MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Me sens coupable d'être au régime mais nécessité médicale

34 ans Bouches-du-Rhône 1127
Bonsoir à tous,

Par avance, je suis désolée pour le pavé et vous remercie de me lire et/ou de me répondre.

Voilà, je fréquente le forum depuis plusieurs années et même si  
je me fais rare en terme d'intervention, je viens vous lire tous les jours.
Depuis que je fréquente le forum je suis devenue pro-RA façon GROS. Ca m'a permis de quasiment guérir de mon hyperphagie (j'ai encore parfois des crises mais c'est très ponctuel) et surtout de stabiliser mon poids qui grimpait en flèche.

Mais voilà, je suis opérée du dos depuis 2004 (harrigton dorso et lombaire pour scoliose), à l'époque j'étais dans la fourchette basse de la "norme" et depuis j'ai pris plus de 40 kilos suite aux aléas de la vie.

Etre ronde ne me pose plus de problème depuis longtemps, je suis plutôt féminine et je m'assume.

Sauf que, conséquence de mon opération + obésité, je commence à avoir de l'arthrose sur la colonne vertébrale, et je douille de plus en plus souvent.
Déjà, même très mince, l'avenir des opérés n'est pas top en vieillissant, et là je flippe d'accélérer les choses. En tout cas, ça me fait peur à chaque fois que je fais sur le forum d'une asso assez connue dédiée à la scoliose.

Donc, après moult réflexions, je me suis lancée dans le tout 1er régime de ma vie. C'est celui avec les points vous savez... :? Je le fais en ligne.
Il me semble être le seul que je puisse coupler avec la RA, c'est à dire manger quand j'ai faim, m'arrêter à satiété et surtout de tout.
Bon, le truc c'est que parfois je n'ai plus de points et j'ai encore faim, alors je mange quand même, mais j'ai constaté qu'au global mes quantités ont bien diminué et ça permets de faire descendre tout doucement mon poids.

Je ne me leurre pas, je vais devoir faire ça à vie pour être de nouveau dans la "norme" (j'aime pas ce mot).

Et, j'arrive enfin au fond de ma problématique, je me sens coupable d'avoir entamé cette démarche, j'ai l'impression de trahir mon corps et l'esprit de la RA, même si j'essaie au maximum d'en appliquer les principes en parallèle.

Je ne sais pas trop ce que j'attends de vos réponses en fait, j'ai juste besoin d'en parler.
Ce forum est alimenté par des personnes qui me semblent censées, à l'inverse du forum des folles-furieuses du régime à point qui ne parlent que de "craquage" et de "tenir bon"... On dirait une secte, et j'espère ne pas devenir comme ça. :roll:

Pour résumer donc, au régime par la force des choses, et en conflit intérieur par rapport à ça...
31 ans Dans le sud ;) 5608
Je ne sais pas trop quoi te dire que tu ne saurais déjà alors je vais te souhaiter du courage, et si je peux te donner un conseil évite juste d'aller sur leur forum, il est effrayant...

:kiss:
48 ans 35 10308
Pour avoir eu des gens avec des problèmes de santé lourds parmi mes proches (enfin bon, comme tout le monde je suppose), je comprends bien l'injustice qu'on peut ressentir. Pourquoi ça me tombe dessus moi? Pourquoi la maladie/l'accident/l'opération c'est pour moi? Et on est souvent obligé de renoncer à des choses qui étaient importantes pour nous et c'est encore plus injuste, et c'est difficile.
Je ne sais pas comment je réagirai personnellement si il m'arrivait quelque chose de difficile qui m'obligerait à changer des choses dans ma vie que je ne veux pas (mais où je n'aurais pas le choix). Mais si j'en ai la force, j'essaierai de faire comme je fais maintenant, c'est à dire "faire au mieux avec ce que tu as". Tu as des choses dans ta vie, des contraintes, des envies, tout un coup c'est bousculé, et tu fais "au mieux". J'ai l'impression que c'est ce que tu essayes de faire.
D'un certain côté, ce n'est pas toi qui trahit ton corps, c'est plutôt ton corps qui te fais des misères avec tes problèmes de dos. Et c'est injuste. Mais c'est un facteur à rentrer dans tes choix. Tu sais les contraintes et les risques des régimes, tu sais aussi les contraintes et les risques de ne pas en faire, dans ton cas. Tu as mis ça dans la balance, ça a penché d'un côté. Tu fais au mieux.

Je te souhaite bon courage pour tout.
45 ans 1090
Tu sembles raisonnable dans tes choix, et c'est déjà un bon point puisque si tu maintiens ce cap, tu as moins de risques de tomber dans les excès.

Bon courage pour la suite ;)
pourquoi devrais tu te sentir coupable de ta décision?
avais tu une autre option?

sinon, MademoiselleK a raison, fuis ce forum.

bon ,ma réponse n'a aucun interet, je m'en rends compte, mais, ton poste m'a touché..

prends soins de toi
51 ans 735
J'ai le même problème que toi, avec le diabète qui me pend au nez.

Magnifique terrain familial, n'importe quoi alimentaire pendant des années... et ça me tombe dessus maintenant, alors que maintenant je ne "crise" plus, et je fais du sport (conseillé pour "bouffer" le sucre dans le sang)

Je ne ressens aucune culpabilité, juste une immense colère et oui, comme le dit Angia, je trouve ça punaise d'injuste... je pense que j'aurais mieux réagis si on m'avait annoncé ça en étant encore sous intraveineuse de nutella, mais bon. :lol:

Tout ça pour te dire que je te trouve bien courageuse ! Ce que tu fais, peut-être parce que j'ai des années de régime à la noix derrière moi, je n'y arrive pas (ça me déclenche tout de suite de l'hyperphagie si j'essaie).

Ne culpabilise pas ! Tu ne trahis rien du tout : tu essais de chouchouter ton corps, pour vivre le plus longtemps possible en harmonie avec lui, te faire une vie la plus confortable possible, le plus longtemps possible.

Tu sembles t'y prendre avec douceur, te respecter : je te souhaite que ça marche :)
45 ans Paris 9866
Pareil que les filles: bon courage... Car tu fais de ton mieux!
S
85 ans 4914
Je m'associe aux autres pour te dire que tu n'as pas à culpabiliser, tu sais pourquoi tu le fais, tu gardes les pieds sur terre et tu n'as pas l'air d'entrer en régime comme on entre en religion.

Tu sais pourquoi tu le fais, ne te mets pas de trop grande pression et tu as absolument raison de manger si tu as encore faim.

Je te souhaite une réelle amélioration de ta santé.
36 ans 5932
Je ne suis pas d'accord avec les filles. Il faut culpabiliser, beaucoup.
Mais non, je déconne.
Tu fais de ton mieux. Tu fais ce que tu peux avec les possibilités que ton corps te donne. Dans la vie, on fait rarement ce qu'on veut, on fait souvent ce qu'on peut. Il n'y a pas lieu de culpabiliser pour ça.

Comme Ellispoire, moi c'est le diabète (ainsi que d'autres "petites" choses bien sympathiques) et je viens d'apprendre que j'ai plutôt très intérêt à faire un peu gaffe parce que ça me pend gravement au nez. Merci l'hérédité. Alors et ben on fait ce qu'on peut et puis voilà. Il n'y a pas à culpabiliser d'essayer de faire au mieux avant que ça soit pire. Le tout, je crois, c'est d'arriver à trouver le juste milieu entre ce qu'on voudrait et ce qu'il faudrait.

Allez, ne culpabilise pas, va.
47 ans Face au vent 5339
Il y a le régime qui te mène par le bout du nez, et le régime que tu suis sans passion, par nécessité très très rationnelle.
Tu es bien sûr dans le second cas de figure, tu n'espère pas plus qu'alléger le travail à fournir par tes articulations, et contrairement aux personnes qui sont dans le 1er cas de figure tu n'attends pas bonheur et épanouissement au bout de la perte de poids.

Ton message me touche moi aussi fortement. J'ai un terrain héréditaire très chargé en matière d'arthrose, mais également de diabète.
Et c'est vrai que, quand j'ai perdu xx kilos grâce à la découverte de mon intolérance au gluten, j'en ai immédiatement ressenti les bienfaits sur mon dos, mes chevilles, mes genoux. Je ne me bloque plus, je n'ai plus mal au dos au-delà des douleurs matinales que je fais passer avec 5 minutes de yoga (que je fais scrupuleusement chaque jour, je ne rigole plus avec ça maintenant que l'efficacité de ces mouvements sur moi s'est avérée).

Je te souhaite beaucoup de courage. N'oublie pas le sport, je pense que c'est au moins aussi précieux que la perte de poids.

:kiss:
2513
Je suis dans le même cas de figure que toi : je dois perdre du poids pour raisons de santé et ai dû entamer un régime bien qu'ayant peur des issues des régimes décrites sur VLR.

Je pense faire à peu près comme toi, mais sans être suivie par ww : je fais ma tambouille moi-même entre mes connaissances diététiques, de la reflexion, du travail psychologique, un peu de sport et la lecture de vlr ! :lol:
J'avoue que je n'aime pas trop qu'on m'impose des choses. Les medecins m'ont imposé suffisamment de choses pour que je veuille prendre en main ma perte de poids toute seule, comme une manière d'achever la reconquête de mon corps entamée il y a quelques années.

Tu n'as en tout cas pas à culpabiliser : on affronte des problèmes de santé jamais par le meilleur chemin mais par le moins pire, n'importe quel médecin te le dira.

Tu as tout mon soutien.

Au plaisir de te relire.
F
40 ans 159
Je me retrouve aussi dans la même situation depuis quelques temps, alors que j'avais appris à assumer mes rondeurs grâce à la lecture de VLR, je dois finalement perdre du poids pour raisons médicales (principalement à cause d'un problème d'articulations).

J'ai bien essayé la méthode linecoaching, que j'ai découvert ici, ça n'a pas marché pour moi.
Du coup j'ai été voir un diététicien, échec également, pourtant il n'est pas du tout du style excessif et régime sec...

Je me demande comment faire, j'envisage la méthode ww déjà mentionnée, mais j'hésite. Qu'en pensez-vous?

En tout cas, bon courage :D
48 ans Lorraine 4326
chapinette a écrit:
Je suis dans le même cas de figure que toi : je dois perdre du poids pour raisons de santé et ai dû entamer un régime bien qu'ayant peur des issues des régimes décrites sur VLR.

J


Je pense que c'est bon Chapinette, tout VLR sait que tu fais un régime maintenant, à force de l'ecrire ;-))))

Juste pour corriger un peu , pour pas faire passer VLR pour une sectes anti-régimes : "les issues" du régime ne sont pas une invention de VLR mais un fait reconnu scientifiquement hein :)
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Je dois avouer qu'il n'y a rien de plus flippant que de devoir perdre sachant tout ça...J'ai deux soucis médicaux avec lesquels mon obésité n'est pas très amie :roll: et je suis tétanisée. J'ai peur d'entamer quelque chose qui me ferait reprendre, mais j'ai aussi peur de manger désormais...


ladybugette a écrit:

Je pense que c'est bon Chapinette, tout VLR sait que tu fais un régime maintenant, à force de l'ecrire ;-))))

Juste pour corriger un peu , pour pas faire passer VLR pour une sectes anti-régimes : "les issues" du régime ne sont pas une invention de VLR mais un fait reconnu scientifiquement hein :)



Oui mais comme VLR à fait de l'Anti-régime son cheval de bataille et qu'il est systématiquement rappelé toutes les issues possible des régimes à n'importe qui émet juste l'idée qu'elle se sentirait mieux plus mince. ça finit par faire flipper et il est impossible de prendre une décision sans se sentir mal sur le site, alors même qu'on n'est pas spécifiquement pro.

Personnellement, la RA ne m'a pas fait du bien du tout, surtout psychologiquement.
31 ans Tours 2857
Ninami_Lee a écrit:


Personnellement, la RA ne m'a pas fait du bien du tout, surtout psychologiquement.


Comment ça ?
B I U


Discussions liées