MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Témoins de violence conjugale

100 ans 1277
... Que faire ? :(

Je viens me confier aujourd'hui car je me sens tellement inutile ...
Tout d'abord, je ne donnerais pas trop de détails pour préserver la personne,  
sait-on jamais...

J'ai une amie qui se fait battre par son copain, depuis plusieurs années maintenant.
Je suis la seule à tout savoir.
Elle ne peut pas le quitter (chantage) tout ce que je lui ai conseillé pour s'en sortir lui semble impossible.
Elle en arrive au point à me dire que si elle y reste ça n'est pas grave :roll:

Lui c'est vraiment une enflure, il la tape de toute ses forces, très souvent ... Il lui fait subir toutes sortes de violence et d'humiliation.
Tout ce qu'elle a tenté pour s'en sortir c'est soldé par un echec, elle à vraiment peur de lui (ça se comprend) et j'ai l'impression qu'elle baisse totalement les bras :(

Que puis-je faire ?
Elle refuse de se reconnaitre en tant que femme battue, se fiche pas mal des numèros d'appel qui pourraient l'aider.
Elle a honte et ne veux surtout pas attirer l'attention sur elle.
De temps en temps, elle me dit qu'elle l'aime et qu'elle ne veut pas qu'il ai des emerdes ...
Il ne sont meme plus "ensemble" officiellement, lui à une autre nana mais il contiunue de la tabasser ...
35 ans Dans les îles, ou le soleil brille 412
C'est super triste comme histoire,as t-elle des enfants avec lui ? Tu pourrai lui faire comprendre que par rapport aux enfants ce n'est pas une solution de resté. Dans ce genre de démarche, sa reste délicat certaines femmes reste par amour, d'autres inconsciemment...
C'est même plus de l'amour, c'est de la rage. Je sais qu'il n'y a aucun rapport mais sa me fait pensé à la pub contre la drogue qui passe à la télé, quand beaucoup de gens savent très bien qu'il y a un problème mais personnes ose intervenir...
Je te souhaite bon courage, car tu as osée en parlé ;)
R
35 ans 15384
Aller voir les services de police,tu l'a envisagé,quitte a trahir sa confiance ? Sachant que s'il arrive un drame ( mort ),tu pourrais etre dans de sales draps,genre "non assistance a personne en danger" ... :?
100 ans 1277
Non, ils n'ont pas d'enfants, fort heureusement ...
Oui "j'ose" en parler mais je ne fais rien d'autre :?
100 ans 1277
Non je ne l'ai pas envisagé, je me vois mal faire ça ... En sachant qu'en ce moment elle est en phase "c'est mon chéri je l'aime tant pis si il me fait ça ..."
Et puis demain je vais la voir arriver en boitant ...

ça me met en colère, je n'arrive pas à comprendre :x
De toute manière je sais qu'elle le couvrera, par amour ou par peur ou les 2 ...
4240
C'est toujours un peu délicat d'aider quelqu'un qui refuse de voir qu'il en a besoin :? Je pense que la seule chose que tu puisses faire dans un premier temps serait d'essayer de lui ouvrir les yeux, mais ça s'annonce mal, et peut-être de contacter une association de femmes battues, si tu n'envisages pas de contacter la police pour le moment.
44 ans Dijon (21) 174
Je te conseille de contacter toi même SOS femmes battues 3919 qui se mettra en contacte avec les services sociaux de son secteur.

Ton identité peut être protégée sans problème.

Tu peux aussi si tu préfères cette démarche aller à l'ASF (Acceuil Solidarité Famille) de ton secteur (si tu en as part chez toi - Contacte ton Conseil Général si nécessaire). Tu peux demander un entretien avec une assistante sociale qui pourra t'aiguiller ne serait ce même pas téléphone.

Pour faire comprendre à ton amie que c'est important qu'elle prenne du recul, il faut qu'elle soit sûre que quelque chose sera fait car elle a peur. Si des forces (polices, assistante sociale) l'écoute et la comprenne, chose dont je ne doute pas, elle pourra parler librement et lui sera puni comme il le mérite.

Chaque année de nombreuses femmes meurent de violences physiques mais aussi de violences morales, quand nous le savons nous n'avons pas d'autre devoir que le dire pour que cela cesse.

Courage à ton amie, elle va avoir besoin de tout ton soutien mais il faut qu'elle réagisse, et que tu réagisses tant qu'il est encore temps..demain il pourrait être trop tard..

http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/
100 ans 1277
Merci pour votre aide
ALors effectivement, dans un 1er temps je trouve que l'idée de contacter une association pour m'aiguiller moi meme sur l'aide que je pourrais lui apporter est interressante.

Le problème c'est qu'il la fait chanter, il la menace de parler de certains "secrets" à ses parents, ce qu'elle souhaite le moins au monde ... et d'autres choses dont elle refuse de me parler.
Elle me dit régulièrement que "ça va mieux" qu'elle sait qu'il "a changé". Je pense qu'elle me dit ça pour me rassurer, pour que j'arrete de flipper pour elle car 2 heures après elle vient me raconter que c'est toujours pareil ... Je pense aussi que dans le fond elle essais de s'en persuader ...

Je me sens vraiment en très mauvaise position :?
36 ans 5932
C'est difficile comme situation. Parce que si elle-même ne veut/peut pas se sortir de cette situation, personne ne peut le faire pour elle. On ne peut pas entraîner de force quelqu'un vers la survie si cette personne se débat de toutes ses forces en sens contraire.
Alors à part essayer de lui faire ouvrir les yeux, je ne vois pas. Et encore, même là, comment faire si elle les tient hermétiquement fermés ? Peut-être que tu pourrais contacter une association dont les membres qui s'en sont sorties pourraient lui parler de ce qu'elles ont vécu, de comment elles s'en sont sorties, etc. Peut-être que d'entendre dans la bouche d'une autre les situations qu'elle vit avec ce type pourrait lui permettre de se rendre compte qu'elle aussi vit ça, qu'elle aussi est une victime.

L'autre possibilité serait une situation qui l'obligerait à s'éloigner, pour un endroit où il ne pourrait pas l'atteindre. Pour ma grand-mère, ça a été la maladie. Ça l'a sauvée (de son mari) et ça la tuée en même temps. Ce n'est souhaitable à personne. Mais, quand elle a pu divorcer de son propre chef, il a réussi à l'embobiner pour qu'elle arrête tout. Tandis qu'une fois soignée à l'hôpital il n'a plus jamais pu la toucher puisque son retour à la maison ne dépendait pas d'elle.
R
35 ans 15384
Je veux pas te faire peur,d'ailleurs,j'ai longtemps hésité a répondre une nouvelle fois ... Je sens qu'on risque de me jeter des pierres,mais j'assume ce que je vais dire !

Mais moi j'estime qu'il est de ton devoir d'aller voir la police. Tu es témoin d'actes répréhensibles et très sévèrement réprimés,tu dois le faire,tu ne peux pas décemment la laisser se faire tabasser ainsi sans rien dire.
Je comprends très bien que ca puisse être difficile,mais si tu reste spectatrice,il pourrait arriver quelque chose de très grave,il suffit d'un mauvais coup et le drame survient.
Si elle meurt,tu risque de ne jamais t'en remettre,de te sentir coupable toute ta vie,et surtout tu risque gros pour non assistance a personne en danger,ca en vaut vraiment la peine tu crois ? Sont-ils si affreux que ca,les secrets que ses parents ne doivent pas savoir ? Méritent-ils qu'elle continue a subir ca ?

Il est temps que son calvaire prennent fin !
44 ans Dijon (21) 174
Des secrets, évidemment il va en tirer sa force mais..si "le" secret que elle révélait à ses parents, celui qu'elle se fait battre était plus important ? et à mon avis c'est le plus important.

Quels parents souhaiteraient voir le malheur de leur fille ?

Quel que soit le secret, tant qu'il n'est pas répréhensible par la loi, je pense que celui qu'elle vit et cache chaque jour est le plus important.

Je vais pousser très loin notre raisonnement mais si un jour on t'appelle, ses parents par exemple et qu'ils t'annoncent simplement qu'elle n'est plus, que diras tu ?

Je pense comme CuteV vraiment, il faut que tu fasses quelque chose. D'abord si elle est ton amie, essaies de savoir de quel sujet il s'agit, c'est peut être quelque chose de très idiot mais qu'elle considère très grave vis à vis de ses parents (elle a peut être fumé/utilisé des matières illicites, elle s'est peut être amusée dans un club libertin..) tu vois des choses qui peuvent être considérées "anormales" pour certaines personnes mais pour lesquelles on ne doit pas faire cas, surtout pas face à la violence conjugale.

Je t'encourage vivement à faire quelque chose pour ton amie.. et je ne dis pas ça pour te faire peur mais bien pour te faire prendre conscience que ce qu'il se passe est très très très grave.
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Cute V, je ne te jette pas des pierres pour ton post, et sur le principe je suis d'accord, mais ton idée me semble à double tranchant. Cela peut marcher, mais l'amie en question peut aussi nier les coups, inventer n'importe quoi pour défendre son bourreau, et ensuite se mettre en colère contre All-ys et ainsi se couper de la dernière personne qui peut quelque chose pour elle.

Comment sa famille et ses amis ne se rendent-ils pas compte de la situation ? si elle boite ou qu'elle a des traces de coups, ça se voit quand même, non ? Es-tu sa seule amie ?
R
35 ans 15384
Bien sur,c'est un risque a prendre. Ce qu'il faudrait aussi,enfin ce qui pourrait aider All-ys et son amie,ce serait des preuves matérielles des violences devant la police pour éviter qu'ils soient sceptiques,quitte a l'emmener aux urgences faire constater les coups par un médecin. Si tu pouvais au moins la convaincre de faire ca,ce serait déjà énorme.
35 ans Paris 129
All-ys,

Ce sujet me touche au plus au point....
Ma mère s'est retrouvé dans une situation de violence conjugales physiques quand j'avais entre 12 et 15 ans. Mais tu sais quand je lui en reparle maintenant, elle nie tout en bloc, alors que je l'ai vu de mes propres yeux!!!! :cry: La pression de la tradition est plus forte, pour elle il ne fallait rien dire, vu que la personne qui la tapait et avec laquelle elle vivait est mon père.
D'ailleurs malgré tout ce qu'il lui a fait elle vit encore avec lui.pour moi, c'est juste inconcevable mais j'ai fini par comprendre qu'elle restait avec lui car c'était son unique repère ....


Crois moi, je sais ce que c'est et c'est vraiment horrible... Dès que j'ai été majeure , j'ai décidé de faire quelque chose pour l'aider.Ma mère me disait sans cesse quelle voulait s'en sortir ( même si elle ne faisait rien) J'étudiais à Rouen et je ne pouvais pas l'accompagner aux rdv. J'ai cherché des associations,je prenais les rdv pour elle et tu sais quoi?? Elle ne s'y rendait jamais!!! et cela a duré 5 ans, à chaque fois que je prenais un rdv elle n'y allais pas ou se rendait jusqu'au lieu du rdv mais n'entrait pas dans les locaux de l'association!!!!

Quand j'ai finis mes études,je suis revenue de Rouen et voyant que rien avançait, j'ai fini par faire les choses par moi même. Pendant un an et demi, j'ai pris le taureau par les cornes et j'ai tout fait. J'ai cherché des associations, je suis allé aux rdv avec ma mère.Ma mère s'est retrouvé sans papiers à cause de mon père, j'ai au moins réussi à ce que ma mère obtienne ses papiers.

Malgré tout cette histoire ma mère est incapable de se reconnaitre en tant que victime de violence conjugale, et refuse d'entamer une psychothérapie.



Tout ça pour te dire que pour moi , OUI, tu dois faire quelquechose . Si tu peux aller dans une asso avec elle c'est ce qu'il y a le mieux à faire. Te tourner vers des associations comme le CIDFF qui te donnera une idée de ce qui pourra être fait au niveau juridique :

http://www.infofemmes....2/p/Contact/Liste-des-CIDFF/73 ou sos femme : www.sosfemmes.com/ressources/liens_violences.htm

Mais dans tout les cas , je t'en prie , préserve toi.Fais ce que tu peux mais ne te mets pas dans la "merde".
Moi je paye cher ce que j'ai fait pour ma mère. Tout le temps que j'ai passé à l'aidé, je ne l'ai pas passé à chercher un boulot dans mon domaine ( la communication). Et je galère à cause de ce choix que j'ai fais :cry:

Désolé du pavé. J'espère que les choses vont s'arranger pour ton amie.

Gros bisous
35 ans Paris 129
Re,

il y a aussi cet ancien post sur le forum où tu trouveras plein d'info et des coordonnées d'asso qui pourront t'aider

http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_28510.htm

Gros bisous
B I U