MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Complètement perdue

44 ans Paris 9866
Mon manichéisme à moi (fruit de mes environ 10 ans de vie pro et deux métiers successifs sans rapport) est le suivant: les métiers "vocation" et les métiers "mercenaire".
Il n'y  
a vraiment aucun jugement de valeur, la seule voie conne consiste à choisir ce qui ne nous convient pas.
Le métier vocation, comme son nom l'indique, tu n'as pas besoin de t'interroger longtemps car c'est lui qui "t'appelle" et en général depuis longtemps. Dans ce cas on conçoit la vie professionnelle comme un attribut attaché de manière essentielle à notre personne. C'est plus qu'un métier, un militantisme. On le ferait quasi gratos, pour caricaturer.
Le métier "mercenaire" ne consiste pas à se vendre à n'importe qui mais disons que vendre des pots de yaourt ou des raquettes de tennis, l'employeur importe peu. Ca ne veut pas dire faire un métier sans intérêt... dans le sens où pour moi l'intérêt ne vient guère de la chose elle-même mais du regard qu'on porte sur elle. Je bosserais pour l'industrie des yaourts, je suis certaine que les enjeux agro-alimentaires et sanitaires me passionneraient.
Dans la réalité, les deux visions se mêlent, évidemment.
Mais ça reste intéressant de se demander dans quel camp on se voit plutôt.
Une autre distinction intéressante: manager/expert.
Par manager j'entends celui qui aime bosser en équipe (chef ou pas chef), qui sait changer de sujet, qui n'a pas peur de se lancer avant de tout savoir sur une question, etc.
Par expert celui qui a le goût du travail solitaire, approfondi, spécialisé, maîtrisé à fond, détestant l'à peu près.
Ca aide??
34 ans Orgrimmar 6511
Ca aide dans le sens où effectivement, le métier d'opticien je le conçois de façon "mercenaire", or je suis carrément plus attirée par le côté "vocation".
Je suis à peu près persuadée que j'en ai une mais que je ne l'ai pas encore trouvée XD

Pour ce qui est de l'opposition manager/expert, là c'est plus compliqué dans ma tête.
Je me retrouve un peu dans les deux, car si j'aime travailler seule, j'aime aussi changer de sujet, "toucher à tout"... Et travailler en équipe me pose beaucoup moins de souci que ce que j'aurais cru.
Et je sais bien qu'en général, un boulot, c'est soit l'un soit l'autre!
Educateur spé, je le vois dans la case "manager".
Correctrice, ou arachnologue, clairement dans "expert".
Je ne sais même pas ce que je préfère... Bien que je tendrais vers l'expert, enfin, je crois...
44 ans Paris 9866
Si tu associes expert et vocation, je trouve que ça tire vers un métier où l'on se concentre sur un objet plutôt intellectuel.

ça paie bien arachnologue?? ;)
34 ans Orgrimmar 6511
Je n'en sais rien, par contre il faut du genre 10 ans d'étude et les places sont rarissimes ^^
D
32 ans 117
Et faire de l'animation professionnelle ? En centre de loisirs ? Ou bien éducateur sportif ?
Tu dois pouvoir avoir des passerelles avec ta licence STAPS
34 ans Orgrimmar 6511
Ca ne m'intéresse pas du tout, j'y avais déjà pensé...
Je devrais en avoir (des passerelles), oui, mais difficile de savoir exactement lesquelles :/
34 ans 3170
Je remonte ce post pour savoir si tu avais finalement trouvé ta voie? c'est vrai qu'on lit ou conseil parfois mais souvent on a pas la suite donc au cas ou (Désolée je n'ai pas l'accent pour le u) ;)
34 ans Orgrimmar 6511
Et bien, j'ai retrouvé un cdd dans mon domaine "de base", pour les sousous et pour éviter d'inquiéter mon entourage.
Inutile de te dire que c'est pas la joie, même si je fais de mon mieux pour faire du bon boulot et m'intégrer, à l'intérieur c'est l'ennui et le désespoir.

Je mets de côté pour une formation à distance de correctrice-relectrice et écrivain public, mais j'ai peur de me faire avoir et de payer pour de la merdouille en barre.
Même si j'ai de sérieux doutes sur mes capacités.
34 ans Orgrimmar 6511
A oui et donc j'ai abandonné l'idée d'éduc spé.
J'en ai discuté avec un psy du CIO, et il me faudrait 5ans entre le moment où je me décide et celui où je suis éduc spé. Et je n'ai malheureusement pas 5 ans à "perdre", c'est à dire 5 ans sans autre projet (je veux un bébé moi...) ni autre source de revenu.
34 ans 3170
Ce n'est pas quelque chose que tu peux faire sans aller chercher cette formation? Je veux dire regarde les auteurs contemporains qui se vendent très bien n'ont pas pas fait ce type de formation. Je veux dire tu ne peux pas y aller à l'instinct? écrire et à la fin tu relis tout ça et si tu trouves que ça vaut le coup , tu envoies ton manuscrit à toutes les maisons d'éditions. Puis pour correctrice-relectrice c'est la même chose, tu peux proposer en travailleur autonome ou pas d'ailleurs auprès des journaux, des entreprises, des personnes qui font leur mémoire thèse etc...
Cette formation sert-elle à quelque chose objectivement? je veux dire est ce qu'elle est reconnue, dans le sens d'une fois finie tu as forcément du travail par la suite, un peu comme l'esj par exemple.

Puis pour le collègue qui écrit des poèmes etc très intéressant à lire à tes yeux et te renvoie l'image inconsciente que peut être que les tiens sont à la ramasse. je te dirai simplement qu'il n'y a pas de bons ou mauvais auteurs en soit. Je veux dire, j'ai lu des bouquin transcendant par hasard d'une bibliothèque et qui n'était pas connu alors que des daubes du style les paresseuses cartonnent. Bon après chacun ses goûts mais je dis juste selon moi c'est aussi une question d'opportunité. Je veux dire fait un bouquin en témoignage sur le développement personnel, il se vendra bien, du type "apprendre à dire non" etc... bref je n'arrive pas clairement à dire ce que je pense mais en gros c'est : ne regarde pas les choses que les autres font car ça peut très bien fonctionner pour toi quand même et le principal au delà du succès d'être publié etc, c'est quand même de prendre du plaisir à créer..
44 ans Paris 9866
Chantillyfraise a écrit:
Ce n'est pas quelque chose que tu peux faire sans aller chercher cette formation? Je veux dire regarde les auteurs contemporains qui se vendent très bien n'ont pas pas fait ce type de formation. Je veux dire tu ne peux pas y aller à l'instinct? écrire et à la fin tu relis tout ça et si tu trouves que ça vaut le coup , tu envoies ton manuscrit à toutes les maisons d'éditions. Puis pour correctrice-relectrice c'est la même chose, tu peux proposer en travailleur autonome ou pas d'ailleurs auprès des journaux, des entreprises, des personnes qui font leur mémoire thèse etc...
Cette formation sert-elle à quelque chose objectivement? je veux dire est ce qu'elle est reconnue, dans le sens d'une fois finie tu as forcément du travail par la suite, un peu comme l'esj par exemple.

Puis pour le collègue qui écrit des poèmes etc très intéressant à lire à tes yeux et te renvoie l'image inconsciente que peut être que les tiens sont à la ramasse. je te dirai simplement qu'il n'y a pas de bons ou mauvais auteurs en soit. Je veux dire, j'ai lu des bouquin transcendant par hasard d'une bibliothèque et qui n'était pas connu alors que des daubes du style les paresseuses cartonnent. Bon après chacun ses goûts mais je dis juste selon moi c'est aussi une question d'opportunité. Je veux dire fait un bouquin en témoignage sur le développement personnel, il se vendra bien, du type "apprendre à dire non" etc... bref je n'arrive pas clairement à dire ce que je pense mais en gros c'est : ne regarde pas les choses que les autres font car ça peut très bien fonctionner pour toi quand même et le principal au delà du succès d'être publié etc, c'est quand même de prendre du plaisir à créer..


"Écrivain public" ça n'a aucun rapport avec "écrivain"... voici de quoi t'éclairer:

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89crivain_public
34 ans 3170
poupoule a écrit:
Chantillyfraise a écrit:
Ce n'est pas quelque chose que tu peux faire sans aller chercher cette formation? Je veux dire regarde les auteurs contemporains qui se vendent très bien n'ont pas pas fait ce type de formation. Je veux dire tu ne peux pas y aller à l'instinct? écrire et à la fin tu relis tout ça et si tu trouves que ça vaut le coup , tu envoies ton manuscrit à toutes les maisons d'éditions. Puis pour correctrice-relectrice c'est la même chose, tu peux proposer en travailleur autonome ou pas d'ailleurs auprès des journaux, des entreprises, des personnes qui font leur mémoire thèse etc...
Cette formation sert-elle à quelque chose objectivement? je veux dire est ce qu'elle est reconnue, dans le sens d'une fois finie tu as forcément du travail par la suite, un peu comme l'esj par exemple.


Puis pour le collègue qui écrit des poèmes etc très intéressant à lire à tes yeux et te renvoie l'image inconsciente que peut être que les tiens sont à la ramasse. je te dirai simplement qu'il n'y a pas de bons ou mauvais auteurs en soit. Je veux dire, j'ai lu des bouquin transcendant par hasard d'une bibliothèque et qui n'était pas connu alors que des daubes du style les paresseuses cartonnent. Bon après chacun ses goûts mais je dis juste selon moi c'est aussi une question d'opportunité. Je veux dire fait un bouquin en témoignage sur le développement personnel, il se vendra bien, du type "apprendre à dire non" etc... bref je n'arrive pas clairement à dire ce que je pense mais en gros c'est : ne regarde pas les choses que les autres font car ça peut très bien fonctionner pour toi quand même et le principal au delà du succès d'être publié etc, c'est quand même de prendre du plaisir à créer..


"Écrivain public" ça n'a aucun rapport avec "écrivain"... voici de quoi t'éclairer:

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89crivain_public


Merci Poupoule pour ces précisions ;) C'est une peu comme un nègre littéraire? Il fait le boulot pour les autres sans en tirer le mérite de la notoriété?
44 ans Paris 9866
Non, c'est plutôt quelqu'un qui remplit tes papiers administratifs pour toi (très utile quand on ne maîtrise pas le français).
34 ans Orgrimmar 6511
Oui et pas que, ça peut être aussi pour des correspondances privées (une mère qui veut écrire à sa fille mais qui a du mal à ordonner ses pensées...).
44 ans Paris 9866
Yuutsu a écrit:
Oui et pas que, ça peut être aussi pour des correspondances privées (une mère qui veut écrire à sa fille mais qui a du mal à ordonner ses pensées...).


C'est vrai! l'utilité de base est plutôt administrative, mais certains s'en servent même pour écrire des lettres d'amour ;)
B I U