MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

satiété: oui mais...

31 ans 193
salut à toutes! je vous écris car j'ai un petit souci
je ne sais pas si le sujet a déjà été abordé, probablement mais bon :/

je n'ai pas de problème de  
poids mais j'ai une alimentation assez déséquilibrée pcq je n'aime pas cuisiner et j'essaie d'améliorer ça à cause de petites carences et d'une grosse fatigue permanente (manque de fer) ça s'améliore mais il y a un point où j'ai du mal

je me suis un peu renseignée sur la RA car je trouve l'idée bien, j'ai depuis tjs appliqué le principe de "manger slmt quand j'ai faim" mais j'ai un souci au niveau de la sensation de satiété

c comme si elle était séparée en deux points distincts: ma gorge et mon ventre
il m'arrive d'avoir l'estomac tendu et qui crie famine mais de n'avoir aucune envie de manger, et à l'inverse de sentir que mon estomac est plein mais de continuer à manger, d'avoir encore envie/besoin de manger car jme sens pas vmt rassasiée

que faut il faire dans ces cas là? Qu'est ce qui prime?

bisou à toutes
A
34 ans 40
Il y a la satiété mentale et la satiété réelle. En fait, dans la pratique, ton corps va mettre 20 minutes à t'informer qu'il n'a plus faim.

Le mieux à faire est donc de manger plus lentement et d'être attentive à ce que tu ressens.

Pour ma part, la satiété réelle est assez aisé, mais la satiété mentale ça va pas du tout. Parce que je mélange l'émotionnel à tout cela et que je ressens le besoin de manger pour remplir. Même quand il n'y a pas physiquement besoin de remplir.
Peut-être as-tu inconsciemment l'impression de ne pas t'être assez nourri et que c'est pour cela que tu as du mal à définir si tu es bien rassasiée ou pas ;)

Bon courage !
A
59 ans Viroflay (78) 53
La satiété n'est pas aussi aisée que cela à sentir et j'ai moi-même expérimenté cette difficulté.

C'est vrai qu'il y a différents aspects. Tu parles de gorge et de ventre et peut-être parles-tu en fait de rassasiement gastrique et de rassasiement gustatif.

Le rassasiement gastrique intervient quand tu te sens remplie. Ton estomac est plein et ton corps te le signifie. C'est plus une question de volume. Tu peux sentir cette satiété après quelques bouchées parfois. Mais ça ne veut pas dire que tu sois réellement rassasiée. Ainsi, en mangeant plus lentement et en prenant le temps de déguster, ce rassasiement gastrique ne serait peut-être pas présent aussi rapidement. A expérimenter.

Il y a aussi le rassasiement gustatif qui se caractérise par une diminution du plaisir gustatif et qui s'appuie sur les calories et les nutriments ingérés. On est rassasié des aliments que l'on est en train de manger car ils nous ont apporté ce dont nous avions besoin. C'est ce qui fait d'ailleurs que le goût d'un aliment change et que quand on a très faim il nous semble merveilleusement délicieux et lorsque nous sommes rassasié il peut nous sembler un peu dégoûtant. L'aliment est le même mais le goût a changé et le mécanisme de rassasiement sélectif a bien marché. On peut alors s'arrêter de manger ou passer à un autre aliment qui nous semble bien plus appétissant et comblera d'autres besoins. Et là on peut faire confiance au plaisir que l'on ressent à manger. Et tout cela au cours d'un même repas. Ce qui ne facilite pas la chose en début de RA, j'en conviens. Et tout cas je l'ai vécu comme problématique en mon temps.

L'idée de la RA est de parvenir à s'arrêter de manger lorsqu'on n'a plus envie de manger, ce qui est bien différent du sentiment de remplissage. Et plus subtil aussi comme sensation. Plus riche. Alors il ne faut pas se prendre la tête et ne pas chercher à bien faire mais s'autoriser à faire comme on le sens, comme une invitation à la découverte d'un nouvel univers sensoriel. C'est aussi un apprentissage de la bienveillance.

Bonnes explorations !
48 ans 35 10308
La satiété pour moi ça a été la sensation la plus compliquée à ressentir (ça l'est toujours un peu, en fait). Je ressens très bien les manifestations physiques de la faim, mais quand je ressens quelque chose par rapport à la satiété, c'est en général parce qu'en fait j'ai un peu trop mangé (sensation de "ventre lourd").

Par contre je me suis rendue compte que le goût des aliments changeaient un peu quand j'arrivais à la satiété, que je ne les trouvais pas forcément aussi bon, que je ne prenais pas autant de plaisir à manger une bouchée quand j'ai faim qu'une bouchée identique quand je suis rassasiée. Du coup je me base plus sur ce ressenti gustatif/plaisir que sur les sensations de mon estomac. Au début ça me demandait un peu d'effort pour ressentir ça mais maintenant ça se fait beaucoup plus naturellement.

Ça m'arrive encore d'arriver jusqu'au stade "ventre lourd" (en particulier quand je fais un vrai bon repas, au resto ou chez des amis, dans des situations particulières) mais ça ne me culpabilise plus par contre, et ça se rattrape au repas suivant en général.
31 ans 193
merciii de vos réponses! moi aussi c'est souvent après quand mon ventre est lourd que je me dis que j'ai trop mangé
mon souci est que je suis une véritable accro au sucré. J'ai bien souvent plus "faim" de sucré que le reste.
par exemple je mange des pâtes, à un moment je n'ai plus trop faim je me sens remplie et je n'ai plus envie de manger de pâtes mais par contre j'ai un irrésistible besoin de dessert sucré
aujourd'hui encore j'avais faim et envie d'un sandwich, le temps qu'on me le prépare je remarque les biscuits a coté et tout d'un coup je n'ai plus tres faim, plus envie du sandwich mais plutot d'un biscuit. bon évidemment j'ai pris le sandwich parce qu'il faut bien que je varie mon alimentation
mais j'admets que si je pouvais je ne me nourrirais que de choses sucrées :oops:
48 ans 35 10308
minelina a écrit:
mais j'admets que si je pouvais je ne me nourrirais que de choses sucrées :oops:

Peut-être que si tu faisais vraiment ça (ne te nourrir que de choses sucrées pendant un moment) tu en aurais marre au bout d'un moment et ton corps irait naturellement vers une alimentation plus variée (il y a plein de témoignages ici de filles qui se sont mises à manger plus de légumes par envie avec une RA).
Il me semble même que c'est un exercice proposé par Zermati, mais je ne suis pas assez au fait pour te préciser ça. Tu as lu ses bouquins? (Maigrir sans régime, par exemple).
S
29 ans 58
Au début je detestais (mais vraiment) les légumes, et puis tout doucement je me suis mise à aimer,
pour ça j'ai utilisé la technique du "je mélange avec quelque chose que j'adore", par exemple petite j'ai été traumatisée par les endives (la cantinière en primaire m'avait foutu une baffe parce que j'avais pas fini mon assiette et m'avais traité de petite obèse devant toute l'école, bref), et donc l'autre soir j'en ai passé quelques une au four avec un peu d'oignon et de roquefort (péché mignon ça :D super haleine garantie !) et au final c'est passé tout seul ! :)

Pareil pour les betteraves, je hais ça, et j'ai trouvé une recette sur un magasines ou elles sont garnies de fromages frai, et bien j'ai trouvé ça super bon !

Tu devrais te "forcer" à te mettre derrière les fourneaux, y'a rien de mieux pour bien manger. Et puis sur le net tu trouveras forcèment des recettes qui vont te plaire ! :)

Et puis (le plus souvent) quand tu manges du salé au repas, tu apprécies vraiment le moment ou tu peux manger du sucré, le dessert etc ! Donc ça peut te permettre de garder ce petit plaisir aussi.

Pour les sensations de faim / satiété moi j'ai abandonné, je mange à heure fixe (obligée avec la fac en plus) et maintenant j'ai naturellement faim 10 min avant le repas, et jamais entre :)
B I U