MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mater pro allaitement sans pouponnière

45 ans gagny 3067
salut à toutes

je viens de lire un art ds un canard féminin: les maternités qui n'ont pas de pouponnières le font exprès pr "inciter" les mamans à allaiter....

là où j'ai  
accouché c'était le cas, il y avait même un encart ds la chambre prônant l'allaitement !! sur le coup je n'y ai pas prêté attention ms en lisant cet art ....

j'avais même demandé pkoi il n'y avait pas de pouponnière (ayant eu une césa j'aurais bien voulut pouvoir dormir la 1ere nuit... ) ce à quoi on m'a répondut que c'était pr éviter les vols de bb !!

dc je n'ai pas dormit pdt une semaine puisque en mauvaise mère que je suis je n'ai pas allaité et ma sortie de l'hosto fut un peu dure en grde partie à cause de la fatigue

je n'ai jamais voulut allaité ms laisse libre les autres de le faire ms cela me met hors de moi ce mouvement pro allaitement qui veut faire culpabiliser les mères qui ne souhaitent pas le faire

ma puce a 15 mois depuis peu, est en haut des courbes niv taille et se porte comme un charme et n'a pas de maladie particulière !!

si vous voulez partager votre expériences car tt cela me laisse assez perplexe et m'énerve au plus haut point
2137
Je ne savais pas qu'il y avait des maternités sans pouponniere, mais en meme temps quand j'ai accouché je n'ai jamais vu de bébé dans la pouponniere la nuit, sauf les bébés dont les mamans etaient encore en salle de naissance pour des raisons médicales!
On ne nous a jamais dit que l'on pouvait les laisser la bas la nuit est ce vraiment le but de la pouponniere?
Cela me semble etrange car meme sans pouponniere on ne peut pas forcer une maman à allaiter!
4467
dans ma maternité (CHU) il n'y avait pas de pouponnière à l'exception des mamans qui ont eu des naissances multiples ou des césariennes. Je l'ai ressenti plutôt comme une conséquence du manque de personnel surtout la nuit.

on ne m'a jamais fait de remarque vis à vis de mon choix de ne pas allaiter. Par contre c'est vrai que les sages femmes qui prenaient leur service (de nuit ou de week end), deux fois sont parties du principe que j'allaitais, ça devait leur sembler normal lol.

enfin j'ai jamais eu de problème.
S
97 ans 4480
Je sais que dans le CHU où je bosse, il y a une pouponnière. Les enfants qui y sont admis sont ceux dont les mamans viennent d'avoir une césa et qui ne peuvent pas rester avec elle (maman qui ne va pas bien par exemple) ou alors ceux dont les mamans sont très fatiguées suite à un accouchement difficile.

Pour en revenir au sujet de départ, ce qui me choque, c'est de vouloir se "séparer" de son bébé la première nuit sous prétexte de dormir...

Alors bon chacun son avis hein.
Mais perso, je trouve que la pouponnière n'est là que pour de bonnes raisons et non pas "je veux dormir".
4467
ben moi j'ai eu 17H de travail, et j'ai pas quitté ma puce 1 seconde sauf quand ils l'ont lavée et elle était avec son papa. je me suis sentie fatiguée bien sûr mais ça allait.

y a des mamans qui sont très fatiguée, et quand je vois que quand Romane est née, je l'ai eue direct dans les bras, et un peu après c'est le papa qui l'a prise pendant un moment parce que je tremblais tellement que j'aurai pas pu la tenir. le contre coup de l'accouchement.

et dans la chambre à côté y a un bébé qui est tombé parce que la personne qui donnait le biberon était trop fatiguée ... ça fait peur.

dans ces cas là malgré la joie d'avoir bébé, peut etre qu'ils vaut mieux dire qu'on est trop fatigué avant qu'un drame n'arrive ...
2137
Certes quand on est fatiguée autant laisser bb à la pouponniere, mais jusqu'à preuve du contraire rare sont les femmes qui petent la forme apres un accouchement :?

Mon accouchement (pre travail, et travail) a duré 38 heures ce qui est plutot long, j'etais fatiguée, et je tremblais encore à cause de la peridurale quand je suis montée en chambre et ni l'auxiliaire ni l'infirmiere ne m'ont proposé de garder mon fils ( j'aurais dit non de toute façon)..

Tout ça pour dire, je ne vois pas une femme qui a accouché sauf en cesarienne ou avec des gemellaires ou plus demandé à ce que l'on garde son bébé en pouponniere!

Je partageais ma chambre avec un dame qui a fait une hemorragie, elle est resté 10h en salle de naissance alors que sa fille etait en pouponniere, dès qu'elle est remontée ils lui ont donné sa fille, elle etait tellement épuisée qu'elle la laissait pleurer la nuit..
Et en plus comme elle avait dit qu'elle voulait allaiter avant d'accoucher quand elle a demander des biberons parce qu'elle n'avait pas la force d'allaiter la puer lui a gentiment dit: Vous avez dit au debut allaitement, donc faut essayer d'allaiter avant que l'on vous donne un biberon..

Donc je comprends un peu ce que tu veux dire Clelia, mais en meme temps le personnel n'oublie pas de nous dire d'acheter du lait Nidal en partant hein!
34 ans 2021
les mentalités évoluants au fil des années, la pensée actuelle veut qu'un bb qui vient de naitre est mieux auprès de sa maman, d'où le choix de certaines maternité de ne pas avoir de nurserie. Ce n'est en aucun cas pour forcer les mamans à allaiter, d'ailleurs je ne vois pas en quoi le fait d'avoir son bb avec soi tout le temps oblige à allaiter.
Les encarts de "pub" pro allaitement sont censés être partout dans les maternités puisque l'OMS recommande un allaitement exclusif jusqu'à 6 mois révolus et prohibe la promotion du lait artificiel 1er âge.
Ca fait partie du boulot des SF et des maternités que d'inciter à l'allaitement (j'ai bien dit "inciter" et non "insister"). Après chacun est libre de faire ses propres choix à condition qu'il en connaisse tous les aspects.
43 ans 93 1545
moi j'ai eu un accouchement tres difficile avec cesa pour finir il a fallu 6 h de pleur non stop pour qu'on daigne me le prendre 1h :twisted:
Angelo est ne dans la nuit et je ne l'ai pas vu car j'ai fini en anesthesie generale quand je me suis reveillee j'etais tellement morte que c mn mari qui lui a donne son premier repas et je l'ai allaite le lendemain matin...moi je pense pas que ce soit un pb d allaitement mais effectivement de manque de personnel et surtout de prise en compte des situations post accouchement...a priori on est sensé de pas vouloir se separer de son bb meme hurlant a la mort meme apres un accouchement diffiile!!!
1547
Je ne pense pas franco que les deux ait un réel lien...

Je pense plutot que c'est aussi parce que c'est dans la nouvelle mouvance qui prône le rapprochement mère enfant.
Dans un sens je trouve ça normal, mais ce n'est que mon opinion. Même naze et blindée d'idées noires, je n'aurais pas aimé qu'on me prenne ma fille, j'aurais culpabilisé encore plus !

Pourtant les débuts ont été trés difficiles, devenir maman ça ne coule pas de source, même si on croit être préparé !

Je pense que s'ils suppriment les pouponnières ça n'est pas en faveur de l'allaitement, mais pour "forcer" les mamans à se bouger le plus tot possible et à prendre leur réalité en main.

Dans la maternité ou j'étais, le petit déjeuner n'était pas servi en chambre. On avait une pièce spéciale ou aller chercher nous même notre petit déj, y'avait un buffet.
Sur le moment j'avais trouvé ça abusé, mais on m'a expliqué que c'était pour que certaines mamans ne se laissent pas aller justement.
Il n'y avait que les césarisées qui avaient droit au service au lit, et encore, le premier jour.

D'un coté c'est ce qui me plaisait le plus lol, le matin, quand je partais faire mon plateau lol. Bon faut dire que la bouffe et moi c'est une grande histoire d'amour et là au moins je pouvais choisir ce que j'aimais... Parce que les autres repas étaient infects !

Aprés je pense qu'il y a plusieurs mentalités. Moi c'est clair que ça me fait bizarre d'avoir envie de mettre son bébé loin de soi pour pouvoir dormir... J'aurais pas supporté de savoir qu'il pleure comme ça sans moi pdt que je me repose. Je me sentais déjà super nulle, si j'avais craqué à ce point c'était fini, je m'en serais voulu un bon moment.
J'avais du mal à accepter les nouveaux changements, et repousser le "problème" en me séparant d'Ana ça n'aurait fait que retarder la prise de conscience.
Je trouve qu'ils devraient créer une salle spéciale Papa. Comme ça quand Maman veut se reposer, Papa part avec bébé dans une salle confortable pour prendre le relais.

Et puis il y a des mamans qui abusent pas mal je pense. J'ai une amie, trés dure, qui a eu un accouchement sans douleurs ni fatigue, qui a fait un scandale pour qu'on mette son enfant en pouponnière pour qu'elle puisse passer sa nuit comme d'hab', alors que la journée elle avait eu des visites à tire larigot etc... Elle était infernale.
Elle a été odieuse avec le personnel.

Aprés c'est clair qu'ils devraient améliorer l'accompagnement des mamans qui craquent, de ce coté là c'est zéro...
Et leur pro allaitement parfois... La pédagogie ils connaissent pas !!!
Ils devraient comprendre qu'allaiter ce n'est pas qu'une question physique ! Si le mental ne suit pas, ttes les positions, les crémes, les tisanes du monde n'y feront rien !
Moi j'aurais allaité plus sereinement si dés le début on m'avait dit que de ne pas allaiter ça n'était pas un drame non plus ! Et si on avait enfin remarqué que je n'étais pas bien, et qu'Anaëlle non plus, et que ce n'était pas un problème lié à l'allaitement.
Ils étaient ts fixé allaitement, c'était stressant, une vraie secte...
32 ans Le havre :) 2066
Bin moi j'ai eu pourtant un accouchement facile grâce au déclenchement, j'ai réellement commencé a souffrir a 11h et bébé était la a 21h30, retour en chambre a minuit. Je n'ai pas du tout dormi la nuit suivante forcement on me surveillé la tension, les saignements, en plus Cali n'arrivait pas a prendre le sein...
Le lendemain je pété le feu malgré ma nuit blanche et j'ai eu plein de visite. Et bin le soir j'étaie en transe de fatigue, déprimé parce que j'étais fatiguée et incapable de dormir car Cali faisait des petits bruit en dormant (j'ai le sommeil hyper léger) du coup quand il m'ont vu il m'ont très conseillé de me prendre la petite et au bout d'un moment j'ai dit oui même si j'ai culpabilisé. Je l'ai récupéré a 6h.

Pour moi la mater a été un enfer, rien comparer a la vie qui allait m'attendre, donc je ne pense pas que c'est pour préparer les mamans, enfin sauf les plus "culottée" comme ma belle soeur qui a exigé tous les soirs qu'on prenne sa fille et que son petit dej soit servi au lit :roll: . Si il n'y aurai pas eu de pouponnière j'aurai exigé que Zhom reste pour m'aider sinon j'aurai mal démarré avec ma fille a cause de la fatigue.

Comme toi ana le dej était au buffet, j'ai vraiment aimé au moins tu rencontre des mamans et puis on change d'air.

Et pour l'allaitement, ma mater y est pro allaitement, enfin j'aurai bien voulu qu'ils m'aide plus :roll:
M
43 ans Pau 568
Cette discussion me fait bondir ! Pour mon ainée, je suis rentrée à la mater à 20 h et elle est née à 3h00 du mat'. Un accouchement pas très difficile mais la ventouse tout de même. Je précise que j'ai accouché 15 jours en avance seule car le papa était en déplacement. Physiquement ça a été donc mais psychologiquement ça a été un séisme : je n'étais pas préparée à l'arrivée d'un bébé (je précise aussi que je n'avais pas d'enfant dans mon entourage proche). Résultat : je n'ai pas dormi de toute la journée qui a suivi (visites, excitation...) ni la nuit suivante (mon bébé hurlait en continu et dès qu'elle se calmait, je la posais et je ne pouvais pas dormir, j'avais peur de la MSN, des glaires qu'elle avait du mal à évacuer, j'avais l'impression que si je la quittais des yeux, il allait lui arriver quelque chose....Au bout du rouleau, à 3 h du mat',alors que mon bébé hurlait depuis 30 minutes, j'ai sonné la puer de garde. Devant mes difficultés, elle m'a proposé d'amener mon bébé à la pouponnière. J'étais soulagée que quelqu'un puisse veiller ma fille (j'étais peut être un peu naïve à l'époque ;) )et j'ai dormi trois heures jusqu'à 6h du mat ou on me l'a ramenée. Ensuite, le papa est revenu et je me suis un peu détendue mais mon séjour à la mater a été un calvaire Pour ma deuxième, je n'ai pas eu besoin de la pouponnière, je savais où je mettais les pieds, j'étais totalement détendue, ma fille était zen, dormait et mangeait bien.
Aujourd'hui, ma fille ainée à trois ans et demie, nous sommes hyper proches ; c'est une enfant super épanouie (c'est pas moi qui le dit c'est sa maitresse) et je en pense pas que le fait qu'elle ait passé trois heures en pouponnière change grand chose à l'affaire. Si je l'y ait mise, ce n'était pas pour dormir, c'est parce que j'étais débordée par mes émotions, incapable de les gérer et je remercie l'auxiliaire de puericultrice de l'avoir compris.
B
42 ans 221
Moi j'étais en sale état. J'étais épuisée dans tous les sens du terme. L'allaitement ne fonctionnait pas. J'ai trouvé que les visites étaient une torture, j'aurai même voulu qu'ils aille "admirer" bébé dans le couloir. Je supporte très très mal de manque de sommeil (bon après accouchement vraiment long avec césarienne au bout) J'ai pleuré quand on m'a dit que je devais me débrouiller toute seule la troisième nuit (heureusement c'était une erreur de la personne de passage entre deux services)

Franchement je vois pas en quoi j'aurai pu être préparée de la sorte au retour à la maison parce qu'à la maison j'avais le papa ! Bon de toute façon avec l'allaitement les nuits étaient de toute façon entre coupées constamment. Quand je l'ai eu pour la nuit ( c'est une semaine d'hosto la césarienne) je devais être réveillée pour les tentatives d'allaitement + toutes les x heures je devais l'amener à sa transfusion d'antibiotique (bien sûr ça tombait pas avec l'heure de l'allaitement)

j'ai encore pleuré mais de joie cette fois quand on m'a dit que je pouvais rentrer chez moi.

Alors oui je voulais dormir ! vraiment je voulais dormir et alors l'attachement au bébé de toute façon vu la naissance et l'accompagnement c'était je pense le dernier de mes soucis. Heureusement ça c'est fait plus sereinement par la suite chez moi.

Je sais pas si la maternité est pro allaitement car même si ça a été dur pour obtenir un biberon quand bébé hurlait de faim, l'aide pour l'allaitement a été proche du zéro.
C'est juste indiqué sur mon dossier : difficulté à l'allaitement. (pourtant moi j'avais envie à la base)

Pour le deuxième bébé, si je peux partir avant, franchement je le ferai (mais je ne sais pas comment)
A
39 ans 8
J'interviens, ce jugement de culpabilité tu l'auras toujours, et d'un pour les mamans qui allaitent pas elle seront juger car mauvaises mères qui n'allaitent pas leur enfants et une maman qui allaite au delà de 6 mois son enfants sera jugé car ca en devient une mère étouffante. Ce jugement je l'ai connu car g allaité mes filles jusqu’à un an et mon fils jusqu'à 23 et demi.
C'est un choix a faire

Après pour ce qui est de la pouponnière je ne pense pas que se soit être mauvaise mère que de laisser son enfant pour la nuit, c'est comme pour l'allaitement certaines femmes en ont le besoin.
Moi pour ma première fille ca m'a fait beaucoup de bien.
1547
En même temps on a jamais taxé de mauvaises mères les mamans qui décident de mettre en pouponnière parce qu'elles craquent.

Perso je dis juste qu'il y a trés certainement des mamans qui abusent, pour en avoir cotoyé pdt ma grossesse et autres.

Moi j'ai eu de la chance, ils ont accepté que mon mari dorme avec nous quand je commençais à devenir folle.
Pour ma part, je n'aurais pas réussi à dormir en la sachant en pouponnière, mais c'est à cause de mon propre vécu surtout !
B
42 ans 221
j'aurai adoré que "papa" puisse rester pour m'aider mais personne ne l'a proposé et moi je n'y ai pas pensé. Je l'ai appelé un soir où on m'avait dit (assez sèchement et après m'avoir pressé le sein en plein couloir pour vérifier si y avait du lait): "pas de bol madame c'est la montée de lait votre bébé va réclamer toutes les heures"

pourvu que cette fois on me laisser partir viiiite !
B I U