MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sortir la tête de l'eau

27 ans Perpignan 3
Tout d'abords, bonsoir ! (ou bonjour) Je suis toute nouvelle sur ce site, j'en suis encore à l'explorer et je vous remercie, pour le faire exister.

J'ai décidée de poster  
mon propre message et ainsi déposer ce que je garde pour moi habituellement. C'est simple, aussi jeune que je puisse être, je me déteste.
Après une légère dépression dans mon enfance, j'ai pris énormément de poids en quelques mois. Grosse transformation. Je venais d'entrer au collège, ou les élèves se sont mit à me rejeter. Mes propres amis d'enfance ne m'ont plus adressé la parole, je n'entrais pas dans leur "cercle". Je suis vite devenue "le monstre de foire". Personne ne m'approchais, comme si je risquais de leur transmettre une maladie gravement contagieuse et mortel en prime. Ils allaient jusqu'à lancer des rumeurs, et monter les petits nouveaux contre moi, à profaner des insultes et j'en passe. Je suis la moche, la repoussante, la grosse de la classe. Au lycée ça à continué, je l'ai d'ailleurs quitté pour me tourner vers un autre diplôme.

Je n'ai pas beaucoup d'amis, je suis devenue assez solitaire et je préfère me terrer à lire des bouquins ou a dessiner. Je ne suis jamais sortis avec un garçon et je ne pense pas que ça arrivera d'ici peu. Je viens d'une famille ou tous sont minces. Ils m'invitaient à perdre du poids, et m'y invite toujours. Et aujourd'hui, je me sens idiote, parce que j'ai carrément peur de mettre un pied dehors. J'ai l'impression que tous m'observe, que tous me critiques par derrière comme si je me retrouvais à nouveau coincée dans une cours d'école. Ça me bloque, je ne fais plus aucun pas vers l’extérieur, ni vers les gens.
Je cherche juste à m'accepter, parce que je suis consciente que les femmes ronde peuvent être belle. J'en dessine d'ailleurs beaucoup, des corps ronds, parce qu'ils sont intéressant... dans ma tête, je suis juste l'exception qui casse la règle.

Je ne sais pas trop quelles réponses je cherche en postant ça, je ne sais pas s'il y en a en faite. Je me sens aussi et surtout ridicule. Peut être que je me monte juste la tête. Et après ce long pavé, je vous laisse. :peur:
41 ans 2032
D'abord, bienvenue :)

Je me retrouve beaucoup dans ton histoire. Moi aussi j'ai souffert pendant mes années collège/lycée, en plus d'être grosse j'étais aussi la fille du principal alors tu peux imaginer ma "popularité"!!!

On ne se rend pas compte de ce que ça peut faire, d'entendre des insultes tous les jours, vingt fois par jour. On finit par y croire.

Comme toi j'ai voulu me terrer chez moi, qu'on ne me voit pas, qu'on oublie même que j'existe ! J'ai passé plusieurs années comme ça jusqu'à ce que la nécessité me force à sortir. J'en garde encore des séquelles, le bruit d'une sonnette de porte me fiche encore une peur bleue (si je savais que quelqu'un allait venir, par exemple, je me préparais un ou deux jours en avance, mais quand je n'étais pas prévenue, je venais à en faire des crises de nerfs).

Mon conseil : force toi. Je sais que c'est dur mais crois moi c'est 10 fois, 20 fois, 1000 fois plus dur de le faire après cinq ans d'enfermement. Le monde ne passe pas son temps à t'épier, même si tu en as l'impression. C'est ce que je pensais aussi. Ne vas pas gâcher ta jeunesse comme je l'ai fait, et te retrouver à 30 ans sans expérience professionelle ou sociale.
27 ans Perpignan 3
Bonsoir et merci !

Je dois dire que c'est rassurant de recevoir une réponse pareil. Et j'imagine ce que tu as du vivre en étant en plus la fille du principal !

Je suis souvent réduite à rester en pyjama avec pour règle d'or : ne pas répondre. Je tente quand même de faire quelques sorties, qui ne durent pas longtemps mais des sorties quand même, en privilégiant les transports (les bus c'est l'horreur...)
J'en reviens déprimé.
Ma mère m'a ensuite conseillée de me tourner vers une voie professionnelle qui pourrait m'aider à m'ouvrir et à m'accepter, peut être qu'elle a raison. Je ne veux pas perdre du poids, je voudrais juste apprendre à m'assumer.
Si cligner des yeux pouvait nous rendre invisible, je crois que je passerais mon temps les paupières closes.
D
36 ans 223
oO bah Big Talk, est ce toi sur la photo? si oui je me demande comment peut on trouver une personne ainsi moche?? ils sont toqués du ciboulot les gens??? Moi je vois une fille belle à l’intérieur comme à l'exterieur et ce ne sont pas des conneries. En plus, je vois aussi une artiste et là bah même le plus hot des artistes est de nature casanier parce qu'il y a beaucoup de travail perso.

Que te dire? la liste est bien longue et le chemin aussi mais ce n'est pas parce qu'on prend un chemin avec des obstacles que c'est le mauvais chemin ^^

Alors ce que te conseille ta mère est intelligent mais en même temps pas top. Car ok le théâtre aide à s'ouvrir aux autres et blabla mais je n'irai pas en faire si je n'aime pas ça. Je commencerai par te dire de faire une activité extérieur uniquement si elle t’intéresse sinon tu n'y prend aucun plaisir et c'est même pas la peine... Ensuite est ce que toi tu te trouves jolie? je veux dire même si au fond tu as cette éternelle voix qui te dit bah t'es pas belle et blabla, mais je suis certaine qu'il y aussi l'autre voix qui te dit mais putain t'as quand même du charme et ça c'est craquant chez toi, pourquoi tu te bousilles le mental pour rien??? ^^ Bref concernant le regard des autres, je pense que c'est beaucoup dans la tête, un exemple quand j'avais 16 17 ans je faisais 13kg de moins que maintenant et je me trouvais enorme (Je faisais du 40 et maintenant44) bref ça loupait pas, des que je sortais t'avais toujours un con pour m'insulter sur mon poids à croire que c'était écrit sur mon front que c'est le truc qui me ferait mal... Bref une confiance en soi, des amours etc passés et hop bien plus ronde et personne ne me dit rien sauf pour me seduire. Qu'est ce qui a changé??? rien je m'aime, je me trouve jolie, j'ai confiance en mon capital séduction, ma personnalité. Y'a pas à dire je suis une beauté à personnalité avant tout. Ma façon de rire, ce côté femme enfant, de m’intéresser aux autres, de faire la tête pour rien et tant de choses... Toutes ces petites choses font que ma bouille est toute mimi. bref assez parler de moi mais tout ça pour dire que si toi tu ne t'aimes pas alors ça va être dur de te rendre des billets d'amours de la part des autres. Parce que si tu sors stressée la peur qu'on te critique etc bah tu te sens mal, t'es renfermée etc et les gens le voient car plus tu veux te cacher et plus on te voit. Je pense qu'il faut que tu fasses la paix avec toi même. En même temps si ta famille ou tes parents toi même ou quiconque te trouvent charmante, s'il y en a un seul et bien je dirai pourquoi croire les autres et pas lui. Bref ce n'est pas facile mais je sais que le plus gros est dans la tête.. Il faut que tu te battes contre tout ça et te dire waaouh la vie est trop courte pour se faire du mal. C'est bon t'as galéré des années tu vas pas en plus leur donner ta vie, ils ne méritent pas.Bref je sais que c'est plus simple à dire qu'à faire mais je pense qu'il faut beaucoup d'acceptation... Perso, ça été de voir des gens malades etc et là je me suis dis oO merde, tu veux crever pour quelques kilos en trop mais si tu vivais simplement, tu as la santé etc amuse toi fais toi jolie et vis, qu'est ce qu'on s,en tape dans le fond de faire du 38 ou 52 si c'est pas pour un problème de santé...Bref depuis que je me suis libérée de tout ça va bien mieux... J'ai envie de te dire vulgairement 'nique' soit heureuse. Bref un jour une vieille dame a dit si j'avais su j'aurai été heureuse. Cette phrase m'a beaucoup marqué aussi. Voilà, oui c'est pas toujours facile mais perso je sors j'ai un copain que j'ai eu une fois acceptée car je me sentais belle, je fais de la pole fitness. Bref tout ce qui t'aide à te sentir femme et belle. Voilà plein de bisouxxx de courage. ;) ps : désolée tout est dans le désordre...
27 ans Perpignan 3
Tout d'abords merci beaucoup. Ton texte et ton vécu vont, je pense m'aider. Même dans le désordre, j'ai bien compris ! :)

C'est bien moi sur la photo, j'ai pas mal changée en sortant pendant le lycée. J'ai voulu changer de tête, de style, de tout. Ça m'a aidée d'une certaine manière.
Concernant une activité extérieur, je m'occuperai de ça. Honnêtement, ça me fais peur. On va dire que je me féliciterai plus tard d'avoir fais le pas.
Je ne sais pas trop quoi répondre fasse à ça. Je garde en tête ton récit, je sens bien que je me répèterai quelque phrases en tête pour me donner du courage ;)
254
Il y a sortir et il y a affronter les gens. Ce sont 2 choses différentes.
Enfant je rêvais que la cour de l'école soit si pleine de neige qu'on s'y déplace dans de petits tunnels interonnectés. Du coup on n'aurait jamais eu à affronter le regard de groupe, mais juste croisé des individus au hasard de nos pérégrination.
Bref. Tu as peur de sortir OU d'affronter les autres ? Parce que tu pourrais par exemple aller faire de grandes promenades dans la nature, ça te permettrait de sortir, de t'épanouir tout en évitant d'affronter les autres.
S'interdir de s'épanouir physiquement pour éviter de subir le regard des autres c'est une double peine !
Faire du sport ou au moins se dépenser pour le plaisir, ce serait vraiment trop dommage de t'en priver en même temps que du reste.
Tu pourrais aussi essayer le cerf-volant par exemple, quand on est concentré sur son aile, au bout d'un moment les autres ne comptent plus, c'est entre soi et le vent...

Essaye de dissocier : évite ce qui te bloque le plus pour sortir, mais au contraire privilégie ce qui te ferait plaisir dans une sortie, ne "jette pas bb avec l'eau du bain" :)
64 ans charente 245
bonjour
je reponds à ton message pour te dire que tu peux aussi te faire aider à t'accepter comme tu es avec l'aide de psychologues , je sais que personnellement ça m'a bien aidé de consulter à plusieurs reprise une psy et je regrette même qu'à mon époque dans mon adolescence ça n'existait pas on allait pas consulter un psy !!!! ce n'etait pas mon poids qui me genait puisque j'etais maigre , pas de poitrine et un grand nez , voilà c'etait mes complexes j'en ai souffert mais ça ne m'a pas empêché d'avoir un copain qui est devenu mon mari , ensuite la vie s'est faite de bonheur , malheur etc .... j'ai pris énormément de kgs suite à une maladie en 1989 et là toujours pas de demande au niveau consultation psy , jusqu'en 1997 une forte dépression m'a conduit vers ces medecins qui savent te dire les mots et qui savent aussi te faire sortir tes mots et maux !!! et ouf j'ai reussi à remonter la pente pour moi mon mari et mes enfants !!! maintenant si j'ai un doute , une faiblesse , un mal être je retourne en consultation psy et je repars reboostée pour avancer dans mon cheminement " l'acceptation de moi et des autres " nul n'est parfait nul n'est le plus beau , mais tout le monde a quelque chose à donner , partager, à sa maniére , alors vis ta vie comme tu es avec l'envie de faire ce que tu desires sans que ton poids semble être un frein pour toi ,bon courage 8)
B I U