MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ce soir sur france5

46 ans marseille 882
COUCOU

JE VOUS METS LES INFOS SUR L EMISSION

Bébé éprouvette, un parcours éprouvant
Chaque année, 20 000 enfants naissent en France grâce à l’AMP et les chiffres sont en  
constante augmentation. Si ces techniques d’assistance à la procréation, sont souvent vécues comme un remède miracle pour les couples stériles, reste qu’un couple sur deux échoue. Près de 30 ans après la naissance d’Amandine, le premier bébé éprouvette français, où en est l’Assistance Médicale à la Procréation en France ?

Anne Gautier est partie à la rencontre de ces couples et les a suivis dans leur combat au quotidien pour devenir parents. Elle a notamment accompagné Vassia et Nicolas à chaque étape de la fécondation in vitro. Entre espoirs et angoisses, joies et déception, la réalisatrice nous plonge au cœur d’un parcours souvent loin d’être idyllique.
Gynécologues, psychologues, obstétriciens, biologistes et autres spécialistes qui accompagnent ces couples, dressent également le bilan de l’AMP en France.

Autrefois pionnière en la matière, la France accuse aujourd’hui un sérieux retard concernant l’AMP. Si le manque d’effectifs est pointé du doigt, les moyens technologiques font aussi cruellement défaut. En France le coût l’AMP est pris en charge à 100%. Cependant, le montant des remboursements de la sécurité sociale est très faible, ce qui n’incite pas les laboratoires à investir dans les technologies de pointe. Dans les autres pays européens, les couples stériles financent eux-mêmes l’AMP. L’addition est parfois salée mais les taux de réussite sont bien plus élevés - environ 35% contre seulement 25% en France - ce qui pousse les couples français à se tourner de plus en plus vers l’étranger.

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thévenet reviendront en direct sur le sujet de cette "Enquête de santé" en compagnie de spécialistes et de témoins pour répondre à plusieurs questions :
Pourquoi la France était elle pionnière dans ce domaine il y a 30 ans et se retrouve aujourd'hui au 22e rang européen?
Qui sont ces couples qui en font la demande ? budgets et la recherche sont ils suffisants pour obtenir de bons résultats et un maximum de chances pour les « futurs parents potentiels » qui s’engagent dans l’aventure ?
Faut il être suivi à l’hôpital, en ville?
Existe t il des risques pour la santé de la mère ? Pour celle de l’enfant à venir ?
Comment sont prises en charge ces personnes qui n’auront pas d’enfant après les 4 tentatives autorisées en France ? De quel suivi psychologique pourront elles bénéficier?
Quels risques pour ces couples en « échec » qui fuient vers l’étranger où les lois sont plus souples et les chances plus grandes ?
L
37 ans Vitrolles 193
merci wini toi aussi t'es de marseille c cool
46 ans marseille 882
COUCOU

oui sur marseiile et toi tu es suivie ou?
38 ans 148
Merci beaucoup pour l'information, ca permis de le regarder en replay! C'est un sujet qui trés peu développer par les médias! qu'elle dommage, la meilleur publicité c'est bien la télé.
I
43 ans NANCY 5017
J'ai regardé et j'espère que beaucoup de gens pas forcément concernés ont fait pareil .
ça m'a fait un bien fou . Pour une fois qu'on parle intelligemment du don d'ovocytes à la télé :) Les présentateurs et le parti-pris des reportages montraient clairement l'absurdité des lois et de la prise en charge en France . D'ailleurs j'aurais bien aimé discuter en vrai avec le gyné français qui déconseillait d'aller à l'étranger ... Juste pour lui montrer que sans la Belgique , j'attendrais encore !

Bref à voir et à montrer à toutes les potentielles donneuses qu'on connaît !
38 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
je ne suis pas concernée mais j'ai regardé.

Effarée par le manque de moyen ...bah oui quoi business is business. si ça rapporte pas... :evil:

Mais ils s'étonnent que les gens partent à l'étranger ? QUelque soit le prix à payer... ça n'a pas de prix.

J'ai beaucoup lu ici vos différentes histoires, mais de voir en images ces femmes qui subissent les traitements liés.

JE comprend que des couples volent en éclats..c'est tellement lourd physiquement et mentalement.

LEs manque d'info aussi concernant le don d'ovocytes : On nous file plein de malette à la mater pleine de pub : y aurait pas moyen d'y glisser un petit fascicule d'information ?

Depuis hier soir, je suis un peu plus consciente des "problèmes" auxquelles peuvent être confrontés tous ces couples dans le circuit.
B I U


Discussions liées