MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Nouveau site www.no-regime.com

45 ans Paris 9866
Nouveau site de zermati et apfeldorfer semblant viser à réunir des témoignages et lutter contre les régimes. Vous êtes allés voir? Vous en pensez quoi?

Le site inclut un forum de  
discussion.
j'y vais!!!
254
Que c'est un site de pub.
Mais il n'empêche qu'il est urgent de diffuser enfin certaines idées.
31 ans Vie de... (-_-)' 1067
J'en pense juste que tant qu'ils continueront à promettre un amaigrissement, je ne trouverai jamais cette vague anti-régime si crédible que ça...Et ceux même si la RA est une méthode intéressante.
47 ans Face au vent 5339
Je suis tout à fait d'accord avec Ninami_Lee et pipelette.
L'initiative est louable, comme l'est toute intervention qui dénonce le principe des régimes. Mais axer le discours sur l'amaigrissement et non la résolution des problèmes alimentaires non seulement rabaisse le débat, mais se rapproche du raccolage dans la mesure où la seule réponse possible présentée sur ce site est Linecoaching et la RA.
Il y a d'autres réponses : une bonne psychothérapie par exemple. La RA ne relève que d'un seul type de psychothérapie, or s'il y a plusieurs alternatives de thérapie, c'est bien qu'il n'y en a aucune qui soit universelle.

Ce qui me perturbe le plus enfin, c'est que l'argument phare de ce discours n'est même pas cité. Il s'agit du rapport de l'ANSES qui est en lien dans ma signature, comme dans celles de nombre de forumeuses ici (coupines ;)).
Non, Zermati et Apfeldorfer présentent leur bouquin comme seul et unique exposé dans ce sens.

Je n'aimais pas la RA pour l'avoir pratiquée, et l'avoir trouvée culpabilisatrice et mal centrée (ne s'attaquant aux vraies causes de mal être que par le biais de l'alimentation). Cependant tout discours qui va contre les régimes ne peut que me plaire.
Sauf que là, avec cette pub agressive pour les derniers bouquins des 2 gourous, ce site délégitime le fond du discours.
Et ça, ça peut nuire aux arguments des anti régime qui n'ont rien à vendre.
45 ans Paris 9866
Capucine a écrit:
La RA ne relève que d'un seul type de psychothérapie


Lequel?

Et sinon, qu'as-tu trouvé de culpabilisateur dans la RA?
47 ans Face au vent 5339
poupoule a écrit:
Capucine a écrit:
La RA ne relève que d'un seul type de psychothérapie


Lequel?


Des thérapies cognitives et comportementales

poupoule a écrit:
Et sinon, qu'as-tu trouvé de culpabilisateur dans la RA?

Le carnet alimentaire et la relecture critique par le thérapeute
45 ans Paris 9866
Sur un autre fil de discussion, j'ai reproduit (en réponse à un message de toi sur le même sujet, il me semble) la réponse d'Apfeldorfer à la question relative à l'affiliation de la RA aux TCC... il ne te convainc pas quand il écrit que ça n'est pas du tout "TCC branded"?

Quant à "culpabiliser" à cause du carnet alimentaire, j'ai eu à peu près l'expérience opposée. Je me souviens très bien de la lecture du carnet avec Zermati dans son cabinet, et c'est vraiment comme ça que j'ai appris à lutter contre toute culpabilité (la lecture du carnet et bien sûr la conversation qui suivait, souvent sans rapport avec l'alimentation, plutôt normal puisque le fond de la culpabilité a rarement à voir avec des choux à la crème).

Quant tu décris ton expérience de RA, souvent comme une démarche superficielle qui n'a pas su aller au fond des choses, mais s'est contentée de regarder par le trou de la lorgnette de l'alimentation des problèmes qui allaient bien au-delà... je ne vois à peu près aucun rapport avec ce que j'ai connu en cabinet avec Z ou avec A (ou même dans leurs bouquins, pas tous lus mais quand même 3 ou 4). Je ne connais pas ton thérapeute mais je ne peux pas m'empêcher de me demander... en fait, en quoi était-ce une RA au juste? (au-delà du fait qu'il se prévalait sûremet du GROS)

Je reconnais que c'est un procès d'intention mais la question m'a déjà tarabustée. Je demande ça aussi parce que plusieurs filles ont posté des témoignages avec des thérapeutes qui ont final proposaient qch qui n'avait pas grand chose à voir avec la ra (plutôt du gendarmisme nutritionnel classique, vaguement déguisé) et on était à la limite de l'arnaque morale et/ou intellectuelle... c'était il y a plusieurs années et j'espère bien que la sélection est plus fine aujourd'hui. D'aillleurs, il y avait des témoignages dans ce sens aussi sur le forum du GROS et on leur répondait de ne pas hésiter à envoyer un courrier en ce sens au GROS (donc le problème a dû être récurrent, j'imagine). Aujourd'hui ça me semble plus fourni, plus sérieux, avec la mise en ligne d'un annuaire de thérapeutes (au lieu du coup de fil pour demander qqn dans son département), etc.
47 ans Face au vent 5339
C'était une thérapeute qui était vraiment affiliée au GROS, et que j'ai d'ailleurs rencontrée dans les mêmes locaux rue de la Boétie où exerce (exerçait, s'il a déménagé) Apfeldorfer et peut-être même aussi Zermati (l'un des deux en tous cas).

La RA n'est sans doute pas une thérapie "TCC-branded" mais en respecte, dans ce qui est présenté sur le site du GROS comme dans ce qu'a fait la thérapeute que j'ai rencontré, à la lettre les étapes de la TCC. Alors moi je veux bien qu'un praticien qui pratique la TCC me dise que ce n'en est pas une, mais dans la mesure où c'est la même chose sans s'appeler pareil, ça ne va pas mieux me convenir que la TCC qui s'assume.

De toute façon, les méthodes me laissent sceptique. Je crois qu'au fond, seule compte l'adéquation thérapeute-patient, plutôt que thérapie-patient. C'est en celà que la façon dont est défendue la RA sur le site no-regime mais aussi sur ce forum m'irrite au plus haut point. Parce que même si des gens disent "ça ne me convient pas", on a des réponses de filles qui ne conçoivent pas la chose, un peu comme semble l'être la tienne. De même, je comprends bien qu'on puisse précher une méthode, mais bon sang il faut ouvrir les yeux : la panacée n'existe pas. La RA n'est pas la panacée. La présenter comme telle est mensonger, même si je sens bien que tu la défends ardemment parce que ta thérapie avec Zermati te convient.

Je comprends que toi, ou d'autres ici, ayez envie de défendre et conseiller ce qui vous fait du bien ceci dit ;)
J'aurais presque envie de dire que c'est la même chose sur la façon dont est présenté le discours du site no-regime. Le hic c'est que le SEUL discours anti régime évoqué sur ce site est celui du nouveau livre Zermati-Apfeldorfer. La SEULE alternative évoquée est la RA et Linecoaching.
Le fait qu'ils s'accordent l'exclusivité en fait un vulgaire site de pub. Et sur une question aussi sérieuse, s'ériger en seul détenteur de la vérité, c'est adopter une posture de gourou, comme le fait Dukan.
Alors autant je peux comprendre que la RA fasse le bonheur de certain(e)s, et le respecter, autant j'exige le même respect sur le fait que d'autres puissent trouver leur voie ailleurs, et je méprise toute démarche publicitaire qui se poserait en panacée.
48 ans 35 10308
Capucine a écrit:
]la panacée n'existe pas. La RA n'est pas la panacée.

Certes ça n'est pas la panacée, et je peux concevoir qu'il y ait des gens pour qui ça ne convient pas ou ça ne marche pas (ou qui s'arrêtent en route parce qu'ils n'ont pas le bon soutien, ou peut-être le bon thérapeute comme tu dis). Et le côté pub "viendez chez nous vous allez maigrir sans risque" me gêne aussi (surtout que pour moi la perte de poids n'est pas le but premier de la RA).

Mais ceci dit, en première approximation, quand quelqu'un débarque ici avec des soucis avec la nourriture, je me sens à l'aise de conseiller la RA parce que même si ça ne marche peut-être pas dans tous les cas, ça marche dans un suffisamment grand nombre de cas pour qu'on ait une bonne chance de tomber juste. Je connais peu d'alternatives que je pourrais conseiller avec autant de confiance (en fait je n'en connais pas, mais c'est vrai que ce site n'est pas forcément le plus favorable pour discuter de ces alternatives si elles existent).
45 ans région parisienne 5831
Capucine a écrit:
Le hic c'est que le SEUL discours anti régime évoqué sur ce site est celui du nouveau livre Zermati-Apfeldorfer. La SEULE alternative évoquée est la RA et Linecoaching.


A l'heure actuelle, quelle autre alternative vois-tu?

Je suis complétement Ok pour dire que la RA ne convient pas à tout le monde, cela ne me pose pas de problème, mais je ne vois actuellement pas d'autres alternative sérieuse à proposer. Après, je parle de la RA au sens large, dans le sens "se ré-approprier ses sensations alimentaire" et "s'assumer en arrêtant de se sentir coupable", pas forcément en suivant à la lettre tous les exos de Zermatti, dans l'ordre où il les propose...
45 ans Paris 9866
Capucine a écrit:
c'est la même chose sans s'appeler pareil


Si les réponses des thérapeutes fondateurs eux-mêmes à ces questions ne t'intéressent pas davantage, effectivement ça va être difficile d'en discuter. C'est dommage car ma question n'était pas rhétorique quand je demandais "en fait, en quoi était-ce une RA au juste [ce que tu as fait]". C'est le détail du travail qui est intéressant, davantage que le pseudo débat TCC ou pas TCC. Pour ma part le boulot en cabinet a été assez déconcertant: j'ai eu le sentiment d'un mélange de disciplines comme rarement auparavant. Il était question d'Epicure (spéciale dédicace à angia!), d'histoire, de sociologie... et pas dans le sens d'une conversation mondaine, ça faisait partie de la thérapie. Bien sûr il y avait des exercices comportementalistes (et ils ont été extrêmement utiles!!!! à ma grande déconvenue car spontanément je ne me serais jamais orientée vers ça, gonflée de préjugés que j'étais: ah non moi c'est psychanalyse de fond ou rien, on n'est pas là pour arrêter de fumer avec des aiguilles chinoises ou de la sophrologie). Donc j'ai bien compris que tu as fait un carnet alimentaire (et que ça ne t'a pas plu) mais j'aurais juste bien aimé savoir ce que tu as fait d'autre et peut-être sur combien de séances, avec quels bouquins, etc. simplement pour savoir de quelle ra tu parles quand tu la critiques. L'expérience nous a montré sur ce forum qu'on entend rarement la même chose par cette expression.

Quant au "débat" panacée/pas panacée, sauf erreur de ma part je n'ai jamais abordé la question ou soutenu une chose pareille. Pour tout dire je trouve la question un peu oiseuse. Et en contradiction avec les propos de Z et A eux-mêmes: l'une des critiques principales qu'ils ont envers les régimes consiste à dire "comment croyez-vous que des conseils diététiques généraux fonctionnent pour des êtres humains différents, qui ont un rapport différent à l'alimentation, au corps, à l'activité physique, qui ont grossi pour des raisons différentes, qui ont un bagage génétique différent, etc?" La RA c'est d'abord le geste de refus du caractère universel en diététique... comment donc pourrait-elle prétendre à l'universalité du remède? Je crois que la ra est profondément un mode de pensée anti-panacée (je dirais même anti-méthode mais ça demanderait un peu plus de développements et on ne va pas non plus invoquer Descartes ça va comme ça) et nécessite au contraire une attention scrutatrice quasi maladive à ce qui fait la particularité (et l'humanité) d'une situation.
45 ans Paris 9866
mamykro a écrit:
Capucine a écrit:
Le hic c'est que le SEUL discours anti régime évoqué sur ce site est celui du nouveau livre Zermati-Apfeldorfer. La SEULE alternative évoquée est la RA et Linecoaching.


A l'heure actuelle, quelle autre alternative vois-tu?


Je suis super intéressée aussi ;)
47 ans à la maison ! 10072
C'est un avis très personnel, mais pour moi toute psychothérapie qui est une alternative à la RA, à partir du moment où elle fonctionne sur la personne concernée.
On sait parfaitement aujourd'hui que LA psychothérapie, mais qu'il existe UNE psychothérapie adaptée à chacun. Et il n'est pas toujours simple de la trouver.

A vrai dire, j'ai encore un peu de mal à comprendre quel est le vrai objectif de la RA. Ce n'est pas de maigrir, ça je pense l'avoir compris. D'après ce que j'ai lu, ce n'est pas non plus de se sortir d'un ou plusieurs TCA. Se déculpabiliser vis-à-vis de la nourriture ? Dans ce cas, elle ne peut me convenir puisque ce n'est pas moi qui culpabilise, c'est mon entourage (au sens très large puisque ça englobe les marchands de vêtements et la société en général) qui veut que je culpabilise de mes 25kg "en trop".

En plus, le côté secteur est bien aussi marqué que chez tout gourou du régime passé ou présent. Et j'ai beaucoup de mal avec ça, surtout avec cette mise en avant de la possibilité de maigrir en précisant que ce n'est pas un "régime" (je rappelle que le mot "régime" ne veut pas dire "privation pour perdre du poids"... on oublie constamment d'ajouter l'adjectif "amaigrissant" qui change tout : le régime végétarien, végétalien ou macrobiotique n'ont aucun rapport avec le fait de maigrir).

Mais je ne demande qu'à comprendre... ;)
48 ans 35 10308
trashrap a écrit:
D'après ce que j'ai lu, ce n'est pas non plus de se sortir d'un ou plusieurs TCA. Se déculpabiliser vis-à-vis de la nourriture ?

Se déculpabiliser oui, se sortir des TCAs, pour moi oui aussi, il me semble.
En tout cas pour ma part c'est surtout dans ce cas-là que je conseille la méthode (je dirais au sens large "quand on a un problème avec la nourriture"). C'est dans ce but là que je m'y suis intéressée, en tout cas (et que ça a été efficace).

(J'aurais des trucs plus percutants certainement à répondre sur la première partie de ton message au sujet de la psychothérapie, mais j'ai dormi 5h cette nuit pour finir un truc de boulot, et c'est un peu tout mélangé dans ma tête là... Plus tard! ;) ).
B I U


Discussions liées