MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quel rapport avec la nourriture après un régime "forcé&

42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
Bonsoir,

Je suis obligée de respecter un régime à cause de mon diabète gestationnel.
Je suis bien les recommandations de l'endocrinologue mais je me sens souvent frustrée de devoir me restreindre, de  
devoir bannir certaines choses de mon alimentation, etc...
Je pense parfois à certaines choses que j'adorais manger de temps en temps (gâteaux, sucreries, etc...) et que je vais pouvoir retrouver après l'accouchement.
Seulement j'ai peur qu'à force d'avoir été privée de tout cela, je me "venge" après l'accouchement en consommant les aliments interdits ou restreints plus que de raison. Du coup je récupérerais sûrement tout le poids perdu avec même un bonus.

Je ne sais pas si j'ai été claire dans ma façon de m'exprimer.

En ce qui vous concerne, quel a été votre rapport avec la nourriture après un régime "forcé" ? (pour raisons de santé ou pour une occasion particulière par exemple).
C
45 ans là 2187
Est-ce que tu as l'habitude de pratiquer la RA de Zermatti ?

Si oui, si après ton accouchement tu ressens effectivement ces pulsions pour ces aliments qu'on t'as interdit, tu pourras les consommer lorsque tu auras faim (sans chercher à compenser en mangeant des légumes ou autres si tu n'en as pas envie), ainsi tu ne devrais pas prendre de poids.
45 ans région parisienne 5831
Je pense que si tu avais atteint un bon équilibre alimentaire avant de subir ce régime forcé, alors tu vas le retrouver ensuite. Peut-être que, dans un premier temps, tu auras envie de tout ce dont tu t'es privée, mais je pense que cela finira par s'équilibrer. En effet, la grande différence avec un régime classique c'est que, d'une part, tu sais que c'est pour un temps limité, d'autre part, il n'y a pas de "diabolisation" de certains aliments, mais juste une maladie qui fait qu'on ne doit plus en manger. Je pense que ce sont ces 2 différences qui feront qu'ensuite, tu ne risques pas de tomber dans la restriction cognitive.

Bref, je pense que tu peux t'attendre à des petites crises et une prise de poids à la fin du régime, mais dans ton cas, je pense qu'il faut attendre un petit peu et tu te ré-équilibrera naturellement sur ton poids de forme (enfin, ce sera sûrement le cas si tu avais déjà fait avant un travail de RA).
42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
J'ai déjà entendu parler de la RA mais je n'ai jamais tenté l'expérience.
En fait comme je suis hyperphage, je n'attends pas d'avoir faim pour assouvir mes pulsions de nourriture (sucré ou salé selon mon envie du moment). Mon rapport avec la nourriture est plus psychologique que physiologique en fait.
Quand une crise arrive il faut généralement que je finisse tout ce que j'ai commencé. Par exemple si j'entame un paquet de gâteau, je le finis généralement en quelques minutes. Sur le coup ça me procure du plaisir et la sensation d'avoir comblé un manque, mais après je ressens beaucoup de culpabilité.
La grossesse me sert de garde-fou pour éviter de faire des crises d'hyperphagie.
Depuis que je suis enceinte, et surtout depuis qu'on m'a diagnostiqué mon DG, je ne succombe plus à mes pulsions de nourriture même si elles sont toujours présentes dans mon esprit.
Mais une fois que j'aurais repris "possession de mon corps" après l'accouchement, j'ai bien peur d'avoir beaucoup de mal contrôler tout ça.
En revanche, je pense tout de même que le "régime" a été bénéfique dans le sens où il m'a appris à manger mieux. Avant j'avais tendance à privilégier les plats préparés et industriels pour gagner du temps.
Mais maintenant que je cuisine chacun de mes repas, j'ai réalisé à quel point je mangeais mal avant. Je me rends compte qu'avec des produits simples on peut faire des plats savoureux. Même si cela prend un peu plus de temps.
48 ans 35 10308
Mizirlou a écrit:
J'ai déjà entendu parler de la RA mais je n'ai jamais tenté l'expérience.

Ca pourrait être l'occasion! ;)
Mais bon, c'est sûr qu'avec l'arrivée d'un bébé, ça ne va pas être forcément ta priorité... Mais c'est vraiment une bonne méthode pour lutter contre l'hyperphagie (avec l'aide de quelqu'un, éventuellement, ça n'est pas facile parfois de se lancer tout seul. Tu peux aller voir sur le site http://www.gros.org

Mizirlou a écrit:
Mais maintenant que je cuisine chacun de mes repas, j'ai réalisé à quel point je mangeais mal avant. Je me rends compte qu'avec des produits simples on peut faire des plats savoureux. Même si cela prend un peu plus de temps.

Je pense que c'est une étape très importante de ressentir cela, le plaisir de faire la cuisine, le goût des choses. Ça ne prend pas toujours plus de temps d'ailleurs, il y a des plats très bons qui se font très vite, ou alors tu peux préparer plusieurs portions de chaque plat quand tu cuisines et les congeler pour pouvoir les réchauffer vite fait plus tard quand tu n'as pas le courage de te faire à manger. Peut-être que tu pourrais faire ça maintenant que tu as encore un peu de temps, avec l'arrivée du bébé tu risques d'être très bousculée et ce n'est pas forcément le meilleur moment pour arriver à bien réfléchir sur ce que tu manges, si tu as des choses toutes prêtes et bonnes, au moins tu ne vas pas perdre ce plaisir de manger les choses que tu as préparé toi-même.
47 ans Face au vent 5339
Ayant développé un certain nombre d'allergies alimentaires depuis quelques années, je me vois contrainte de procéder à l'éviction stricte de certaines substances de mon alimentation : réglisse, gluten, champignons et certains dérivés du lait (ceux qui contiennent de la caséine, donc le lait pur quelle que soit son traitement - UHT, frais ou autre -, la crème, les fromages crémeux, le fromage blanc, le beurre, etc.)
Ca fait une liste d'aliments interdits tellement longue que oui, c'est effectivement un régime. Et encore, je te passe les subtilités de traque du gluten et des champignons (principalement) ajoutés sur des aliments qui n'ont en théorie rien à voir : les industriels mettent de l'amidon de blé partout, tu en as dans certaines charcuteries, dans des chips (comme s'il n'y avait pas assez d'amidon dans les patates ?), dans certains chocolats (sacrilège :twisted: ), des dérivés du blé aussi dans la plupart des charcuteries, dans toutes les marinades (paraît que c'est une réglementation européenne :evil: :evil: :evil: ), j'en passe parce que la liste noire est vraiment longue...

Pour les aspects poids (oui, j'ai beaucoup maigri), qui je m'en aperçois sont plutôt passés à l'arrière plan vu qu'enfin, j'avais réussi avant tout ça à peu près à m'accepter comme j'étais, même si j'étais franchement très grosse car j'avais arrêté de me battre contre moi-même.
Je n'ai pas pratiqué longtemps la RA, qui ne me convenait pas - oui je sais la RA est la religion de VLR et je suis un mouton égaré qui se trouve mieux en dehors de cette église que dedans. J'ai par contre fait un long travail sur moi, non centré sur mon poids ou mon alimentation, qui a (bien sûr !) eu des effets dans le sens de l'acceptation.
J'ai préféré partir des causes et les escalader par la face nord... Je persiste à le conseiller autour de moi.

Bref, je me retrouve donc avec un régime restrictif à vie, depuis décembre 2010. Ca fait presque 2 ans. Je sais que jamais je ne remangerai ces choses délicieuses que sont les gâteaux, la crème, les pâtes, le pain, les tartes, les pizzas, la plupart des fromages...
Et finalement, pour moi qui m'en faisais tout un drame au début, je me suis vite aperçue que c'était facile. La très nette amélioration de mon état de santé global m'a énormément aidée, c'est un fait.

Parfois je suis encore tentée, mais honnêtement ce n'est pas fréquent. Vu que je n'aime pas les substituts sans gluten (rarement réussis), j'ai fini par me trouver mes petites friandises à moi, qui je pense ne sont pas excellentes pour la santé : le thé, je bois des litres de thé ; je grignotte du comté en lamelles avec des lamelles de pommes et de poires ; je mange des chocolats compatibles...
Finalement la relative rareté des produits qui peuvent servir de friandises et le fait qu'il faille que je passe un peu de temps en préparation met un gros frein à tout excès. Et je galère tellement pour éviter les produits interdits que ça tue l'envie.

Du coup, je ne crois pas que ce soit tout à fait la même situation que toi... :? Est-ce que tu te sens mieux physiquement (ta santé) depuis que tu respectes le régime que ta nutri ou ton gynéco t'a donné pour ton DG ?
42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
Capucine a écrit:
Est-ce que tu te sens mieux physiquement (ta santé) depuis que tu respectes le régime que ta nutri ou ton gynéco t'a donné pour ton DG ?

Physiquement c'est vrai que j'ai l'impression d'être mieux.
Je n'ai pris que 2 kg pour l'instant alors que j'entame mon 8è mois et je pense qu'après l'accouchement mon poids sera inférieur à mon poids d'avant grossesse.
Avant j'avais tendance à avoir une tension un peu élevée et maintenant elle est normale. Je ne sais pas si c'est surtout lié à ma nouvelle alimentation de meilleure qualité ou le fait d'avoir stoppé le travail, ou bien les 2.
C'est clair que j'ai envie de continuer dans cette voie après l'accouchement (cuisiner plus avec des produits simples non transformés).
Le truc c'est surtout d'apprendre à lutter contre mon vieux démon l'hyperphagie.
Comme disait mamykro, après l'accouchement, je vais sûrement me laisser tenter par tout ce qui m'est interdit pendant la grossesse (gâteau, chocolat, sucreries...) mais j'espère pouvoir contrôler cela pour ne pas reprendre trop de poids.
Mais bon je rappelle parfois à mon homme qu'après l'accouchement il faut absolument qu'il me ramène tel ou tel truc parce que ça me manque (chocolats, gâteau, etc...).
C'est limite si je ne lui fais pas la liste de tout ce qui me fait envie actuellement et que je veux manger après l'accouchement. :roll:

Mais bon je vous rassure, ma principale envie c'est tout de même de voir enfin mon bébé et de pouvoir le tenir contre moi. Je ne voudrais pas qu'on pense qu'il n'y a que la nourriture qui m'obsède en ce moment. ;)
47 ans Face au vent 5339
Mizirlou a écrit:
Capucine a écrit:
Est-ce que tu te sens mieux physiquement (ta santé) depuis que tu respectes le régime que ta nutri ou ton gynéco t'a donné pour ton DG ?

Physiquement c'est vrai que j'ai l'impression d'être mieux.
Je n'ai pris que 2 kg pour l'instant alors que j'entame mon 8è mois et je pense qu'après l'accouchement mon poids sera inférieur à mon poids d'avant grossesse.
Avant j'avais tendance à avoir une tension un peu élevée et maintenant elle est normale. Je ne sais pas si c'est surtout lié à ma nouvelle alimentation de meilleure qualité ou le fait d'avoir stoppé le travail, ou bien les 2.
C'est clair que j'ai envie de continuer dans cette voie après l'accouchement (cuisiner plus avec des produits simples non transformés).
Le truc c'est surtout d'apprendre à lutter contre mon vieux démon l'hyperphagie.
Comme disait mamykro, après l'accouchement, je vais sûrement me laisser tenter par tout ce qui m'est interdit pendant la grossesse (gâteau, chocolat, sucreries...) mais j'espère pouvoir contrôler cela pour ne pas reprendre trop de poids.
Mais bon je rappelle parfois à mon homme qu'après l'accouchement il faut absolument qu'il me ramène tel ou tel truc parce que ça me manque (chocolats, gâteau, etc...).
C'est limite si je ne lui fais pas la liste de tout ce qui me fait envie actuellement et que je veux manger après l'accouchement. :roll:

Je me souviens après l'accouchement, il fallait juste tenir le choc car physiquement ce n'est quand même pas hyper simple les premiers mois de la vie d'un bébé pour la maman. Qu'est-ce que j'avais faim quand ma Mouflette est née tout au début !!! (pour ses grands frères c'est un peu loin je ne me souviens plus)

Mizirlou a écrit:
Mais bon je vous rassure, ma principale envie c'est tout de même de voir enfin mon bébé et de pouvoir le tenir contre moi. Je ne voudrais pas qu'on pense qu'il n'y a que la nourriture qui m'obsède en ce moment. ;)

un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps ;) il faut penser à soi aussi, on perd l'équilibre quand on s'enlève de l'équation ;)
R
37 ans 835
En tout cas ne lâche pas ton régime anti diabète pour la RA avant l'accouchement, car ca ne serait pas très bon pour le bébé.... (pour une fois que je dis de ne pas faire de RA)

Par contre tu pourrais parler à ton medecin sur tes envies de gateaux et de sucreries .... voir si tu as droit à des écarts en les rééquilibrant (genre gateau après le repas de légumes pour eviter une hausse en fleche de la glycémie) ... ou voir si tu as le droit de cuisiner toi meme des gateaux à la stevia ( pas a l'aspartame car les edulcorants chimiques sont mauvais pour la santé et le bébé)... je ne sais pas, ce ne sont que des suggestions qui sont à vérifier par le médecin
42 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
risperdalconsta a écrit:
En tout cas ne lâche pas ton régime anti diabète pour la RA avant l'accouchement, car ca ne serait pas très bon pour le bébé.... (pour une fois que je dis de ne pas faire de RA)

Je ne comptais pas faire de RA pour le moment. Je m'en tiens à mon régime pendant ma grossesse.

risperdalconsta a écrit:
Par contre tu pourrais parler à ton medecin sur tes envies de gateaux et de sucreries .... voir si tu as droit à des écarts en les rééquilibrant (genre gateau après le repas de légumes pour eviter une hausse en fleche de la glycémie) ... ou voir si tu as le droit de cuisiner toi meme des gateaux à la stevia ( pas a l'aspartame car les edulcorants chimiques sont mauvais pour la santé et le bébé)... je ne sais pas, ce ne sont que des suggestions qui sont à vérifier par le médecin

Je ne dois pas tomber sur les bons médecins car, étant donné mon surpoids important (je suis à 102kg pour 2kg de plus qu'avant grossesse), aucun ne m'autorise des petits écarts.
Pourtant j'ai un diabète plutôt léger comparé à d'autres femmes car je ne prends que 2 unités d'insuline une seule fois par jour alors qu'il paraît que certaines femmes prennent jusqu'à 50 unités et peut être plus d'une fois par jour.
La diabéto m'avait même prescrit le passage à domicile d'une sage-femme 2 fois par semaine alors que la gynéco de la maternité m'a dit ce matin que ce n'était pas nécessaire dans mon cas.
Comme quoi certains médecins doivent prendre parfois plus de précautions que nécessaire sous prétexte qu'on est "obèse".
Bref du coup je n'insiste pas et j'essaye de faire avec ma frustration jusqu'à l'accouchement.
R
37 ans 835
Ils ont l'air un peu concons ton endocrinologue dans le sens où ils t'interdisent tout tout tout sous pretexte que t'es obèse. C'est plus pour le bébé ou le diabète, mais pour satisfaire leur propre haine des gros qu'ils ont l'air de vouloir t'amaigrir.

A la fin de la grossesse, tu t'en fous, t'auras plus de comptes à leur rendre et tu pourras bouffer du côte d'or a tire l'arigot....

Ca doit etre dur quand meme, je compatis.... :(
B I U


Discussions liées