MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Complètement perdue

40 ans France 5623
Yuutsu a écrit:


Voilà, voilà, on n'est pas dans la mouise^^
:lol:

Quoi qu'il arrive je trouve que tu as du mérite de garder le cap et  
d'avoir le courage et la motivation pour partir sur des projets , te lancer dans des études, etc.

J'espère que tu trouveras quelque chose qui pourra te convenir.

Après parfois il est difficile , surtout de nos jours, de pouvoir s'épanouir dans un travail. Bien souvent il faut aussi accepter le fait que pour l'épanouissement personnel il faut aller chercher ça ailleurs ( famille, assoc, loisirs, etc )... Si déjà le travail nous permet de gagner suffisamment d'argent pour vivre normalement, c'est déjà bien ( bon et puis bien sûr si en plus c'est un travail qui nous plaît, c'est mieux, certes, mais malheureusement c'est parfois difficile de trouver un boulot qui combine un salaire sympa ET l'épanouissement perso... )
34 ans Orgrimmar 6511
Sincèrement, je préférerais un salaire pas mirobolant mais un métier qui m'apporterait un peu d'épanouissement.
Tant que celui ci est fixe (le salaire), je sais que je retomberai sur mes pieds.

En tout cas je continue à en discuter avec les gens qui me poussent (plus du tout avec mes parents qui au contraire me démoralisent), et je me demande si je sonne à la porte d'un orthophoniste ou autre en lui demandant si je peux rester dans un coin pour observer il acceptera....
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Yuutsu a écrit:
Sincèrement, je préférerais un salaire pas mirobolant mais un métier qui m'apporterait un peu d'épanouissement.
Tant que celui ci est fixe (le salaire), je sais que je retomberai sur mes pieds.

En tout cas je continue à en discuter avec les gens qui me poussent (plus du tout avec mes parents qui au contraire me démoralisent), et je me demande si je sonne à la porte d'un orthophoniste ou autre en lui demandant si je peux rester dans un coin pour observer il acceptera....

Boréale pourra t'éclairer (ha! ha! j'ai fait un jeu de mot!) mais spontanément, je pense pas que ce soit trop possible por des raisons de confidentialité, nan?
40 ans France 5623
Darlee-doo a écrit:
Yuutsu a écrit:
Sincèrement, je préférerais un salaire pas mirobolant mais un métier qui m'apporterait un peu d'épanouissement.
Tant que celui ci est fixe (le salaire), je sais que je retomberai sur mes pieds.

En tout cas je continue à en discuter avec les gens qui me poussent (plus du tout avec mes parents qui au contraire me démoralisent), et je me demande si je sonne à la porte d'un orthophoniste ou autre en lui demandant si je peux rester dans un coin pour observer il acceptera....

Boréale pourra t'éclairer (ha! ha! j'ai fait un jeu de mot!) mais spontanément, je pense pas que ce soit trop possible por des raisons de confidentialité, nan?
oui c'est ce que j'allais dire. En fait on est une profession paramédicale, soumise au secret professionnel, et par ailleurs c'est hyper galère d'avoir des stagiaires ( d'une il faut qu'elles soient en cours d'étude d'orthophonie ,etc et de deux il faut que les patients soient ok pour qu'une personne assiste. Et donc sur une journée de boulot il faut l'accord des parents si ce sont des enfants, des patients eux même si ce sont des adultes... Bref ... )

en revanche tu peux tout à fait rencontrer la personne ( orthophoniste, kiné, ergo, etc ) et puis papoter avec elle du métier , etc .
40 ans France 5623
( doublon , j'ai effacé le message )
O
58 ans 4229
quand on est inscrit à pôle emploi, on peut faire des sortes de stage de 15 jours (je sais plus comment ils appellent ça, genre immersion en entreprise ou un truc du genre), ce qui permet de voir un peu comment ça se passe. (pour orthophoniste, peut être est-ce possible en hôpital public ce stage? je ne sais pas trop. je connais une personne qui l'avait fait pour infirmière)
mais si tu n'es pas inscrite à pôle emploi, je pense que c'est difficile de faire des stages comme ça. s'il n'y a pas de convention de stage, rien que pour des questions de responsabilités, personne acceptera que tu viennes je pense..


et sinon ce qu'ils appellent "enquête métier" c'est d’appeler ou de rencontrer des professionnels pour leur poser un max de questions sur leur métier comme disait boréale ;)

et sinon as tu essayé de rencontrer un orientateur psychologue dans un CIO ou dans une cité des métiers? (je suis navrée, je n'ai pas lu le post depuis le début)
peut être que ça pourrait t'aider de rencontrer quelqu'un qui pourra te guider? (les 2 sont gratuits je crois)

bon courage dans tes recherches et tiens nous au courant!
34 ans Orgrimmar 6511
Merci pour vos réponses, je me doutais que ça ne serait pas si simple (bien que bon...Je trouve ça complètement injuste en fait (même si objectivement je comprends un peu)car je sais que je respecterais ce secret et que je me ferais toute petite).

Pour l'instant, je bosse, et je ne m'inscris au pôle emploi que mi-octobre, après la fin de mon contrat et si je n'ai pas un autre CDD d'emblée (il faut manger, et tant que je n'ai pas de ligne fixe, je ne laisserai pas mon copain assumer toutes les charges. Déjà qu'il me propose de les assumer le temps de mes hypothétiques études et que je commence à culpabiliser pour ça...).

Pour le CIO j'ai déjà testé, je crois que j'en parle au dessus mais en gros ils ne peuvent pas vraiment m'aider car je suis trop vieille, le gars a essayé de m'orienter vers le droit des enfants, mais c'est un truc qui ne me tente pas.
Vu ma conception de la justice... Bref.

Mon copain m'a parlé d'un autre truc, la maison d'informations un truc dans le style. Il faudra que j'y aille, dès que j'aurai un peu de temps.

Bisous à toutes!!!! SI vous avez d'autres suggestions, hésitez pas :(

(pour les enquêtes métier, j'en trouve plein sur le net :) je sais pas ce que ça vaut mais ça me permet d'avoir une petite idée déjà. Parce que pour appeller, il faudrait déjà que j'aie une idée assez précise...
O
58 ans 4229
et bien si tu es inscrite à pôle emploi mi octobre (et que tu es indemnisée), pourquoi ne pas leur demander de faire un bilan de compétences? c'est bien le but de trouver un nouveau métier pour les gens qui veulent se réorienter

en tout cas, tu n'as rien à perdre à demander (et à demander de faire ces fameux "stages" de 15 jours)

ça pourra te donner des pistes nouvelles peut être!
53 ans Nancy 5676
organic a écrit:
et bien si tu es inscrite à pôle emploi mi octobre (et que tu es indemnisée), pourquoi ne pas leur demander de faire un bilan de compétences? c'est bien le but de trouver un nouveau métier pour les gens qui veulent se réorienter

en tout cas, tu n'as rien à perdre à demander (et à demander de faire ces fameux "stages" de 15 jours)

ça pourra te donner des pistes nouvelles peut être!


Évaluation en milieu de travail, peut-être? ( les stages de 15 j dont tu parles?)
O
58 ans 4229
Elohan a écrit:
organic a écrit:
et bien si tu es inscrite à pôle emploi mi octobre (et que tu es indemnisée), pourquoi ne pas leur demander de faire un bilan de compétences? c'est bien le but de trouver un nouveau métier pour les gens qui veulent se réorienter

en tout cas, tu n'as rien à perdre à demander (et à demander de faire ces fameux "stages" de 15 jours)

ça pourra te donner des pistes nouvelles peut être!


Évaluation en milieu de travail, peut-être? ( les stages de 15 j dont tu parles?)


ah oui ça doit être ça!!! :lol: me souvenais plus du nom :lol:
53 ans Nancy 5676
organic a écrit:
Elohan a écrit:
organic a écrit:
et bien si tu es inscrite à pôle emploi mi octobre (et que tu es indemnisée), pourquoi ne pas leur demander de faire un bilan de compétences? c'est bien le but de trouver un nouveau métier pour les gens qui veulent se réorienter

en tout cas, tu n'as rien à perdre à demander (et à demander de faire ces fameux "stages" de 15 jours)

ça pourra te donner des pistes nouvelles peut être!


Évaluation en milieu de travail, peut-être? ( les stages de 15 j dont tu parles?)


ah oui ça doit être ça!!! :lol: me souvenais plus du nom :lol:


:-)
34 ans Orgrimmar 6511
Oui... Un bilan de compétences, ça pourrait être bien...

En ce moment (je dis bien "en ce moment", je n'ai aucune confiance en la solidité de mes décisions à ce niveau), je me dis que je vais tenter le concours d'entrée pour devenir orthophoniste. En effet, il me paraît (peut-être à tort) accessible au vu de mes connaissances/compétences. Depuis que vous en avez parlé, je me suis renseignée sur le métier et il me plaît de plus en plus.
Si j'ai le concours, ce sera 4ans de galère financière,avec 3h de trajet par jour.

Ce qui m'attirait aussi, c'est psychomotricien. Déjà, parce qu'avec ma licence, la 1ère année saute, et puis, surtout, le but de ce métier me parle vraiment, vraiment beaucoup.
Le problème? Il faudrait déménager loin pour au moins deux ans, et au jour d'aujourd'hui, je me sens trop fragile pour me déraciner à nouveau.
Sans compter que, pour ça, il faudrait déjà que j'obtienne le concours^^

Boréale, pourrais-tu me dire sur quoi tu t'étais basée pour réviser le concours d'entrée? T'en rappelles tu? Je ne veux pas avoir affaire à une école de prépa, car je pense être à même de bosser toute seule dans mon coin avec les bouquins adaptés (c'est ce que j'ai toujours fait, et même si ce n'est pas le même concours, ça m'a toujours réussi jusqu'à présent).

J'ai le temps de réfléchir de toute façon, les inscriptions ne se font qu'en novembre d'après ce que j'ai compris, pour le concours en mars.

Merci à vous toutes de me lire et de me répondre encore, malgré les 10000 changements de direction...
Moi qui suis assez constante en amour ou en amitié, je suis totalement volatile en ce qui s'agit de mon boulot...
34 ans Orgrimmar 6511
Ah oui, et je voulais vous dire: vous m'êtes d'un très très grand soutien. En dehors de vous (et de mon chéri), je n'ai personne à qui en parler, mes parents faisant une crise d'angoisse dès que je me mets à parler de changer d'orientation (faut dire que je suis spécialiste), et mes amis... Ben, j'ai pas d'amis en fait.(sauf ma meilleure amie, mais si elle écoute très bien, elle ne sait pas vraiment quoi me dire...).

Voilà.
Vous êtes un soutien ultra-important pour moi :)
40 ans France 5623
Yuutsu a écrit:

Boréale, pourrais-tu me dire sur quoi tu t'étais basée pour réviser le concours d'entrée? T'en rappelles tu? Je ne veux pas avoir affaire à une école de prépa, car je pense être à même de bosser toute seule dans mon coin avec les bouquins adaptés (c'est ce que j'ai toujours fait, et même si ce n'est pas le même concours, ça m'a toujours réussi jusqu'à présent).


alors "de mon temps" (j'ai passé le concours en 1998 ) les dates de concours ( un concours par école ) étaient étalées sur le temps ce qui fait qu'on pouvait se présenter dans différentes écoles ( et les concours étaient relativement différents d'une école à l'autre ... ) mais de nos jours je crois que seulement 2 ou 3 dates nationales sont définies , ce qui fait que tu dois cibler maxi 2 ou 3 écoles...

Bref ...

Aux épreuves écrites:

d'une façon générale ce qu'il faut c'est un très bon niveau d'orthographe ( je sais que quand on lit mes post sur le forum ils sont toujours bourrés de fautes :oops: mais c'est car je ne me relis pas ( c'est mal je saiiiiiiis ) mais en me relisant je peux corriger quasi toutes mes fautes ), vraiment , quelle que soit l'école que tu vas "présenter" tu vas avoir ( enfin de mon temps c'était comme ça ) des dictées aux épreuves écrites ( des trucs style "dictée de Bernard Pivot".
Et puis tu peux avoir aussi des questions de vocabulaire, de grammaire,etc.
Bref il faut que tu sois " au taquet" niveau orthographe.
( de mon côté je m'étais préparée avec un dictionnaire et un répertoire : je feuilletais le dico page après page et je notais dans mon répertoire les mots avec une orthographe chelou, ou bien les mots qui sont au masculin alors qu'on croit que c'est au féminin ou inversement , je faisais des dictées presque tous les jours, etc )

Ensuite pratiquement dans tous les concours, quelle que soit l'école d'ortho visée, j'ai eu des QCM de culture générale ( tu as vraiment un peu de tout , niveau "questions" : politique, geo, histoire... ).
Il y a aussi des tests de logique ( séquences logiques à compléter ) ( suites de nombres ou suites de figures géométriques en série, etc)

Après selon les écoles il y a des épreuves type "résumé de texte" ( genre on te file une quinzaine de feuilles parlant d'un truc scientifique et tu dois faire un résumé en x mots ).

Aux épreuves orales :
alors là c'est la fête du slip selon les écoles.

Y'a parfois ( comme à toulouse ) une entrevue avec un "psychologue/psychiatre", on peut te faire passer le test de Rorschach, etc.
Y'a parfois des épreuves "à la con" , genre à Marseille on devait faire un "dessin libre" ( :roll: ) , ou à lyon on devait chanter une chanson de notre choix ( du coup quand tu n'as pas prévu le truc avant, à part des trucs genre "il était un petit navire" , rien ne vient , sous le coup de l'émotion :lol: ), etc.

à strasbourg on avait eu un sujet à débattre en groupe : on met les candidats dans une pièce, on donne un sujet de débat ( nous on avait eu "les jeux vidéos" par exemple ) et on nous demande de débattre ( et il y a un gars qui observe les prises de parole, etc )

puis bien sûr tu as un entretien de motivation ( j'ai toujours trouvé ça débile comme truc, genre je ne comprends pas ce qu'on attend que tu dises , t'es là parce que t'as envie de réussir le concours...sinon tu te serais pas fait suer à le présenter, à payer les droits d'inscription, etc .... mais juste dire " j'ai envie de faire ce métier" c'est pas suffisant pour eux :roll: )

hum.... bref voilà en gros ...

mais depuis plus de 10 ans ça a sans doute changé, je ne sais pas , mais bref: à mon époque il fallait un très bon niveau d'orthographe , un minimum de connaissances en biologie . Et puis comme pour tous les concours : énormément de chance :bday:

Par ailleurs bien sûr il ne faut pas avoir de trouble d'articulation ( un cheveu sur la langue, ou un débit de parole trop rapide ) et/ou de déglutition atypique ( clic clic ) ( ce n'est pas un truc grave ni une maladie, y'a plein plein d'adultes qui ont cette façon d'avaler, donc faut pas s'affoler hein, c'est le fait de pousser avec la langue contre les dents lorsqu'on avale, au lieu de pousser contre le palais , donc ça se rééduque bien il s'agit de penser à ne plus appuyer la pointe de la langue derrière les incisives mais de la monter au palais , mais bon c'est long car il faut perdre l'habitude d'avaler d'une façon pour prendre l'habitude et automatiser une autre façon d'avaler, bref...), etc.


Enfin d'ici quelques temps ( ou années ? ) avec l'harmonisation des diplômes au niveau européen il n'y aura plus d'école ni de concours, mais ça se passera à la faculté ( là à l'heure actuelle les écoles dépendent des facultés de médecine mais sont relativement "autonomes" , ce sont des écoles "au sein" des facultés ), comme pour d'autres diplômes, mais je ne sais pas quand cela se mettra en place.
( en belgique ça se passe un peu déjà comme ça , mais après quand les nanas veulent venir travailler en france elles doivent faire des stages supplémentaires pour compléter leur formation et avoir une équivalence )

Dernière modif par le 2844j; modifié 1 fois
34 ans Orgrimmar 6511
Merci pour toutes ces précisions! :teddy:
En fait, je compte tenter le concours uniquement sur Montpellier.
Je pensais m'entraîner effectivement avec des dictées, mais aussi avec des tests psychotechniques.
Je ne crois pas avoir de trouble de l'articulation (parfois je marmonne, mais c'est uniquement quand je suis crevée de chez crevée de chez HS^^),ni de déglutition... Les pré-requis m'ont l'air bons!
Je vais mûrir ce projet, me laisser un peu de temps histoire de voir si dans 1 mois je n'ai pas changé d'avis, continuer à me faire une idée...
Boréale, je ne voudrais pas t'accaparer, mais si tu veux me parler de ton métier, les journées types, etc... Je suis tout ouïe ;)
B I U