MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

petite soeur en deuil

31 ans 7
Bonjour,

Je ne poste jamais sur ce forum mais je le lis tout les jours car je trouve la plupart des membres intelligents et pertinents dans leurs posts et leurs réponses.  
Je me permets donc aujourd'hui que j'ai un vrai soucis d'en parler ici.

Il y a moins d'une semaine, ma sœur et son petit ami ( tout les deux 20 ans sortant ensemble depuis plus de 5 ans et habitant ensemble depuis 2 ans) ont eu un accident de moto.

Le petit ami de ma sœur est mort sur le coup.

Ma sœur, elle s'en ai sortie. Elle a plusieurs fractures et doit rester à l’hôpital pour encore plusieurs jours, mais elle va s'en sortir et n'aura aucune séquelle physique.

Des que possible, nous lui avons dis pour la mort de son copain ( les médecins refusaient qu'on lui dise la vérité le soir même, mais nous l'avons averti des que nous avons pu la voir le lendemain).

Son état de santé fait qu'elle n'a pas pu aller à l'enterrement, mais nous avons tout fait pour qu'elle puisse agir dessus, elle a écrit un texte que j'ai lu à l'église ( nous ne sommes pas croyant, les parents de son copain non plus mais ils voulaient une "cérémonie" et l’église était le plus simple) elle a demandé à ce que le groupe de musique de son copain joue un morceau à l'enterrement, on lui a tout raconté, pris des photos du cortège ...

Depuis le début elle fait preuve d'un courage exceptionnel, elle fait tout pour guérir, ne se replie pas sur elle même ( elle a son téléphone avec elle et textote toute la journée avec pleins de gens, et est tres heureuse lors des visites)... Mais elle l'avoue elle ne réalise pas encore vraiment.

On s'attend a un retour de bâton très difficile à la sortie de l'hôpital, mais nous sommes pas mal à l'entourer ( mes parents, mon petit frère, ma famille, tout ses amis, moi même) et nous allons tout faire pour essayer de l'aider, tout en essayant de vivre aussi notre deuil.

Elle sera aussi suivie par des professionnels.

J'écris ici pour savoir si certains d'entre vous ont vécu une histoire similaire, ou connaisse des gens qui l'ont vécu. Comment faire pour l'aider au mieux ? Quelles erreurs ne pas commettre ? Avez vous des témoignages de jeunes personnes ayant vécue un drame similaire et ayant réussi à avoir un bel avenir après ?

Dans tout les cas je veux rester positive, ma sœur est jeune et sa vie n'est pas fichue, il lui arrivera encore pleins de belles choses et il ne faut pas qu'elle sombre éternellement.
48 ans 35 10308
C'est une histoire très triste :(

Je pense aussi que ça va être surtout "réél" pour elle quand elle va se retrouver dans une situation de vie courante sans son copain, là tout est différent pendant qu'elle est hospitalisée mais quand elle va sortir, retourner chez elle, c'est là qu'elle risque de réaliser la réalité des choses.

J'ai l'impression que vous faites ce qu'il faut : vous lui laissez la possibilité d'exprimer son deuil, vous êtes autour d'elle, vous la soutenez, elle pourra aussi en parler à un professionnel (je pense que c'est important d'avoir quelqu'un de "neutre" à qui parler parce que quand on porte un chagrin aussi lourd on peut avoir l'impression d'être un boulet pour ses proches et retenir sa peine pour ne pas les peiner eux).

Je ne pense pas qu'on puisse faire des erreurs dans cette situation, peut-être des maladresses mais ça dépend tellement des situations que c'est difficile de prévoir à l'avance. Certains voudront continuer à parler de la personne disparue quand d'autres préfèreront ne pas le faire, c'est compliqué. A mon avis il faut continuer à faire ce que vous faites : lui faire savoir que vous êtes là, lui permettre d'exprimer sa peine comme elle en a envie, peut-être aussi la décharger ou l'accompagner pour toutes les démarches "pratiques" qu'elle aurait à faire, tout en lui laissant la possibilité de prendre ses décisions et de gérer sa peine comme elle le peut (la soutenir sans l'infantiliser, en fait).

J'ai un ami d'études proche qui a perdu sa petite amie (qui était aussi une amie à moi d'ailleurs) à 23 ans d'une leucémie, ils étaient ensemble depuis plusieurs années et étaient pour moi l'exemple parfait du couple amoureux et solide et fait pour durer. Ça a été très dur pour lui (même si une maladie c'est moins brutal qu'un accident, c'est toujours un choc quand la personne s'en va) et il lui a fallu longtemps (des mois, voire des années) mais maintenant il est marié et il a des enfants et je crois qu'il est heureux.

JE vous souhaite beaucoup de courage et en particulier à ta sœur.
31 ans Dans le sud ;) 5608
J'ai perdu celui qui était mon petit ami lorsque j'avais presque 16 ans, il est mort d'un accident de scooter.

C'est de là qu'est partie mon anorexie, j'ai arrêté de manger et de parler pendant trois jours entiers.

Ce qui me rendait dingue, c'était que personne ne voulait/n'osait en parler avec moi, du coup ils essayaient de me distraire, de me faire rire, de me faire penser à autre chose, alors que tout ce dont j'avais besoin pour faire mon deuil c'était d'en parler, de me souvenir des bonnes choses, de sortir toute l'horreur que cette disparition avait fait naitre en moi.

Au bout de quelques mois, ce qui m'a vraiment fait mal c'est que les gens estimaient que " ça y'est c'est bon ça fait des mois maintenant ", donc que du coup, je n'avais plus le droit de soufrir, que j'étais censée m'être remise et être passée à autre chose. C'était limite si on m'engueulait pas quand je n'allais pas bien.

J'ai plongé en enfer, je suis devenue accro aux anxyiolitiques, j'en prenais des tas chaque soirs pour oublier, j'en prenais en journée aussi, et toute ma famille faisait comme si de rien n'était. Avec les années j'ai compris qu'en fait ils ne savaient juste vraiment pas quoi faire.

Bref, aujourd'hui je m'en suis sortie, je suis épanouie dans ma vie, j'ai retrouvé l'amour plusieurs fois, tout va bien. :)

Ta soeur m'a l'air d'être quelqu'un de très courageux, cependant en effet il va y avoir un retour de baton, c'est très probable.

Je pense que pour l'instant, vous faites tout ce qu'il faut. Tout ce que je pourrais te conseiller, ainsi qu'à toute sa famille, c'est de lui laisser le temps de faire son deuil, de la soutenir du mieux que vous pouvez, il se peut que cela dure longtemps, très longtemps, ne la jugez pas, jamais, soyez juste là, silencieux, attentifs à ses besoins. Aimez là tout simplement.

Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve en tout cas :kiss:
quelle moche histoire...

je n'ai rien de pertinet à dire, je n'y connais rien.

juste, c'est moche. je pense que vous faites au mieux pour elle
31 ans 7
Merci beaucoup pour vos réponses.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire MlleK.

On va voir si elle souhaite en parler ou non, j'avoue que ce n'est pas forcément évident pour moi d'évoquer le sujet avec elle et que j'ai tendance aussi à parler d'autres choses, mais on en parle aussi parfois. les medocs et le fait de ne pas encore réaliser fait qu'elle arrive à en parler sans pleurer ni rien pour l'instant.

Pour la suite, on ne veut absolument pas minimiser son chagrin, mais j'ai aussi un peu peur du phénomène inverse, quand je vois les messages de certains amis, j'ai l'impression qu'ils partent du principe qu'elle ne pourra jamais s'en remettre et "sacralise" son couple ( qu'ils étaient fait l'un pour l'autre, qu'ils étaient âme sœur...). J'aimerais qu'elle est une porte de sortie et qu'elle ne culpabilise pas de s'en remettre et de passer à autre chose ( bon je parle pour dans longtemps hein...)

Fin c'est assez délicat, de toute façon depuis le début, on a l'impression de jongler constamment entre les choses à faire et à dire et celles qu'il vaut mieux éviter.
31 ans 7
Oui c'est moche...Et je suis un peu désolée d’exhiber ça comme ça...

Je me dis que c'est pas forcément cool de parler de ça sur un forum a des gens qui n'ont rien demandé, mais j'ai envie d'avoir des témoignages d'histoires similaires ça me rassure, et c'est rassurant aussi d'entendre qu'on fait bien les choses ou non. C'est très égoïste aussi comme démarche.

Fin dans tout les cas je suis désolée de vous plomber un peu avec une histoire pas joyeuse.
42 ans 1114
eliciole a écrit:
Oui c'est moche...Et je suis un peu désolée d’exhiber ça comme ça...

Je me dis que c'est pas forcément cool de parler de ça sur un forum a des gens qui n'ont rien demandé, mais j'ai envie d'avoir des témoignages d'histoires similaires ça me rassure, et c'est rassurant aussi d'entendre qu'on fait bien les choses ou non. C'est très égoïste aussi comme démarche.

Fin dans tout les cas je suis désolée de vous plomber un peu avec une histoire pas joyeuse.


Je n'ai pas de conseil à te donner, désolée...
Je voulais juste te dire de ne pas t'en faire, tu ne plombes pas le forum.
Tu as très bien fait, et ta soeur a de la chance de t'avoir.
48 ans 35 10308
eliciole a écrit:
Oui c'est moche...Et je suis un peu désolée d’exhiber ça comme ça...

Je me dis que c'est pas forcément cool de parler de ça sur un forum a des gens qui n'ont rien demandé, mais j'ai envie d'avoir des témoignages d'histoires similaires ça me rassure, et c'est rassurant aussi d'entendre qu'on fait bien les choses ou non. C'est très égoïste aussi comme démarche.

Fin dans tout les cas je suis désolée de vous plomber un peu avec une histoire pas joyeuse.

Je ne pense vraiment pas que c'était le sens de l'intervention de Blueberrycat. Tu n'as pas à t'excuser, je pense que c'est justement fait pour ça un forum, pour parler de ce qu'on ressent à des gens qu'on ne connait pas ou qui ne nous connaissent pas et qui vont nous aider à faire le point ou tout simplement qui vous nous aider à exprimer ce qu'on a besoin d'exprimer. Les gens qui sont troublés par ton histoire passeront leur chemin mais ta démarche n'est pas déplacée du tout. J'espère que tu trouveras ici du soutien (autant que possible dans ce genre de situation). Je pense qu'à sa façon Blueberrycat t'exprimait justement son soutien aussi.

Les amis sont sans doute aussi sous le choc, ils ont besoin aussi d'exprimer ce qu'ils ressentent, je pense que c'est normal que ça soit des réactions "extrêmes". Je pense que pour l'instant il faut prendre les choses au jour le jour. Et surtout comme dit MademoiselleK ne pas juger les réactions de ta sœur. Encore une fois, vous faites ce qu'il faut je trouve, en étant là pour elle. Mais il faut lui laisser le temps, même si c'est long, être à son écoute au maximum.
Angia a écrit:
eliciole a écrit:
Oui c'est moche...Et je suis un peu désolée d’exhiber ça comme ça...

Je me dis que c'est pas forcément cool de parler de ça sur un forum a des gens qui n'ont rien demandé, mais j'ai envie d'avoir des témoignages d'histoires similaires ça me rassure, et c'est rassurant aussi d'entendre qu'on fait bien les choses ou non. C'est très égoïste aussi comme démarche.

Fin dans tout les cas je suis désolée de vous plomber un peu avec une histoire pas joyeuse.

Je ne pense vraiment pas que c'était le sens de l'intervention de Blueberrycat.


ha non, pas du tout même. et le titre de ton post est assez clair pour que ne le lisent que qui veut.

désolée de la confusion :roll:

pour l'histoire de sacraliser le couple/ la relationn, je comprends tout à fait.
elle a 20 ans, il y a de grandes chances pour qu'elle s'en remette.

nous, avec nos âges respectifs, on le sait d'experience.
ce n'est pas le cas des plus jeunes qui ont parfois soif d'absolu en amour..
34 ans 2384
Ma meilleure amie au lycée a perdu son fiancé à l'armée avec qui elle était depuis 6 ans (il avait 19 ans). Il a fallu vraiment l'entourer, c'est d'avoir des amis et la famille qui l'a aidé, elle n'était jamais seule.

Aujourd'hui, après 7 ans, elle est mariée depuis 1 ans et demi et à un bébé ! comme quoi on peut remonter la pente et voir que la vie continue même si ça parait insurmontable.
31 ans 7
Merci pour vos réponses,

Oui j'avais compris que le message de BlueBerrycat était un soutien et non une critique, mais j’étais triste, de rendre triste et je me suis sentie obligée de me justifier... :?

Je suis heureuse de vos exemples, j'avoue que j'ai eu très peur au début qu'elle se laisse dépérir, mais son attitude, et les témoignages qu'on me donnent me rassurent progressivement.
B I U