MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

hyperphagie

G
35 ans bruxelles 5
Salut a tous je suis un garcon hyperphagique depuis que j'ai 16 ans. J’aimerais bien parler a des gens qui me comprenne. je ne sais pas comment m'arrêter, comment empêcher  
ces crises, et je culpabilise. merci
48 ans 35 10308
Tu pourrais te faire aider par un psy qui est spécialisé dans le comportement alimentaire.
Tu peux aller voir sur le site du GROS (Groupe de Recherche sur l'Obesité et le Surpoids) et regarder dans l'annuaire si il y a quelqu'un qu'ils recommandent près de chez toi.
K
34 ans 1
bonsoir moi je suis pareil que toi. je suis la si tu veux en discuté.
G
35 ans bruxelles 5
je suis de bruxelles et je pense que le site gros il y a que des psy pour la france. Kisca j aimerais bien discuter avec toi mais en mp.
O
48 ans 34
Bonjour,

J'ai 40 ans et suis hyperphage moi aussi , le probléme est que je suis sous traitement en parallèle (neuroleptiques) qui, au fil du temps ont augmenté les crises jusqu"à plusieurs par jour.

j'ai ainsi pris 35 kilos en 2 ans et je continue à grossir sans pouvoir m'arrêter.

Je commence à paniquer.

J'envisage d'aller voir un spécialiste recommandé par l'assoc GROS.com mais je ne sais pas qui voir: un psychiatre pour l'hyperphagie ou un médecin nutritionniste pour traiter les effets indésirables de mes médicaments qui donnent faim?

Que me conseillez vous? (témoignages bienvenus aussi)
41 ans 91 1472
Bonjour

je suis hyperphage depuis mes 14-15 ans je crois. j'en ai 33 mnt. depuis 4 mois, je suis suivi en hopital de jour hebdomadaire pour mes troubles alimentaires, dans une service psychiatrique lié au GROS (à paris). Je m'étais fixée 6 mois de traitement mais je sais maintenant que ce n'est pas du tout réaliste car on ne traite pas des soucis qui durent depuis des années en qq jours.

On s'aperçoit quand on vient là que l'hyperphagie ou la boulimie ou n'importe quel trouble alimentaire, est liée en premier lieu à la gestion des émotions plus qu'à un équilibre alimentaire.

L'hyperphagie est le moyen que nous avons trouvé pour supporter les émotions qui nous sont désagréables. C'est un moyen qui a bien marché à l'époque ou nous l'avons mis en place... mais qui est devenu inadapté à ce jour (ce qui explique que nous en souffrions) et qui a mnt plus d'effets négatifs (prise de poids, culpabilité) qu'autre chose.

Ce qu'on apprend dans l'unité ou je suis suivie, c'est à reconnaitre ces émotions, à mettre un nom dessus et à accepter de les ressentir. c'est super dur car c'est tellement facile de se dire "je ressens rien je vais faire une crise et ça ira mieux".
On nous apprend à être plus proche de nos sensations corporelles, à nous poser et trouver des plaisirs autres que la nourriture.

Nous avons aussi un suivi diététique et nous réapprenons à manger intuitivement (manger qd on a faim et s'arrêter qd on a plus faim... oui ça a l'air c.. quand on le dit comme ça). Voilà ça fait 4 mois que je suis là et je commence à reconnaitre cette faim. Pour la satiété je suis pas encore assez courageuse pour m'y confronter. On apprend à déguster (le contraire d'engloutir), à se rendre compte du plaisir ressenti.

bref c'est très complet et je pourrais en parler des heures.
Si je peux aider, malgré que mon suivi soit en cours... on peut me contacter par mp. ça ne remplace pas un suivi par un professionnel bien sur mais ça permet de voir autre chose ;)

Courage
O
48 ans 34
Merci Fila pour ton témoignage, je ne peux pas te répondre par mp car je n'ai pas assez posté de messages (il faut en poster 10), j'aurai aimé savoir comment on se faisait admettre dans cet hopital de jour, qui devait-on voir avant, où à Paris , etc...
Merci pour ta réponse et tes encouragements....
C
36 ans 7
Meme galère mais que faire?
41 ans 91 1472
olea115 a écrit:
Merci Fila pour ton témoignage, je ne peux pas te répondre par mp car je n'ai pas assez posté de messages (il faut en poster 10), j'aurai aimé savoir comment on se faisait admettre dans cet hopital de jour, qui devait-on voir avant, où à Paris , etc...
Merci pour ta réponse et tes encouragements....


Ben déjà etre suivi en individuel dans le service psychiatrie du pavillon tarnier de l'hopital cochin (Métro port royal, ce n'est pas sur Cochin même).... et ça ça peut être long.

Moi ça a été vite car j'ai été suivie en individuel 6 mois avant d'intégrer l'hopital de jour. Mais je pense que la liste d'attente est longue vu qu'il n'y a que 8 places (nous sommes au complet en ce moment) et que les prises en charges peuvent durer plusieurs années, selon la gravité des troubles.

Par contre pour connaitre le service ça a été le hasard. je cherchais par moi mm depuis des années qd j'ai été orientée vers leur service.

C'est 1 jour par semaine donc.... si on travaille il faut s'arranger avec sa boite pour poser un jour d'arrêt de travail par semaine (ce qui revient à être à 80%), pour une durée indéterminée...

Ensuite il faut se faire suivre médicalement à l'extérieur (pour les traitements médicamenteux), le service ne propose que de la psychothérapie, pas de prise en charge psychiatrique.

Y'a qu'à ces nombreuses conditions là que tu rentres en hopital de jour.

C'est une prise en charge assez lourde, contraignante, remuante (on sort vraiment crevé de sa journée) mais je regrette pas. car mm en moins d'1 mois, on voit les choses différemment. en 4 mois j'ai divisé par 2 le nombres de crises par semaine et le poids descend doucement et j'ai réglé un certain nombre de problèmes non alimentaires.



courage
O
48 ans 34
Bonjour Fila,

Merci pour ta réponse, peux tu m'indiquer si c'est dans un service de psychiatrie "normal" ou si il s'agit de psychiatrie spécialisée dans les troubles alimentaires qu'il faut être suivi dans le pavillon Tarnier à Cochin?
Merci
41 ans 91 1472
olea115 a écrit:
Bonjour Fila,

Merci pour ta réponse, peux tu m'indiquer si c'est dans un service de psychiatrie "normal" ou si il s'agit de psychiatrie spécialisée dans les troubles alimentaires qu'il faut être suivi dans le pavillon Tarnier à Cochin?
Merci


je ne comprends pas ta phrase...
C'est un service de psychiatrie adulte. Mais ils sont surtout spécialisés en thérapie comportementale et cognitive.
B I U


Discussions liées