MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

vos relations avec vos frères et soeurs

254
Ma soeur et moi avons 2 ans et demi d'écart et c'est un peu du je t'aime moi non plus. On s'aime, on se confit tout, on est là l'une  
pour l'autre dans n'importe quelle situation mais on peut aussi se foutre sur la tronche avec une violence a la hauteur de notre amour. Elle me reproche souvent ma franchise un peu crue, et moi son côté un peu trop égoïste.
La dernière fois qu'on s'est vraiment engulé c'était quand elle était avec son ex, que je ne pouvais pas supporté, je le trouvais faux avec elle, il avait des propos qui me donnaient une folle envie de lui coller une gifle et de le virer a coup de pieds aux fesses.
Pour exemple pendant un repas avec mes parents et ceux du dit ex, il a sortie le plus raturelement du monde qu'il avait dressé ma soeur. Je ne sais pas comment vous auriez réagit mais personnelement j'ai du quitter la table pour ne pas lui envoyer mon assiette à la tête.
Ma soeur compte plus que tout pour moi (trop d'ailleurs selon mon psy xD) et nous passons beaucoup de temps ensembles vu la diversité de nos points communs.

Quelles sont vos relations avec vos fères et soeurs? Je me trouve des fois un peu strange d'être autant attachée à ma soeur..
44 ans 8549
Bonjour,

ma sœur je ne lui parle plus, çà va bientôt faire 1 an. j'ai 2 demi-freres que je ne vois pas juste pour les grandes occasions comme un mariage! et 2 frères que je dois voir 1 fois par mois voir tout les 2 mois ( même plus selon les périodes). voilà, chacun fait sa vie!
359
J'ai deux frères.
Petite, mon grand frère me menait la vie dure, il était un vrai tortionnaire (avec mon et mon petit frère). Mon petit frère avait un très fort caractère, du coup l'entente était pas toujours parfaite non plus.
A partir de la fin de l'adolescence, mon grand frère s'est calmé, et on a commencé à bien s'entendre, même si je reste quand même plus proche de mon petit frère.
Maintenant, on vit chacun sa vie, on s'entend bien, mais on se voit surtout quand on va chez nos parents, on ne fait rien "entres frères et sœurs" (sorties, restos, etc).
4240
Je n'ai pas vraiment de relations avec ma sœur, elle a 15 ans de moins que moi, je n'aime pas m'occuper des enfants, donc on a rien à partager.
36 ans Je suis ici. 846
Quand ma mère m'a eue, elle est retombée enceinte très vite. Ma sœur et moi avons donc 13 mois d'écart. Et je pense que ça joue beaucoup sur notre relation.

D'abord parce que petite, je ne trouvais pas ma place d'aînée. Ensuite parce que ma mère s’obstinait à nous traiter comme les jumelles que nous n'étions pas... Elle nous achetait les mêmes fringues, à au collège, quand l'une était invitée à une "boom", elle devait obligatoirement y emmener sa sœur (on avait horreur de ça, pire que les fringues similaires...). Elle partait d'une bonne intention (ayant des relations difficiles avec ses frères et sœurs, elle tenait à ce qu'on soit proches toutes les deux), sauf que nous étions déjà totalement différentes...Du coup, elle et moi passions le plus clair de notre temps à nous chamailler...

Si bien que quand on a pu (c'est à quand je suis rentrée en seconde et qu'elle a redoublé deux fois), on a opéré une totale séparation.
Changement de look, caractère plus affirmé, on a pu avoir nos propres univers et nos propres goûts.

Du reste, à part quelques disputes (on était ados en même temps, quand même...), on s'entendait assez bien, mais on se contentait de se croiser. Mais on se serrait parfois les coudes: elle réceptionnait mes "bulletins de colle" (oui, je me faisais facilement coller en seconde...) et moi je cachais à ma mère qu'elle fumait et je l'ai couverte jusqu'à ce qu'elle décide à le lui avouer elle-même...

Maintenant? Eh bien, on vit à 500 km l'une de l'autre. On est toujours très différentes, que ce soit au niveau du caractère, de la personnalité, des goûts musicaux, ciné et vestimentaire. Comme elle vit chez ma mère depuis sa rupture (elle bosse et elles vivent leurs vies chacune), j'ai souvent des nouvelles d'elle via ma mère. Sinon on s'envoie parfois des sms, mais pas assidûment. On est proches sans l'être. On pourrait ne pas se donner de nouvelles pendant plus d'un mois (pas plus quand même), sans que ça nous manque.

Il n'empêche que quand nous nous voyons, nous sommes contentes de nous voir. Il nous arrive discuter de longues soirées durant en buvant des cafés. Nous rions beaucoup ensemble, nous déconnons facilement toutes les deux. Ensemble, nous retrouvons parfois nos réflexes d'ados, on embête un peu notre mère, nous nous insultons en riant (le truc, c'est de trouver des insultes à la "Titeuf" . Oui, c'est étrange, mais ma mère dit que les " insultes" c'est notre façon de dire qu'on s'aime, ma sœur et moi, ce qui n'est pas faux, parce que nous sommes super pudiques l'une envers l'autre...

En bref, ma sœur et moi ne sommes pas aussi complices que ma mère l'a voulu, mais je l'aime, je ne pourrais pas imaginer qu'elle ne fasse plus partie de ma vie, et je sais pertinemment qu'elle m'aime aussi. Quand on a pu s'affranchir de "l'obligation de s'aimer" que ma mère voulait nous imposer, on a pu nouer une relation plus véritable, avec nos propres codes.

J'ai aussi une sœur de bientôt 14 ans (demi-soeur, mais soeur quand même), mais les circonstances de la vie font que nous ne sommes pas proches...Nous sommes amies Facebook, ça me permet de voir que c'est une gamine saine, intelligente, et avec pas mal de personnalité, et ça me rassure...J'espère que quand elle sera majeure, ça deviendra plus facile...je ne m'étendrais pas la-dessus.
31 ans Dans le sud ;) 5608
J'ai un frère une soeur et une soeur adoptive ( dont je ne parlerais pas ici car c'est une personne handicapée et nos relations sont très à part )

J'ai onze et douze ans de différence avec mon frère et ma soeur ce qui fait que j'ai quasiment vécue en enfant unique . Nous ne sommes pas proches , nous ne nous voyons pas en dehors de nos visites chez nos parents , ils ne viennent pas chez moi , je ne vais pas chez eux ( à part pour les anniversaires de mes neveux , et encore souvent ils préfèrent les faire chez mes parents car maison plus grande )

Je les aime mais je ne cautionne pas leur attitude . Bon ma sœur j'en ai déjà parlé elle est tout simplement cinglée et fait vivre l'enfer à mes parents , quant à mon frère , il ne se soucie des autres que lorsqu'il a besoin d'un service , on l'a beaucoup vu lorsqu'il avait besoin que mon père fasse des travaux dans son appartement ou quand il avait besoin que mes parents lui prêtent des sommes d'argent faramineuses pour son entreprise , le reste du temps il disparait , envoie un texto de temps en temps..

Bref parfois ça me rend triste parce que je me dis qu'une fois que nos parents ne seront plus de ce monde , nous serons certainement très très peu en contact
S
85 ans 4914
Je m'entends bien avec mon frère et mes soeurs mais cela n'a pas toujours été le cas.

Avec mon frère on a 10 ans de différence (il est l'ainé), il est parti de la maison j'avais 8 ans, donc pas de lien spécial, mais pas de disputes non plus. On se voit aux réunions de famille (1 x par année environ) et aux mariages et enterrements.

Avec mes soeurs, on a eu une relation fusionnelle. Ce sont mes soeurs qui ont un peu joué le rôle de parents pour moi. J'ai reçu le côté maternant de la plus grande et la deuxième avait un rôle plus "paternel", elle prenait les décisions pour moi, pour mon avenir.

Ces places avaient été laissées libres par mes parents qui étaient trop englués dans leurs propres problèmes pour les tenir.

Du coup quand j'ai grandi, il a été difficile pour mes soeurs de me laisser libre de mes choix sans les critiquer. A cause de cela, j'ai du prendre des distances, une fois 2 ans sans relation avec la plus grande et une fois 3 ans avec la seconde.

J'ai construit ma famille avec mon mari et mes enfants. Et quand je me suis sentie assez sûre de moi pour pouvoir affronter leurs remarques sur mes choix, j'ai repris contact.

Et depuis cela se passe bien. Elles ont compris qu'elles n'avaient aucun pouvoir sur moi. Nous nous voyons une fois par mois environ et nous passons un bon moment sans se juger l'une ou l'autre. Par contre je n'aime pas les voir ensemble car là on reprend plus une dynamique familiale ancienne ou elles m'expliquent la vie et cela m'agace (mais ne me détruit pas donc j'arrive à gérer). J'essaie donc de limiter si je ne suis pas obligée.

J'aime être en paix avec mes proches et pour cela j'ai appris à me détacher du jugement que je peux porter sur elles et elles ont beaucoup appris également. En conséquence tout le monde s'en porte beaucoup mieux.

J'aime l'équilibre que nous avons construit. Une écoute bienveillante les unes des autres, la sensation de savoir que s'il y a un gros pépin tout le monde est présent. J'apprécie aussi le fait de ne plus devoir être dans la fusion avec elles.

Je leur suis reconnaissante pour tout ce qu'elles m'ont apporté enfant, sans elles mon monde aurait été bien vide.
36 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
en vous lisant je me dis que j'ai de "la chance"
ma soeur et moi sommes complétement différentes physiquement et niveau caractère, mais c'est MA SOEUR.
Et rien au monde ni personne ne pourra nous séparer...

nous avons deux ans et deux semaines d'écart, et meme s'il y a eu des périodes où nous etions moins proches (parfois il faut grandir séparément un peu...), notre lien est unique....

elle se marie dans 1 mois et demi, mais çà reste ma ptite soeur, celle que je protége, avec qui je peux tout faire, tout dire, qui me connais mieux que personne... et on vit à 1200 km l'une de l'autre
2 à 3 coups de fil par jour... parfois moins parfois plus.
34 ans Orgrimmar 6511
Mon frangin, 3ans de moins que moi, je l'adore.
Il parait que je ne lui ai fait que des misères quand on était jeunes, en tout cas lui ne se rappelle que des fois où j'étais la grande soeur tyrannique.
Bizarre, moi je me souviens surtout que je tapais les plus grands qui essayaient de lui faire manger des vers de terre, et que je le défendais tout le temps quand on le traitait de débile (il n'a parlé que vers 5 ans, et était vraiment dans la lune... On a cru a une forme d'autisme, et pouf, du jour au lendemain il s'est "réveillé" et faisait des phrases complètes Oo).

Il y a eu de la rivalité entre nous, on était très différents (moi la bonne élève mais avec un caractère de merde, lui le cancre mais si gentil et serviable).

Maintenant, ça va mieux.
On a peu communiqué pendant une longue période, étant chacun avec nos problèmes, mais c'est mon frère.
Si un jour il est dans la merde, je l'aiderai, quoi qu'il me demande.
Je le trouve intelligent, sensible, toujours un peu dans la lune, avec une vision de la vie a part, un peu cynique parfois... Il ne se laisse plus emmerder comme quand il était plus jeune, et c'est devenu un beau mec :)

Je suis fière de mon frère, et je sais qu'il saura se faire une jolie vie. Je l'envie pour ça aussi.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
J'ai un frère qui a 3 ans de moins que moi. Pendant nos adolescences respectives, ça a été très dur. Mais ça a tjs été peut-être la personne que j'aime le plus au monde (d'un amour protecteur, passionné et plein d'incompréhension). Depuis que j'ai déménagé, ça va beaucoup mieux. On s'est échangé quelques mails cette semaine, on se donne des nouvelles. J'ai beaucoup de respect pour son intelligence et j'adore son humour.
La distance va finir par jouer contre nous, mais j'espère sincèrement qu'on va continuer à créer ce lien qui nous a fait défaut pendant presque vingt ans.
34 ans 2384
Pour ma part, famille à moitié raciste :roll: donc forcément un peu mal pris l'arrivée du nouveau chéri de bibi :lol:

je vois ma soeur très rarement, je ne l'ai pas vu depuis mon mariage le 5 novembre auquel son mari n'était pas venu.

Je ne vois plus mon frère depuis que je suis avec mon cher et tendre, pas un coup de fil, texto, nada et plus le droit de voir ou parler à mes deux neveux :roll:

donc autant dire que je n'ai plus vraiment de famille, mais pour moi tant que j'ai mes parents c'est le principal et comme je dis toujours : la famille est celle que l'on se construit pas celle dernière, nos parents nous ont fait pour que l'on fonde notre propre famille.
34 ans Orgrimmar 6511
Darlee Doo, tu as résumé la relation que j"ai avec mon frêre.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Yuutsu a écrit:
Darlee Doo, tu as résumé la relation que j"ai avec mon frêre.

HS - on C'est pas la première fois qu'on a plein de points communs toi et moi :)
HS - off
34 ans Plus loin vers l'ouest 3057
J'ai deux grands frères, un de 34 ans et l'autre 31, et une petite soeur qui est décédée à l'age de 9 ans.

Avec ma petite soeur, nous avions une relation très particulière, nous avions 11 ans d'écart, elle était polyhandicapée. Sa perception du monde était totalement différente de la notre, et ses relations avec les autres aussi. Mais nous avons passé de très bons moments toutes les deux, et j'ai encore en souvenirs les fous rires que j'ai réussit à lui décrocher :D !

Avec mes frères, nous sommes très proches en étant éloignés, nous habitons à 2h de route des uns et des autres, nous nous voyons une fois par mois environ. Entres temps nous nous appelons que très rarement mais on à toujours un lien par internet.

Nous sommes très complices avec le plus grand, on est pareilles, on ne se ressemble pas du tout physiquement mais nous avons le même caractère, nous faisons le même métier, nous voyons la vie de la même façon, et qu'est ce qu'on se marre tous les deux, nous avons le même humour! Souvent on fatigue nos conjoints respectifs quand on se voit parce qu'on est sans arrêt en train de se taquiner, et que nos blagues ne font rire que nous... j'adore notre relation.

Avec l'autre frangin, que j'adore également, c'est différent, il n'est pas très famille, si on ne se voit pas pendant plusieurs mois cela ne lui manquera pas, moi si.
Il est marié avec ma meilleure amie, du coup on arrive à se voir un peu plus qu'avant. Petits nous étions comme chats et chiens, maintenant ça va bien. En revanche quand il ne va pas bien c'est tout de suite vers moi qu'il se tourne, on arrive à avoir des moments de complicité, on rit aussi beaucoup parce qu'il a beaucoup d'humour aussi mais il est plus distant que mon autre frangin.


Le grand me prend dans ses bras et me dit qu'il m'aime facilement, l'autre il ne le fera jamais, trop réservé sur ses sentiments.

Enfin bref, mes frères je les aimes, j'ai besoin d'eux, ils ont besoin de moi, on s'adore :)
S
39 ans 389
J'ai deux frères et une sœur et nos relations sont très chaotiques.

Mon ainé à 50 ans, il est très soucieux de ce que les gens pensent, très imbus de sa personne, il est intolérant et à mes yeux complétement taré, ça c'est aujourd'hui. Quand j’étais gosse, je l’idolâtrais, arrivée à l'adolescence moins. Il a monté une fable auprès de ma mère, en lui disant que des amis flics à lui m'avait à l’œil (amis inexistants), que je trempait dans des affaires pas très net, ce qui a gâché mon adolescence, car ma mère veuve à ce moment la a bu ses paroles sans jamais me questionner. Elle lui a cédé mon éducation pendant un an. Et ça été une descente aux enfers.

Ayant perdus mon père à 11 ans, lui et mon autre frangin avait pour habitude de se relayer pour me cogner dessus. A mes 19 ans j'ai coupé tout contact avec lui, j'avais fais une attaque cérébrale, à ma sortie de l’hôpital, il m'insultait à cause de ce qu'on lui a dis que j'avais dis à X etc ... Ça été la goutte d'eau qui fais déborder le vase.

Il avait repris contact avec moi il y'a de ça 4 ans, ça s'est bien passé pendant une année et une nouvelle fois il a su taper ou ça faisais mal.

Je pense sincèrement que je lui dois tout mon manque d'assurance aujourd'hui, enfin moins maintenant.

Mon autre frère à 44 ans, il s'est longtemps laissé entrainer par l'ainé en ce qui me concerne, en grandissant ça c'est arrangé. On a des rapports "cordial", pas de réelle complicité, il a je pense essayé de se rattrapé pour ses erreurs quand j'suis revenu après mon passage chez l'ainé et pour ce que ça vaut, ça a énormément compté. Aujourd'hui ça va plus ou moins mais plus que moins quand même.

Ma sœur à 40 ans, dix ans d’écart avec moi presque jour pour jour. On a toujours eu une relation très complice. Il y'a quelques années elle a enchainé les dépression et ça l'a rendait méchante, elle a pété un câble, voulait me pousser à la frapper. Y'a eu une énorme cassure à ce moment la. Elle utilisait ce que j'avais pu lui dire contre moi. J'ai beau savoir que c’était pas elle, j'ai du mal à pardonner, parce qu'aujourd'hui même si ça va mieux, elle a garder son coté méchanceté gratuite avec elle.

Donc au final j'ai garder contact avec mon frère de 44ans et ma sœur, mais c'est pas une magnifique relation, c'est un peu comme des connaissances, j'ai contact en revanche avec tout mes neveux qui sont super nombreux ^^ Bon j’arrête la parce que je commence à avoir du mal à distinguer mes touches.
B I U