trop de questions, mais j suis incapable de faire confiance à mon instinct, de ME faire confiance...
41 ans Bas Rhin 2894
Zoetincelle a écrit:
Calisto a écrit:
J'ai envie de te dire que rien n'est jamais gagné avec un bébé. Il faut profiter des nuits où il dort et se dire que rien n'est gagné...
Bientôt il y aura les dents, la première maladie, la première chutte...

Et oui un bébé ce n'est pas que du bonheur, et ça ne fait pas que faire des sourires....


On dirait que tu me dis ça comme si j'étais agacée que mon fils ne répondent pas à mes attentes, ou comme si je tombais des nues genre "Quoi? Un bébé ne dort pas quand on lui demande de dormir?"... :?

Cela m'embête si c'est l'image que je donne :oops: , car même si je suis fatiguée et que, oui, cela m'arrangerait qu'il ait un rythme plus régulier lorsque j'aurai repris mon travail, ce n'est pas pour MOI que je me pose des questions. C'est pour lui, parce que j'ai peur qu'il utilise le biberon, et donc la nourriture, comme "doudou", parce que j'ai peur qu'il soit fatigué, parce que j'ai peur qu'arrivé chez la nourrice qui ne garde pas que lui comme bébé, il soit obligé de s'adapter à des horaires plus stricts et que cela le perturbe, etc, etc.



Non je ne dis pas ça "contre toi" je dis vraiment ça comme une généralité...
J'aurai peut être du mettre des smileys. C'est pour ça que je n'aime pas l'écrit car il n'y a pas l'intonnation qui va avec ;) .

Tu n'as pas répondu si ton fils à une tétine.
Autant MAx mangeait de façon anarchique, mais quand il avait fini il ne voulait plus de son bib, il voulait sa tétine... Une piste de réflexion parmis tant d'autres.
36 ans Paris 1810
Pas de souci, c'est vrai qu'à l'écrit c'est difficile de se faire comprendre ;)

Comme je l'ai dit, malheureusement mon fils ne veut pas de la tétine... J'en ai essayé plusieurs, rien n'y fait...
B I U