MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Y en a-t-il ici qui ne savent pas cuisiner ?

28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Bonjour, bonsoir à tous et à toutes !

Ici sur le forum règnent en maître de véritables cordons-bleus et petits chefs, mais parmi vous, y en a t-il pour qui la  
cuisine est une véritable quête ?

Je fais partie de ceux pour qui la cuisine me fascine mais à laquelle je ne parviens pas à m'y mettre pour diverses raisons ; manque de temps, jamais les ingrédients à portée, pas assez patiente (surtout quand j'ai déjà très faim). Les seuls choses que je puisse faire c'est les bases comme riz, pâtes, légumes crus, omelette, steak haché, surgelés, gâteaux, œufs au plat ou à la coque...

Et ci-dessous, je vous propose juste quelques questions qui permettront d'approfondir le débat. ^^

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?


Voila voila, à vos claviers !
47 ans 35 10308
Tu as peut-être vu qu'il y a eu des discussions sur ce sujet récemment (par exemple http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_329557.htm ou http://www.vivelesrond...om/forum/viewtopic_323041.htm) mais ça ne répond pas forcément exactement à tes questions.

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?
J'aime bien manger en fait! ;) Et faire la cuisine pour moi c'est un vrai plaisir. Les repas en famille c'était toujours un moment important de la journée (on n'avait pas de télé chez moi petite), faire la cuisine et manger ensemble (même quand c'était super simple) et on mangeait des choses assez variées donc j'ai toujours été intéressée par les différents goûts. J'ai eu la chance de voyager aussi un peu et la cuisine c'est une part importante de la culture dans les pays qu'on visite. Mon modèle c'est ma maman (même si elle n'est pas hyper forte, mais elle aime ça), ma grand-mère et aussi ma tante qui nous faisait les repas pendant les vacances d'été où on était toujours tout un tas de cousins, elle nous faisait des plats supers bons.
Et puis aussi je fais du bateau et là aussi c'est important d'avoir une cuisine de qualité! (même si ça peut aussi être super simple).

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?
Je pense que ça demande surtout d'avoir un peu d'énergie, que je n'ai pas toujours quand je rentre du boulot par exemple. Il peut y avoir des recettes rapides et bonnes (et bluffantes) et des recettes qui demandent plus de temps. Donc un peu d'énergie, et un peu d'aliments de base aussi. Pour le temps, ça dépend. Ca m'arrive souvent quand j'ai le courage de faire la cuisine en semaine de préparer plusieurs portions que je congèle pour les soirs de flemme.

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
Je ne sais pas si il faut, mais à mon avis ça aide (le mien, en tout cas! ;) Ce n'est pas pour ça qu'il reste je pense, mais il aime beaucoup ma cuisine, et j'avoue que ça me fait super plaisir de cuisiner pour lui parce que je vois que ça lui plait et c'est très valorisant).

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?
Je n'ai pas (et n'aurais sans doute pas) d'enfants, ça m'aurait plus je pense de leur apprendre à cuisiner. Je pense que c'est important d'initier très tôt les enfants à la cuisine et aux produits.

Voilà mes réponses rapidement sans trop réfléchir!
46 ans Luxembourg 31390
Pour ma part,je ne suis pas un fin cordon bleu,j ai perdue ma mere a 13 ans et je n avais aucune base pour rien...

Mais je m y suis mise quand j ai eue les enfants,il faut dire qu avant j avais un travaille de dingues,des horaires decales et que je mangeais plus pour vivre qu autre chose...

Puis j ai eue les enfants et la pour moi en tout cas,ca m a forcer a faire des efforts,j ai commencee par piller le net genre la cuisine facile,cuisine pour debutants..

puis des sites un peu plus perfectionnee,mm si que garde encore sous le coude de temps en temps "que faire avec "

apres quelques fois je finie a 20 h,donc soit je laisse des pizzas surgeles ou autres soit je decongele des restes d une autre fois.. la cuisine pour moi n est pas essentielle et j envie celles qui se lance dans des trucs compliquees a chaque repas,moi je n ais pas le temps et pas trop l envie soyons honnete,je prefere une balade,lire une histoire,fabrique des playmobiles...


Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?

Pas de modele,se qui m y a poussee la naissance de mes enfants

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?
pour bcp de plats un peu amelioree je dirais oui mm si j ai certaines recettes sympas bonnes et rapide,mais souvent ca ne plait pas trop au puristes car c est genre prendre votre pate feuilletee toute prete :D

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
J espere que c est faux,je m espere assez interressante pour que mon couple marche grace a moi et pas seulement a ma cuisine,,, et puis j ai une amie qui ne sait pas cuire un oeuf et en est couple depuis 10 ans soit ca depend p etre des hommes alors :lol:

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?
Oui,jusqu a leur 12/13 pour les grands,on se fesait des moments cuisines,les sables de Noel,une tarte/quiche de temps en temps,un gateau,des doigts sanglants a Halloween,lol

Mon cadet de 7 ans aime bcp plus que son aine qui n etait pas passionnee,c etait plus le coups de faire un truc a deux,chaque enfant a ses gouts

Mon cadet aimerait faire tous les jours mais je n ais pas tjr le temps ;)
38 ans 794
Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ? Mon père. Il adorait cuisiner, et bien souvent j'allais avec lui. Petit à petit, j'ai fais la cuisine seule, essayant diverses recettes, imaginant des choses toutes seule ^^

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ? Oui et non. Pour ma part, il est facile de faire un plat en 5 minutes et qui pourtant peut être un plat complet. Avec des restes, il peut être facile de faire quelque chose de bon ^^

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ? Je ne sais pas, vu que j'ai jamais été en couple, mais je dirais que non.

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ? Si un jour j'ai un enfant, et je croise les doigts pour ca, j'espère leur transmettre cette passion ^^
36 ans Bruxelles 7458
A 19ans, je ne savais absolument rien cuisiner. Même faire cuire un oeuf relevait du mystère pour moi. On m'avait sciemment éloignée de tout ce qui pourrait me rendre autonome. Alors, quand je me suis installée avec mon compagnon, il a fallu tout apprendre depuis la base. Au début j'ai détesté ça. Puis... J'ai découvert le plaisir de manger de bonnes choses (chez mes parents j'allais de catastrophes gustatives en abominations culinaires) et j'ai eu envie d'apprendre à préparer ce qu'il ne connaissait pas. Internet a été mon grand ami! Après, nous avons eu Cuisine TV pendant 2 ans (vlà la pub :lol: ) et j'ai commencé à devenir une bonne cuisinière.

Puis nous sommes devenus végétariens et j'ai dû revoir tous mes codes. Je suis encore meilleure aujourd'hui. Emoustiller les papilles des réticents au végétarisme me procure une grande fierté.

Je n'ai parfois pas envie de cuisiner le soir, en semaine, alors je fais des choses rapides comme un risotto (20 minutes top chrono), une pizza/calzone (5 mins pour faire la pâte en rentrant, 1h de temps de repos en faisant autre chose, 5 minutes pour mettre la garniture et 15 minutes de four en faisant autre chose) ou une pitta veggie. Je suis très gourmande alors le repas du soir est important, même quand je suis fatiguée.

Si nous devions un jour avoir des enfants, je les initierai à la cuisine et aux différentes saveurs parce que ça fait partie intégrante de ce qu'un parent se doit de transmettre.
56 ans 91 25732
J'avais des parents cordons bleus, donc impossible d'approcher de la cuisinière. Et puis pourquoi l'aurais je fait ? :lol: Je me contentais de manger ce qu'ils préparaient, c'était trop bon et chacun avait ses spécialités. Pareil pour mes grands mères. :D

Puis je me suis mariée. Je savais faire cuire des pâtes, du riz, un steak, enfin les trucs basiques. Mais la vraie cuisine non. Je ne m'y suis pas mise car j'avais un mari qui aimait cuisiner et le faisait bien. :D Et puis je ne me sentais pas particulièrement attirée par la cuisine. A la rigueur la pâtisserie mais j'aurais été seule à manger mes gâteaux (mon mari n'en mangeait pas du tout à l'époque). Donc je n'en faisais pas ou rarement.

Ensuite mon mari est tombé malade il y a une dizaine d'années et son goût pour cuisiner a disparu. Mon papa n'était plus là et ma maman partie en Bretagne. Donc soit je me contentais de ma base (bof... :roll: :lol: ) soit je m'y mettais.

Je m'y suis mise ! :lol: J'avoue que j'ai pas mal regardé d'émissions de cuisine. J'ai aussi récupéré toutes les recettes "à l'ancienne" de ma maman pour pouvoir les refaire. Et depuis je cuisine et j'aime ça ! :D Si j'en crois ceux qui ont gouté mes plats, c'est bon (surtout mon poulet au lait de coco et aux épices et mon risotto poulet champignons). Je surprends souvent les gens avec de "vieux plats" comme les ragouts ou le boeuf mode.

Du temps ? Pour certaines choses oui. Mais on peut faire de très bonnes choses rapidement. Par exemple la purée de pommes de terre. Ce n'est pas si long qu'on croit et bien meilleur que les flocons (jamais de flocons chez moi !).

Pour les hommes... Ben je sais pas. Dès que je suis divorcée j'en chope un avec mon risotto et je vous dis ! :lol:

Par contre pou les enfants, je n'en ai pas et je n'en aurai pas. Mais mes chats me regardent cuisiner. Ca vaut ?? ;)
38 ans on the road again... 517
qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?
plus jeune je n'ai jamais aimé manger ni cuisiner. :? célibataire indépendante je faisais le minimun.
mais en fondant un foyer je trouvais important de manger sainement, pas de surgelés ou de la cuisine industrielle; chez mes parents c'était mon pére qui cuisinait, ma mére c'est une cata, il y a eu les éternelles séances "tu sors pas de table tant que tu finis pas ton assiette" :cry: je pense que j'ai eu envie de surmonter cela et de ma réconcilier avec la nourriture, le meilleure moyen finalement étant de "l'apprivoiser". ;)
par dessus cela s'ajoute le fait qu'aprés les journées de boulot, le repas du soir en particulier est un moment privilégié, où nous sommes tous réunis, alors c'est important pour moi que ce soit un moment agréable avec un bon plat à partager :)


Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?
non on peut faire des choses délicieuses, originales en peu de temps mais pour certains plats c'est vrai qu'il faut y conscarer plus de temps.
il faut surtout avoir les bons ingrédients sous la main. je fais mes courses avec une liste d'idées de plats pour la semaine, ça me permet d'assurer quelques plats mijotés et d'autres recettes plus simples et rapides


On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
j'ose éprérer qu'un homme ne reste pas uniquemenrt avec sa femme car elle cuisine bien :shock: (ce qui reste trés subjectif, car ce qui est bon pour les uns ne l'étant pas forcément pour les autres), cela dépend aussi des hommes, de l'importance qu'ils accordent a leur façon de manger; mais je pense que c'est un atout supplémentaire pour contenter son cher et tendre, c'est un des plaisirs de la vie, dommage de s'en priver :)


Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?

oui ils adorent participer des le plus jeune age, préparer le repas c'est avant tout un moment privilégié où on découvre les aliments, on utilise la vue, l'odorat, le goût et le toucher, même l'ouie. :o
c'est l'occasion d'avoir une approche ludique de la nourriture, de certains aliments qu'ils n'aiment pas, on en profite pour sentir, toucher, malaxer, goûter, il n'y a pas a bien se tenir comme a table et en général les enfants sont fiers d'avoir cuisiner, ils goutent a des choses qu'ils n'auraient pas aimé si on leur avait imposé
38 ans on the road again... 517
Oxymore a écrit:

Puis nous sommes devenus végétariens et j'ai dû revoir tous mes codes. Je suis encore meilleure aujourd'hui. Emoustiller les papilles des réticents au végétarisme me procure une grande fierté.


il y a plein de bonnes choses, j'adore entre autres le quinoa, les épices, mais c'est vrai qu'il faut pas mal de maîtrise et de connaissances, c'est un truc qui m'intéresse énormément mais trouver les bonnes graines, les bonnes textures ou saveurs c'est vraiment un monde d'initiés

Oxymore a écrit:
Si nous devions un jour avoir des enfants, je les initierai à la cuisine et aux différentes saveurs parce que ça fait partie intégrante de ce qu'un parent se doit de transmettre.


je plussoie totalement d'autant que manger est un besoin physiologique de toute personne, donc autant éduquer nos enfants pour que la nourriture soit un plaisir pas un probléme
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?
Le fait de ne plus être seule! Chaque fois que j'ai été en colloc, ça a correspondu à un moment de frénésie culinaire :lol:. Passer du temps à cuisiner un truc que j'avale en 12 bouchées, ça me branchait bof, mais quand ç'a été pour plusieurs, je m'y suis mise. Sinon, pas de modèle, non. Mes parents n'aiment ça ni l'un ni l'autre. Ma mère a le sentiment qu'en tant qu'épouse et que mère, elle doit le faire, le faire bien et aimer ça et ça la frustre et ça la déprime.

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?
Non, je pense que c'est une fausse idée. Et aujourd'hui, on peut trouver plein de bouquins spécialement dédiés aux gens pressés, comme par exemple, je sais pas, Trente minutes chrono de Jamie Olive :lol:

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
Bon, ça ça m'énerve comme idée. Je pense que le couple tient à des trucs plus profonds. Je pense que cette citation laisse entendre que c'est aux femmes que revient la tâche de cuisiner. Je pense que je n'essaie pas de retenir mon homme, y a pas de laisse ou de barrières électriques invisibles. Mais on aime cuisiner l'un pour l'autre, c'est un plaisir et ça fait partie de moments de tendresse dans notre vie à deux.

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?
Le bleuet n'est pas encore né mais oui, M. Doo et moi voulons les y intéresser le plus tôt possible. Je pense que la cuisine peut être un loisir créatif génial!
O
99 ans 10517
Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ?
ben faut bien manger qqch non ? et pour moi les produits agro alimentaires, c'est pas bon, bourré de saletés et hors de prix. donc faut faire soi même, CQFD

Aviez-vous un modèle ?
de ce que je ne voulais plus jamais manger, oui, mon père, as du ravioli en boîte, des petits pois lardon et autres gloubibeurk surgelé bas de gamme


Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?
du temps non pas forcément, un minimum d'anticipation oui

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
je sais pas je les ai toujours retenus avec des talents moins avouables :lol:
je sais pas si c'est vrai, mais juste parce que c'est atrocement macho je pourrai faire la grève du fourneau, par principe d'égalité !

Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?
ils savent faire pas mal de choses basiques, je ne voudrais pas qu'envolés du nid ils doivent tomber dans la malbouffe faute de savoir faire autrement
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
grande_ourse a écrit:
je ne voudrais pas qu'envolés du nid ils doivent tomber dans la malbouffe faute de savoir faire autrement

Voire qu'ils se lancent en quête d'une nana qui n'aura pour elle que sa capacité à les retenir par la bouffe :lol:...
O
99 ans 10517
Darlee-doo a écrit:
grande_ourse a écrit:
je ne voudrais pas qu'envolés du nid ils doivent tomber dans la malbouffe faute de savoir faire autrement

Voire qu'ils se lancent en quête d'une nana qui n'aura pour elle que sa capacité à les retenir par la bouffe :lol:...


parfaitement :lol:
Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à la cuisine ? Aviez-vous un modèle ?

tres tardivement, la cuisine était la chasse gardée de ma mère, par opposition, je détestais cuisiner..

cependant, à la voir faire, j'ai appri des choses par imprégniation. elle fait une cuisine traditionnelle, basée sur des valeur sure. c'est une excellente saucière!!

ma cuisine : mélange de tradition et d'innovation.
poulet rôti, ok, mais aux abricots.

cailles farcies, certes, mais sur lit de biere..

j'aime aussi faire de la patisserie.

compliment ultime de ma mere pour les cailles à la bière:
"c'est bon, je saurai pas faire..."

je respecte cependant qqes recettes tradi à la lettre:
la carbonnade flamande, la blanquette de veau, etc...

ma plus belle innovation: ma confiture "soleil"..
poivrons/tomates/olives/oignons/ail/sucre/épices...

mon foie gras est pas mal non plus

Pensez-vous que la cuisine demande avant tout à avoir du temps devant soi ?

ça dépend, tu peux faire vite et bon. mais un repas de gala, ça demande du temps. j'ai déjà passé 1Oh dans ma cuisine

On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?

plutôt pas faux....surtout quand, comme moi, ton mari a une mere qui cuisine comme un chef. c'est un gourmet.


Vos enfants s'intéressent-ils également à la cuisine à vos cotés ou non ?

oui, il s'y interesse, il aime bien manger. trop petit pour participer cependant


je pourrai parler de cuisine durant des heures...abattez moi
47 ans 35 10308
Darlee-doo a écrit:
On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
Bon, ça ça m'énerve comme idée. Je pense que le couple tient à des trucs plus profonds. Je pense que cette citation laisse entendre que c'est aux femmes que revient la tâche de cuisiner.

Je n'avais pas vu ça comme ça (je suis vraiment une mauvaise féministe) mais c'est pas faux... C'est moi qui cuisine quand on est ensemble mais pas parce que "la femme est à la cuisine", c'est parce que j'aime faire la cuisine pour les autres (et pour lui, en particulier) et il aime bien ce que je fais à manger (et il n'est pas hyper doué en cuisine, mais parfois c'est lui qui s'y colle). Et bien évidemment que si je n'avais que cette unique qualité à ses yeux, on ne serait plus ensemble depuis longtemps (et ça m'aurait sans doute lassée bien avant lui, d'ailleurs).
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Angia a écrit:
Darlee-doo a écrit:
On dit souvent "Il faut savoir bien cuisiner pour retenir un homme", d'après-vous, cette citation pencherait vers le vrai ou le faux ?
Bon, ça ça m'énerve comme idée. Je pense que le couple tient à des trucs plus profonds. Je pense que cette citation laisse entendre que c'est aux femmes que revient la tâche de cuisiner.

Je n'avais pas vu ça comme ça (je suis vraiment une mauvaise féministe) mais c'est pas faux... C'est moi qui cuisine quand on est ensemble mais pas parce que "la femme est à la cuisine", c'est parce que j'aime faire la cuisine pour les autres (et pour lui, en particulier) et il aime bien ce que je fais à manger (et il n'est pas hyper doué en cuisine, mais parfois c'est lui qui s'y colle). Et bien évidemment que si je n'avais que cette unique qualité à ses yeux, on ne serait plus ensemble depuis longtemps (et ça m'aurait sans doute lassée bien avant lui, d'ailleurs).

Et moi je suis une féministe vraiment zélée :lol:. L'idée que ce soit plutôt l'un que l'autre qui fasse la cuisine ne me dérange pas du tout. C'est le cas chez nous d'ailleurs, j'y prends plus de plaisir que M. Doo qui par contre déteste moins briquer la salle de bain que moi. Mais bref, c'est l'idée qu'on n'a qu'à retenir nos hommes par la bouffe qui me dérange :).
B I U


Discussions liées