MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Enceinte, je voudrais quitter mon fiancé

S
31 ans 11
Tout est dans le titre.. je suis enceinte de 4 mois et mon fiancé ne travaille pas (il a fait qqs petits jobs sans plus). On me dit d etre  
patiente mais cela fait des années que j'attends.. et bébé n'attendra pas
Bébé n'était pas prévu et je me disputais déjà avec lui à ce sujet. Disons que ma grossesse me pousse à le quitter parce que je me rends bien compte qu'il ne m est d aucune utilité. C'est horrible ce que je dis mais je me suis construite seule : j ai acheté un appart, une voiture.. bon je stresse parce que mon salaire passe dans mes factures et je ne peux pas compter sur lui pour rien.

J aurais besoin de soutien et de savoir si qqn a été dans le cas? Comment dois je m y prendre?
R
36 ans Paris 1624
Je n'ai pas été dans ta situation, mais je sais que je serais intransigeante si ça devait m'arriver.

Ultimatum : Tu as ..mois pour trouver un emploi stable avant que je ne mette un terme à notre histoire, si tu n'acceptes pas de trouver un emploi, c'est terminé et maintenant.

C'est très personnel, mais je ne peux pas être avec quelqu'un qui n'a pas d'emploi, a fortiori si ça dure depuis un bout de temps (tout le monde a des difficultés, mais à un moment il faut savoir accepter un job alimentaire, la priorité c'est de bosser).

Tu assumes seule les dépenses pour 2, vu ce que ça coûte d'avoir un enfant, tu t'imagines assumer seule pour 3 ?

Soit il se bouge le popotin et il bosse, soit tu t'allèges d'une bouche à nourrir avant de tomber dans le cercle vicieux des grosses difficultés financières... Je suis certes dure, mais c'est ma vision des choses. :?
36 ans 5932
Je pense que le mieux à faire est d'avoir une bonne discussion franche avec lui. Je ne suis pas la reine de la diplomatie donc ma façon de dire les choses ne serait peut-être pas appropriée à vos rapports, ceci dit.

Tu as l'air d'avoir dépassé le côté sentiments (en ressens-tu encore pour lui, d'ailleurs ?) et que tu es dans le concret. Alors, dans une situation pareille, je pense que je parlerais concrètement :

:arrow: ton salaire passe dans les factures alors que vous n'êtes que deux dessus
:arrow: dans quelques mois tu auras une seconde personne à assumer
:arrow: la situation va donc empirer, et il apparaît que tu ne peux donc assumer que deux personnes
:arrow: le bébé ne peut pas s'assumer tout seul, ton copain lui devrait le pouvoir (puisqu'il est adulte)
:arrow: la solution idéale pour toi, pour rester dans la limite du vivable semble donc de ne continuer à assumer qu'une seule personne : le bébé

Charge à lui de se bouger les fesses pour être plus "actif" dans votre relation et dans son rôle de père, ou bien de partir.
Après tout, si vous vous disputiez déjà à cause de ça, il y a fort à parier que votre relation risque d'exploser après la naissance du bébé (rancœurs accumulées, conditions de vie plus difficiles, etc) et pas forcément de la façon la plus propre pour tous. S'il veut éviter ça, pour votre bébé comme pour toi, à lui de s'agiter un peu.
36 ans 5932
Lalwende a écrit:
:arrow: la situation va donc empirer, et il apparaît que tu ne peux donc assumer qu'une personne

Pardon :oops:
attends de te retrouver dans cette situation avant d'avoir des avis aussi tranchés.
c'est pas comme si on vivait une periode de plein emploi non plus.

elever un gamin seule, c'est difficile.
financierement, ça a un cout, mais, des aides existent.
donc, ne noircissions pas le tableau..


la question est de savoir si elle aime encore le pere de son enfant.
qui le restera, quoi qu'il arrive, faut pas l'oublier.

si oui, prendre son mal en patience. si non, lui demander de partir. elle est chez elle, j'ai cru comprendre.
36 ans 5932
C'est sûr que question boulot ce n'est pas simple en ce moment. Mais elle dit que ça fait des années qu'elle attend. Il n'a pas trouvé en plusieurs années et trouvera en quelques mois ? Moui, croisons très fort les doigts. Après tout, si ça pouvait leur éviter une séparation douloureuse, un miracle ne serait pas de refus, forcément.

Ceci dit, et même si élever un enfant seule n'est pas chose aisée, élever un enfant seule avec un boulet supplémentaire au pied (ou quelqu'un vécu comme un boulet au pied, à tort ou à raison) ne doit pas être plus simple. D'autant que ça peut conduire à accumuler de la rancœur supplémentaire.
R
36 ans Paris 1624
blueberrycat a écrit:
attends de te retrouver dans cette situation avant d'avoir des avis aussi tranchés.

Mon opinion ne changerait pas pour autant, je préfèrerai toujours être seule plutôt que d'entretenir quelqu'un.

Citation:
c'est pas comme si on vivait une periode de plein emploi non plus.

C'est pas non plus comme s'il s'était fait virer à 50 ans et qu'il n'arrivait pas à retrouver un emploi à cause de son âge.
Je ne dis pas que c'est facile, mais ça ne tombe pas du ciel.

Citation:
elever un gamin seule, c'est difficile.
financierement, ça a un cout, mais, des aides existent.
donc, ne noircissions pas le tableau..

Et par hasard, ce ne serait pas encore plus difficile d'élever un gamin et d'avoir en plus le père à sa charge ? :roll:

Citation:
la question est de savoir si elle aime encore le pere de son enfant.

Ah oui j'oubliais, s'aimer dans la richesse comme dans la pauvreté. Ben à choisir, autant éviter la pauvreté.


Citation:
qui le restera, quoi qu'il arrive, faut pas l'oublier.

Pas compris.

Citation:
si oui, prendre son mal en patience. si non, lui demander de partir. elle est chez elle, j'ai cru comprendre.

Elle l'a dit dès le départ, elle a déjà pris son mal en patience depuis des années. L'arrivée du bébé est un ultimatum, soit il a le déclic, soit il ne l'aura jamais. Qu'il se prépare à une vie d'assisté c'est son problème, mais elle c'est apparemment une bosseuse qui a obtenu ce qu'elle a par elle-même, et ce serait dommage de tout perdre.
O
51 ans 388
Salut.

Ce qui est étonnant c'est qu'une situation qui dure depuis des années et qui te pèse autant t'aie malgré tout poussée à concevoir un enfant avec cet homme. Ton désir d'être mère était-il plus fort que tout le reste pour t'être lancée dans une aventure aussi importante qu'est la maternité ?
Là tu es vraiment assise sur deux branches aussi peu solides l'une que l'autre. Si tu penses que le quitter est la solution, fais-le pour te soulager d'un poids (je ne pense pas qu'il y ait encore beaucoup d'amour, du moins de ton côté) mais rappelle-toi que tu n'as pas fait cet enfant toute seule et que l'avenir est tout sauf écrit.
2137
Ovidian elle a bien dit que l endant n etait pas prevu...

Je ne sais pas si tu devrais le quitter mais je sais qu elever un enfant seul c est difficile mais elever un enfant avec un mari qui ne se bouge pas c est epuisant.
Apres tu ne peux pas prevoir comment il sera apres ton accouchement...

Sinon je te conseille de ne pas faire reconnaitre ton bebe par le pere si il ne se bouge pas car si vous vous separez et qu il l a reconnu il devra te verser une pension mais n travaillant pas il sera surement insolvable et tu auras moins d aides qu en tant que parent isolé..rien que pour la garde sa change tout
O
51 ans 388
@debbie971. L'enfant n'était peut être pas prévu mais avoir choisi de le garder dans de telles conditions est vraiment hasardeux. Aller au terme d'une grossesse avec un homme que l'on considère ainsi, ça me dépasse vraiment (cette réflexion n'engage que moi).

Après, empêcher le père légitime de reconnaître son enfant, faut vraiment être..... comment dire..... en tant qu'homme, je n'aime mieux d'ailleurs rien dire.
Même si dans ce cas le papa est un gros glandeur, je serai curieux des réactions féminines si un homme envisageait de priver une femme de sa progéniture pour des raisons matérielles.
Le quitter est une chose et la raison peut être tout à fait compréhensible, mais s'accaparer de son enfant sous prétexte que la loi le permet, alors là.......... :roll:
S
31 ans 11
Merci pour vos réponses. La franchise a amené les disputes. il ne vit plus chez moi depuis lors (il vit chez sa mère). je ne voulais pas d'une charge. Mais je vis seule la grossesse, je me rends compte que c'est moi qui vais devoir acheter tout pour le bébé. Il ne vient pas pour les rendez vous, il est venu au deux premiers et puis l excuse est le manque d argent pour le train.. c'est une honte :( Le bébé n'était pas du tout prévu. Disons que moi je faisais ma vie et je n attendais pas grand chose de mon fiancé. Mais à voir le peu de soutien qu'il ne m apporte mon amour pour lui s'en va de jour en jour. Je me pose beaucoup de question pour bébé. Si je dois le mettre à mon nom..etc et je me pose aussi bcp de question sur ce qu'il fait toute la journée chez sa mère... je n ai pas l'impression qu'il cherche, et le permis n en parlons pas! Cela fait 5 ans que nous sommes ensemble. Au début, il travaillait, il était fort vaillant et depuis deux ans.. RIEN
36 ans 5932
J'en un géniteur comme celui que tu décris. Alors, pour ce qui est du nom de l'enfant, pour moi ça ne fait aucun doute : ne lui donne pas le nom de son géniteur. Voir tous les jours le nom d'un type qui n'en a rien à faire sur ses papiers, sur son courrier, être appelée par son nom, etc, c'est très douloureux. Et ça ne fait qu'entretenir la colère qu'on ressent à avoir ce genre de "père". Epargne-lui ça.
S
31 ans 11
Nous avions longuement parlé pour savoir si nous garderons le bébé. Il est inconcevable pour lui de me faire avorter et moi je pense que bien que toute ma vie je l'aurai regretter...

Je vous remercie pour vos avis, cela m'aide de pouvoir en parler et de voir ce que vous en penser. Je ne préfère pas en parler à mes ami(e)s...

Ovidian, en tant qu'homme, je comprends je ne supporterai pas qu on me refuse ma paternité mais si il ne bouge pas? Je lui fait comprendre et pourtant je suis la "méchante". Il ne cherche pas de prénoms, il ne me parle pas d avenir non plus, j ai vraiment l impression d etre seule.

Je me dis qu il trouve du boulot, il pourrait revenir et il pourrait mieux s investir mais ce ne sont que des suppositions
S
31 ans 11
Lalwende a écrit:
J'en un géniteur comme celui que tu décris. Alors, pour ce qui est du nom de l'enfant, pour moi ça ne fait aucun doute : ne lui donne pas le nom de son géniteur. Voir tous les jours le nom d'un type qui n'en a rien à faire sur ses papiers, sur son courrier, être appelée par son nom, etc, c'est très douloureux. Et ça ne fait qu'entretenir la colère qu'on ressent à avoir ce genre de "père". Epargne-lui ça.


Selon toi ce n'est qu'un géniteur mais cela fait 5 ans que nous sommes ensemble. Pense tu que je dois le prendre que pour un simple géniteur?Cela me fait souffrir parce que je trouve ca injuste.

Comment le quitter?
36 ans 5932
solange2012 a écrit:
Selon toi ce n'est qu'un géniteur mais cela fait 5 ans que nous sommes ensemble. Pense tu que je dois le prendre que pour un simple géniteur?Cela me fait souffrir parce que je trouve ca injuste.

Comment le quitter?

Non non, je n'ai pas dit que ton copain n'est que le géniteur de ton bébé, j'ai dit que moi j'ai un géniteur de cet acabit là. Parce que le mien non seulement il n'en a rien eu à faire pendant la grossesse, mais il n'en a rien eu à faire depuis non plus. Il m'ignore même lorsqu'il me croise. Et moi j'étais "prévue" (par mon géniteur pour occuper ma mère et qu'elle soit moins exigeante envers lui, et par ma mère)...

Le fait que tu doives ou non le "prendre" pour un simple géniteur c'est une question qui ne se pose même pas pour moi. Dans le sens où ça ne dépend que de son attitude : soit il est "père" (il se préoccupe de son enfant, participe activement à tout, etc) soit il est "géniteur" (il a "planté sa petite graine" mais ne s'occupe plus de rien ensuite). Ça il le décide tout seul.

Pour ce qui est de le quitter, soit tu l'aimes encore soit tu ne l'aimes plus. Si tu ne l'aimes plus, et puisqu'il n'a pas à déménager (si j'ai bien compris, ça c'est déjà fait), autant le lui dire clairement : "Nos relations se dégradent depuis quelques temps, tant et si bien que mes sentiments pour toi n'existent plus maintenant. Je ne souhaite plus être liée à toi par une relation de couple. Par contre, lorsque tu auras décidé d'être un père responsable pour notre enfant, j'espère que nous entretiendrons des relations saines. En tant que parents de notre enfant, seulement".
B I U