MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment parler de ma sleeve a mes fils??

361
Coucou!!
J'ai pris la décision de subir une chirurgie de l'obésité courant 2012. Après un premier entretien avec le chirurgie fin févrie, il est prevu que je le revois le 18  
avril ! totu ça va très vite!
J'ai commmencé à en parler avec mon ainé de 2ans 1/2,en lui expliquant les différents rdv spécialistes qui m'attendent, de mo désir de perdre du poids et de recourir à la chirurgie pour cela.
Mais voila mes enfants m'ont toujorus connu ronde, avec une super joie de vivre donc pour eux mon poids n'es tpas un soucis en apparence.
Comment leur expliquer tout cela????????
J'attends vos expériences de maman,vos conseils pour parler de tout cela, vos techniques...
37 ans 151
Je ne parlerai pas de ton parcours qui me semble un peu trop "rapide" mais je vais me pencher sur ta question avec les enfants.

J'ai 2 enfants (deux garçons du même âge). Ils avaient environ 1 an lorsque j'ai débuté mes démarches et j'étais à l'hôpital pour leur 2ème anniversaire.

De mon côté, je ne leur ai pas parlé de l'intervention en elle-même. Ça n'a pas été caché mais je n'ai pas jugé utile d'entrer dans les détails avec eux de peur de créer plus d'angoisses que ça n'en soulagerait.

Quelques jours avant, on leur a expliqué que maman allait passer quelques jours à l'hôpital et qu'ils seraient seuls avec papa le soir (à noter que leur papa est au foyer et que ça ne changeait donc pas grand chose à leurs habitudes en dehors du soir). Ils m'ont accompagnée et sont venus me chercher et n'ont manifesté aucun souci à ce sujet.

Suite à des complications, j'ai été réhospitalisée peu après et suis restée plusieurs semaines supplémentaires. Ils sont venus me voir quasiment tous les jours (sauf quand j'étais "pas présentable"). Ils savaient qu'ils venaient me voir quand ils arrivaient sur le parking de l'hôpital, connaissaient ma chambre dans le service... Bref, tout ce qu'il y avait de plus "normal" pour eux.

Depuis je suis sortie et j'ai perdu du poids mais n'ont jamais verbalisé quoique ce soit à ce sujet. Ils s'en sont peut-être rendu compte (ou pas), j'en sais rien. N'empêche que ça s'est très bien passé ainsi.
12
Bonjour, je suis nouvelle sur le forum et j'ai lu ton message. Je pense qu'on peut pas te conseiller car tu connais mieux tes enfants que quiconque. Par contre, je suis d'accord avec lady_b, je pense que c'est TRES tôt. Je me fais opérer le 12 mars d'un bypass après une attente de presque 18 mois. J'ai parlé à mes grands (7ans 1/2) il y a 15 jours. Mon 3e de 25 mois ne sera pas au courant. Je voulais juste te dire que mon expérience a montré qu'il faut pas rajouter à leurs angoisses. Comme tu le dis pour eux, on est parfaites, belles et intelligentes, pourquoi partir à l'hôpital se faire oopérer?? Mon mari a un jour expliqué que leur accouchement s'est passé dans l'urgence, car ils sortaient pas et qu'on "a été obligé de couper le ventre de maman" en parlant de la césa. Ils avaient à peu près 4-5 ans. Au moment de l'accouchement du 3e, ils ont été tellement stressés qu'ils dormaient plus et qu'ils faisaient des cauchemards. J'ai mis beaucoup de temps à les convaincre qu'il y aurait pas de problème, que la césa était cette fois ci programmée et que tout se passerait bien. On a décidé de les laisser chez les grands parents sans rien dire et le lendemain ils sont venus voir leur petit frère et une maman en très bon état physique et heureuse comme tout!!! Ils ont demandé à voir la sicatrice mais ils étaient pas du tout choqués. Ils l'ont très bien vécu.
Si tu le sens parle lui, mais attends le 2e rv avec ton médecin pour avoir des dates plus précises. Je pense que c'est pas nécessaire de l'angoisser pour quelque chose qu'il ne comprend pas, puisque pour lui t'es la maman parfaite (ton surpoids, il le voit pas du tout).

bon courage pour la suite
Vicky

PS. Un jour ma fille m'a demandé: Maman quand tu auras maigri et perdu ton "gros bidon" tu seras aussi belle que maintenant???
361
hs: Alors en ce qui concerne la rapidité de l'in tervention, il se trouve que c'est un concours de circonstences. J'ai attendu 2 mois avant d'avoir mon 1er rdv chirurgien. Après j'ai la chance d'avoir dans le même mois tout mes rdv spécialistes et donc le second rdv chirurgien 2 mois après le 1er! Il faut dire que je me fais opérer en clinique ce qui réduit aussi les délais (clinique a 2 minutes de chez moi, plus rassuanrant pour mes fils!)

Je parle régulièrement de mon opération à mon ainé, il me répondu "compris" et ne semble pas inquiété le moins du monde!je pense que mince ou ronde je resterai sa maman. Après il m'a vu à l'hopital pour mon ablation de viscicule (il avait 1 an tout juste) et pour la naissance de son frère. Je pense que la clinique il l'a connait et en bien. Je vais continuer à lui parler le plus clairement possible, tout comme à son petit frère!
L
46 ans 47
alors la phrase clinique a coté de chez moi c'est pas un bon tuc j'ai fait cette connerie au lieu d'aller chez des dr qui en font tout le tent j'ai été le cobaye d'un dr qui c'est planté je t'epargne les détails j'ai eu comme toi l ma date au bout de 5 mois mais meme deux ans après et après être passé du 54 au 42 je le confirme je n'était pas assez prépare ont nous dit que l'ont va manger en petite qté mais pas que l'ont va mangé au début un pot de yaourt en une matiné et que boire 750 ml en une journé est toute une organisation , ont est pas préparé a la fatigue chronique post op qui perturbe la vie de famille le coté sport n'est pas assez mis en avant pour aider a perte et que tout ne tombe pas flasque et surtout surtout toute les complication éventuelles je sait le risque zero n'existe pas et que l'obésité morbide est une maladie en soi mais c'est quand meme mieux de savoir ou on mets les pieds et surtout le suivi post op car moi mon dr super sympa n'avait rien prévu en post a par une diet! et quand j'ai eu des complication et que j'ai été envoyé dans un centre spécialisé j'ai découvert que normalement il y avait une préparation sur une année et le suivie est fait régulierement avec bilan sangui spy, kiné, diet , endo, test osseu , fibro . les carrence ne sont pas réservé qu'au bypass mais la slleeve aussi la preuve le suis carrencé en fer je prend adepuis un mois 4 timoferol par jour et une injection par mois donc tout cela n'est pas anodin donc pasc de "clinique a deux pas de chez moi " prends des spécialiste meme si il faut que tu fasse + de kilometre
a+
2513
C'est pas un peu risqué de se lancer dans ce type d'opération quand on a des enfants en bas âge ?

Je veux dire, même quand ça se passe bien, passer d'une alimentation normale à une alimentation que je qualifierais de grégaire, ça doit user, fatiguer le corps.
Les enfants ont besoin d'adultes avec un minimum d'énergie.

C'est une question.
chapinette a écrit:
C'est pas un peu risqué de se lancer dans ce type d'opération quand on a des enfants en bas âge ?.


si

chapinette a écrit:

Je veux dire, même quand ça se passe bien, passer d'une alimentation normale à une alimentation que je qualifierais de grégaire, ça doit user, fatiguer le corps.


les gens ne réalisent pas. c'est drainant, usant....
12
47730 a écrit:
Mais voila mes enfants m'ont toujorus connu ronde, avec une super joie de vivre donc pour eux mon poids n'es tpas un soucis en apparence.
Comment leur expliquer tout cela????????



47730 a écrit:
Je parle régulièrement de mon opération à mon ainé, il me répondu "compris" et ne semble pas inquiété le moins du monde!
Je vais continuer à lui parler le plus clairement possible, tout comme à son petit frère! ...


Je comprends pas trop ta question...
361
47730 a écrit:
Je parle régulièrement de mon opération à mon ainé, il me répondu "compris" et ne semble pas inquiété le moins du monde!
Je vais continuer à lui parler le plus clairement possible, tout comme à son petit frère! ...


Je comprends pas trop ta question...

Et bien,j'ai l'impression qu'il me réponds "compris" pour me faire plasir et qu'en réalité il ne se rends compte de rien.Il n'a pas conscience que je vais aller à l'hopital, qu'il dormira sans maman quelque chose, que maman mangera plus comme avant.....malgré toutes mes tentatives d'explications.Peut être que je n'utilise pas les bons mots, les bonnes explications.... j'ai l'impression que ça ne percute pas.

Sinon pour la clinique, c'est une clinique que je connais bien pour y avoir accouché par 2 fois et avoir subi un curetage. Le chirurgien est un bon ami de mon gynécologue, c'est pour cela que mon choix s'est touné vers lui. je n'ai pas fait le choix de cet établissement en fonction de son emplacement. Néanmoins qu'elle soit à coté de chez moi me semble plus rassurant pour mes fils car ils auront l'impression que je ne suis pas si loin!
L
39 ans 1
Bonjour!
moi aussi j'ai la ferme intention de me faire opérer cette année, j'appréhende un peu de l' "après" avec 2 bouts de chou de 6 mois et 3 ans à gérer... j'ai peur de mon absence pendant l'opération, et j'ai peur d'être une loque après l'opération.bref...j'ai peur de la logistique avec mes 2 loulou.je suis plutot du genre "maman shiva" et j'ai peur de pas assurer après. si vous avez des expériences à partager à ce sujet.
Pour le moment je n'ai encore entamé aucune démarche. Merci à vous!
37 ans Vannes 2776
Question logistique: Pendant votre mois d'arrêt qui suit l'opération, qui va s'occuper des enfants?

Je pense qu'il va vous falloir beaucoup plus verbaliser avec vos enfants au sujet de votre fatigue à venir!

Je ne suis ni by-passée, ni sleevée, juste malade... ce qui m'enlève parfois toute ma force physique. La première fois, mon fils l'a très très mal vécu que je ne puisse plus le porter par exemple...

Le côté grosse ou mince, à cet âge là ils s'en foutent un peu les gamins^^ Par contre que maman ne puisse plus jouer au ballon avec eux, ça risque de les toucher.
37 ans Vannes 2776
Je rajoute une petite note pour plus tard:
C'est aussi l'âge où on leur apprend à bien manger. De voir maman manger 1 yaourt et ne plus pouvoir avaler autre chose peut aussi les perturber.
Il serait donc bien venu d'avoir un petit discours à ce sujet.
Je me suis faite opérer d'une sleeve ma fille avait l'âge de ton fils (2 ans 1/2).Je n'ai pas abordé les détails,chacun fait aussi en fonction de la sensibilité de ses enfants.Elle a été très entourée par son père et ma famille lors de ma semaine d'hospitalisation,tout s'est bien passé.En rentrant je lui ai bien expliqué que je devais me reposer,mon mari s'est chargé de l'amener et la chercher à la crèche,de la porter dans le bain,etc.J'ai quand même pu m'en occuper.
Pour les repas,elle ne fait pas spécialement attention à la quantité de ce que je mange,j'ai une assiette comme elle que je finis ou non (comme elle).Je ne vois pas en quoi ça serait plus inquiétant de voir maman manger un yaourt qu'une pizza entière..Pour la joie de vivre,c'est la même,en mieux puisque je peux l'accompagner au parc sans aucun souci (transpirer si je dois la porter sur le trajet,ne pas pouvoir me mouvoir pour jouer dans le sable,etc).
Quand on est clairs avec ses choix,les enfants ne s'inquiètent pas plus que ça.
44 ans 17521
PinkPunky a écrit:
Je me suis faite opérer d'une sleeve ma fille avait l'âge de ton fils (2 ans 1/2).Je n'ai pas abordé les détails,chacun fait aussi en fonction de la sensibilité de ses enfants.Elle a été très entourée par son père et ma famille lors de ma semaine d'hospitalisation,tout s'est bien passé.En rentrant je lui ai bien expliqué que je devais me reposer,mon mari s'est chargé de l'amener et la chercher à la crèche,de la porter dans le bain,etc.J'ai quand même pu m'en occuper.
Pour les repas,elle ne fait pas spécialement attention à la quantité de ce que je mange,j'ai une assiette comme elle que je finis ou non (comme elle).Je ne vois pas en quoi ça serait plus inquiétant de voir maman manger un yaourt qu'une pizza entière..Pour la joie de vivre,c'est la même,en mieux puisque je peux l'accompagner au parc sans aucun souci (transpirer si je dois la porter sur le trajet,ne pas pouvoir me mouvoir pour jouer dans le sable,etc).
Quand on est clairs avec ses choix,les enfants ne s'inquiètent pas plus que ça.


J'aurais pu écrire cette réponse... à la seule différence que pour moi c'était un bypass...

je n'ai rien dit à ma fille (qui avait 2 ans et 4 mois lors de mon opération), j'ai fait venir ma mère à la maison durant mon hospitalisation, ça a occupé ma fille, d'avoir sa mamie d'amour avec elle, et mon absence de 6 jours/5 nuits est passée comme une lettre à la poste...

Quand je suis rentrée, j'ai fait attention à mon ventre (qu'elle ne me fasse pas sauter les points), c'est tout... Comme je n'ai eu aucune fatigue, dès le lendemain de ma sortie, j'étais dehors à me balader avec elle (et ma mère)...

Pour la nourriture, elle n'a jamais tellement fait attention à ce que je mangeais, et n'a rien changé à ses propres habitudes alimentaires... J'ai suivi scrupuleusement les protocoles qu'on m'avait donné, donc au final, elle m'a toujours vu manger, et de tout... Elle m'a vu (ou entendu) vomir quelques fois dans les premiers mois :
- "t'es malade, maman ?"
- oui ma chérie, mais maintenant ça va mieux, ne t'inquiète pas...
et ça ne l'inquiétait pas.

Après une grosse perte de poids, elle ne semble pas avoir vu la différence sur mon physique, elle me reconnait toujours sur les photos, et n'a jamais fait de réflexion dans un sens ou dans l'autre...

Elle a juste halluciné le jour où j'ai pu lui courir après, parce que je n'avais jamais pu le faire... et son plaisir quand j'ai pu m'asseoir par terre pour jouer avec elle ! :D

J'ai envie de reprendre la dernière phrase de PinkPunky : "Quand on est clairs avec ses choix, les enfants ne s'inquiètent pas plus que ça." parce qu'ils nous sentent sereins, je pense... Je vais pas dire que j'ai pas flippé de rester sur le billard et de la laisser orpheline de mère, mais je me sentais tellement handicapée que je me sentais "mauvaise mère", plus capable de faire ce que j'avais envie de faire avec elle, pas capable de courir, grimper, de me mettre à genoux pour jouer avec elle... un jour elle m'avait échappée, et elle a traversé la route ! je n'ai pas pu bouger, parce que j'avais une sciatique, à cause de mes disques pincés par mes vertèbres tassées par... mon surpoids. Je suis partie à l’hôpital sure de mon choix, que c'était la meilleure chose à faire et pour ma santé, et pour l'avenir de ma fille, pour pouvoir l'élever comme je le souhaitais et non pas en composant avec mon "handicap" d'être en obésité morbide.
Exactement Karen,le fait de se faire opérer avec le risque qui n'est pas nul ça fait réfléchir quand tu as un enfant à la maison.c'est donc très important de ne pas aller se faire opérer n'importe où,juste parce qu'on opère en 15 jours quand ça prend des mois dans un service hospitalier compétent.

Justement aujourd'hui ma fille m'a fait la réflexion à midi car j'ai mangé peu de mon assiette elle m'a dit "maman tu ne manges pas?" je lui ai expliqué qu'on ne finissait pas son assiette si on n'avait plus faim,tout simplement.Elle même sait très bien s'arrêter quand elle n'a plus faim.
B I U


Discussions liées