MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Envier,et s'accepter...

R
35 ans 15384
La canicule fait quand même gamberger... :lol:

l'idéal physique des médias,ca il existe,meme sans photoshop et autres tricheries.. Je vois encore une copine a chéri,parfaite selon les codes actuels,genre 36/38 hyper  
tonique,une peau toute lisse et ferme,des formes bien placées,rien qui tombe,rien qui dépasse,vraiment la fille des magasines transposée dans la réalité,rien qui cloche,faudrait vraiment etre de mauvaise foi pour dire le contraire,jolie,je dois avouer qu'au fond j'étais morte de jalousie,même si je m'accepte relativement bien,c'est bizarre.
J'ai pas pu m'empêcher de me dire que j'adorerais avoir son physique,et ca a remis quelques trucs en question,sur le coup.. J'ai aucune envie de refaire des régimes,jamais,je mange comme je veux,mais..
Envier,est ce que ca veut dire qu'on ne s'accepte pas si bien?
48 ans 35 10308
Tu peux envier des gens qui ont une jolie maison, ou plus de sous que toi, ou qui font un voyage qui te fait rêver, ou qui ont un corps "parfait"... Ca n'empêche pas, je pense, de réussir quand même à être heureux avec ce qu'on a... Du moment que ça ne devient pas une obsession qui t'empêche de vivre.
S'accepter pour moi ça ne veut pas dire penser que ce qu'on a est le meilleur du monde (ou meilleur que les autres), ça veut dire prendre ce qu'on a, se prendre comme on est, et construire notre vie le mieux possible avec.
2137
Je pense qu'on enviera toujours quelqu'un meme si on s'accepte.
Après je ne peux pas vraiment répondre vu que je ne m'accepte pas comme je suis et que la majorité de mes copines sont bien foutues..

Et on me dit encore que l'on m'envie pour mon visage ou parce que je semble m'assumer... donc je pense que chacun envie quelque chose à quelqu'un..
36 ans 5932
Je ne suis pas sûre que j'accepter veuille dire tout aimer chez soi.
Pour moi, ça veut juste dire savoir comment on est, apprécier ses qualités et ne pas faire une maladie de ses défauts.
Du coup, ça ne me semble pas incompatible avec le fait d'envier telle ou telle chose chez quelqu'un d'autre.

Par exemple, j'aimerais bien faire les 1m70 d'une de mes copines. Ne serait-ce que pour ne plus avoir à faire d’ourlets à mes pantalons :lol: Mais je fais un poil plus d'1m60, je n'en fais pas une maladie, j'accepte, je suis comme je suis, je ne compense pas en portant des talons vertigineux, je n'ai pas décidé de me faire rallonger les jambes comme j'ai pu le voir à la télé, etc.
Du coup, ça ne me semble pas incompatible.

Par contre, je pense que ça me semblerait plus incompatible de prétendre s'accepter et d'être prête à tout pour obtenir ce qu'on envie chez l'autre.
36 ans 5932
Lalwende a écrit:
Je ne suis pas sûre que s'accepter veuille dire tout aimer chez soi.

Dès la première phrase, bravo Lal' =D> :oops:
27 ans Eure et loir 48
On envie tous quelqu'un ou quelque chose :/

Moi j'envie la silhouette de mes amie ! Et celles qui n'ont pas un 'pète' de poil :oops:


Mais sache que les autres peuvent t'envier aussi !

Je me souviens que l'ex de mon mari m'envier parce que j'avais réussi là où elle avait échouée ...
S
42 ans 9
Comme les autres, je ne pense pas qu'envier quelqu'un signifie ne pas s'accepter...

J'envie parfois toutes les filles qui ont une poitrine en C ou D, sachant que moi je traîne un 105H. Je me dis que ça doit être sympa de pas avoir ce poids quand il fait 40°C, je me dis qu'elles doivent avoir moins de difficulté pour s'habiller, je me dis que sans soutien, ça doit pas pendre comme chez moi... Je les envie parce que dans ma tête, ça signifie "plus simple". Mais au final, ma poitrine est une partie de moi que j'apprécie beaucoup et même, j'ai peur de trop en perdre lors de ma RA!!

Je pense que c'est la nature humaine: que ce soit physique, matériel, intellectuel, caractériel ... on a tous envié qqch à qqn un jour dans sa vie, mais cela ne veut pas dire qu'on n'accepte pas ce que l'on a. On a la mauvaise habitude de penser que notre vie serait mieux si on était au soleil, si on était plus mince, si on avait des seins plus petits... Nous sommes des éternels insatisfaits :)
30 ans Dreux en Eure et loir 180
Pour reprendre Sedyna, envier c'est humain! De nombreux sociologues ses ont posées la question et pas que des sociologues de notre époque! Tocqueville (19ème siècle) s'interrogeait déjà sur cela, pourquoi les hommes n'étaient jamais content de ce qu'ils avaient et en voulaient toujours plus ce qui les rendaient perpétuellement malheureux!

On peut s'accepter et envier certaines choses que les autres ont! Par exemple j'envie mes amies plus petites que moi (je fais 1m75) et qui peuvent porter des talons hauts sans avoir l'impression d'être Hagrid dans Harry Potter^^
30 ans Dreux en Eure et loir 180
Ps: Félicitations Owlie pour ta grossesse :)
47 ans Face au vent 5339
mimii-the-strange a écrit:
On peut s'accepter et envier certaines choses que les autres ont! Par exemple j'envie mes amies plus petites que moi (je fais 1m75) et qui peuvent porter des talons hauts sans avoir l'impression d'être Hagrid dans Harry Potter^^

Je mesure 1m78, j'aime bien porter des talons, mais je n'ai pas de barbe... Hagrid rasé ? :lol:

Je ne sais pas cec que c'est exactement que l'acceptation. Peut-être une certaine paix ? Un certain recul vis à vis de soi-même ?
Je réalise à vous lire que je n'envie plus, de manière chronique, les autres. C'est à dire que je consacre mes énergies à faire avec ce que je suis. En soi, ce n'est pas une mince affaire (sans jeu de mot :P). Ca implique de reconnaitre ce que je suis, d'en établir le constat et d'être capable de regarder ce constat sans basculer dans l'auto-flagellation ou le déni. Y parvenir est le fruit d'un travail, d'une rigueur constante, et c'est quelque chose qui s'entretient.
Je crois que parvenir à une certaine conscience de soi est à la fois plus difficile, mais aussi plus atteignable que de multiplier les régimes et chirurgies que certain(e)s enfilent pour devenir ce qu'elles/ils ne sont pas mais voudraient être.

Donc je vais contredire un peu Tocqueville, mais s'il m'arrive d'envier certaines choses (exemple : j'aimerais bien ces jolis bracelets que j'ai repérés sur un blog, mais je ne vais pas les acheter parce que j'ai d'autres priorités), certains états (j'aimerais bien pouvoir avoir toute l'année une tonicité musculaire aussi bonne que celle que j'ai quand je suis dans ma maison de vacances et que je peux faire du vélo et nager tous les jours) ; eh bien désormais je n'envie plus personne.
Et qu'est-ce que ça libère l'esprit 8)
48 ans 35 10308
Capucine a écrit:
C'est à dire que je consacre mes énergies à faire avec ce que je suis. En soi, ce n'est pas une mince affaire (sans jeu de mot :P). Ca implique de reconnaitre ce que je suis, d'en établir le constat et d'être capable de regarder ce constat sans basculer dans l'auto-flagellation ou le déni. Y parvenir est le fruit d'un travail, d'une rigueur constante, et c'est quelque chose qui s'entretient.

Ben pour moi c'est ça l'acceptation (et oui c'est un processus énergivore et ce n'est pas forcément un état stable de zénitude béate...). Pour moi l'acceptation c'est "faire avec" ce qu'on est (en opposition à "faire contre").
34 ans 3170
Pareil je rêve de faire le tour du monde littéralement et dans la salle d'attente du doc, une jeune femme me raconte que son chéri à elle adore aussi voyager et qu'il ont économisé 15000 dollars chacun pour faire leur tour et sur le moment gros pincement au coeur parce que mon chéri à moi est plutôt on part mais 2 semaines pendant les vacances (vive l'aventure :roll: ) et tout organisé... et c'est avec lui que je rêve de partager ça puis après je me dis bah peut être que le sien a les mêmes rêves qu'elle mais le bien au quotidien est trop cool et je l'échangerai jamais. J'adore ma vie de couple et pourtant je l'enviais donc je confirme on peut apprécier ce qu'on est ou a et quand même avoir envie de faire ou d'être autre chose ^^
11
En toute honnêteté, si j'avais une baguette magique pour enlever mes 30kg en trop, je le ferais sur le champ! Et j'aimerais être comme toutes ces filles qui sont minces, pour qui la vie a l'air d'être si simple! MAIS je ne suis pas mince et je n'ai pas de baguette magique, alors je fais avec ce que j'ai et j'ai appris à m'en contenter! Même si on s'accepte et qu'on se sent bien dans sa peau, je pense qu'il est normal de se comparer aux autres et de trouver mieux ailleurs (celle là est plus mince, celui là a une plus belle voiture,...) l'important dans la vie, ce n'est pas ce qu'on a pas, mais ce qu'on a et qui nous rend heureux (et là je cite mon chéri qui m'aime avec mes kilos!)
B I U


Discussions liées