MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Avis au Garcon-manqué

31 ans seine et marne 637
coucou on parle toujours de feminité sur ce site ,des deniers tendances,et d'acceptation aussi(...etc..)
Mais qu'en est il des filles qui veulent simplement une bonne paire de convers  
, un tee shirt large a motif,ou même d'avoir des cheveux trés court(enfin je parle dans mon cas sa varies celons les gens)en gros qui aime cultiver ce style d'ou des questions qui me turlupines l'esprits.moi c'est parce que les talons ne sont pas mes amies..que je me sens androgyne aussi et surtout que j'aime être a l'aise! et vous Pour quel raisons aimez vous vous habiller en garçon manqué?recevez vous des remarques dans la rue ou des compliments?es ce que cela vous pose un malaise par apport au site vlr?
P
31 ans 858
Pour moi, il serait surtout bon d'arrêter d'utiliser le terme "garçon manqué" (fille réussie ?), les vêtements ne font pas la femme à mon avis, ni le caractère si on va par là.
C'est un point de vue, mais je ne vois pas comment on pourrait réellement se reconnaître et être soi-même s'il faut se conformer à un modèle précis et culturel de ce que doit être une femme et, à mon avis, c'est aussi mauvais que prôner le "poids idéal" ou la silhouette parfaite.

Par rapport au sujet vestimentaire, cela dit, j'aime bien le style androgyne qui se rapproche des costumes d'hommes (cravates, noeuds pap, chemise, veston, etc.) car je trouve cela vraiment joli et classe.

Pour ce qui est du confort, je choisis toujours des vêtements confortables que ce soit un pantalon ou une jupe, je ne pense pas que ce soit lié au côté "masculin" ou "féminin" des vêtements.

Je pense que chacun doit pouvoir s'habiller ou se présenter comme il le souhaite indépendamment des clichés débiles de la société sur ce qu'est un homme ou ce qu'est une femme. Faire "garçon manqué" ou "vraie fille" n'est pas une question que je me pose particulièrement quand je choisis mes vêtements, je cherche surtout à mettre ce qui me plait et je me fiche de l'ambiance conformisme de certains milieux.
O
99 ans 10517
je crois que la séduction ne dépend pas tellement des fringues mais plus de ce qu'on dégage

mes collègues masculins me voient soit en uniforme pompier + rangers, soit en bleu de travail+ pompes de sécurité. Et cheveux courts genre la coupe d'Huguette dans scènes de ménages :lol:

et quand on a des festivités comme hier soir (maquillage, talons hauts, robe charleston, gilet barman) ils me draguent... autant que d'habitude. ni plus... ni moins ;)
S
31 ans 3465
La féminité ne passe pas que par les "artifices féminins"... C'est surtout une question d'attitude. On peut trouver une femme avec une tenue ultra féminine, maquillée, les ongles faits, sur des talons... Et pourtant si elle a un comportement masculin, elle ne sera pas féminine pour au tant.

Tout comme une fille en jogging-basket, pas coiffée pas maquillée, peut être féminine, parce qu'elle a une façon d'être féminine.

En ce qui me concerne je porte rarement des baskets. Je suis souvent en talons, et si je ne le suis pas ce sont des ballerines. Pour la simple et bonne raison que justement, je n'ai pas la même attitude habillée de manière "féminine" qu'en basket T-shirt et jean. J'ai tendance à trop me lâcher quand je suis en basket. Tendance à marcher comme une petite racaille :lol: ( le pire c'est que ça vient naturellement ) et limite à me comporter d'avantage comme un mec. Et bizarrement dans une tenue décontractée, je ne me sens à l'aise.
P
31 ans 858
Sibell a écrit:
La féminité ne passe pas que par les "artifices féminins"... C'est surtout une question d'attitude. On peut trouver une femme avec une tenue ultra féminine, maquillée, les ongles faits, sur des talons... Et pourtant si elle a un comportement masculin, elle ne sera pas féminine pour au tant.

Tout comme une fille en jogging-basket, pas coiffée pas maquillée, peut être féminine, parce qu'elle a une façon d'être féminine.

En ce qui me concerne je porte rarement des baskets. Je suis souvent en talons, et si je ne le suis pas ce sont des ballerines. Pour la simple et bonne raison que justement, je n'ai pas la même attitude habillée de manière "féminine" qu'en basket T-shirt et jean. J'ai tendance à trop me lâcher quand je suis en basket. Tendance à marcher comme une petite racaille :lol: ( le pire c'est que ça vient naturellement ) et limite à me comporter d'avantage comme un mec. Et bizarrement dans une tenue décontractée, je ne me sens à l'aise.


Mais c'est quoi, une attitude féminine ? En dehors de toute considération culturelle ?
31 ans Au nord, très au nord!! 1240
Petite_lubie a écrit:
Mais c'est quoi, une attitude féminine ? En dehors de toute considération culturelle ?



Merci de poser la VRAIE question!
J'ai l'impression que notre société impose à la femme d'être féminine, c'est-à-dire douce, bien élevée, délicate, joyeuse, blablabla… Bref une balle de coton de bonne humeur!
Pourquoi une femme forte (dans son caractère), une femme au verbe haut, une femme qui s'oppose est-elle tout de suite "déféminisée", réduite à l'état de rombière bucheronne?
Pourquoi ce qui est positif chez l'homme est négatif chez la femme? La femme ne doit donc qu'être douce, délicate et bonne ménagère? Car je suis désolée de le dire mais c'est un peu à ça que nous réduisons la féminité!!
35 ans 3267
Polyphile a écrit:
Petite_lubie a écrit:
Mais c'est quoi, une attitude féminine ? En dehors de toute considération culturelle ?



Merci de poser la VRAIE question!
J'ai l'impression que notre société impose à la femme d'être féminine, c'est-à-dire douce, bien élevée, délicate, joyeuse, blablabla… Bref une balle de coton de bonne humeur!
Pourquoi une femme forte (dans son caractère), une femme au verbe haut, une femme qui s'oppose est-elle tout de suite "déféminisée", réduite à l'état de rombière bucheronne?
Pourquoi ce qui est positif chez l'homme est négatif chez la femme? La femme ne doit donc qu'être douce, délicate et bonne ménagère? Car je suis désolée de le dire mais c'est un peu à ça que nous réduisons la féminité!!


+1000
Notre société est en effet très catégorique sur les caractéristiques de chaque genre. Une fille qui jure, boit de l'alcool fort et porte de lourdes charges, ou autres choses "non féminines" c'est une bourrine forcément lesbienne. Pareil pour un mec qui aime le rose ou le ménage
34 ans Orgrimmar 6511
J'ai des periodes où j'aime ne pas me prendre la tête, donc où je traine en tshirt/baggy, je me sens bien dedans, à l'aise, et je peux faire plus de choses qu'en talons et jupe.
De plus, j'apprécie particulièrement pouvoir sortir dans la rue sans qu'on me reluque comme un morceau de viande.

Au contraire, j'ai des périodes d'ultra féminisation. Pour plaire à mon homme, par obligation (boulot dans la vente, on m'a déjà fait le reproche de ne pas être assez maquillée :shock: )

Mais bon, chuis une fille, j'ai une cramouille entre les jambes ça devrait être suffisant pour le "justifier" :lol:

Et entre nous, certaines filles qui ont les cheveux courts, pas maquillées et en jean tshirt sont infiniment plus "féminines" que d'autres en talons aiguilles (notamment quand elles ne savent pas marcher avec, comme moi^^).

Après, la féminité... C'est culturel. Je sais plus dans quelle peuplade, les femmes à moustache sont considérées comme les plus sexy ;)
50 ans Mons / Belgique 2229
Je viens de me faire couper les cheveux tout courts (comme Sharon Stone il y a qques années) Étienne me sens pas du tout garçon manqué... Même en jean, baskets et sans maquillage
S
31 ans 3465
Polyphile a écrit:
Petite_lubie a écrit:
Mais c'est quoi, une attitude féminine ? En dehors de toute considération culturelle ?



Merci de poser la VRAIE question!
J'ai l'impression que notre société impose à la femme d'être féminine, c'est-à-dire douce, bien élevée, délicate, joyeuse, blablabla… Bref une balle de coton de bonne humeur!
Pourquoi une femme forte (dans son caractère), une femme au verbe haut, une femme qui s'oppose est-elle tout de suite "déféminisée", réduite à l'état de rombière bucheronne?
Pourquoi ce qui est positif chez l'homme est négatif chez la femme? La femme ne doit donc qu'être douce, délicate et bonne ménagère? Car je suis désolée de le dire mais c'est un peu à ça que nous réduisons la féminité!!


Ah donc, les femmes féminines n'ont pas de caractères? :shock: Ce sont des chiffons qui se laissent faire? Bah navrée de te contredire, mais je suis féminine et J'AI du caractère.

En fait ce que vous n'acceptez pas, c'est que l'homme et la femme sont différents et que leurs intérêts se dirigent ( dans la majorité des cas) ailleurs. Je suis féminine parce que perso je ne parle pas de bagnoles avec mes copines. Je suis féminine parce que j'aime prendre soins de moi, parce que je ne néglige aucun détail et que jusqu'au bout des ongles je suis soignée. La liste serait encore longue...

Et à contrario, je n'aime pas faire le ménage, ni cuisiner. J'aime le foot et le catch, et concernant l'alcool ayant une descente rapide, je bois comme un homme. On a tous un côté féminin et un côté masculin, hommes et femmes confondus. La vraie question n'est donc pas de savoir son on est féminine, mais de savoir quel côté prime l'autre.

Ah et je peux te dire que les ménagères, faut pas les emmerder longtemps!
P
31 ans 858
Sibell a écrit:

Ah donc, les femmes féminines n'ont pas de caractères? :shock: Ce sont des chiffons qui se laissent faire? Bah navrée de te contredire, mais je suis féminine et J'AI du caractère.

En fait ce que vous n'acceptez pas, c'est que l'homme et la femme sont différents et que leurs intérêts se dirigent ( dans la majorité des cas) ailleurs. Je suis féminine parce que perso je ne parle pas de bagnoles avec mes copines. Je suis féminine parce que j'aime prendre soins de moi, parce que je ne néglige aucun détail et que jusqu'au bout des ongles je suis soignée. La liste serait encore longue...

Et à contrario, je n'aime pas faire le ménage, ni cuisiner. J'aime le foot et le catch, et concernant l'alcool ayant une descente rapide, je bois comme un homme. On a tous un côté féminin et un côté masculin, hommes et femmes confondus. La vraie question n'est donc pas de savoir son on est féminine, mais de savoir quel côté prime l'autre.

Ah et je peux te dire que les ménagères, faut pas les emmerder longtemps!


Oui, donc en gros, la féminité se résume à des critères sociaux communément admis sur la femme ?

Parce qu'une femme qui s'intéresserait aux voitures serait toujours une femme, il y a des mécaniciennes. Un homme "soigné" est donc vu comme "efféminé", n'est-ce pas ridicule d'attendre certaines choses d'une femme et non d'un homme ?

De plus, "prendre soin de soi" est aussi un critère purement culturel, il n'y a qu'à voir à quel point les critères esthétiques ont évolués.

Prendre soin de soi, c'est prendre soin de sa santé et avoir un minimum d'hygiène (douche), pas forcément s'habiller en accord avec certaines normes sociales, se maquiller, s'épiler ou autre par exemple.

J'accepte que les hommes et les femmes aient des différences biologiques, mais certaines des différences évoquées pour parler de féminité sont le fruit de notre culture et de notre société, pas de notre biologie.
359
L'essentiel, c'est de se sentir féminine.

Pour moi, les gens ne devraient pas constamment chercher l'avis et l'approbation des autres, et dans l'autre sens, les gens devraient arrêter de juger les autres selon leurs propres critères, c'est ainsi qu'on pourrait arriver à être juste soi-même sans forcément devoir correspondre à des stéréotypes.
Malheureusement, c'est loin d'être le cas, parce qu'on est tous humains, donc imparfaits (certains plus que d'autres quand même :lol: ) ...
S
31 ans 3465
Je n'ai jamais dit que la féminité se résumait à des critères sociaux. Chacun voit la féminité comme il l'entend. Qu'on le veuille ou non, on vit dans cette société. Et que celui qui prétend ne pas du tout être influencé par la société actuelle se montre. Ne partage-tu pas certaines idées, dans d'autre domaines, avec cette société? Le système est ce qu'il est, et rien qu'en allant bosser tous les jours, on se plie à le suivre. Donc la société est ce qu'elle est, on n'est pas obliger de se conformer à toutes les normes sociales, mais pour certaines, on le fait tous comme des petits moutons.

L'homme et la femme sont différents biologiquement ET psychologiquement, c'est aussi prouvé scientifiquement. Et non je ne considère comme ridicule d'attendre des choses différentes de l'homme et de la femme compte tenu du fait qu'ils sont différents. Tu n'attends pas la même chose d'un médecin et d'un vendeur, si?

Après je ne dis pas qu'un homme n'a pas le droit de prendre soin de lui. Et l'homme et la femme prenne-t-il soins d'eux-même, exactement de la même manière? Non... Accepter les différences, c'est accepter qu'on agit différemment.
359
Sibell a écrit:
Je n'ai jamais dit que la féminité se résumait à des critères sociaux. Chacun voit la féminité comme il l'entend. Qu'on le veuille ou non, on vit dans cette société. Et que celui qui prétend ne pas du tout être influencé par la société actuelle se montre. Ne partage-tu pas certaines idées, dans d'autre domaines, avec cette société? Le système est ce qu'il est, et rien qu'en allant bosser tous les jours, on se plie à le suivre. Donc la société est ce qu'elle est, on n'est pas obliger de se conformer à toutes les normes sociales, mais pour certaines, on le fait tous comme des petits moutons.

L'homme et la femme sont différents biologiquement ET psychologiquement, c'est aussi prouvé scientifiquement. Et non je ne considère comme ridicule d'attendre des choses différentes de l'homme et de la femme compte tenu du fait qu'ils sont différents. Tu n'attends pas la même chose d'un médecin et d'un vendeur, si?

Après je ne dis pas qu'un homme n'a pas le droit de prendre soin de lui. Et l'homme et la femme prenne-t-il soins d'eux-même, exactement de la même manière? Non... Accepter les différences, c'est accepter qu'on agit différemment.


J'ai lu il y a quelques temps une interview d'une grande chercheuse en neurologie, qui avait fait une étude comparative entre les cerveaux des hommes et les cerveaux des femmes.
Et il y ont demandé s'il y avait des grandes différences, et elle a répondu qu'il y avait plus de différences entre un homme basketteur professionnel et un homme violoniste qu'entre un homme violoniste et une femme violoniste, parce que le cerveau se configure en fonction de la façon dont on l'utilise.
Et que donc les grandes différences "psychologiques" qu'on observe entre les hommes et les femmes sont en très grande majorité le résultat de l'éducation, ça n'est pas inné.
Donc à mon sens, si on éduquait les gens à être plus tolérants sur ce qui définit la féminité et la masculinité, on se retrouverait bien moins enfermés dans des carcans, et un homme au foyer ne serait plus systématiquement qualifié de "femmelette" ou une femme aux cheveux courts de "masculine".
S
31 ans 3465
C'est sûr, que la psychologie humaine résulte du vécu, de la culture et de l'éducation. Mais cette norme est là depuis combien de temps? Certainement de puis de l'humanité. Pourquoi? Parce qu'à l'époque des hommes des cavernes, vu que la femme portait l'enfant, elle devait rester chez elle et l'homme allé chasser. Bref...

Tout ça pour dire que c'est comme ça depuis la nuit des temps et que ça ne changera pas du jour au lendemain. Moi je n'en fais pas une affaire d'état. Je m'en fous pour ainsi dire... Je vis ma féminité comme je la ressens et si elle correspond aux normes sociales et que ça embête les marginaux qui abolissent le système... Comment dire, rien à carré.

Comme tu as dis, l'important c'est de se sentir féminine. Chacun voit midi à sa porte. Le titre du sujet est "garçon manqué", c'est bien la preuve que tout le monde est influencé par ses critères sociaux.
B I U


Discussions liées