MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les enfants, la mort, les obsèques?

38 ans 605
Bonjour,

Je viens de perdre mon petit frère, 25 ans. Il a préféré quitter ce monde, il n'en pouvait plus.
Nous sommes abattus mais nous avons une petite fille de 3  
ans.
Nous avons l'intention de lui apprendre le décès de son tonton ce soir. Elle m'a vu pleuré, là elle est chez ses grands parents paternels... elle se doute qu'il y a quelque chose.
Je sais pas trop comment aborder le sujet, je sais que je dois utiliser des mots simples et ne pas dire "il est parti" ou "il dort pour toujours".

Mais une autre question se pose. Peut-on, doit-on l'emmener aux obsèques (il y a une cérémonie religieuse). Il est clair que je l'emmènerai pas après la cérémonie vu que mon frère a fait le choix d'être incinéré.

Merci de me donner votre avis, vos expériences...
34 ans paris 3056
Effectivement, il faut trouver les bons mots...
Je ne sais pas si à 3 ans on peu déjà comprendre ce que c'est réellement que la mort, mais ce qui peut être bien selon moi, c'est de te rendre en librairie et de voir les livres pour enfants de son age qui abordent le sujet? Histoire "d'imager" ce qui vous arrive, c'est parfois utile pour mieux comprendre, en plus des mots bien sur. Si tu tombe sur un bon libraire, il saura bien te conseiller.
34 ans paris 3056
Et pour les obsèques, après avoir abordé le sujet de la mort, je pense que le mieux c'est de lui expliquer comment ça va se passer, et de lui demander si elle a envie d'y participer.
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je suis vraiment désolée pour ton frère :( je vous souhaite énormément de courage

Je pense également comme missy kittie , explique lui avec des mots simples comment va se dérouler la cérémonie , qu'on fait ça pour dire au revoir à tonton . Ensuite a elle de savoir si elle se sent d'y aller ou pas
31 ans 2571
Je suis désolée, toutes mes condoléances... :(

Quand j'ai perdu mon grand-père j'étais un peu plus âgée (6 ans), alors c'est pas tout à fait pareil, mais c'était mon premier deuil, alors ça peut te servir...
J'ai attendu longtemps avant qu'on me dise enfin ce qui se passait, et j'ai un souvenir horrible de ce moment d'entre-deux, où je voyais bien qu'il y avait quelque chose, je cherchais ma mère, elle n'était pas là, officiellement partie "faire les courses", je ne trouvais pas d'interlocuteur pour répondre à ma question, et je me sentais vraiment mal. Le mieux, je pense, c'est de lui dire au plus vite... :(

C'est très déconseillé d'utiliser des métaphores ou des euphémismes.
Je pense que si tu lui dis qu'il est parti, elle va demander quand il va revenir...
Si tu lui dis qu'il dort, elle peut développer une angoisse de dormir, tu sais... Les enfants prennent les euphémismes à la lettre...
Le mieux, c'est de lui dire qu'il est mort. A trois ans, elle ne comprend pas l'idée de mort, donc elle risque de redemander de temps en temps où il est, quand il va revenir... Mais c'est normal, avec le temps elle comprendra l'idée. A son âge, la mort est réversible : "pan! je suis mort!, et hop je suis de retour", donc il est normal qu'elle ne comprenne pas tout de suite l'aspect définitif, il faut du temps.
Ce qui est conseillé en général, c'est d'expliquer concrètement (son coeur a cessé de battre, sa respiration...). Tu peux évoquer l'hypothèse du ciel, en disant que certains pensent que l'esprit des morts va au ciel.
Il est aussi conseillé d'expliquer pourquoi la personne est morte, pour que l'enfant comprenne que ça ne peut pas lui arriver "comme ça", sans raison.
Il existe des livres pour enfant sur la mort, qui sont très bien faits, et qui permettent, les jours qui suivent, de revenir sur cette information incompréhensible pour l'enfant, et de l'assimiler mieux.
Le mieux aussi, c'est de parler des arbres qui meurent, des papillons qui meurent, pour aider à assimiler la notion...

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais la répondre suggérée par Françoise Dolto pour les très jeunes enfants, c'est "il est mort parce qu'il a fini de vivre".

Pour les funérailles, les psys conseillent souvent d'emmener les enfants, et de leur faire faire un dessin pour dire adieu, qu'on met sur la tombe.
Quand j'ai perdu mon grand-père, par contre, on m'avait fait voir le corps, ça m'avait vraiment effrayée! Ma grand-mère voulait absolument que je le touche, pour lui dire au revoir, ça m'a traumatisée... Je pense qu'il vaut mieux lui expliquer que le corps est là, mais pas forcément montrer, je sais pas.
La visite au cimetière est aussi une bonne chose il paraît...

Je t'envoie tout mon soutien en tous cas...
:kiss: :kiss: :kiss:
41 ans 490
je te souhaite à ta famille et à toi plein de courage et toutes mes condoléances... :(
41 ans Bas Rhin 2894
J'ai un fils du même âge, je lui ai déjà expliqué la mort (et le sujet est revenu lors de la minutes de silence pour les enfants assassinés par le tueur fou)Par contre je te déconseille de lui dire qu'il dort, cela peut développer des angoisses du sommeil comme l'a dit Salammbo. Moi je lui ai dit simplement que quand on est mort on arrête de respirer, on ne peut plus rien faire, et que quand les gens meurent on les enterre... je l'emmène de temps en temps sur la tombe de mon grand père donc il savait ce qu'était un cimetière.

Je lui ai expliqué qu'on pouvait simplement mourir de vieillesse, ou de maladie ou dans un accident... bref ça lui a suffit.

Par contre je ne l'emmènerai pas à des obsèques, je trouve qu'il est trop petit pour ça, il ne comprendrait pas ce qui se passe et pourquoi toute cette tristesse.

Toutes mes condoléances et beaucoup de courage pour cette épreuve.
48 ans Lorraine 4326
J'ai lu le témoignage d'une fille qui enfant ne pouvait plus sortir de chez elle car elle avait peur d'être " happée " par le ciel , son frère était mort et ses parents lui avaient dit qu'il était au ciel.

Comme Calisto je ne pense pas que ce soit utile pour lui d'assister aux obsèques .

Et parle lui vite quand meme , il sent qu'il se passe un truc grave et doit s'imaginer des trucs pas possibles .

Bon courage à vous .
48 ans CERGY (95) 871
Je suis d'accord avec Calisto concernant les obsèques. A trois ans, c'est sans doute très perturbant de voir et de ressentir tant de tristesse, de voir les gens pleurer, de voir ses parents ou ses grand-parents aussi tristes et désoeuvrés qu'on peut l'être dans ces cas là.

Mon fils avait 6 ans et demi l'an dernier quand son arrière-grand-mère est décedée. Nous avons choisi de ne pas lui faire rater l'école pour les obsèques, il savait qu'après la cantine, quand il retournerait en classe, nous serions entre adultes pour dire au revoir à grand-mamie, et ça l'a rassuré de savoir qu'on lui dirait au revoir de sa part aussi. Par la pensée, il était avec nous. Et on lui avait expliqué que si il voulait, une fleur supplémentaire serait déposée sur le cercueil ("sa" fleur à lui). C'est ce qu'on a fait. A sa demande, j'ai déposé une rose blanche, en plus de la mienne.

Je t'adresse toutes mes condoléances en tout cas. :kiss:
38 ans 605
Bonsoir,

Merci pour vos réponses et votre soutien.
Mes parents insistent énormément pour qu'elle soit présente à l'église.
J'avoue que je suis complètement "larguée" et partagée...

A bientôt.
44 ans 17521
Je pense qu'il faut aussi prendre en compte la maturité de l'enfant... Il y a des gosses de 10 ans qui sont terrorisés à l'idée de la mort et d'autres de 5 ans qui s'accommodent très bien de l'idée de non retour... Tout dépend aussi des croyances familiales sur le sujet, une famille croyante n'aura pas les mêmes références qu'une athée, il y a des explications qui peuvent rassurer les enfants, et d'autres les laisser sur leur faim...

Personnellement, je vois les obsèques comme un moment qui concerne la famille toute entière, et je pense que si le cas devait se présenter (pour quelqu'un de proche, genre gd père, oncle), j'y emmènerais ma fille (elle a 3 ans et demi) en lui ayant expliqué de quoi il s'agit, et que c'est important de dire au revoir aux morts, etc... Après, si elle ne veut pas, je ne la forcerais pas, mais je ne l'écarterais pas des obsèques si je sens qu'elle pourrait le gérer... Parce que je pense que c'est important d'accompagner les morts jusqu'au bout...

Moi-même j'ai perdu une de mes arrière-grand mères à l'âge de 7 ans, et je ne suis pas allée aux obsèques, on m'a juste dit qu'elle était morte et que je ne la verrais plus... c'est un regret que j'ai toujours gardé, je l'aimais beaucoup, et je ne comprenais pas pourquoi j'étais tenue à l'écart d'un truc aussi important pour la famille (tout le monde était triste, et chuchotait pour en parler sans que j'entende, ça devait être super important)... Ma famille (athée) n'avait pas de réponse "rassurante" à me donner et trouvait que j'étais trop jeune pour être confrontée à la mort... Or ce n'était pas le cas, et j'en ai conçu une réelle obsession sur le sujet (jusqu'à devenir anthropologue funéraire, et bosser brièvement aux pompes funèbres, d'ailleurs)...

Je ne fais pas de tabou de la mort, avec ma fille, elle me pose pas mal de questions sur le sujet, notamment en regardant des photos de familles et voyant des personnes maintenant décédées... en nous accompagnant au cimetière, en lui expliquant...
O
99 ans 10517
pour ton enfant, je te conseille le maximum de transparence, en adaptant le propos à son âge

j'ai perdu ma maman 3 semaines avant mes huit ans, mon père nous l'a annoncé... le soir après l'enterrement ! donc plusieurs jours après le décès...+ de trente ans après je peux te dire que j'ai vraiment l'impression d'avoir été prise pour la dernière des connes. Tout ce à quoi nous avons au droit ce sont des photos de la tombe très fleurie (300 personnes présentes... Mais pas ses enfants).

sinon pour la crémation, j'ai assisté à plusieurs, on ne voit pas ce qui se passe ! après ça dépend des endroits vu que moi c'était toujours au mm crématorium.

courage pour la suite...
O
99 ans 10517
pour ton enfant, je te conseille le maximum de transparence, en adaptant le propos à son âge

j'ai perdu ma maman 3 semaines avant mes huit ans, mon père nous l'a annoncé... le soir après l'enterrement ! donc plusieurs jours après le décès...+ de trente ans après je peux te dire que j'ai vraiment l'impression d'avoir été prise pour la dernière des connes. Tout ce à quoi nous avons au droit ce sont des photos de la tombe très fleurie (300 personnes présentes... Mais pas ses enfants).

sinon pour la crémation, j'ai assisté à plusieurs, on ne voit pas ce qui se passe ! après ça dépend des endroits vu que moi c'était toujours au mm crématorium.

courage pour la suite...
38 ans 605
Merci à toutes pour vos réponses.
Nous avons fait le choix de ne pas l'emmener aux obsèques.
Nous lui avons expliquer avec des mots simples que son tonton était mort. On lui a dit que nous avions du chagrin, que papy et mamie aussi.
Elle lui a fait un dessin représentant son tonton et une échelle pour monter au ciel.
Elle n'en parle plus, parfois elle nous dit "tonton il est mort". Mais c'est tout.
Nous attendons ses questions, nous sommes attentifs.

Merci pour vos p'tits messages de soutien.

Laly.
B I U