MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

besoin de vos lumières : entre attirance et raison

56 ans calvados 16079
Me revoilà avec le besoin de vos avis, ils m'ont toujours été précieux et j'ai pu lire plus clair en moi à chaque fois que je vous ai  
demandé de m'aider. Donc déjà merci par avance :D

J'ai rencontré un homme un chouilla plus jeune que moi il y a peu (il a 44 ans moi 48)
Grande attirance physique mutuelle, entente morale au top ...bref tout super !

Sauf :
Il vit à 60 km de chez moi et est propriétaire de sa maison
Il a trois enfants de 13, 11 et 5 ans

Depuis que j'ai perdu ma fille il y a plus de 4 ans, je suis plus proche de mes fils (ils ne sont qu'à 7km de chez moi) et j'ai besoin de les savoir près de moi.(en plus maintenant j'ai un petit fils)

Hic n°1 :
Je me suis interdit de vivre ailleurs qu'où je suis.
Et le mr a une maison et des enfants (donc une mère, scolarité, etc...)

Hic n°2:
Je m'étais dis ne plus vouloir d'homme avec des enfants.
J'ai énormément donné en tant que soeur,femme et mère et ai envie que l'on pense un peu à moi, bref plus trop le courage de m'y remettre.

Malgré que cette relation n'en soit qu'à ses balbutiements, j'ai informé le mr que je ne souhaitais pas continuer pour les raisons invoquées .
Et je regrette car j'ai l'impression de passer à côté de quelque chose.

Si vous pouviez me donner vos points de vue, cela m'éclairerait, ai-je peur de quelque chose? Est ce que je me mets de fausses barrières ? suis-je objective ?

Je ne sais plus !

bises et merci
J
48 ans 575
Je ne sais pas mais je trouve que t'embêtes trop. Vous n'êtes pas tenu de vivre ensemble, vous n'habitez qu'à 60 klms l'un de l'autre. En plus soit il a ses enfants une semaine sur deux soit un we sur 2 donc vous avez du temps tous les 2 et du temps pour vous consacrer à vos familles respectives.
Pour ma part je trouve que tu te mets trop la pression alors que justement tout peut être tranquille.
Si vous vous entendez bien, je n'ai qu'un mots profitez-en !!!


Sandra
31 ans Pays Basque 3386
JulaleximanSandra a écrit:
Je ne sais pas mais je trouve que t'embêtes trop. Vous n'êtes pas tenu de vivre ensemble, vous n'habitez qu'à 60 klms l'un de l'autre. En plus soit il a ses enfants une semaine sur deux soit un we sur 2 donc vous avez du temps tous les 2 et du temps pour vous consacrer à vos familles respectives.
Pour ma part je trouve que tu te mets trop la pression alors que justement tout peut être tranquille.
Si vous vous entendez bien, je n'ai qu'un mots profitez-en !!!


Sandra


+1

je n'ai rien ajouté. C'est exactement ce que je voulais te dire...
47 ans 35 10308
JulaleximanSandra a écrit:
Je ne sais pas mais je trouve que t'embêtes trop. Vous n'êtes pas tenu de vivre ensemble, vous n'habitez qu'à 60 klms l'un de l'autre. En plus soit il a ses enfants une semaine sur deux soit un we sur 2 donc vous avez du temps tous les 2 et du temps pour vous consacrer à vos familles respectives.
Pour ma part je trouve que tu te mets trop la pression alors que justement tout peut être tranquille.
Si vous vous entendez bien, je n'ai qu'un mots profitez-en !!!

Je pense exactement la même chose.
Je vis à 100km de mon copain (on se voit surtout le week-end et pendant les vacances). Vous êtes libres (sentimentalement, je veux dire) tous les deux, vous ne faites de mal à personne, ce que vous vivez semble te plaire, pourquoi ne pas continuer ainsi à vous faire tranquillement plaisir et vous verrez bien où ça vous mène... Je trouve ça dommage de mettre fin maintenant à une relation agréable sous prétexte que peut-être plus tard ça ne te conviendra plus. Je comprends que tu es passée par des épreuves très difficiles, je crois qu'il faut que tu apprennes un peu à profiter du quotidien en essayant de ne pas trop te poser de questions.
56 ans calvados 16079
Bonjour les filles et merci pour vos réponses si rapides :D

Dans un sens je suis d'accord avec vous MAIS (ça serait trop simple) le fait est que je ne veux pas vieillir toute seule
sans un amoureux et que je suis lasse des trucs qui ne durent pas (quelques mauvais choix de ma part il est vrai)

Donc oui je je mets la pression en me disant que je dois trouver "le bon", ce qu'il n'est évidemment pas possible de savoir par avance.
C'est certainement pour cela que je me suis mise en tête certains "critères" :
près de chez moi et pas d'enfants
Je pensais que cela serait plus facile à gérer en ayant cela comme objectif mais je me rends compte que le destin met sur ma route un homme qui déstabilise mes positions.

Oui, j'ai eu de gros accidents de la vie, je n'ai pas eu la chance d'avoir une vie de femme bien remplie et épanouie.
Donc j'ai certainement envie de rattraper le temps perdu en profitant pleinement de celui que j'aimerai et surtout d'être enfin heureuse.

Je n'aurai jamais tenu ce discours il y a 4 ans puisque à l'époque je survivais juste pour mes enfants (survivre est le mot exact)
Le chemin a été long vers un désir de me réinvestir pleinement et j'ai une une belle déception l'an passé (mauvais choix de ma part même si aujourd'hui je garde en moi de jolis moments de bonheur)

Peut-être ai-je peur de l'échec tout simplement.
Pour les questions c'est vrai, je m'en pose toujours trop :roll:

bizzz
56 ans calvados 16079
AmaliaEMMEND a écrit:
Bonjour les filles et merci pour vos réponses si rapides :D

Dans un sens je suis d'accord avec vous MAIS (ça serait trop simple) le fait est que je ne veux pas vieillir toute seule
sans un amoureux et que je suis lasse des trucs qui ne durent pas (quelques mauvais choix de ma part il est vrai)

Donc oui je je mets la pression en me disant que je dois trouver "le bon", ce qu'il n'est évidemment pas possible de savoir par avance.
C'est certainement pour cela que je me suis mise en tête certains "critères" :
près de chez moi et pas d'enfants
Je pensais que cela serait plus facile à gérer en ayant cela comme objectif mais je me rends compte que le destin met sur ma route un homme qui déstabilise mes positions.

Oui, j'ai eu de gros accidents de la vie, je n'ai pas eu la chance d'avoir une vie de femme bien remplie et épanouie.
Donc j'ai certainement envie de rattraper le temps perdu en profitant pleinement de celui que j'aimerai et surtout en étant enfin heureuse.

Je n'aurai jamais tenu ce discours il y a 4 ans puisque à l'époque je survivais juste pour mes enfants (survivre est le mot exact)
Le chemin a été long vers un désir de me réinvestir pleinement et j'ai eu une belle déception l'an passé (mauvais choix de ma part même si aujourd'hui je garde en moi de jolis moments de bonheur)

Peut-être ai-je peur de l'échec tout simplement.
Pour les questions c'est vrai, je m'en pose toujours trop :roll:

bizzz
56 ans calvados 16079
oups, j'ai voulu corriger des fautes mais il n'y a que la fonction "éditer" :lol:
AmaliaEMMEND a écrit:

C'est certainement pour cela que je me suis mise en tête certains "critères" :
près de chez moi et pas d'enfants
Je pensais que cela serait plus facile à gérer en ayant cela comme objectif mais je me rends compte que le destin met sur ma route un homme qui déstabilise mes positions.


Plus facile à gérer ? au contraire... à partir d'un certain âge (et je suis déjà dedans), il devient beaucoup plus difficile de s'adapter à la vie de quelqu'un d'autre et d'adapter sa vie à sa présence. Parce qu'on a chacun sa façon de vivre, ses habitudes, ses envies, ses plaisirs, qui ne plairont pas forcément à l'autre.
La distance permet de n'avoir que les bons moments à partager. La solitude, ce n'est pas être loin de ceux qu'on aime, c'est n'avoir personne à aimer. Tu ne vieilliras jamais seule puisque tu as tes fils.
74 ans 2401
A partir d'un certain âge ça va être difficile de trouver un homme sans enfant. Mais un homme qui a des enfants déjà indépendants, ça te dérange aussi ?
47 ans 35 10308
absaskalari a écrit:
Plus facile à gérer ? au contraire... à partir d'un certain âge (et je suis déjà dedans), il devient beaucoup plus difficile de s'adapter à la vie de quelqu'un d'autre et d'adapter sa vie à sa présence. Parce qu'on a chacun sa façon de vivre, ses habitudes, ses envies, ses plaisirs, qui ne plairont pas forcément à l'autre.
La distance permet de n'avoir que les bons moments à partager. La solitude, ce n'est pas être loin de ceux qu'on aime, c'est n'avoir personne à aimer. Tu ne vieilliras jamais seule puisque tu as tes fils.

Entièrement d'accord.
Et comme je l'ai dit, je vis une relation à distance encore plus loin que toi (60km, ce n'est pas insurmontable) et je n'ai pas du tout l'impression d'être seule. J'ai quelqu'un à qui penser, qui pense à moi, on s'appelle plusieurs fois par jour, on est ensemble le week-end et pour les vacances, on a de la complicité, je suis heureuse (lui aussi je crois) et c'est une relation qui me va très bien pour l'instant, plus tard ben... On verra plus tard! ;) A chaque fois que j'ai essayé de faire des plans sur la comète avec mes relations, il s'est passé des choses imprévisibles et ça ne se passe jamais comme on le pense. Maintenant je prends les jours comme ils viennent.

Oui, je crois que tu te mets trop de pression. Peur de l'échec aussi c'est possible. Est-ce que tu crois que tu peux rattraper le coup avec cet homme? Est-ce que tu en as envie?
56 ans calvados 16079
chapinette a écrit:
A partir d'un certain âge ça va être difficile de trouver un homme sans enfant. Mais un homme qui a des enfants déjà indépendants, ça te dérange aussi ?


Oui, il y a bien des hommes avec des enfants adultes, mais pour le moment je n'en ai pas rencontré un sur lequel j'ai tilté :oops: Mais ça ne me dérangerait pas du tout non.
C'est le fait des enfants à élever qui me fait peur :
peur de moi, de ne plus avoir le courage de m'investir;il y a des jours où je me sens vieille et que ma vie est derrière moi ... je vois déjà vos réponses fuser ! :lol:
56 ans calvados 16079
Oui, je crois que tu te mets trop de pression. Peur de l'échec aussi c'est possible. Est-ce que tu crois que tu peux rattraper le coup avec cet homme? Est-ce que tu en as envie?

Oui, je peux "rattraper le coup", il respecte la décision que j'ai prise mais il est mal parce qu'il fondait des espoirs pour une relation entre nous. (on a eu quelques contacts au téléphone depuis que j'ai pris de la distance)

En fait, près de lui je me sens comme une ado qui découvre l'amour :oops: mais seule je cogite sur mon âge, ma vie, l'avenir ...
Le fait que ça ait fait tilt sans prévenir n'a pas arrangé les choses, on s'est rencontrés amicalement puis l'attirance a été plus amoureuse qu'amicale!
Rien de physique non, juste des baisers tendres échangés, beaucoup de douceur et de dialogues, l'impression qu'on peut parler de tout sans détour sans craindre un jugement.
Etre soi en fait, avec son passé, ses défauts, ses qualités...

Désolée si j'écris un roman, j'ai besoin d'évacuer :oops:

J'espère tout de même que ça n'est pas trop fouillis !
S
30 ans 3465
Ce que j'ai envie de te dire... Oui tu t'étais dit " plus jamais ci et plus jamais ça"... En même temps il n y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis. ;)

Personnellement je préfère tenter une histoire amoureuse, quitte à foncer contre un mur, plutôt que de passer le reste de ma vie à me demander comment ça se serait passé.

Au moins en me prenant le mur ( si je le prends bien entendu...) je me fixe. :lol:
47 ans 35 10308
Sibell a écrit:
Personnellement je préfère tenter une histoire amoureuse, quitte à foncer contre un mur, plutôt que de passer le reste de ma vie à me demander comment ça se serait passé.

Au moins en me prenant le mur ( si je le prends bien entendu...) je me fixe. :lol:

Et en plus, imagine! Tu risques de ne même pas te prendre le mur! Quelle angoisse! ;)
Je crois qu'il faut que tu arrives à lâcher un peu prise, à te laisser un peu aller, AmaliaEMMEND, mais c'est sûrement plus facile à dire qu'à faire.
S
85 ans 4896
je plussoie toutes les filles qui t'ont répondu.

En plus je te dirais ceci, en voulant absolument faire rentrer ton histoire d'amour dans des critères (qui me semblent trop contrôlés à mon sens) tu prends le risque de faire foirer votre histoire.

En fait je crois que pour réussir une relation il faut savoir se laisser aller, laisser une part d'imprévu et prendre ce que l'autre nous donne sans attendre ce qu'il n'est pas possible de nous donner.

Il est fort possible que la relation idéale que tu t'es créé dans ta tête n'existe pas.

Aimer c'est bien sur prendre le risque de souffrir, mais aussi de vivre des moments de bonheur.

Je trouve aussi que 60 km c'est pas beuacoup et je rejoins Angia sur le sentiment de solitude qui n'est pas lié à une vie commune obligatoirement.
B I U


Discussions liées