MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

je suis Dédé le routier et toi?(coming out de la grossierté)

un post pour rire..quoi que...

j'ai un vocabulaire de déménageur, que j'employe à l'occasion.
étant d'une nature soupe au lait et pas tres finaude, ça arrive souvent.

sans doute n'ai je pas reçue  
l'éducation nécessaire, ou, plus vraisemblablement, je pense que c'est une prédisposition que j'ai, un talent caché, un super pouvoir...

ça mortifie ma belle-mêre souvent. chéri s'en fout.
ma mere à moi pense que je le fais expres pour l'embéter.

reste le boulot..je dois faire super gaffe lors de mes présentations pour ne pas utiliser mon vocabulaire du dimanche.

globalement, ça ne me déssert pas. mais ça surpend énormément les gens, car, je n'ai pas "le physique" de mes expressions favorites.

et vous? mal éduquée aussi?
gossiere

en même temps, j'avais plus de place, héhé
42 ans 1114
Putain moi aussi grave...

Rien que sur ce forum je fais super gaffe.
Au boulot j'alterne vocabulaire élaboré, expressions "imagées" et mots gras.
Chez mes beaux-parents je me mords la langue pour ne pas les choquer.

De manière générale j'adore employer des mots grossiers et des expressions vulgaires.
Je sais pas d'où ça vient...
Pourtant correctement éducationnée, donc comprends pas.
47 ans Face au vent 5339
Je pense avoir reçu une éducation que je qualifierais de normale, et pourtant je suis rarement vraiment grossière. J'aimerais bien parfois arriver à l'être un peu plus, histoire de me lâcher un peu vous voyez ? Bref tout ça pour vous dire qu'être grossière n'est pas un mal tant qu'on sait utiliser ce type de registre avec pertinence.

Ca vous pose des problèmes, d'être grossières parfois ?
42 ans 1114
Capucine a écrit:
Je pense avoir reçu une éducation que je qualifierais de normale, et pourtant je suis rarement vraiment grossière. J'aimerais bien parfois arriver à l'être un peu plus, histoire de me lâcher un peu vous voyez ? Bref tout ça pour vous dire qu'être grossière n'est pas un mal tant qu'on sait utiliser ce type de registre avec pertinence.

Ca vous pose des problèmes, d'être grossières parfois ?


Non, du tout!
Comme tu dis il faut "utiliser ce type de registre avec pertinence" (je cite parce que là vraiment j'aurais pô trouvé mieux ;) )
J'ai même remarqué que lâcher un mot grossier au bon moment peut grandement contribuer à faire avancer les choses en détendant l'atmosphère, même sur les sujets les plus sérieux.
Mais faut faut savoir doser, et taper juste.
A manier avec prudence, donc.
ce qui me gène avec cela, ce serait de n'être (re) connue que pour cela.

je ne suis pas que grossiere, j'ai d'autres qualité (susceptible, entétée, ralêuse eeet d'une rare impatience).
mouaaa aaa aaa rrfffffffff


j'ai le verbe un peu coloré et décallé parfois.

ce matin, mes BP ont manoeuvré à mort pour sortir le camping car monstrueux de chez nous.
donc, j'étais dehors, à demander gentiment (huhu) aux gens de patienter ne serait que que 30 sec, le temps que cela soit fait vite et bien. et in secure.

bien sûr, un pov'mec n'avait pas 30 sec de sa pov' vie à attendre, et a dangereusement frolé le cul du camping car et moi même, donc, bras en croix sur la chaussée.

le "mais vas y salope, roule moi dessus" l'a plus que saisi.
parce que, à vue de blair, c'était pas un mec qui a du souvent se faire appeler salope par une bonde.

héhé..
sinon, il paraît que (source:ma secrétaire) mon expression déposée c'est "...se foutent de not'gueule..."

et le célèbre: "ça pleut comme vache qui pisse, dis, ho"...

une fois, en réunion de travail, y'avait un mec de la justice, un conseiller en insertion pro et de probation qui était là.
on avait de gros soucis avec un de ses suivis.

tout le monde y allait de son bla bla, pour au final la même chose: le mec se foutait total de tout et abusait réellement des situations.
"En bref, il emmerde tout le monde depuis 10 ans, c'est cela?"

gros blanc, ma chef de service qui me regarde...
et là, le CIPP qui me répond
"oui, il fait chier son monde..."

ouffffffffffffff

ça aurait pu moins bien se passer, c'est certain.

ma chef dit que je suis concise, hihi...
27 ans 36
Moi, autant je peux être très grossière en présence de mes deux frères par moment (même sans être énervé je précise, c'est juste notre moyen de communication favori :lol: ).
Autant avec mes amis, ma mère ou à la fac etc je ne sors jamais un gros mot, et quand ça m'arrive (en faisant tomber quelque chose par exemple) je me choque moi même :shock: Je trouve ça hyper moche sortant de ma bouche enfaîte, ça me va pas :lol:
40 ans 2419
Chez moi c'est par période. J'ai des périodes de grossièreté inqualifiable, mais je n'ai pas la clé pour saisir l'élément déclencheur. Ca repart comme c'est venu.
42 ans 1114
blueberrycat a écrit:


.

une fois, en réunion de travail, y'avait un mec de la justice, un conseiller en insertion pro et de probation qui était là.
on avait de gros soucis avec un de ses suivis.

tout le monde y allait de son bla bla, pour au final la même chose: le mec se foutait total de tout et abusait réellement des situations.
"En bref, il emmerde tout le monde depuis 10 ans, c'est cela?"

gros blanc, ma chef de service qui me regarde...
et là, le CIPP qui me répond
"oui, il fait chier son monde..."

ouffffffffffffff

ça aurait pu moins bien se passer, c'est certain.

ma chef dit que je suis concise, hihi...


C'est exactement ce que je voulais dire.
Je pense qu'une personne qui est reconnue comme étant compétente dans son boulot et capable d'utiliser un vocabulaire adéquat peut se permettre d'y aller franco de temps en temps.
Ca remet les choses en perspective.
c'est beau ce que tu dis, Zolaa... :)
42 ans 1114
blueberrycat a écrit:
c'est beau ce que tu dis, Zolaa... :)

C'est parce que moi j'aime les déménageurs blondes qui emploient un vocabulaire peu conventionnel sur leur lieu de travail conventionnel.
Comme ça me sens moins seule :D
34 ans Orgrimmar 6511
Je n'ai qu'une chose à dire: mon gros mot favori c'est "bordel à queue". Qui précède généralement un "putain".
34 ans 3170
moi c'esy quand je m'enerve parce que je suis plutôt douce et cute (un vrai petit ange) et souvent on pense que je suis trop gentille alors on se permet des choses et là je me transforme, une vraie fausse calme : une furie (et ce décalage choque tout le monde aussi) avec tous les mots d'oiseaux qui volent en même temps, j'en suis pas fière. Ma salope blueberrycat hahaha :D pareil appeler en terme féminin un gars, y'a pas mieux pour l’énerver et surtout lui fermer son clapet.

C'est une nature je pense, dans le fond l'éducation fait qu'on se contient , qu'on sait se tenir mais des qu'on est agacé ça sort.
34 ans 3170
"ma salope", oui il faut les guillemets :shock:
héhé, y'a du level là..
B I U