MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

" T'y connais rien,t'a pas d'enfants " ...

R
35 ans 15384
Coucou,

Une phrase qui,je l'avoue,m'agace profondément..

mais qu'en pensez vous ? Ne peut-on "savoir" vraiment qu'une fois mère/père ?
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je sais pas , j'y connais rien j'ai pas d'enfants

:lol:

Non je pense que ça depend des cas en fait , à mon avis certaines personnes découvrent vraiment tout en ayant un enfant , alors que pour d'autres c'est plus intuitif . Par exemple pour toi dont c'est le metier de t'occuper d'enfants je pense qu'il te sera plus facile de faire face à certains soucis vu que tu auras déjà eu à les régler auparavant , alors que moi par exemple si j'avais un enfant , c'est tout juste si je sais changer une couche..

Après je pense qu'il y a des choses qu'on ne découvre qu'en étant parent , le lien qui nous unit à notre enfant par exemple , les gestes instinctifs d'une mère , l'inquiétude , ça à mon avis on ne peut les ressentir que lorsqu'on a son propre enfant dans les bras
2137
Bah j'ai gardé des enfants pendant tres longtemps, j'en garde au centre de loisirs mais avoir son propre enfant c'est différent!
Les choix que l'on fait nous engage completement alors que quand on les garde, apres 19h on part et on est du coup responsable que de nous meme!

Je pense donc qu'effectivement il y a des gens qui me donnent des conseils à l'heure actuelle sans avoir d'enfant qui devraient se taire parce que les conseils de "oui j'ai gardé ma petite cousine deux fois y a deux ans" :roll:
48 ans 76 10598
Sans aller à l'extrême du " t'y connais rien de rien", je suis intimement persuadée que certaines choses ne se comprennent qu'après avoir eu ses propres enfants ... comme s'extasier devant le caca de nos chérubins, ne pas avoir de regrets à utiliser un mouche-nez aspirant, ne pas hésiter à manger ce qui vient d'être prémaché par bébé.

Sans parler du coté sentiment, attachement etc...

De même, il est plus facile de gérer les moments difficiles comme les pleurs du soir, les crises d'opposition etc quand on sait qu'à un moment ou un autre, les parents prendront le relais et qu'on pourra tranquillement rentrer chez soi au calme.

Donc oui, il y a pleins de choses qui ne s'apprendront qu'en étant parent.
M
45 ans 317
perso je pense que quand tu n'as pas d'enfant, tu as des principes, des certitudes à leur propos mais une fois maman tu d' adaptes, tu relativises...
48 ans 76 10598
matisteph a écrit:
perso je pense que quand tu n'as pas d'enfant, tu as des principes, des certitudes à leur propos mais une fois maman tu d' adaptes, tu relativises...


Voilà comment exprimer mon avis en une seule phrase simple et concise. :D
50 ans Dans le Sud 484
Je trouve cette phrase débile....combien de femme ont des enfants et ne sont pas mère dans leurs attitudes, leurs réflexions etc....
43 ans Lille 7000
Aujourd'hui, cute, cette phrase t'éénerve et tu verras comme elle prendra tout son sens ds qq tps... ;) si ton bb a des coliques ou qu'il ne dort pas la nuit et qu'au lieu d'avoir une oreille réconfortante à qui confier ton désarroi ( désarroi du je pensais que c'était que du bonheur ms c'est dur à vivre au quotidien) tu as une copine qui a pleins de bon sentiment certes, ms qui te distille la théorie car elle n'a pas encore mis en pratique ( et en pratique qd bb dort pas/ souffre/ chouine/ pleure du matin au soir/ne veut être qu'à bras et que t'a même pas le tps de prendre une douche ou même de t'habiller ( si si, ça arrive) ben t'essayes de faire du mieux que tu peux).
alors oui, c'est chiant comme remarque, d'autant plus qd ton boulot c'est de garder des enfants, ms l'avantage que tu as, c'est que l'enfant que tu gardes actuellement et qui a 2 ans et qui fait des colères, le soir tu peux souffler, après ton taf'... qu'en tps que parents, le teps pr souffler est infime... certains le font au boulot ( ms ce ne sera pas forcément ton cas ;) ), ou en confiant les enfants aux gds parents/ à la famille, ms certains ne peuvent pas car pas de famille dispos et pas les moyens de prendre une baby sitter... et pr souffler une demi heure qd t'a eût une journée horrible ( le patron qui a été sur ton dos toute la journée, les clients chiants) et que qd tu rentres, les enfants braillent car eux aussi ont eût une mauvaise journée, des fois, et ben tu fais comme tu peux, quittes à bousculer tes principes... ;)
en tps que nounou, j'ai gardé des enfats pas tristes et mon garde-fou, c'était qu'à un moment, ils allaient rentrer chez eux, avec tes ppropres enfants, tu peux pas ( y'a pas de SAV pr les rendre :lol: ), prtant j'ai des super enfants, ( même si la grande est plus dure depuis cette rentrée, elle a eût dû mal à sa faire au cp alors elle ns en a fait baver, ça commence à aller mieux, touchons du bois et du singe)... ms y'a des fois aussi, ça leurs arrivent de désolbéir, de faire des bêtises et de faire des crises...
M
45 ans 317
DameAliénor : +1
38 ans franche comté 477
je rejoindrais un peu l'avis de MademoiselleK, avoir un enfant à soi ça n'a rien à voir avec le fait de garder un enfant de quelqu'un d'autre, parce qu'il y a le côté affectif. et puis on est responsable de nos enfants ( sécurité, éducation , bien être ...) et c'est un sacré engagement .
par contre cela ne veut pas dire ( enfin pour moi!) que tout est si simple et inné, j'ai déjà eu des conseils de personnes qui n'avaient pas d'enfants, et pourtant qui m'ont vraiment aidée ! quelqu'un d'extérieur à le recul que parfois on a pas, une autre vision de la situation.
36 ans 3289
Personnellement, je n'ai pas d'enfants (pas encore, c'est pour juin) et si j'adhère à cette phrase c'est plutot dans le coté "avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants".

Par ex, je ne me permets pas de répondre sur VLR à des mamans sur des questions de puériculture, car je considère que je n'ai pas de conseils à donner, n'ayant pas encore de vécu, bien que je me sois occupée déjà d'une 10 aine de bébés... car justement je les avais pour un temps...

Les seules fois ou je réponds, je le fais par rapport à mon expérience avec mes neveux, je le précise et je ne dis rien de manière péremptoire.
Ce n'est pas pour autant que je pense que je serais "nulle" avec mon bébé à venir, c'est juste que je ne pense pas avoir autant de compassion/de vécu qu'une déjà maman, donc autant m'abstenir... Et pour mon propre enfant, je vivrais la chose de manière personnelle, car cela sera mon enfant.


De la meme manière, pour mon enfant à venir, j'ai tendance à prévoir plusieurs aspects d'une meme chose, car je ne sais pas comment sera l'enfant, comment il réagira, comment il vivra certaines choses (ex : je suis pas forcément pour la tétine, mais j'en prévoirais une...), ni moi d'ailleurs...

en gros, je préfère attendre d'être maman moi meme avant d'avoir un avis sur tout, tout comme dans le reste de ma vie, si je ne connais pas les choses je n'en parle pas comme si j'avais tout vécu... ;)
41 ans là 5969
J'ai gardé beaucoup d'enfants dans ma vie, j'ai même vécu avec certains (j'étais fille au pair et seule avec les enfants parfois pendant une semaine...) et effectivement, je savais m'y prendre avec les efants, mis j'avais beaucoup de principes quant à l'éducation que je donnerai aux miens... Pas de tutu, le dodo quand c'est l'heure c'est l'heure etc...

Et puis je suis devenue maman, et étrangement, rien ne se passait comme avec les autres, parce que ma fille, c'était l'avenir de l'humanité, parce qu'il fallait pas que je me loupe, parce que... C'était ce qu'il y avait de plus magique et beau et merveilleux dans ma vie... Et puis juste après mon fils, double effet kiss kool, un tsunami d'amour en plein dans ma face, je m'en suiis toujour pas remise, et je m'en remettrai jamais...

Je suis bien plus sévère avec mes enfants, j'ai la responsabilité de ne pas en faire des meurtiers psychopates en série, des dépressifs, des brutes, des lopettes... bref j'ai la responsbilité d'en faire des personnes équilibrées et heureuses, bien dans leur tête et bien dans ler peau, et qui respectent ce et ceux qui les entoure(nt)...
tu saisis la nuance?
28 ans Grenoble 550
Cette phrase m'énerve mais est vraie aussi ; ça dépend qui la dit a qui.

Je ne suis pas mère et je ne sais pas ce que c'est, mais malheureusement cet été on m'a laissé ma petite sœur durant un mois et demi pour que sa maman "décompresse" en vacances. (c'est trop dur d'être femme au foyer avec une femme de ménage et la grand mère et la grande sœur qui gardent ta fille)
Depuis et beaucoup + qu'avant la petite ne me lâche plus et ça à été douloureux pour moi parce que durant cette période j'ai fait une FC. J'ai tout fait pour ne pas "m'attacher à elle" de façon inappropriée.

Je ne tolère pas que sa mère me dise "tu comprends pas t'as pas d'enfants" car je m'occupe de sa fille toute la journée depuis ses un mois, un soir sur deux elle vient dormir avec moi dans ma chambre elle pleure quand elle est avec sa mère, c'est moi qu'elle appelle Yemma, sa mère elle l'appelle Néné...

C'est moi qui lui change ses couches, qui la lave, qui l’emmène se promener, qui lui donne a manger en dehors de la tétée, elle passe ses journées avec moi dans ma chambre, je l'emmène chez le pédiatre,je suis ses vaccins,elle s'endort sur moi tous les soirs, c'est moi qui l'ai fait hospitaliser contre l'avis de sa mère quand elle avait une grosse gastro " elle fait de la comédie " et parce que "une mère sait quand même reconnaitre quand son bébé est malade!!! " au final elle avait perdu 4kilos et est restée 10 jours à l'hopital.
Bien entendu à l'hopital elle était une maman modèle mais la petite n'a mangé en dehors de la sonde qu'au 4eme jour d'hospitalisation quand j'étais là, et en dehors de ma présence elle ne s'est pas alimentée...

Même les amis très proches de la famille ont fait la réflexion plusieurs fois à mon père "si on n'avait pas vu Soumiha avec le ventre plat durant la grossesse on aurait cru qu'elle était enceinte et que ta femme simulait une grossesse pour la couvrir".

Quand ma belle mère me fait la réflexion ça me fait vraiment ch**r, par contre je suis entièrement avec le fait que je ne sait pas ce que c'est d'être mère et que je ne me prend pas pour une mère et encore mois en face d'une mère normale.
41 ans là 5969
enfin en bref tout ça pour dire que rien n'est pareil, et que oui, effectivement tant qu'on n'en a pas, on ne sait pas...
28 ans Grenoble 550
En gros techniquement je sais faire, je sais me réveiller a 3h du matin, je sais changer une couche qui a coulé jusqu'aux pieds avec le sourire, je kiffe ses cacas :lol: elle m'a déjà fait pipi dessus plusieurs fois c'est pas grave c'est rigolo :lol:

Mais au niveau de l'affection, de l'amour je sais que ça n'a rien à voir. Je ne confond pas ma sœur (c'est avec que je "vis" 16h/24 à 20h/24) , mon neveu, mes petits cousins, avec l'amour qu'une mère a pour ses enfants.

Je suis complétement d'accord avec ce que dit Amnesis.
B I U