MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

TCA :la phagophobie:peur d'avaler-peur d'étouffer

S
40 ans 4
bonjour
quelqu un pour parler de la phagophobie car j en souffre depuis 5 ans et pas de solution
33 ans 3
La seule solution que j'ai trouvé c'est manger doucement petit à petit avec un entourage qui m'encourage et qui connait ce que je vis. Je ne mange juste pas de steak car je bloque sinon le reste ça va plus ou moins.
C
29 ans 12
Bonsoir,

C'est marrant, je viens de tomber par hasard sur ce post. Je souffre exactement du même problème depuis environ deux ans, et ces derniers temps, ca a empiré fortement.

J'en ai parlé dans ce post : http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_363360.htm . C'était il ya quelques jours.

J'ai déià essayé pleins de techniques différents ( sauf les psys, consultations, etc), jamais ça n'a marché. Mais là, actuellement, j'essaie de changer de méthode, et ça va mieux.

Si je parviens définitivement à m'en débarasser ( et je compte bien y arriver :twisted: ), je vous le ferai savoir.

En tout cas, je souhaite bon courage à ceux qui souffre de cette saloperie. Ca paraît idiot, mais ça pourrit la vie de ne pas pouvoir manger normalement !
37 ans 11
Coucou !

Je me suis absentée en raison de ma grossesse :-). Je dois accoucher dans les jours qui viennent ! J'ai été hospitalisée suite à un souci (menace d'accouchement préma) et mon problème alimentaire a suscité de l'incompréhension (réflexions infantilisantes : "vous n'avez pas fini votre plateau !"). La diététicienne répétait par exemple "ce que vous ne voulez pas manger" et moi je corrigeais à chaque fois "ce que je ne peux pas manger". Bref, j'ai quand même eu le droit à des plats adaptés et cela sera pris en compte lors de mon séjour à la mater. Le hic est que cela peut faire croire que je suis fragile moralement, anorexique... je me raccroche au fait qu'il est écrit sur mon dossier qu'il ne faut pas me juger et que, normalement, on me servira directement des plats adaptés sans que j'aie besoin de me justifier.

On verra bien comment ça se passe. Bises et bon courage à vous :-).
M
36 ans 1
bonjour,
ce que je vient de lire me touche bcp, je souffre du meme mal que vous depuis 8 ans maintenant, j'ai eue la chance d'avoir deux grossesses menées a termes...ce mal m'est arrivée progressivement, tout d'abord j'ai arrté de manger la viande trop difficile a macher et donc plus de risque
ensuite j'avais l'impression de m'etouffer des que le moindre morceau franchissais ma gorge, entre chaque bouchée je courrai a la fenetre respirai ou je buvais un grd verre d'eau et je me rassurait en entendent un certains bruit a la deglutition...
je n'ai pas eue une enfance difficile ou autres comme certaines d'entre vous, en revanche je me suis retrouvée enceinte a 16 ans d'un gars qui avait le double de mon age et qui m'a laissée une fois que je lui annoncée ma grossesse (heureusement mes parents et ma famille ont tjrs ete la) mais voila a 16 ans le choc devenir maman grandir d'un coup, assumer un petit bout de chou...ect.. j'ai donc connu le stress, l'angoisse et j'en passe je me suis remise avec une personne qui me faisait peur car il ne pensait qu'alui pour preuve un jour g t tres malade et mm avec 40 de fievre c moi meme qui est du courir a la cabine tel la plus proche pour appeler le medecin de garde qui m'a hospitalisée 15 jours (a l'epoque je n'avait pas encore cette phobie) elle c declanchée kks mois apres...aujourd'hui je ne suis plus que l'ombre de moi meme jonglant entre les complement alimentaire et les quelques aliments que j'arrive encore a avaler sans craintes...j'ai consulter une fois un psy et au bout de quelques seances comme par "miracle" je remangeait normalement ..mais ca n'a duré que quelques mois peu de temps apres j'apprenais que mon petit dernier souffrait d'autisme, des difficultées financier et les tracas du quotidien ont fait ressurgir cette phobie...et la je suis lassée de ne manger que de la purée, ou des complements alimentaires si quelq'un avait des conseils ou juste pour parler un peu je pense que cela me ferai beaucoup de bien car comme beaucoup d'entres vous je ne pensait pas que d'autres personnes souffrait du meme mal ...
37 ans 11
Coucou missed !

Ne te décourage surtout pas ! Mange bien surtout, tu peux mixer de la viande (le jambon (de poulet, porc, dinde, rôti de bœuf) est plus facile à mixer sans avoir de morceau que de grosses tranches) avec des légumes, de la sauce... Tu as eu deux bouts de chou donc tu dois savoir faire des préparations lisses comme on fait lors de la diversification alimentaire.
Le fait de ne pas manger équilibré ça joue sur le moral, la fatigue... De mon côté je fais ce que je peux (purées, soupes, produits laitiers comme yahourts, fromage qui fondent, semoule, riz que j'arrive bien à manger bizarrement, compotes et jus de fruits...).

Courage ma belle, je te comprends parfaitement, je suis de tout cœur avec toi. Ça m'embête parce que j'ai un bout d'une semaine, donc pas trop de temps pour ne serait-ce qu'aller sur le net (pour autre chose que pour des renseignements pour m'occuper de bébé lol), mais je pense à toi, je sais ce que tu vis... Pour la nourriture je peux encore te conseiller, t'as Gerlinéa en crème goût chocolat, vanille... (poudre à mettre dans du lait). C'est hyperprotéiné, et bien meilleur que renutryl (mais c'est censé faire mincir contrairement au renutryl hypercalorique).
Voilou, sinon que dire de plus... Oui, les compléments alimentaires c'est bien, tu peux faire des cures de vitamines et prendre du fer (en ampoules buvables ou gélules à ouvrir pour mélanger avec une compote par exemple).

Gros bisous, si voir un psy t'a fait du bien, tu peux en voir gratuitement toutes les semaines en passant par un centre médico-psychologique (liste d'attente longue). par contre si le psy ne te convient pas tu ne peux pas changer je pense. Et les séances avec les psychiatres sont remboursés contrairement à celles avec les psychologues (te dit ça parce que je ne roule pas sur l'or).

Tu as aussi la cohérence cardiaque (tu prends un chrono, tu inspires 5 secondes et expires 5 autres secondes pendant 5 minutes... c'est super efficace, avant de manger ça peut t'aider crois-moi essaie ça ne coûte rien que 5 minutes et si tu regardes sur le net, tu en sauras plus sur la cohérence cardiaque). la sophro m'a énormément aidée aussi personnellement, si tu as un centre culturel dans ta ville qui propose des séances de groupe chaque semaine, ça vaut le coup de faire une séance gratuite pour voir si ça te convient. C'est un peu comme de l'hypnose, tu es allongée et tu suis la voix du sophrologue (je résume très vite fait, ce n'est pas de l’hypnose mais c'est au cas où tu ne saches pas du tout ce que c'est ;-).

Grosses bises.
25 ans 2
Bonjour les filles , ce sujet n'étant pas récent je doute d'avoir des réponses mais je me lance .
Je m'appelle Cindy , j'ai 16 ans et cela fait maintenant 2 années que je souffre de phagophobie également seulement je n'en trouve pas la cause et je ne sais comment passer ce cap difficile qui dure déjà depuis trop longtemps . En deux années j'ai perdu 25 Kilos ; je ne mange presque plus rien je suis completement bloquer face aux aliments solide , la viande etc .. Je vis l'enfer pourtant j'ai toujours étais d'une grande gourmandise avant cela ; Aujourd'hui je me prive d'aliments dont a besoin mon corp , l'alimentation est devenu un calvaire alors que tout me fait encore envie cette peur constamment présente m'empêche de manger . Je ne sais pas du tout comment gérer ce Trouble alimentaire , je ne sais pas comment m'en sortir .
Plus de restaurant , plus de sortie entre amis . Ma vie sociale est catastrophique je me suis renfermée sur moi a cause de cela , peur du regard ds autres .
J'ai poster ce message car je me sens rassuré de savoir que je ne suis pas la seule a subir ce TA ; et que j'avais besoin d'en parler .
En esperant avoir une réponse . Merci de m'avoir lu :)
37 ans 11
Coucou Cindy !

C'est clair que le topic est plutôt désert, alors je tente de le relancer moi aussi. J'aimerais bien que les personnes qui ont déjà posté s'aperçoivent qu'il y a eu des réponses depuis leur intervention et continuent de parler de ce qu'on vit, parce qu'il vaut mieux ne pas se sentir seul en effet...

Tu ne vois vraiment rien qui aurait pu provoquer ta phobie ?
Moi ça avait commencé l'année du bac avec, en plus de la pression des exams, un prof qui me harcelait et un contexte familial difficile... La totale quoi. Des choses "difficiles à avaler" en somme.

Après j'ai rencontré mon homme, et ma phobie a disparu jusqu'à ce que je manque vraiment de m'étouffer. Depuis je n'ai jamais pu remanger normalement.

Tu peux lire mon message juste avant le tien, où je donne mes "trucs" pour mieux manger. Au début j’avais perdu beaucoup de poids comme toi, j'avais l'air anorexique, et depuis j'ai trouvé une façon de m'alimenter plutôt équilibrée avec des purées, mousselines, compotes, jus, substituts alimentaires de type Renutryl (c'est hypercalorique et c'est l'équivalent d'un repas complet pensé pour les anorexiques je crois : c'est un médicament remboursé sur prescription, mais le hic c'est que c'est loin d'être bon). Je regarde bien aussi au supermarché ce que je peux manger. Au début je ne prenais que des produits laitiers...

Certaine périodes je peux manger plus solide (par exemple des spaghetti bolognaise mais avec la sauce mixée), mais en ce moment même le riz, que je mange facilement d'habitude, a du mal à passer.

Comme toi, j'adore manger, donc c'est la double peine. Et socialement, c'est un handicap. Peut-être que faire la cuisine peut te débloquer. Est-ce que tu as parlé de ta phobie à un médecin, à un psychologue ? Les psys ne m'ont pas aidée à me sortir de cette phobie, mais chaque personne est différente, ça ne peut que te faire du bien de toute façon. Et puis essaie d'en parler, si ce n'est pas déjà fait, avec des amis (les vrais amis ne te jugeront pas). J'imagine que ta famille est au courant et que les repas avec doivent être durs à vivre.

J'ai posté un message avant le tien où tu trouveras peut-être des pistes pour aller mieux ;-).
25 ans 2
Merci beaucoup ; oui j'ai lue tout ls messages precedent le mien .

Je pense pouvoir lier cette phobie aux problèmes que j'ai ; un lourd passée ; pas de maman je pense qu'en effet ce sois la conséquence de ces choses dur a avaler et qui m'empêche d'aller mieux .
Je vois ds psy mais je n'ai jamais vraiment osée leur parler de ma phobie de peur du regard qu'ils pourraient avoir mais je pense en lisant votre message que je devrais commencer a en parler a mon psychologue peut être que cela pourrait m'apporter une aide afin de mettre fin a ce calvaire .
Ma famille est au courant mais n'est pas très compréhensive , elle me force la main , veulent faire ls choses trop vite Avaler du solide est impossible pour moi ce qui accroît mon angoisse . Me menace sans arrêt de me faire hospitalisée . les repas ne sont plus une joie .
Ce message m'apporte réconfort ; de nouvelle méthodes a essayer et également ds idée d'alimentation . Merci beaucoup :)

Cindy .
37 ans 11
Coucou !

Tu sais, les psys ne sont pas censés porter de jugement, au contraire. J'en voyais une au centre médico-psychologique et elle trouvait que ma façon de m'alimenter n'était pas un souci, tant que je me trouvais bien avec ça. Seulement, j'allais la voir à cause de ça justement, et elle ne voulait même pas qu'on en parle !
Cette psy ne m'a pas aidée, par contre j’ai vu un psychiatre et il l'a dit une phrase par rapport à mes parents qui m'a débloquée un petit moment. Donc ça vaut le coup de consulter pour te libérer de certaines choses.

Moi aussi j'ai un problème avec ma mère, j'ai une maman mais elle m'a confiée à sa mère elle ne m'a pas élevée elle-même, donc notre phobie a peut-être un lien avec la figure maternelle, l'idée de manque de mère.

L'idée de se faire hospitaliser peut être bonne à condition d'être dans la bonne structure, parce que la phagophobie est peu connue et s'il n'y a pas de protocole spécial ça ne sert peut-être à rien d'aller à l'hosto ils ne sauront même pas de quoi tu parles et vont sans doute résumer ça en "anorexie" (comme dans mon dossier médial à la maternité). Je crois qu'il y a un hôpital en France qui traite cette phobie, tu es coupée du monde plusieurs semaines par contre, mais si après tu peux remanger normalement c'est un mal pour un bien. Quand tu auras ta propre famille, t'isoler des tiens sera plus difficile, alors c'est le moment ou jamais. Après, je comprends que ça te fasse peur, surtout que ça ressemble plus à une menace-punition qu'à une véritable proposition d'aide. Comme si on faisait exprès...

Ma famille non plus ne comprend pas vraiment, mais heureusement je ne mange plus avec eux. Il faut dire que ça peut sembler incompréhensible comme phobie, voire morbide, parce que manger c'est une des choses les plus naturelles qui soient normalement. Il n'y a pas beaucoup de gens qui comprennent.

Surtout, déstresse, parce que si tu t'obliges à avaler du solide ça va créer des crises d'angoisse, avec l'impression de la gorge qui se serre, bref ce sera contre-productif.

Bises. :kiss:
T
43 ans 1
Bonjour,

J'ai le même problème avec mon fils de 2 ans et 9 mois qui souffre de phagophobie.
Il y a 1 an et demi, mon fils a avalé de travers un aliment à la crèche. A l'époque, la personne qui était avec lui à ce moment là m'avait juste dit que mon fils avait avalé de travers, qu'il avait un peu pleuré et avait eu peur mais qu'elle l'avait consolé et que tout allait bien! Mais en fait, ça a vraiment été traumatisant pour mon fils mais à 18 mois, il ne peut pas vous le dire. Il a commencé à moins manger, et surtout il n'a plus voulu manger les repas de la crèche à partir de ce moment là! Il ne voulait boire que son biberon de lait. A la maison, il est devenu de plus en plus compliqué! Il n'accepte de manger aujourd'hui que des yahourts d'une marque qu'il connait bien, des compotes (mais que celles qu'il reconnait) et 3 petits pots salés différents pour bébé de 6 mois. Dès qu'il sent une nouvelle texture dans sa bouche ou un morceau, il vomit de suite. On n'a tout essayé, même de le punir le pauvre, mais on n'a vite arrêté car on voit bien que ça le stress énormément. Il me demande un morceau de pain tout les jours, qu'il colle contre sa bouche et qu'il fait semblant de manger mais il ne le met jamais dans sa bouche. C'est triste de voir qu'il s'intéresse aux autres aliments mais qu'il ne peut pas les manger. Et dès qu'on veut en parler avec lui, il se ferme tout de suite et parle d'autre chose! Il est suivit par un pédopsychiatre renommé, mais du coup qui n'est pas très disponible, et pour l'instant rien à changé! Par contre, en essayant de lui montrer comment moi je mâchais mes aliments, que mes dents faisait la bagarre ensemble pour faire ensuite glisser les aliments dans ma gorge, il m'a dit "et là ça fait mal". J'étais en quelque sorte soulagée de comprendre qu'il a en fait peur d'avoir mal en avalant! mais pour autant, nous n'avons pas de solutions pour l'aider! Si quelqu'un a déjà vécu ça, n'hésitez pas à nous conseiller! Les pédiatres me disent de l'affamer, mais il est hors de question que je le fasse, pour moi ça n'est pas la solution.
37 ans 11
Coucou !

La phagophobie concerne avant tout les enfants, alors je pense que tu pourras trouver de nombreux témoignages sur le net de mamans ou papas rencontrant le même problème que toi et qui ont réussi à aider leur enfant à ne plus avoir cette phobie. Google est ton ami ;-).

Qu'il veuille manger, sans le pouvoir, c'est super triste en effet, mais au moins tu vois qu'il veut manger, qu'il n'est pas anorexique (je te dis ça parce que beaucoup de gens confondent cette phobie avec l'anorexie, le refus de s'alimenter).

Est-ce que tu as essayé de lui faire goûter/manger des plats mixés sans morceaux (à part les petits pots dont tu parles)? Vous lui expliquez bien que c'est sans morceaux, vous goûtez pour lui montrer, peut-être que ça le rassurera et qu'il commencera à mieux manger. Je pense que vous avez déjà essayé, mais dans le doute je donne quand même mon conseil ;-).

Il existe des psys spécialisés dans cette phobie, mais des pédopsys...et l'affamer ne servirait pas à grand-chose je pense, car il VEUT manger, ce serait la double peine pour lui : ce n'est que mon avis, mais je pense comme toi que ce serait contre-productif.

Pour le moment, il faudrait lui proposer des plats à texture lisse, sans morceaux, pour varier au maximum ses repas malgré la phobie, et ensuite, le travail chez le pédopsychiatre aidant (je l'espère pour vous !) arriver à le faire manger de la soupe avec des morceaux, de la semoule très fine, des pâtes à potage, etc. pour finir par le faire manger normalement.

Il faut y aller progressivement en tout cas, et travailler je pense sur sa peur, sur ce qui l'a traumatisé ce pauvre bout de chou. Qu'il puisse l'exprimer. Et le stress resserre la gorge, donc surtout les repas doivent être au calme, et après un moment relaxant pour lui.

Ah oui, tu peux manger un morceau de pain avec lui, lui il fait semblant et toi tu manges ton morceau, comme ça il voit que tu le manges sans souci ton morceau et ça peut l'encourager. Rassurez-le, dites-lui que vous connaissez les gestes au cas où son accident recommence, que ça arrive à tout le monde d'avaler de travers, parlez-lui des aliments, des groupes d'aliments, faites la cuisine devant lui, expliquez-lui le processus de déglutition... Je te dis tout ce qui me vient à l'esprit hein, comme j'ai cette phobie je cherche ce qui aurait pu m'aider si j'avais été bébé...

Il peut aussi voir plus souvent un autre psy, peut-être pas renommé mais qui saura l’aider efficacement quand même ;-).

Ah, et cette phobie peut disparaître du jour au lendemain grâce un déclic, revenir aussi ! Donc les progrès peuvent être lents ou très rapides, et malheureusement la courbe pet s'inverser...

Bon courage, j'espère que ton petit bout mangera de plus en plus facilement.
32 ans Arles, France 1
Bonjour à tous , j'aimerais savoir si il y as encore des phagophobes sur ce forum , j'ai déja vécu ça il y as 6 ans , et j'etait complétement guérrie , quand il y as 3 ou 4 mois suite a une dépression ce souci est revenu .
53 ans 1
Bonsoir,
je vis exactement la même chose.
Je n'arrive plus à avaler ma salive, surtout le soir au lit, ou en voiture.
Plus j'y pense, et plus ma gorge se serre, et je stresse pour avaler.
Pour les aliments, c'est pareil.
Ca me gache la vie et je déprime.
L'impression de devenir folle.
L apeur d'aller se coucher...
S
40 ans 4
Bonsoir
Pour des echanges sur la phagophobie boici mon mail pour en discuter
regnier93@voila.fr
Je reste a disposition
B I U


Discussions liées