MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ne plus être grosse et revendiquer son passé d'obese

Hier, visite médicale de reprise, suite à l'arrêt de travail pour mon lifting des cuisses..


La secrétaire médicale me pose des questions bateaux administratives, je passe un test pour les yeux…et  
« la » médecin du travail me reçoit..

Donc, question sur le motif de mon arrêt, j’explique vite fait, bypass, perte de poids, cuisses de Hulk frippé, etc, etc..

Et là, aucun intérêt de sa part pour « la grosse que j ‘étais ». ça m’a fait bizarre, elle ne m’a même pas demandé mon poids.
Elle a regardé mes cuisses, les cicatrices, puis m’a dit
« vous êtes très bien maintenant » et basta.

Prise de tension, apte, bonne journée Madame.. :arrow:

Et bien, curieusement, ça m’a vexé… :shock:

Il y a 6 ans, elle m’aurait sans doute pesé , en hochant la tête , consternée….Là, rien.

Ça m’a rendu triste, car, j’ai été grosse très longtemps, je me suis construite grosse.

C’est un peu comme si on ne me reconnaissait pas dans ma globalité.

Ok, c’est une inconnue et c’est pas grave. Mais, c’est arrivé déjà avec une amie, ma famille..

Pour eux, ma bagarre contre mon poids, c’est du passé, don’t act.

Bref, je me prends la tête, pour pas grand chose, mais, j’y ai pas mal pensé et à part en parler ici…je ne vois pas. Car, pour tous, je ne suis « que normal ».
Et pas une vétérante..
48 ans Lorraine 4326
Je vais p'tet etre indiscrete masi tu as bossé avec un psy sur ton "poids" Blueberrycat ?
Je ressens tellement de violence en toi dans tes posts , parfois j'ai l'impression que tu ne voulais p'tet pas tant que ca maigrir mais que tu ne voyais pas d'autres issues car tu ne t'acceptais pas comme tu etais ?
ladybugette a écrit:
Je vais p'tet etre indiscrete masi tu as bossé avec un psy sur ton "poids" Blueberrycat ?
Je ressens tellement de violence en toi dans tes posts , parfois j'ai l'impression que tu ne voulais p'tet pas tant que ca maigrir mais que tu ne voyais pas d'autres issues car tu ne t'acceptais pas comme tu etais ?


oui, travail psy effectué, heureusement, sinon, je ne serai plus là à vous embéter, hihi...

je n'ai jamais pu m'accepter grosse, je me détestai au plus haut point....en cela tu as raison.
et je n'aurai pu m'y résoudre.

et je ne suis pas violente, en fait, mais, un caractere de cochon parfois. et surtout, pas de nuance... :oops:
48 ans Lorraine 4326
et maintenant tu t'acceptes ? tu t'aimes ?
grace à ta perte de poids , au travail psy ?
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je comprends ce que tu veux dire pour l'avoir vécu plusieurs fois :

-Au moment où j'avais beaucoup maigri , plus aucune considération pour la grosse d'avant , que des compliments sur la mince de maintenant

-A l'heure actuelle , mais pas en ce qui concerne mon poids , en ce qui concerne mon anorexie . Souvent les gens oublient , en parlent devant moi en s'en moquant presque , font des réflexions stupides .

Je crois que ces combats , ce sont des combats que l'on ne doit mener qu'en solitaire , et que les récompenses et les considérations on ne doit les attendre que de nous . A chaque fois que l'on change d'étape , on laisse une autre personne derrière nous , comme si nous muions , et on refait peau neuve . Mais nous , nous sommes encore attachées à cette ancienne nous , parce que tout ça, ces blessures , ces douleurs et même cette réussite, cette fierté d'en être sortie ça fait la personne que nous sommes aujourd'hui et ça c'est quelque chose que l'on ne peut comprendre que quand on l'a vécu .
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Je ne suis pas sûre de comprendre ta frustration, Blueberrycat: est-ce que tu aurais voulu qu'elle te pèse? te parle de ton poids? C'est ça?
Darlee-doo a écrit:
Je ne suis pas sûre de comprendre ta frustration, Blueberrycat: est-ce que tu aurais voulu qu'elle te pèse? te parle de ton poids? C'est ça?


oui, qu'elle ne fasse pas comme si mes quasi 3 mois d'arrêt maladie, due à une opé pour réparer mes séquelles d'obésité, c'était pas grave.

tu vois? alors que ce n'est pas rien que de se faire charcuter.

Ladybuguette, aprés des années de haine et de dégout, oui, je m'aime. et ça, je crois que c'est plus grace au travail psy que seulement due à la perte de poids.

bien sur que ça a aidé, mais, la perte de plusieurs dizaines de kilos ne suffit pas à faire d'un gros une personne heureuse.

MademoiselleK, j'ignorais tes soucis d'anorexie..

j'y suis passée aussi, et c'est vrai qu'on a cette impression de n'être admirable que mince.
voire de n'etre aimé que mince...

une fois, une connaissance m'a sorti, parlant de la stagnation de sa perte de poids et de son ras le bol "tu peux pas comprendre, toi..."

ha ouai???? :shock:
sachant qu'elle connait mon parcours.

je ne cherche pas à ma faire plaindre. pas du tout.

juste, maigrir, c'est pas la garantie d'oublier son passé.

et que même, je n'ai pas envie d'oublier.

peut etre que, avec le temps, j'apprends à aimer l'obese que j'étais?

comme si je n'avais pas profité de moi...vous savez, comme quand on perd quelqu'un et qu'on se dit, "j'aurai aimé mieux le connaître"..
31 ans 2571
Je comprends très bien ton malaise. Mais je me dis que cette dame a peut-être pensé que tu en avais assez qu'on te parle de ton poids, sans se rendre compte que tu aurais préféré qu'elle t'en parle ? Elle s'est peut-être dit qu'elle n'avait pas grand chose à dire de plus ?

Tu sais, ne t'en fais pas trop, la médecine du travail, même quand t'es mourante dans leur bureau, ils hésitent à reconnaître ta maladie, alors les parcours biographiques, ça leur passe un peu au-dessus je pense ;)

Par contre, la connaissance qui t'a dit que tu ne connaissais pas le ras-le-bol de la stagnation, elle abuse!...

Je trouve très joli ce que tu dis à la fin de ton message, que tu commences peut-être à apprendre et à reconnaître la personne tu étais et que tu refusais de regarder dans les yeux... C'est plutôt bon signe à mon avis ;)
45 ans Paris 9866
blueberrycat a écrit:
comme si je n'avais pas profité de moi...vous savez, comme quand on perd quelqu'un et qu'on se dit, "j'aurai aimé mieux le connaître"..


Et tu dis que tu es sans nuance! moi je trouve ça plein de finesse...
comme quoi, le psy, ça aide!! :D
bon, j'en ai révé, de cette affaire, comme quoi, ça m'a réellement touché.
et ce matin, j'ai décidé que ce n'était que du plus.

la vie est belle, courte et je ne veux plus me prendre la tête avec toutes sortes de choses pas si importante...
B I U


Discussions liées